Je ne suis PAS mon appareil photo !

Ces derniers temps, en raison d’une pub en particulier, et surtout de son slogan, une certaine expression apparaît un peu partout, qui m’insupporte au plus haut point.

Tout est parti de ceci :

 

C’est une jolie pub : la musique est top, il y a de belles images, des moments émouvants, et même notre Vincent Munier national en guest star. Et je vais vous dire : je suis d’accord avec la plupart des choses que ça évoque. « Je suis le moment parfait » résume assez bien l’état d’esprit d’un photographe.

Mais, il y a un mais. La pub se finit par «I am Nikon». Et depuis, cette phrase horrible qui consiste à dire « Je suis NIKON » ou « Je suis CANON » s’est répandue partout. Je ne veux pas stigmatiser Nikon du tout hein, ils ont fait une pub tellement efficace que le slogan est même sur les lèvres de ceux qui utilisent le matériel de la concurrence ! Et ils ont eu raison, c’est positif pour l’entreprise, et n’avaient pas à se préoccuper de comment ça serait interprété précisément. Ce qui me gêne, c’est l’idée un peu insidieuse qu’il y a au fond, et surtout comment elle a été comprise.

Vous n’êtes PAS votre matériel

appareil photo je suis nikon parodieDire « Je suis NIKON » (en majuscules en plus), c’est à peu près aussi idiot que de dire « je suis TEFAL » pour un cuisinier, « je suis RENAULT » pour un chauffeur de taxi, ou « je suis le CAFE DE LA GARE » pour un pilier de bar. Vous n’êtes pas votre matériel. Ce n’est pas important.

Evidemment, et je suis le premier à la dire, vous n’aurez pas les mêmes possibilités créatives selon votre appareil ou vos objectifs. Mais ça ne fait pas de vous une personne différente, ni un meilleur photographe. Il faut avant tout faire avec les outils à sa disposition. Car le matériel n’est qu’un outil. J’ai l’impression de me répéter mais là, ça me semblait indispensable.

C’est exactement la même chose que « ton appareil prend de belles photos » ou encore «il doit vraiment avoir un bel appareil pour prendre ces photos». Remarques qui me donnent envie de défénestrer les coupables depuis un train 😛 Je veux dire, c’est MOI qui appuie sur le déclencheur, et qui avant ça ait cadré, réglé, pensé mon image. L’appareil n’est qu’un outil pour fixer cette image. Et je serais heureux le jour où on pourra photographier d’un simple clignement de paupière, et il n’y aura plus d’intermédiaire entre notre cerveau et l’image.

Mais ces remarques sont à la limite excusables, car elles viennent de personnes qui ne sont pas photographes. C’est pourquoi au lieu de les défenestrer, j’explique calmement que non, ce n’est pas mon appareil qui prend des photos tout seul avec ses petites pattes et indépendamment de ma volonté. (On me souffle aussi que je risque de passer le restant de mes jours en prison si je défenestre quelqu’un d’un train, ce qui est également une excellente raison :D)

Plus sérieusement, ce qui me gêne particulièrement avec cette mode du « je suis UNE MARQUE QUELCONQUE », et en particulier en photo, c’est que ça mène vers une mauvaise compréhension de ce qu’est la photo, et de la façon dont on les réussit.

Posez-vous les bonnes questions

En effet, parallèlement, je constate que la plupart du temps, la question que se posent les photographes en herbe face à une belle image ressemble à «quel appareil a été utilisé pour cette photo ?».

On s’en fout.

Ca compte le plus souvent très peu dans le résultat final. Mais attention : le fait que vous vous posiez des questions sur la réalisation d’une image, c’est très bien. Ca fera une bonne part de votre progression ! Simplement, la question du matériel est le plus souvent accessoire. A la rigueur, une question comme « quelle focale as-tu utilisée pour obtenir une perspective comme celle-ci ? » est intéressante. Et permet d’en déduire du matériel dont vous pourriez avoir besoin pour faire telle ou telle image. Les seules fois où je me permets de poser une question sur le matériel, c’est quand je vois un bokeh qui me semble absolument magnifique, et que je me demande quelle optique exceptionnelle a bien pu produire ça. C’est tout.

Mais les questions et les réponses sur les conditions de la prise de vue sont bien plus intéressantes ! Est-ce que la situation est le fruit du hasard ou de beaucoup de patience ? (en général les deux 😉 ) Pourquoi tel ou tel choix de réglage ou de composition ? J’étais dans une situation similaire mais je n’ai pas réussi mon cliché : comment tu as fait ? Il y a une infinité de questions que vous pouvez avoir envie de poser sur une photo, mais si vous ne devez en choisir qu’une, ce n’est pas le matériel.

Quand penser au matériel alors ?

Je ne dis pas qu’il ne faut jamais y penser. Ce serait un peu étrange de la part de quelqu’un qui vient de sortir 800 pages d’un guide sur les objectifs photo 😛

La réponse est simple : il faut y penser quand vous vous sentez limité. Pas avant. Si vous n’avez jamais poussé votre appareil ou votre objectif dans ses retranchements, si vous n’avez jamais été bloqué dans la réalisation de la photo que vous aviez en tête par votre matériel, n’en changez pas.

En ce qui me concerne, j’ai changé de matériel ou en ai acquis du nouveau plusieurs fois, mais à chaque fois avec une raison bien précise :

  • J’ai acheté un 50mm f/1.8 pour mieux gérer les basses lumières et obtenir des portraits avec velouté plus joli.
  • Je suis passé du Canon EOS 450D au 550D pour avoir une sensibilité ISO plus élevée et propre, car je fais beaucoup de photos de concert, et que j’étais limité par mon appareil. (et aussi pour la vidéo, qui me tentait bien)
  • Je remplace mon 18-55mm du kit par un 17-50mm f/2.8 pour avoir à la fois la flexibilité d’un zoom et la polyvalence d’une grande ouverture, ainsi qu’une meilleure qualité d’image.
  • Je choisis le Tokina 11-16mm f/2.8 comme ultra grand-angle, car je veux faire du paysage avec ces focales extrêmes, tout en voulant utiliser l’optique en concert (en particulier dans les petites salles), d’où l’ouverture importante qui était nécessaire.

Voilà, j’espère que cet article aura un peu remis les pendules à l’heure, et je ne veux plus voir l’un d’entre vous dire qu’il est une marque quelconque ! 😉 Remplacez plutôt par « Je suis PHOTOGRAPHE », je suis sûr que c’est plus proche de la réalité 😉 Sur ce, Joyeux Noël à vous tous, prenez de belles photos et profitez bien de vos proches à cette occasion 🙂
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

87 commentaires
  1. bonjour,

    pourriez vous m’aider ? je cherche depuis longtemps et pas moyen d’avoir une réponse. pourriez vous me dire comment faire pour que la mer soit aussi proche d’une terrasse par exemple que la réalité.
    car quand je prend une photo : la mer apparaît toujours plus loin qu’elle ne l’ai dans la réalité.
    je ne parle pas d’utiliser un zoom (bien sur !) mais que : de ma terrasse, les gens se rendent compte que la mer est aussi proche que en réel. je fais des photos pour un (petit) site de location d’appartements .
    meri beaucoup pour votre aide. j’ai un nikon 3200 + objectif 18-105 + objectif 10-24.

    1. Bonjour Rasin,
      L’impression d’éloignement ou au contraire de rapprochement des sujets est lié à la fois à la taille du capteur et à la focale.
      En gros, plus le capteur et la focale sont grands, plus les sujets paraissent rapprochés de nous.
      Je t’invite également à lire cet article pour savoir quelle focale va donner un angle de vue le plus proche de celui de l’œil humain :
      https://apprendre-la-photo.fr/quelle-focale-fixe-choisir-sur-capteur-aps-c-35-ou-50mm/

      à bientôt!

      1. merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. Mais en fait la question est alors : une focale 35 ou une focale 50 pour que d’une terrasse , on voit la mer le plus proche possible ?
        j’ai ecouté la vidéo et bien lu la page proposé mais ils parlent de portrait.
        dites moi juste ce que je dois acheter pour que la mer soit la plus proche possible ? c’est tout !
        Encore merci !
        GR

  2. Bonjour! Excellent article!
    Surtout en ce qui concerne l’évolution matériel. Je suis quasiment équipé comme vous (11-15mm 2.8 , 50 MM. F/1.4, 24-70 f/2.8 et j’ai concervé mon transtandar 17 105 3.5 5.6 le tout monté sur un d7000). C’est parfaitrment juste, il fait évolué par nécessité et pas juste par envie. L’important est de très bien connaître son matériel!
    Amicalement,
    Paolo.

  3. Intéressant débat… bien sur le matériel est important… Mais pensez donc à ces hommes armés de ciseaux de cuivre et de maillet en bois… ils ont édifiés des merveilles qui qui rivalisent encore avec nos création moderne…

    Bonne journée…

    Michel

  4. Sans bons outils, il ne peut y avoir de bons ouvriers. Travailler avec une foreuse Hilti ou une Makita bon marché, ce n’est pas la même chose, pas la même sensation, pas la même sensibilité et j’oserais même dire, pas le même trou en fin de compte.

    Donc oui, le matériel est important et n’est pas à négliger. Maintenant si une personne s’identifie à une marque, hors question de qualité intrinsèque de ce(s) produits de marque, ce qui est la cas de beaucoup de nos jours, c’est que cette personne a un sérieux problème de personnalité donc psychologique. Un Nikon (par ex.) est un instrument de qualité tout comme un sac Delvaux l’est aussi et par ailleurs. Mais la question était intéressante. :-)))

  5. D’accord avec tout ça, mais… Encore faut t’il préciser qq petites choses à mon avis : ce ne sont que des outils, mais ce sont des outils…
    Je prend une comparaison exprès pour dé-dramatiser le débat – mot un peu fort, mais bon, ça fait joli 😉
    Un ébéniste décidé de créer un très beau meuble… C’est un vrai ébéniste, il gère parfaitement les différentes espèces de bois, les différentes techniques de travail du bois, il sait planifier son travail, faire un croquis, puis des plans, concevoir les assemblages, gere tout, de la découpe au ponçage en passant par les vernis etc. etc…
    Mais il aura besoin d’outils pour ce travail…
    S’il n’a qu’un viel opinel rouillé pour tout outil, il ne pourra pas prétendre à faire un fauteuil Louis XV…
    Il sera donc brider dans sa créativité par le manque de matériel…
    À l’inverse, son voisin, qui vient de gagner au loto, s’offre un atelier super bien équipé parce que c’est une vieille envie…
    Gageons que ses premières productions ne seront guère plus que qq vilaines chaises bancales !

    Tout ça pour dire, il me semble, que l’outil fait parti du processus créatif en temps que « limite » et si et seulement s’il reste un outil, c’est à dire un moyen et non un but…
    (je l’ai personnellement vécu en temps que graphiste à une époque où tout le monde était « graphiste » parce qu’on avait Photoshop piraté sur son Pc et qu’on appliquait frénétiquement quelques filtres et effets sur
    tout et surtout n’importe quoi…

    Plus sérieusement, ça pose la question de la transmission du savoir (dont la  » créativité ») et de la démocratisation des outils…
    C’est certain que cette société du « plus=mieux » atteint là ces limites !!!

  6. Arfffff
    je pense simplement que nikon cherche a personnifier son materiel, c’est a dire quand le slogan est « je suis L’ART ou.. », c’est des paroles au nom de l’appareil.
    Pour finir, « l’appareil » dit : je suis un NIKON !
    Bref, moi je comprend la pub comme sa.

  7. sorry i’m only what i’m. sinon j’ai un eos d1000 qui m’eclate et j’arrive parfois a faire des images que je trouve plus jolies avec mon finepix 5700, comme quoi!

  8. Tout est dit ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/No_Logo

    Que penser aussi de ces Américains qui se battent et déclenchent des quasi-émeutes pour s’acheter la dernière paire de pompes de Nike siglée du nom d’un basketteur le jour de la sortie de ces Pompes Sacrées, ou des Apple-addicts qui, eux-aussi, se battent comme des chiffonniers quand le dernier i-phone est mis en vente ?

    La société de consommation fait de nous des zombies, visionnez, re-visionnez et re-re-visionnez « Zombie » de George A. Romero, avec tout ces morts-vivants qui hantent un supermarché, lui aussi avait tout dit !!! Avec cette phrase, « pourquoi viennent-ils là », réponse ? « C’est tout ce qu’il reste de leur vie » !!!

  9. Que de bruit pour un simple slogan !

    Ce n’est qu’une phrase de ralliement d’une marque qui souhaite créer un cercle avec ces utilisateurs, la question => résultats= matériel + compétences + talent + Iphone 4S (troll inside(INTEL) !)…… est très subjective !

    Je ne comprend pas vraiment cet article, il y a des personnes qui s’identifient à leur matériel ou à une marque et cette même marque en profite pour rallié ses oies , et bien laissez les vivres, tout le monde à se comportement à un moment dans sa vie !

    J’ai aussi l’impression que la marque jaune n’est pas très apprécié sur ce blog et c’est tout à fait normal que chaque photographes dans ces écrits donnent l’impression de d’aduler pour son matériel et que tout au contraire soit irrité par la concurrence !

    Tout cet article est philosophique et trollesque, avec un très bon résultat de 70 commentaires !

    Fréquentation quand tu nous tiens !

    1. Ce type d’article s’appelle un article polémique …

      Le trafic est exactement le but recherché !

      L’opération est d’ailleurs très bien réussie ^^

      1. Hohoho, franchement je souhaite que vous ayez tous les 2 tords.
        N’empêche, un guide payant, des articles polémiques, tu nous files un mauvais coton Laurent ? :p

        On verra le prochain article, s’il est de qualité, intéressant et non polémique, on dira que vous aurez eu tord ! 😀

        1. Je pense qu’il faut bien relire : le bruit n’est pas contre le slogan, il est contre l’idée qu’il peut induire (et qu’il induit manifestement).

          A part ça, c’est effectivement un article polémique, et un de ses effets est de ramener plus de trafic et plus de commentaires, par définition. Mais très franchement, je n’ai pas besoin de ça, avec ce qui me vient naturellement, et les bientôt 10 000 abonnés 😉

          Simplement, quand j’ai envie de passer un coup de gueule, je le fais. Peut-être pour la simple raison que c’est mon blog en fait 😛

          1. Salut Laurent,
            vieil article mais je viens de tomber dessus et je suis plutôt d’accord avec le commentaire de philou plus bas. Dans la pub, c’est plutôt le matériel qui est personnifié et non le photographe qui est assimilé au matériel. C’est bien Nikon qui a fait cette pub, donc comparable à Nespresso dans laquelle la cafetière dirait « je suis Nespresso » et non pas « je suis George Clooney » ou Clooney qui dirait « je suis Nespresso » ^^ .

  10. « C’est exactement la même chose que « ton appareil prend de belles photos » ou encore « il doit vraiment avoir un bel appareil pour prendre ces photos« . Remarques qui me donnent envie de défénestrer les coupables depuis un train Je veux dire, c’est MOI qui appuie sur le déclencheur, et qui avant ça ait cadré, réglé, pensé mon image. L’appareil n’est qu’un outil pour fixer cette image. Et je serais heureux le jour où on pourra photographier d’un simple clignement de paupière, et il n’y aura plus d’intermédiaire entre notre cerveau et l’image. »

    Juste pour dire que je ressens le même sentiment hahaha 😀

  11. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Dans un autre domaine j’ai rencontré beaucoup d’artisans dans le bâtiment équipés des plus grandes et célèbres marques d’outils professionnelle comme le rouge de chez Hilti et le faisant bien remarquer ! Et bien je peux vous dire que se ne sont pas toujours les meilleurs. Lorsque l’on me demande quelle marque d’appareil faut-il pour faire de belles photos, combien de pixels doit-on avoir je répond tout simplement, il vous faut un CPP ! Un CPP !!?? Oui, beaucoup de Créativité, pas mal de Patiente et énormément de Passion et puis tout simplement un capteur de pixels. Lisez cet article d’un grand Photographe de mariage vous comprendrez : http://blog.davidhuitorel.com/photographier-un-mariage-avec-un-iphone/

  12. Je suis bien d’accord avec le sujet qui me fait immédiatement penser à un « sage » du nom de Tyler Durden pour ceux qui connaissent l’excellent film (avis personnel) « Fight Club ».

    Je cite : « Vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre put*** de treillis… », etc.
    Ou encore : « les choses que l’on possède finissent par nous posséder »

    Voilà, c’était juste une petite parenthèse.
    Joyeux Noël.

  13. Je ne sais pas ce qui est pire : être assimilé à la marque de son matériel ou bien devoir se farcir des pubs limites mensongères ou on fait croire au pigeon que posséder tel (type d’)appareil est la condition pour faire de bonnes photos alors que comme tu l’indiques dans l’article ce n’est pas le matériel le plus important (sauf dans certaines situations un peu extrêmes).
    Une pub qui m’avait irrité c’était également une pub Nikon, dans laquelle on voit un pseudo photographe, se comporter comme un grossier personnage lors d’un défilé de mode : se mettre devant les spectateurs, traverser le podium, …

    Mais bon ce n’est que de la pub après tout …

Voir plus de commentaires