L’histogramme : le comprendre, l’utiliser

Vous avez peut-être (sans doute ?) déjà entendu parler de l’histogramme. Vous l’avez au moins aperçu, que ce soit sur votre appareil photo, dans votre logiciel de retouche ou même dans la vidéo sur la balance des blancs 😉 Mais qu’est-ce que l’histogramme ? Est-ce important ou juste un truc de matheux incompréhensible ? Quelle information donne-t-il ? Comment l’utiliser ? Découvrez l’utilité de cet outil dans la suite de l’article !


J’ai aussi fait une vidéo sur le sujet, si vous préférez ce format au texte (et l’humour visuel à l’humour écrit 😉 ) :


Qu’est-ce qu’un histogramme ?

Un nom barbare qui vous rappelle peut-être de sombres années pendant lesquelles vous étudiez les mathématiques. (Mes condoléances si c’est encore le cas :D)

Mais pas seulement. En photographie, l’histogramme vous permet de visualiser comment se distribuent les tons clairs et foncés dans votre image. Autrement dit il donne des informations sur l’exposition de votre image. Plus simplement, à gauche de l’histogramme sont représentés les pixels sombres, et à droite les pixels clairs. Plus il y a de pixels pour telle tonalité (très sombre, moyen, très clair, et tous les intermédiaires), plus le « pic » sera élevé. Prenons d’abord un histogramme au hasard pour expliquer :

Histogramme photo exposition

Un exemple d’histogramme. (N’hésitez pas à cliquer sur l’image pour voir en plus grand 😉 )

Vous voyez l’idée ? Pour en être bien sûr, prenons maintenant une photo et son histogramme :

Photo de concert guitariste noir et blanc

Les Têtes Raides @ Braderie de Lille 2010 (cliquez sur l’image pour voir en grand sur FlickR)

Histogramme photo exposition noir

Et voici l’histogramme de la photo ci-dessus, qui indique un grand nombre de pixels noirs ou très sombres, et donc une photo sous-exposée (ici volontairement 😉 )

Donc ici, il y a un gros pic à gauche, car il y a beaucoup de pixels sombres. En fait, la photo est presque entièrement noire. Ici, c’était volontaire afin de faire ressortir l’ambiance intimiste à ce moment du concert des Têtes Raides à la Braderie de Lille. Rappelez-vous que l’exposition parfaite n’existe pas 😉

Cela dit, si ce n’est pas volontaire, un histogramme comme celui-ci indique une sous-exposition : il y a un gros pic « collé » à gauche. A l’inverse, un histogramme avec un pic collé à droite indique une sur-exposition (une image avec beaucoup de blanc).

Vous pouvez voir cet histogramme sur votre appareil photo (consultez le manuel), ou dans n’importe quel bon logiciel de retouche photo (dans GIMP par exemple, faîtes Couleurs > Informations > Histogramme). Il existe également un histogramme pour chaque composant coloré de l’image (Rouge, Vert et Bleu) qui fonctionne sur le même principe, à part qu’il représente la gamme de tons uniquement de la couleur sélectionnée, évidemment.

Existe-t-il un « bon » histogramme ?

Comme je l’ai dit plus haut, un histogramme peut indiquer simplement une sous-exposition ou une sur-exposition. Si vous cherchez une exposition « standard » (où toute l’image est correctement exposée), vous allez donc chercher à obtenir un histogramme où toutes les parties centrales possèdent pas mal de pixels, avec un léger pic vers le milieu, mais où les « extrémités » droite et gauche n’en contiennent pas ou peu. Quelque chose comme ça par exemple :

Histogramme "parfait"

Voici ce que donne une histogramme d’une photo exposée de façon « standard ». Pourtant, je peux vous garantir que la photo d’origine n’est pas terrible 😉

Sauf que bien évidemment, ce n’est pas aussi simple que ça. La photo du guitariste ci-dessus possède un histogramme très nettement différent, et pourtant elle est bonne (enfin moi je l’aime bien, mais vous avez le droit de penser le contraire 😉 ). L’histogramme est donc un outil qui vous donne des informations sur l’exposition de votre photo, et c’est à vous d’en faire bon usage. Il est normal d’avoir un histogramme qui s’éloigne du modèle « standard » dans certaines conditions comme les photos de silhouette, dans la neige, etc…

Comment bien utiliser cet outil ?

Tout d’abord, servez-vous des capacités votre appareil : quand vous prenez des clichés d’un sujet, regardez l’histogramme. Je vous conseille même de régler votre appareil de façon à ce qu’il l’affiche par défaut, ça vous évitera de fâcheuses découvertes plus tard. Tout dépend de votre intention photographique comme je l’ai dit plus haut, mais si vous constatez à l’histogramme que votre photo est sous-exposée ou sur-exposée, essayez de régler le problème grâce aux connaissances que vous avez si vous avez bien lu le blog 😉 Sauf si c’est volontaire évidemment ! Parfois on peut le voir directement sur l’aperçu de l’image, mais vu la taille des écrans, l’histogramme est un outil plus sûr.

S’il vous n’arrivez pas à totalement supprimer une sur-exposition ou une sous-exposition, ne vous inquiétez pas, vous pourrez travailler plus finement sur l’histogramme en post-traitement grâce à la magie des fichiers RAW ! Attention, ça ne veut pas dire que vous pouvez faire n’importe quoi et tout rattraper après sur l’ordinateur : il faut quand même avoir une bonne base 😉

Retenez bien cette notion, car elle servira beaucoup dans de prochains tutoriels sur le post-traitement de l’exposition grâce aux niveaux et aux courbes, deux outils tout bonnement extraordinaires. Mais ce n’est pas le sujet de cet article !

S’il vous reste des questions ou des remarques, n’hésitez pas à poster un commentaire, et pensez à vous abonner à la newsletter (à droite) ou au flux RSS si vous souhaitez être tenu(e) informé(e) des prochains articles simplement et gratuitement bien sûr 😉
 
Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂
 

 
Cet article vous a plu ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’imprimer et le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (23 votes, moyenne : 4,74/5)

Loading...

Recherches utilisées :

histogramme photo, photo histogramme, comment lire un histogramme, histogramme, comprendre histogramme photo, histogramme photographie, histogramme en photo, comment lire un histogramme photo

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

73 commentaires

  • Merci et bravo.
    C’est simple, clair … même moi j’ai compris et mis par défaut l’affichage histogramme sur mon écran de contrôle pour mes prochaines PDV ;+))
    j’attends la suite avec impatience.

    14 octobre 2010
    • Ce genre de retour fait très plaisir à lire ! 😀

      A bientôt ! (si ce n’est déjà fait tu peux t’inscrire à la newsletter pour être au courant des prochains articles quand ils seront publiés 😉 )

  • Sympa ton blog, explications courtes et pécises, idéal pour débuter sans tomber dans des méandres trop techniques tout de suite.

    14 octobre 2010
    • Merci pour le compliment, ça tombe bien puisque je m’adresse vraiment aux débutants et je souhaite être le plus clair possible. Heureux de voir que ça porte un peu ses fruits 😉

  • Tuto vraiment abordable pour le plus grand nombre j’ai hate de voir les prochains 😀

    15 octobre 2010
  • Je l’aime bien la photo du guitariste qui ne montre que l’essentiel. Comme quoi l’histogramme…..

    16 octobre 2010
  • Et bien je crois que j’ai trouvé un superbe blog pour me faire progresser !!!

    Déjà ajouté dans mes fils RSS !

    Bravo

    19 octobre 2010
  • @Nounours et @Ben : Merci, ravi que ça vous soit utile 😉
    @henri : Effectivement, l’histogramme n’est qu’un outil qui doit savoir s’effacer au profit de la sensibilité 🙂

  • C’est tres claire, merci pour l’article!

    17 novembre 2010
  • Intelligent, didactique et pédagogique. Exactement ce que je recherchais ! Je suis en train de dévorer tes tutos. Bravo et merci 🙂

    29 janvier 2011
  • salut juste un truc .Peux tu m expliquer pourquoi sur certaines images il y a des pics a tout va avec des cassures entres chaque.
    Pour la photo du guitariste ca claque;;;;;;;

    1 mars 2011
    • Un histogramme d’origine ne présente pas de cassure : c’est provoqué par une modification de l’histogramme, le plus souvent par les niveaux 😉

  • En quelques minutes de lecture, j’ai enfin compris ce que signifiait et à quoi servait ce graphique!! Merci beaucoup!

    26 mai 2011
  • Franchement je me sent moi bête 😉

    8 juin 2011
  • Ayant un bridge et utilisant (depuis peu) l’histogramme, que je trouve maintenant essentiel, je me demande si il est disponible sur les reflex (Canon EOS 600d) lors de la prise de vue ou seulement après? Merci.

    30 janvier 2012
    • Non, l’histogramme n’est disponible qu’apres la prise de vue, sauf pour les reflex avec viseur electronique (chez Sony) je crois.

  • Bonjour,
    Sur le canon eos 600d, l’histogramme est dispo pendant la prise de vue (par l’écran seulement) en appuyant sur la touche info.

    25 février 2012
  • Bonjour,

    Je débute dans la photographie, et donc en ce moment je lis un peu (beaucoup) de choses sur la photo.
    C’est peut être une question stupide, mais concernant les histogrammes, il y a un mot qui revient souvent dont je n’ai pas compris le sens, c’est « l’écrêtage ». Est-ce que cela a un rapport avec les zones qu’on appelle « cramée » ou « bouchée »?

    Merci pour votre réponse à ma question !

    25 mars 2012
    • salut Anja,

      l’écrêtage est dû à la valeur maximale. Si je ne m’abuse cela va de 0 à 100%. Si tu as énormément de pixel de ton clair (par exemple) il va arrivé un moment où tu auras atteins la valeur max. Du coup, il y a aura un écrêtage qui va correspondre à un seuil pour lequel tu ne verras plus la différence entre, par exemple, N pixels en ton clair et N+100.

      En espérant avoir été clair et que cela te permette d’appréhender un peu la notion d’écrêtage.

      ++

      13 juillet 2012
  • Tuto très explicite, j’ai très bien compris, mais ne trouve pas l’histogramme sur mon apparail phot.. Quelle version est-ce de gimp dont tu parles dans ta video  » les niveaux » ?

    10 juillet 2012
  • Bonsoir,

    Un énooooorme merci pour ce tuto ! … j’ai enfin comprit à quoi servait ces courbes et ce graphique !!! … Le tout d’une manière simple sans être simpliste et à la portée des cromagnon comme moi !!!

    Bon là, trêve de compliments, pas que cela à faire, je passe au tuto suivant … :-))))

    6 août 2012
  • bonjour, je viens de lire ce passage sur l’histogramme il est super bien fait, mais j’en profites aussi pour faire de la pub pour l’abonnement que l’on peut faire sur ce site, il est super, je me suis inscrite la semaine derniere, (pour 3 mois)et j’ ai appris deja de belles astuces, il y a de quoi faire! et a écouter, car c’est des vidéos, et c’est sympa!!!

    merci pour tout

    27 août 2012
  • Merci merci merci.

    Je fais souvent des folies, et la dernière : Canon Eos 550D.
    Sauf que je suis complètement NULLOS en photographie, mais j’adore en prendre ( combien de fois je me suis arrêtée sur le bord de la route pour prendre un coucher de soleil avec mon iphone :] ).
    Alors merci, car avec ce genre d’article, j’ai l’impression de mieux apprivoiser la bête, et j’ai d’autant plus plaisir à prendre des photos.

    12 novembre 2012
  • Ahhh l’histogramme, moi qui n’y comprenait rien maintenant ça va beaucoup mieux et je vais d’ailleurs suivre ton conseil et activer l’affichage sur mon EOS 600D.

    @+

    27 février 2013
  • Un grand merci pour votre site ! c’est passionnant !

    12 mars 2013
  • Je viens sur ton site depuis 3 semaines environ et de plus en plus souvent. Tes articles sont clairs et pertinents, ils permettent de progresser rapidement. Un grand merci et un grand bravo !

    20 août 2013
  • Bonjour,

    juste une question de débutant à deux balles…
    dans l’histogramme, on regarde la partie noire, la partie blanche ?

    Merci !

    21 août 2013
  • La partie noire: à gauche c’est les foncés, au millieu les moyens et a droite les clairs
    (en nombre de pixels).

    2 septembre 2013
  • Merci Laurent pour ce site vraiment passionnant. Je viens de commencer à utiliser l’appareil photo SH40HS Power shot de Canon que mon mari m’a offert car un refflex et trop encombrant pour moi. Je sais que vous êtes pour le reflex, mais que pensez vous de appareil. Je voyage beaucoup et j’aime prendre les paysages et la nature, les oiseaux, les petites bêtes vous voyez le genre et votre site super, super car je commence à prendre en main cet appareil. Merci

    18 octobre 2013
  • Dommage qu’on n’ait pas inventé un truc pareil pour le noir & blanc argentique!
    c’est le + du numérique et ça c’est bien.
    Merci Laurent

    3 novembre 2013
  • salut ,
    Je débute en photographie et j’attend justement un alpha 330 d’occasion pour ce la aprés avoir lue nombres de tes articles .
    Je me demandais si on ne pouvait pas utiliser l’histogramme comme posemêtre ?
    Il me semble avoir lue que ce type d’appareille permétait de voir l’histogramme avant de prendre la photo .
    Merci , bonne continuation et trés bon cite

    9 décembre 2013
  • Bonjour.

    Je me lance dans la photo, ayant reçu mon premier reflex Canon 700d avant-hier.
    Je recherchais donc des informations pour me lancer correctement.
    Et je suis tombée sur ton blog où je me suis abonnée.
    Il est clair facile à comprendre : une petite de débutante comme moi parvient à comprendre… 😀
    Et j’espère réellement progresser grâce à ce que tu nous offres.
    Merci en tout cas 😉

    12 janvier 2014
    • Bonjour,

      Idem Delfe.
      Moi ca fait presqu’un que j’ai acheté ma camera et ce n’est que maintenant que je commence a m’y interesser et cela en grande partie a travers ce blog.

      Patrice de L’ile Maurice

      16 janvier 2014
  • Bonjour
    Merci pour cet article !!!
    Je ne me souciais pas trop de l histogramme ,en fait c’est super important et utile !!!
    Merci
    je progresse pas à pas !!!

    16 janvier 2014
  • Merci pour vos explications.Sans vouloir abuser ,pouvez vous compléter dans le cas où l’histogramme représente les couleurs les couleurs.Peur être que le sujet a déjà été traité?Coordialement

    17 janvier 2014
    • C’est juste dommage qu’il n’y ai pas la même chose en argentique, directement au dos du boitier. Je pratique le Noir & Blanc argentique et franchement, l’histogramme, ce serait un gros plus!

      25 mars 2014
  • Salut Laurent, merci beaucoup pour tes articles. Elles sont clair et pas compliquer et j’adore la touche d’humour que tu y mets. Je te lis depuis deux semaines et j’ai tellement appris (non compris enfin!!)Alors encore merci et continue

    9 mai 2014
  • J’ai toujours voulu savoir ce que cela signifiait !
    Merci beaucoup, c’est clair et on se sent tout de suite plus intelligent (:

    30 août 2014
  • très bonnes explications .
    courtes et précises merci

    15 septembre 2014
  • Tu lis dans les pensées ?.Je me demandais justement à quoi servait et comment lire ce « truc » et bien maintenant grace à toi je sais.Merci.

    17 septembre 2014
  • Très bon article, mais pourquoi parler d’un éventuel « histogramme parfait », comme si quelqu’un demandait dans la technique photographique une référence vers laquelle il faudrait se rapprocher ? (Il y en a peut-être qui le demandent)

    La preuve, la photographie du guitariste est très bonne.
    La photographie est un art et l’histogramme, un outil d’analyse pour regarder le processus travail d’un point de vue technique, autre qu’esthétique.

    30 septembre 2014
  • très intéressant, mais ne pourrait on pas aller plus dans les détails . On a en général les histogrammes des 3 couleurs de base. Et il y n’y a pas systématiquement coïncidence.
    Merci.
    Christian

    13 novembre 2014
  • J’ai bien compris maintenant l’utilité de l’histogramme , étant en possession d’un canon 600D je trouve juste dommage que l’on puisse consulter l’histogramme seulement après la prise de vue car ça serait bien pratique pendant la prise de vue je trouve . La photo du guitariste est vraiment très belle 😉 merci pour ce super tuto

    8 décembre 2014
  • Merci à toi mais surtout merci de nous expliquer aussi facilement les différents thermes techniques de la photo.
    J’adore ton site, j’y passe des journées entière afin de m’améliorer et surtout avec ton aide j’y arrive.
    Donc un grand merci à toi et a ton travail et surtout continu comme ça.
    Félicitations

    25 octobre 2015
  • Je decouvre tellement ici, merci de la part d’un debutant

    16 décembre 2015
  • grace a toi je progresse

    1 février 2016
  • Voilà une explication très claire qui va me permettre de mieux corriger mes réglages !

    2 mars 2016
  • Comment peut-on faire un concert « intimiste » à la braderie de Lille ? Je plaisante… Merci pour l’article !

    7 juillet 2016
  • Bonjour
    grand merci pour vos envoie, qui me permettent d’évoluer sur d’autres domaines
    Cdlt

    15 septembre 2016
  • Salut Laurent, salut l’équipe.

    J’ai un NIKON. Après une photo on peut évidemment visionner l’histogramme, mais j’ai aussi une fonction qui permet de voir sur la photo où sont les hautes lumières. Et ces parties clignotent. Ces parties sont-elles bien les zones cramées ?
    J’ai souvent du mal sur l’appareil a bien voir si l’histogramme est coupé à droite ou non, et j’utilise souvent plutôt la photo avec les zones cramées clignotantes. Je corrige ensuite l’exposition si pas bon.
    Est-ce une méthode alternative ? est-ce une grosse erreur de ma part ?

    Merci !

    17 janvier 2017
    • Bonjour Clément,
      Oui ce qui clignote c’est bien ce qui est cramé, ce qui n’est pas forcément un souci en soi, tout dépend de ton intention photographique 😉
      En tous cas procéder comme ceci est déjà mieux que rien.
      L’histogramme est coupé si quand on trace la courbe on a envie de continuer à « monter » quand on sort du repère.
      Alors que si la courbe est bien descendue avant que le repère ne se termine, c’est que toute l’image est exposée dans ce que l’appareil sait gérer.
      N’hésite pas à regarder régulièrement les histogrammes après coup, tu t’habitueras à leur tête au fur et à mesure 😉

  • formidable ton tuto

    21 janvier 2017
  • Merci, simple et clair.

    27 mars 2017
  • Sympa l’article, bon, tu ne rentres pas dans les détails avec moultes exemples de photos et histogramme à l’appui, mais c’est sympa pour comprendre le concept et ne pas s’angoisser à la lecture des histogrammes 😉 Merci pour ton travail, tu aides la communauté 😉 🙂

    18 avril 2017
  • Enfin un peu de lumière dans le jungle des jpeg de Raw des histogrammes des pixels du bruit de l’image de la balance des blancs et de la résolution et j’en passe. merci !

    21 avril 2017
  • Merci debutant en photo je suis passer d’un smartphone a un reflex Pentax ks2 ,j’avais peur. de rien comprendre a la photo Grace a tes video, j’ai tt compris le top du top , »explication simple ,exemple … » ect encore merci

    10 juillet 2017