5 conseils pour photographier les couleurs de l’automne

L’automne est une saison très propice à la photographie : la nature se pare de 1000 couleurs, les feuilles mortes se ramassent à la pelle, et vous êtes tenté d’en profiter. Découvrez 5 astuces simples et efficaces pour profiter au maximum de la saison et réaliser des clichés qui feront honneur à ce que nous offre la nature.

1. Utilisez les Golden Hours

 

Automne Golden Hours

 

Vous aurez peut-être l’impression que je me répète, mais la lumière des Golden Hours (ces moments magiques où le soleil est bas sur l’horizon) se prête particulièrement à la photographie de ces couleurs automnales. En effet, c’est une lumière aux tons très chauds qui renforce les couleurs déjà chaudes de l’automne (rouge, orange, jaune…). Prendre vos clichés à ces moments-là vous permettra donc d’obtenir des couleurs très saturées et donc de bien retranscrire toute l’intensité de ces tons chauds.

Mais attention : l’image étant dominée par une lumière chaude, la balance des blancs automatique de votre appareil va avoir tendance à compenser, c’est-à-dire à refroidir les tons de l’image, ce qui n’est pas souhaitable. Pensez donc à la réchauffer en post-traitement, ou à utiliser le réglage « Lumière du jour » de votre appareil si vous ne développez pas encore vos images.

2. Photographiez aussi par temps couvert

Automne brouillard
Licence CC BY-NC-ND Louis (Cliquez sur l’image pour voir en grand sur Flickr)

Cela peut sembler contradictoire avec ce que je viens de raconter, mais pas du tout ! En effet, la lumière très diffuse d’un temps couvert est très douce, et presque omnidirectionnelle. Elle vous évitera donc les ombres trop marquées d’un plein soleil. Ce type de temps crée une ambiance romantique et des couleurs pastelles, ce qui permet de retranscrire toute l’atmosphère humide et légèrement fraîche de l’automne, qui évoque comme une attente, un moment où le temps est suspendu. Pensez à un matin d’automne brumeux au bord d’un lac, et je crois que vous avez l’idée 😉

Techniquement, il faut faire attention à ce type de lumière : étant plutôt froide (bleue), elle rentre en désaccord avec les tons chauds que vous cherchez à capturer. Il faudra donc ici aussi jouer manuellement de la balance des blancs en post-traitement afin de faire apparaître ces couleurs sans pour autant faire disparaître l’ambiance que vous cherchez à faire ressentir à ceux qui regarderont l’image. C’est un équilibre à trouver au cas par cas, n’hésitez donc pas à y passer du temps pour sublimer votre photo !

3. Ne photographiez pas QUE les couleurs de l’automne

Grille automne
Licence CC BY-NC Neil Howard (Cliquez sur l’image pour voir en grand sur Flickr)

Et oui, ce n’est pas parce que vous avez sous les yeux une palette de couleur à vous cramer la rétine qu’il faut oublier les règles de base de la photographie, et en particulier celle de trouver un sujet fort. Parce que des photos d’arbres en automne, c’est bien joli, mais vous allez vite constater qu’elles se ressemblent toutes et qu’aucune n’a réellement d’intérêt. Dommage si vous vous êtes levés à 5h pour aller prendre des clichés au bord d’un lac ! 😀

Il faut donc bien comprendre que les couleurs ne sont pas votre sujet, et qu’elles ne vous permettent pas de zapper la composition, le choix du sujet, la lumière, les ombres, le contraste, les lignes de force, l’ambiance, l’émotion, etc. En fait, ces couleurs renforcent l’impact d’une image qui doit déjà être de qualité à la base. Exercice simple : imaginez votre image en noir et blanc. Si elle n’a plus d’intérêt, c’est que la photo n’est pas assez bonne à la base.

4. Faîtes preuve d’originalité

Feuille journal automne
Licence CC BY-NC-SA Yago Veith (Cliquez sur l’image pour voir en grand sur Flickr)

Le problème des « conditions idéales pour la photographie », c’est que vous n’êtes pas les seuls à l’avoir remarqué 😉 Les photos d’automne ne manquent pas, et pour faire un cliché qui se détache du lot et qui attire l’œil, il faut faire preuve d’originalité.

Il y a autant de façon de sortir du lot qu’il y a de photographes, mais il existe deux astuces qui fonctionnent bien :

  • Pensez à prendre des clichés plus près : on voit plus rarement des photos d’une feuille, ou même d’une partie d’une feuille. Ils peuvent être très forts si vous parvenez à être un peu créatifs. Utilisez la profondeur de champ, une composition originale, … Créez !
  • Utilisez l’eau : la caractéristique de l’automne, c’est aussi que c’est une saison pluvieuse (surtout dans mon grand Nord 😉 ). Or les reflets des couleurs automnales dans l’eau peuvent être très intéressants et créer des formes un peu abstraites qui donneront de l’impact à vos images. N’oubliez pas non plus les zones naturellement humides (lacs, rivières, marais) : ce sont souvent des espaces naturels exceptionnels et préservés qui vous donneront l’occasion de réaliser des photos de paysages automnaux qui ont le « truc en plus ».

5. La saturation est reine

Automne
Licence CC BY-NC Ian Britton (Cliquez sur l’image pour voir en grand sur Flickr)

Pour mettre en valeur de telles couleurs, il faut les saturer. En français, il faut qu’elles « pètent » un peu plus. Comment faire ? Il y a plusieurs méthodes :

  • Utiliser un filtre polarisant. Comme je l’ai déjà dit, cet accessoire permet de saturer les couleurs, et il peut être très utile en automne. Abusez-en !
  • Si vous shootez encore en JPEG (et j’espère que non !), utilisez un style d’image personnalisé sur votre appareil pour pousser la saturation à fond.
  • Si vous shootez en RAW (félicitations !), vous pourrez donner du peps aux couleurs en post-traitement, grâce à des outils appelés Vibrance ou Rehaussement couleur, selon les logiciels. Ce que nous verrons dans une vidéo un peu plus tard, ce n’est pas le sujet de cet article 😉

Voilà, j’espère que ces quelques éléments vous permettront de nous régaler les yeux de nombreux clichés d’automne exceptionnels, et en voir quelques uns sur le groupe Flickr de l’opération Dimanche Critique Photo (même si c’est déjà le cas 😉 ).

Laissez un commentaire si vous avez des remarques ou des questions, et si vous voulez être informés directement dans votre boîte mail des prochains articles et vidéos, abonnez-vous à la newsletter (à droite de l’écran).

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (12 votes, moyenne : 4,33 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 commentaires
Voir plus de commentaires