Les effets de mauvais goût

Quand on découvre la photo, et toutes les possibilités qui s’offrent à nous, y compris en matière de post-traitement, on peut être tenté de tout essayer, et c’est bien normal. Seulement parfois, ça va trop loin, et les limites du bon goût sont dépassées. Je ne juge pas, mais remettre les choses au point avec un peu d’humour peut être salvateur pour sauver nos rétines ! 😀

Avant de commencer, je tiens à vous prévenir que je suis volontairement un peu cynique dans cet article, parce que ça fait du bien de rigoler un peu de temps en temps 😉 Ne le prenez pas mal si vous avez déjà fait des trucs de la liste dans votre vie hein (moi aussi), juste, ne le faites plus.

Note aux débutants qui liraient cet article parmi les premiers sur le blog (vous devriez plutôt lire le best-of) : ne vous fermez surtout pas à l’expérimentation par peur du mauvais goût. Vous irez forcément trop loin dans votre post-traitement au début, vous ferez des trucs un peu trop poussés, pas forcément subtil et du meilleur goût. C’est normal, ça fait partie de l’apprentissage 😉

 

Je passe sur le post-traitement trop poussé : d’une manière générale soyez subtils et ne poussez jamais trop un curseur. Une bonne manière de voir si vous en avez fait trop et de laisser votre développement en plan, et de regarder le lendemain ce que donne la photo : vous allez voir tout de suite si c’est too much. Quand on a la « tête dans le guidon », on ne voit plus forcément les choses de la même façon.

Concentrons-nous donc sur tout ce qui est un NON absolu !

Le HDR mal fait

Très représentatif de la tendance de ces dernières années, le HDR-dégueu est ce qui arrive quand on découvre le principe du HDR, quand on prend 9 clichés avec des expositions différentes, et qu’on passe tout dans Photomatix avec les réglages automatiques et un tone-mapping bien crade.

Photo HDR mal fait

Qu’on se le dise, c’est toujours moche, et il n’y a aucune excuse pour faire ça ! 😀 Votre image est très bien avec de vraies ombres et des couleurs normales, qui ne brûlent pas les yeux. Le HDR (High Dynamic Range) doit être utilisé, comme son nom l’indique, pour exposer des scènes où il y a une très forte dynamique. La plupart du temps, si vous bossez en RAW, vous pourrez vous en sortir poussant un peu les curseurs dans Lightroom, sans même prendre plusieurs images. Si vous devez vraiment en prendre plusieurs, 3 voire 5 suffisent hein. Et pitié, lâchez ce tone-mapping verdâtre pas réaliste ! 🙂

Plus sérieusement, l’oeil voit beaucoup trop la supercherie si vous enlevez complètement les ombres d’une image. On sait où sont censées se trouver les ombres, et si elles ne sont pas là, le cerveau fait « c’est pas naturel, je vais vomir ! » (un peu comme ceux qui sont malades en voiture :P)

La désaturation partielle

Très ancré dans la fin des années 90, quand on découvrait Gimp 0.1 bêta ou un Photoshop piraté, et qu’on s’essayait à des effets avec les calques et les masques. C’est vraiment très kitsch, et franchement ce n’est pas sérieux.

Photo désaturation partielle coccinelle noir et blanc

D’autant plus que c’est souvent fait pour mettre en valeur un sujet qu’on a pas réussi à mettre en valeur par la composition de son image. Mention spéciale à la rose rouge sur arrière-plan en noir et blanc, avec le canapé derrière qu’on n’a pas pensé à éliminer de l’image.

Si vous avez besoin de ça pour mettre en valeur un sujet, c’est que la photo à la base n’est pas assez forte. Travaillez votre composition et pensez aux éléments qui attirent l’oeil pour mettre en valeur votre sujet 😉

La clarté négative exagérée pour lisser la peau

Dans Lightroom et d’autres logiciels existe un outil génial : la Clarté. Elle permet de renforcer le contraste local, et donc de donner une impression de netteté et de faire ressortir les textures. En baissant le curseur dans les valeurs négatives, on fait l’inverse, ce qui est très utile dans les retouches de la peau : on lisse un peu la peau, on lui donne un aspect plus doux.

 

Photo bébé peau lisse clarté négative exagérée

Voilà ce qui se passe quand on essaie de donner une peau de bébé à… un bébé 😉

Seulement voilà, comme tout outil de post-traitement, il faut l’utiliser avec parcimonie. Votre modèle n’a pas une peau de bébé, tout le monde le sait. Égaliser un peu tout ça pour que ce soit plus flatteur oui, la transformer en poupée de porcelaine… non.

Allez-y mollo, il faut que le résultat reste naturel 😉

Le vignettage (blanc)

Le vignettage, c’est un effet d’optique qui apparaît sur certains objectifs, et assombrit les coins. On a depuis longtemps développé des outils logiciels pour l’éliminer si on le souhaite. En général je ne l’élimine pas complètement car il a quand même un avantage non négligeable : il « ferme » l’image et concentre subtilement l’attention dessus.

Si on souhaite en garder, voire en rajouter, le tout est de le faire comme toujours de manière délicate. Si vous mettez des coins presque noirs, on a l’impression que vous voulez vraiment qu’on voie ce visage, alors que c’est la seule chose dans l’image, merci, on a compris que c’était le sujet 😉 Ou alors que vous photographiez avec un objectif soviétique en plastique 😀

Mais le pire, c’est sans doute le « vignettage blanc », c’est-à-dire quand on corrige tellement le vignettage que les coins de l’image en deviennent plus clairs. Si vous faites ça, j’envoie la police du bon goût chez vous ! 😀 Vraiment, n’infligez pas ça à vos photos. Ça ne va jamais les améliorer. Et ça fait très années 80, période bien connue pour son bon goût extrême, notamment en matière de look, ou encore de musique (synthé-qui-rend-fou sur toutes les chansons + solo de saxophone kitsch, yeah !).

Photo vignettage blanc oiseau

Les incrustations mal faites / les montages kitsch

Bon, c’est moins courant parce que la plupart des gens comprennent que c’est une mauvaise idée, mais ça arrive parfois. Soyons clair, faire le portrait de votre cousine et ensuite la coller dans une bulle, avec un faux reflet étincelant et des nuages derrière, ce n’est pas beau. Tout ce qui inclut un bocal à poissons rouges, ou des dauphins, est également proscrit 😀

(Tout ceci est tiré d’exemples réels, mais n’insistez pas, je ne donnerai pas de noms :P)

Ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant 😉

montage photo kitsch mauvais goût

Les cadres et les signatures

Ce sont deux choses différentes, mais souvent liées.

Rajouter un cadre autour de votre photo est au mieux inutile, au pire distrait de votre image. Elle doit être assez forte pour se passer d’un cadre blanc. Là encore, si vous avez besoin de ça pour attirer l’attention, votre composition manque sans doute de peps. En plus, c’est un peu connoté kitsch aussi.

 

Pour ce qui est des signatures, il y a déjà un peu plus de débats, et je sais que je ne vais pas me faire que des amis. Voilà pourquoi je pense que c’est inutile et que ça gâche votre photo :

  • Si les personnes voient la photo sur votre galerie en ligne (la majorité de ceux qui verront votre photo), ils connaissent déjà votre nom, et la signature rajoute forcément un élément distrayant qui n’a rien à faire là sur la photo. Comme normalement vous vous êtes appliqué à la prise de vue et au post-traitement, pourquoi tout gâcher à la fin ? Laissez votre photo tranquille.
  • La protection contre le vol de photos est illusoire. Si vous mettez la signature dans le coin, et n’importe qui peut faire un recadrage rapide d’un clic. Donc ça ne sert à rien.
  • La seule manière de vraiment vous protéger contre le vol est de mettre une énorme signature au milieu de l’image. Sauf que ça vous protégera aussi contre les gens qui la regardent, puisqu’elle sera défigurée. Par contre, c’est sûr, on ne vous la volera pas 😀

Les filtres automatiques à la Lomo / Instagram / traitement croisé

Le traitement croisé (ou tout autre effet « vintage » visuellement proche) a été vu environ 152 millions de fois avec l’avènement d’Instagram, (et la mode des Lomos, gros vignettage en plus) en général pour camoufler une photo très approximative. Et si tout le monde l’a déjà fait, votre photo en devient instantanément commune, donc inintéressante (même si elle était bonne à la base !).

Photo faux Lomo Instagram traitement croisé arbre

Alors vous pouvez utiliser un effet de type traitement croisé, mais avec parcimonie, en personnalisant l’effet : n’appliquez pas un truc tout fait. Ça peut arriver que ce soit intéressant, si vous souhaitez donner un effet vieilli à une photo qui s’y prête bien. Mais ne le faites pas systématiquement, et travaillez l’effet.

Et si vous voulez vraiment un effet vintage, photographiez en argentique 😉

Les portraits de faux-tographes

Bon, c’est quelque chose d’un peu plus large qu’un effet de mauvais goût, mais je n’ai pas pu résister 😀 Vous avez sans doute déjà vu l’une de ces innombrables pages Facebook de type « Jacky Gégène Photographe » (j’exagère à peine). En général, les images regroupent tout ce qu’on peut imaginer en termes de mauvais goût : jeunes filles n’ayant jamais posées et mal dirigées, dans des tenues un peu légères cheap (genre un corset turquoise acheté sur ebay Hong Kong), photographiées dans des lieux « urbex » (mention spéciale aux voies ferrées non désaffectées pour essayer de tuer son modèle, ou aux anciennes usines tagguées), avec des poses au mieux inappropriées, au pire vulgaires, une lumière mal gérée, et pour finir un post-traitement exagéré évidemment (clarté négative en tête).

Vous m’avouerez que même si ça ne concerne probablement aucun d’entre vous, il fallait que je les cite 😀

 

 

En demandant un coup de main à ceux qui suivent la page Facebook pour répertorier tous ces effets, Bruno a très bien résumé le point commun de tous ces effets : « la mise en avant du procédé plutôt que du sujet ». La photo doit être faite pour elle-même, et tout effet qu’on lui applique par la suite doit l’être pour la renforcer, pas juste pour montrer qu’on sait le faire. Idem, faire une photo juste pour faire un effet c’est bien pour essayer et s’approprier une technique, mais le plus souvent ça ne fait pas une bonne image 😉

 

Voilà, j’espère que cet article vous aura fait rire, et n’oubliez pas de le prendre avec légèreté. Vous avez le droit de prolonger le plaisir dans les commentaires en rajoutant vos propres idées d’effets de mauvais goût 🙂
 

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 3,73/5)

Loading...

Recherches utilisées :

clarté négative, mauvais gout en photographie, antisèche discrete, tu ecris des choses dun tres mauvais gout, LE FAUCHEUR VAN GOGH, photo traitement instagram, pelle store effet du visage, photo de gougout

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

283 commentaires

  • Excellent 🙂 Trop de HDR tue le HDR comme dirait l’autre, c’est vrai que ça pique les yeux 😀
    Dans la catégorie montage on a aussi toute la ribambelle de photo avec un gros personnage tenant dans sa main un batiment/autre personne/chien/poisson rouge… 😀

    A+
    Karine

    15 avril 2014
  • Quelle prétention que de savoir ce qu’est le  » bon gout  » et si on laissait chacun faire les photos dont il a envie, la finalité n’est elle pas de ce faire plaisir ? et le plaisir est assurément une notion très personnel qui ne répond a aucune règle .

    15 avril 2014
    • Tout à fait d’accord,
      je trouve que l’article est basé sur beaucoup de jugement personnel, qui se transforme en généralité sur les règles à suivre ou à ne pas suivre.
      Quand je lis cet article, énormément de portes se ferment, c’est dommage.

      15 avril 2014
    • Je suis d’accord avec toi claire…
      Une photo c’est une représentation du photographe. Telle qu’il a voulu le montrer.
      Qui peut se permettre de juger du bon ou mauvais goût ? Personne !
      De plus, il se peut que pour un besoin particulier (pub, image de film, etc…) , le photographe à eu besoin de pousser les curseurs !
      Je suis désolé Laurent, mais que ce coup là, ton article est décevant…

      • Au moins Laurent à le courage et la volonté de faire cet article. Je partage son avis et donc peut conclure que les photos ne sont pas à mon goût, bien qu’elles peuvent l’être pour d’autres.

        18 avril 2014
    • Personnellement je pense qu’il y a un limite à considérer ce que l’art est… si c’est une corde dans un cadre ou trois urinoirs (si si et ça se vend cher), je ne trouve pas que c’est de l’art. Se faire plaisir oui, offusquer le plus de personnes possible, non.

      16 avril 2014
    • Les règles du bon goût sont certainement plus subjectives que celles de l’orthographe ou de la grammaire.

      19 juillet 2014
    • A te lire, Claire, on se dit que le bon goût, finalement, c’est comme l’orthographe. Libre à chacun de ne pas en tenir compte du tout, effectivement, nous sommes libres. Mais si on veut faire quelque chose qui plaise aux autres et qui soit libre à lire/à regarder, il y a des règles à respecter, quitte à s’en écarter un peu de temps en temps volontairement.

    • (Puisque votre commentaire est de 2014, j’espère que vous avez évolué dans votre réflexion depuis ^^…).
      Vous parlez de « plaisir personnel », or nulle part il n’en est question dans cet article. La photo est un plaisir personnel avant tout bien entendu, sauf que là ce n’est pas le sujet.
      Sauf votre respect, votre réflexion, celle qui consiste à dire : « Qui êtes-vous pour savoir ce qu’est le bon goût ? » est on ne peut plus simpliste.
      Je vais élargir le sujet et le rapporter à d’autres sujets et vous comprendrez tout de suite en quoi votre réflexion est simpliste.
      Si je dis : « Nicki Minaj est vulgaire, c’est du mauvais goût ».
      Me diriez vous la même chose ?
      Certes, il y a beaucoup de gens que cette vulgarité ne dérange pas et ces gens gens sont libres d’aimer cette chanteuse ce qui n’enlève rien au fait qu’elle est vulgaire.
      N’aurait-on pas le droit de dire qu’elle est vulgaire sans se faire taxer d' »Inspecteur du bon goût » ?
      Ces mauvaises pratiques dénoncées ne sont pas dénoncées que par l’auteur de l’article mais par beaucoup. Si les plus grands ne les pratiquent pas c’est pour une bonne raison !
      De plus, ce constat est argumenté et très bien argumenté, ce ne sont pas que des accusations nées au saut du lit un petit matin. Il y a de la réflexion derrière !
      C’est comme ceux qui disent en gros : « Fuck les règles, chacun est libre de faire ce qu’il veut, tous les goûts sont dans la nature ».
      Pour paraphraser Roignant je dirais que « tous les mauvais goûts surtout » et que ce genre de réflexion est souvent un prétexte pour éviter de trop réfléchir à la photo et éviter d’apprendre, éviter de trop se fouler…

      17 septembre 2016
  • Bonjour,

    Entièrement d’accord avec votre article. On fait sans doute tous des erreurs lorsque l’on débute en post traitement ou en montage et il est important de rappeler que l’art reste de l’art.
    Un très bon article ! merci ^^

    15 avril 2014
  • 15 avril 2014
    • Enorme !! 😀

      15 avril 2014
    • Ha ha oui, cette scène est légendaire 😀

    • Je ne connaissais pas cette vidéo. C’est drôle, mais malheureusement, je suis sûre qu’il y a beaucoup de vrai là dedans…

      15 avril 2014
  • Vignettage et désaturation partielle sont des techniques redoutables pour faire jaillir le sujet, avec subtilité, lorsque c’est bien fait. Simulation d’un opalotype ou d’un rendu argentique, les possibilités sont nombreuses.

    Tout est question de maîtrise. Mettez trop de chantilly avec vos fraises et vous aurez probablement du mal à digérer. Mais la chantilly n’est pas mauvaise pour autant.

    Quant aux cadres, laissez moi vous rappeler qu’ils sont présents dans les expos et il y a une bonne raison à cela. Lorsque l’empagement, le blanc tournant est bien calculé, la photo est mise en valeur. Le cadre contribue alors à renforcer l’impact de la photo. Encore une fois, c’est une affaire de maîtrise. Et ça marche aussi pour le web si vous êtes maître de l’environnement de la photo.

    Je ne pense pas qu’il y ait de mauvaises choses mais plutôt de mauvais usages. Ces espèces de modes tyranniques de la bienséance photographique sont juste normalisantes et une peu idiotes qui font dire aux gens « bien pas bien » sans que ces derniers ne se penchent sur la photo elle-même.

    15 avril 2014
    • Et bien voila qui resume entièrement ma pensée sur le sujet …
      Merci

      15 avril 2014
    • Tout est dit !

      15 avril 2014
    • Bonjour Henz !

      Oui, si tu me lis bien, c’est quand même plus ou moins ce que je dis 🙂 Le principal souci, c’est d’en faire trop, pas de le faire tout court (sauf certains interdits dont le montage sumo/poisson rouge :D).

      Pour ce qui est des cadres, tu parles d’une expo, et je suis d’accord. Je veux dire, j’ai des photos encadrées chez moi, normal. Simplement, sur le web, je vois assez mal l’utilité. Si tu contrôles l’environnement dans lequel c’est affiché (donc si c’est ton site), tu contrôles aussi la couleur du fond, qui peut servir de cadre. Mais si tu as des exemples de bonne utilisation, je suis preneur, j’aime qu’on me prouve que j’ai tort 😉

      • Je ne dirai pas que tu as tort. Tes propos semblent plutôt montrer que tu ignores l’origine et la fonction de l’empagement. A la base, c’est un savoir de typographe dont la logique s’applique à merveille à l’encadrement, ce dernier serait en qq sorte la finalisation de l’empagement.

        C’est une sorte « de structuration de l’espace », que tu sois sur un site web ou dans une galerie, ne fait guère de différence, il y a un espace.

        Si tu admets la pertinence de la technique photographique du surcadrage, alors tu ne peux que reconnaître l’utilité d’un cadre bien pensé. Mais pour cela, il faut certaines compétences/connaissances.

        Si pour toi un cadre n’est q’un liseret plus ou moins large, je comprends mieux ta position. Mais il faut savoir qu’un véritable encadrement est bien plus que cela et qu’il faut se méfier de la vulgarisation à outrance 😉 Je ne penses pas que tu aies bien compris la notion d’encadrement.

        Le cadre est pensé tant en fonction du format de l’image (2/3…) que de la surface qui accueillera la dite image (le mur ou la page web). Dans un monde idéal, on fait en sorte que le cadre et la « surface d’accueil » soient homothétiques. Mais c’est rarement le cas, d’où la nécessité de bien penser le cadre.

        15 avril 2014
        • D’accord aussi! L’article est trop tranché: « NON absolu », « Ne le faites plus »…

          OUI à un usage adapté des techniques en fonction du rendu qu’un veut avoir. Si la photo ne plait pas, ça se saura vite: critiques et/ou désintérêt.

          Quant au cadre en temps que tel: Perso je laisse toujours un filet blanc plus ou moins important pour plusieurs raisons.

          1) esthétique: parfois on ferme l’image. Si c’est une très claire, j’entoure d’abord d’un filet de quelques pixels noirs pour la même raison.
          2) Pratique: pour une photo que l’on tient en main ça évite d’avoir ses grosses pattes « sur » la photo.
          3) Technique: un tirage est calibré 20/30, 13/18 etc, mais le passe partout ne l’est pas, à moins d’être sur-mesure. Un cadre blanc sur un tirage standard permet d’accrocher la photo derrière le passe-partout sans la rogner. Exemple: passe partout prévu pour cadre 20/30, ouverture 13/18, je fait un fichier le 2000/3000 avec photo au milieu 1300/1800 et je tire le tout sur 20/30.

          16 avril 2014
        • Oui, bien sûr, je ne nie pas du tout que l’encadrement est un vrai boulot à part entière, avec beaucoup de subtilités, et qu’il a son utilité. Mais comme tous les points évoqués dans l’article, je le vois le plus souvent mal utilisé.

          99% des cadres que je vois sont… sur Flickr. Difficile de tout contrôler dans ces conditions, et je trouve qu’il est préférable de laisser sur fond noir.

          Mais je suis vraiment intéressé par un exemple de quelqu’un qui met des cadres efficaces et élégants sur le web. Ca mériterait une interview de la personne, pour expliquer comment bien faire ça 😉 (d’ailleurs, Henz, si tu veux écrire un article sur les bonnes pratiques, tu es le bienvenu ! 🙂 )

          • Charlotte Abramow met des cardes sympas, sur certaines de ses photos. 🙂

            Un petit exemple : http://abramow.tumblr.com/image/75750122406

            17 avril 2014
          • *cadres (pardon petite faute de frappe 😉 )

            17 avril 2014
          • Ce serait avec plaisir et l’idée est bonne, mais comme tu l’as dit, cela n’intéresse globalement que 1% de la population photographique du web donc bon… Et la chose est très spécifique, il faut avoir la maîtrise de tous les espaces, ce qui est de plus en plus rare avec le responsive design… Cette pratique est en voie de disparition.

            Hélas.

            18 avril 2014
    • Je suis tout à fait d’accord avec vous Henz!!!

      16 avril 2014
  • hello,
    très drôle et tellement vrai… à l’exception du cadre…
    en dehors de l’habitude du tirage à bord noir (filet noir cadre blanc) gardée de l’argentique et signifiant le non-recadrage de la photo, dans notre univers numérique le cadre permet de s’affranchir du fond qu’on ne maitrise pas et sur lequel va se retrouver l’image, image high-key sur fond blanc, low-key sur fond noir ou quelque soit l’image sur les fonds lavasses à la deviantart qui tuent le contraste de l’image

    15 avril 2014
    • Hello !
      Comme je le disais juste au-dessus, je pense que tu maîtrises le fond justement. Si tu choisis de mettre tes images sur tel ou tel site, tu sais si le fond est noir ou blanc.

  • Pour moi cet article transgresse une règle uniforfement connue et appliquée dans le monde de la photo, c’est que les règles sont faites pour être contournées. Qui peut se targuer d’avoir l’exclusivité du bon gout ?
    Vous présentez effectivement des photos qui pour la plupart sont « Yop much » mais nombre de techniques que vous citez peuvent être utilisées avec des résultats bien plus réussis que vous ne semblez l’imaginer. Qu’il s’agisse d’une de saturation partielle, d’un HDR 9 poses ou d’un effet vignettage blanc.
    Tout dépend de la manière dont la technique est utilisée.
    Et surtout c’est un grand tord que de croire qu’une technique à la mode il y a 15 ans ne devrait plus être utilisée de nos jours.

    Suivre vos conseils amènerait simplement à une poperisation du monde photographique et je trouve cela fort dommage.

    Le seul point sur lequel je vous rejoint concerne la parcimonie avec laquelle aborder certaine techniques presentees.

    Il faut faire des tests et travailler jusqu’à obtenir une photo équilibrée et présentable.

    Cordialement

    15 avril 2014
    • d’accord avec toi Bruno…

    • poperisation? >>>> Paupérisation (du latin pauper = pauvre).
      sur le fond, totalement d’accord

      16 avril 2014
  • Merci Laurent pour cet article salutaire !
    Enfin une voix sur le net pour mettre le doigt sur une série de pratiques « gadgets » qui rendent les photos si kitsch qu’on n’a plus envie de les regarder (sauf si on cherche à se constituer une galerie de « bizarreries de goût douteux »).
    Cela fait des mois que je suis devenu allergique aux clichés HDR-isés, qui dénaturent tant de sujets au départ si photogéniques. Le monde du digital a-t-il à ce point envahi nos existences qu’il faille le servir à toutes les sauces, jusqu’au cœur de la création photographique ? A moins que certains cherchent à retrouver, dans ces tonalités artificielles, les reflets irisés des taches de pétrole (fluide précieux bientôt en voie de disparition) ?
    Je me souviens d’une période – c’était à la fin des années 1970 – où il fallait que les photos soient entourées d’un halo flou. A la manière des images tournées par le photographe et cinéaste David Hamilton. On allait jusqu’à enduire les objectifs (disons les filtres) de vaseline pour obtenir cette dissolution vaporeuse. Très kitsch aussi. Heureusement, cette tendance super soft semble être passée de mode…
    Il faudrait un jour dénoncer (mais on ne serait pas les premiers) les excès des retouches de morphing et de remodelage sur Photoshop…
    Merci Laurent pour ton humour,
    Géry

    • réponds moi j’ai des chose à te dire confidentiellement

      24 octobre 2014
  • Salut Laurent !

    Il le fallait cet article, bien qu’il ne m’ait pas tellement fait rire, mais plutôt attristé.

    Du temps de l’argentique les gens hésitaient à pousser sur le déclencheur, et y réfléchissaient avant, soit parce que la photo n’était pas donnée, soit parce que la pelloche n’avait que 24 ou 36 poses. Ça n’évitait pas les pieds et les têtes coupés, mais bon !

    Aujourd’hui, je suis effaré de voir le nombre d’effets, plus ou moins douteux, que les fabricants mettent non seulement dans les appareils lambda, mais également, sinon surtout, dans les soit-disant « pro » ou « expert ». Même réflexion pour les logiciels de développement et Adobe PS n’échappe pas à la règle !

    Ceci dit, tout le monde n’a pas envie de « s’embêter » avec la technique, ou n’a pas la fibre, mais veut avoir des souvenirs, c’est probablement la grande majorité …. mais ce n’est pas une raison pour prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.

    Personnellement je rêve d’un Minox 35 ou GT-E, avec deux boutons et deux bagues, mais un grand capteur numérique bien fourni à la place de la pellicule…
    mais non, as-tu vu ce qu’ils ont sorti comme APN ? 🙁

    Bon séjour aux States, et n’oublie pas les lunettes anti-reflets 😉

    15 avril 2014
    • Pas d’affolement Daniel, on commence à trouver des trucs qui se rapprochent un peu du Minox (pas encore aussi bien mais ça va venir). Mais bon, on ne peut pas avoir non plus une réplique numérique, ça serait se passer de tous les avantages…

      Je soutiens Laurent dans sa démarche, j’ai passé une enfance heureuse grâce à l’image et une vie remplie de cadeaux, mais depuis que la publication est accessible à tous, même les expos des Nationale Galery sont souvent consternantes, et impossible de délecter le regard tant les publications de soit-disant « amateurs » pourrissent, nos murs, le web et tous les lieux d’affichage. Je ne regarde plus rien, ça me fait mal au yeux, mal au coeur, j’ai la nausée…

      Merci Laurent.

      15 avril 2014
      • Bonjour Mathias,
        Je suis vraiment choquée par vos propos… je cite
         » depuis que la publication est ouverte à tous , même les expos des Nationale Galery sont souvent consternantes, et impossible de délecter le regard tant les publications de soit-disant « amateurs » pourrissent, nos murs, le web et tous les lieux d’affichage. Je ne regarde plus rien, ça me fait mal au yeux, mal au coeur, j’ai la nausée…

        Je me permet de vous répondre tant vos propos sont affligeants et bêtes!

        Pourquoi en tant qu’amateurs n’aurions nous pas le droit de poser nos clichés… libre à vous de ne pas regarder ,sous prétexte que nous ne sommes pas pro,nous ne devrions pas afficher.
        Un pro me semble t’il était bien un départ un amateur et n’a pas eu la science infuse d’entrée de jeu !!Il à appris,a fait des erreurs ,pour certains fait des écoles , ect..
        Pour s’améliorer il faut bien commencer un jour et dans tout domaines cela est vérifiés.

        Je ne cinglerais pas mes propos envers vous comme vous le faites vis à vis de nous  » amateurs  » mais vos propos sont consternants et étroit d’esprit
        Donc en gros tu n’est pas pro ,tu ne poste pas et tu laisse faire ceux qui savent ,et bien le monde n’irait pas bien loin!!! Et le plaisir là dedans… Sans aller jusqu’à l’exposition en galerie ou la je vous rejoins( doit rester dans le milieu professionnel,) avoir sa page photo,son site ne fait de mal à personne ( sauf vous à priori que cela rend malade)!

        Heureusement que la plupart des photographes qui nous apprennent et nous transmettent un peu de leurs connaissances ne pensent pas comme vous ,sinon ce genre de site n’irait pas bien loin ..Vous connaissez la photo pour tous ..à lire et méditer!

        3 juin 2015
    • Bien de ton avis a propos des appareils photo…..moi aussi je rêve d’un grand capteur et juste cinq boutons,un pour les iso,l’ouverture,l’expo,la vitesse……et le déclencheur.

      15 avril 2014
    • Je ne serais pas aussi négatif/désabusé non plus, je suis plutôt optimiste là-dessus 🙂

      Le numérique a apporté à tous la possibilité de faire plein de photos, plein d’essais, et plein d’erreurs. Je pense que c’est une bonne chose. Beaucoup d’entre nous (moi y compris) auraient appris moins vite en argentique.

      L’effet secondaire, c’est qu’on est inondé sous une grande quantité d’images, dont la plupart sont mauvaises / pas à notre goût. C’était déjà le cas avant, simplement on ne le voyait pas, il n’y avait pas internet.

      Mais pour moi, c’est largement compensé par un énorme avantage : de nombreux talents se cachent dans la population, et peuvent ainsi s’exprimer. Moi je trouve que je vois beaucoup de bonnes images, et j’ai de bonnes surprises très régulièrement 🙂

      • Certainement Laurent,a propos du numérique je suis de ton avis a 1000%,et pour être sincère,pas sur que je me serais mis a la photo a l’ére de l’argentique.
        Ceci dit je trouve sur les APN beaucoup de programmes d’effets qui compliquent inutilement a mon sens leur usage car tout ces effets sont possibles avec un bon logiciel de traitement….. 🙂

        Bon séjour aux USA et toujours un plaisir sur ton blog.

        16 avril 2014
  • J’aime bien les taxi, voire aussi le portrait du bébé (bien qu’un peu trop doux c’est vrai…).
    Suis-je kitch?
    Pour les cadres, c’est pareil, ça dépend de l’utilisation. Pour poster sur un forum, cela a une utilité mais de là à l’utiliser sur toutes les photos…

    15 avril 2014
    • Ha ouf, je croyais être la seule à aimer la photo des taxi 😀
      Je trouve que la désat partielle est justement un très bon moyen pour mettre un valeur un sujet au sein d’une image, tant que ca a un intérêt et sans que ca devienne systématique bien sûr.

      15 avril 2014
  • Salut Laurent,tout le monde,
    Je suis d’accord…..et pas d’accord,perso je fais d’abord la photo pour moi et si j’ai envie de m’amuser sur un cliché en exagerant sur un effet ou un autre je ne m’en prive pas si le sujet s’y prete bien entendu ! tant pis si ça ne plait pas….
    Mais bon il y a mauvais gout et mauvais gout,pour la photo d’art ok…..mais vive la liberté d’expression et en photographie aussi.

    p’titJo

    15 avril 2014
    • Bonjour à tous ,
      Entièrement d’accord , tous le monde est libre de ses aspirations , sinon nous serions tous dans un même modèle , qui deviendrait vite monotone.

      15 avril 2014
    • Ouiiii !! 🙂
      C’est exactement ce que je me disais en lisant l’article.
      « et si ca me plait, à moi ? »

      15 avril 2014
  • Je sens que cet article va faire parler parce que le point central va être de déterminer ce qu’est exactement le bon goût et s’il peut vraiment être commun à tout le monde.
    Effectivement, il y a plusieurs des points décrits ici qui ne me plaisent guère. Mais je laisse chacun faire ce qu’il veut surtout si ça lui plaît. Et je me garde la possibilité de dire franchement que ça ne me plaît guère si on me demande mon avis.

    15 avril 2014
    • Oui absolument,du même avis que toi et accepter la « critique » bien évidement…. 🙂

      15 avril 2014
      • Tout à fait ! (Merci, je me sens moins seul) 😀

        16 avril 2014
    • Voilà, tu résumes bien les choses 🙂 Chacun fait ce qu’il veut, mais j’ai aussi le droit de dire que le vignettage blanc, c’est non 😛

      • Tu en as tout à fait le droit, c’est sûr 😉 Mais je parie que tu peux quand même trouver quelque part au moins une photo avec un vignettage blanc dont tu pourras dire: « Mouais, à la limite, celle-là, ça va à peu près… » 😛

        16 avril 2014
      • Manquerait plus que ça que tu n’ait pas le droit de dire non ! 🙂

        16 avril 2014
  • C’est vrai et c’est marron
    Merci Laurent

    15 avril 2014
  • Bonjour Laurent,

    Comme dit le proverbe : « Les goûts et les couleurs, ça ne se discutent pas ».

    Totalement hors sujet mais avez-vous remarqué que vous utilisiez souvent cette phrase dans vos articles ?

    >> Ca va sans dire, mais ça va mieux en le disant <<

    Je me suis même amusé à faire une recherche : https://www.google.fr/#q=site%3Aapprendre-la-photo.fr+Ca+va+sans+dire%2C+mais+%C3%A7a+va+mieux+en+le+disant

    🙂

    15 avril 2014
  • Je le confesse, j’ai pratiqué certains de ces post traitements malheureux au début de mon apprentissage de la photo, il y a quelques années. Je crois qu’au fil des ans, on recherche de plus en plus la sobriété dans nos images, on gagne en maturité, enfin en ce qui me concerne… 😉

    15 avril 2014
  • Je ne peux que vous conseiller de visiter ce site (http://youarenotaphotographer.com/) pour découvrir les pires horreurs diffusées par des « photographes » / « apprentis graphistes ».

    Le site semble être un peu dans les choux en ce moment mais d’habitude il est disponible.

    15 avril 2014
  • Partir bosser avec un costume vert bouteille, une chemise saumon avec un col pelle à tarte, une cravate de chez Disney Store avec les 101 dalmatiens dessus, des sandales et des socquettes blanches … On a le droit, chacun est libre, faut pas critiquer. Mais il n’empêche que c’est d’un goût de chiottes. Et ben c est pareil en photo.

    • Génial ton costart,ta cravate et tes pompes 🙂 ça il va faloir que j’essaye et me faire tirer le portrait 🙂 ,t’a raison ceci dit !

      15 avril 2014
    • Rodolphe, tu as très bien résumé la situation 😉

  • Je n suis pas intierment d accord,je pense que tout le monde passe par ces debus et que on aprend surtout avec nos erreurs, je pense que tout sa est un peut blecent pour tout debutant et en plus avec le seule but de vendre des livres de photographie,trouve sa enteux,bien pire que faire des erreures sur ces propres photos,deja que tout est une question de gout et on peux pas touts avoir les memes si non on serai tres mal,certe que il y a des moches dans le lot,et des abuses mais traiter les debutents de nuls sur pretext de vendre ces livres…

    15 avril 2014
    • @Nuno stop la photo, focalise toi déjà sur l’orthographe

      15 avril 2014
      • Ta remarque est désobligeante et n’a rien a faire ici,sur ce blog on parle de photographie et en plus on s’exprime comme on peu !!!

        15 avril 2014
        • Enfin là, je sais pas si on peut parler d’expression.
          y’a tellement peu d’efforts de fait pour être compris que bon…

          15 avril 2014
          • Oui Kéno,je suis d’accord sur le fond mais avoue que tu savais lui dire disons un peu plus gentiment…. 🙂

            16 avril 2014
      • slt, peut être que Nuno est étranger et qu’il débute en français… à l’oral ça ne lui serait pas reproché mais ici c’est sûr que ça ne loupe pas…

        18 avril 2014
  • Bonjour Laurent,

    Ca ma fait bien rire !! car c’est bien vrai tout ça ! Je me suis mise au RAW depuis quelques mois (et regrette de ne pas l’avoir fait plus vite car ça change tout et développe sur Lightroom).J’ai suivi tes cours sur le post-taitement et ça ma bien aidé et comme tout le monde j’ai testé et poussé un peu les boutons pour essayer ! TOO MUCH !le résultat était plutot artificiel ! maintenant j’ai trouvé la juste mesure.

    15 avril 2014
    • Oui, c’est normal au début, on dépasse toujours un peu les limites, comme dans tout apprentissage d’ailleurs 🙂 Content que tu aies trouvé le juste milieu !

  • Indépendamment des goûts et des couleurs, le gros problème des retouches toutes faites résultant d « effets » ; « filtres » ou manipulations diverses , c’est que à la longue on s’en lasse à force de les voir pratiquées ici et là. A mon avis, nos photos ainsi traitées y perdent beaucoup de leur âme.

    Merci Laurent pour cet article

    15 avril 2014
    • Merci à vous Grand Maître !
      Je trouve que votre article est juste un jugement personnel et heureusement que vous êtes là pour nous dire ce qui est bien et ce qui est mal en photo.

      15 avril 2014
  • Ouf !
    Je suis rassurée 😀
    Je ne crois pas avoir commis ce genre de choses 😀

    Moi qui déteste les photos trop visiblement sur-saturées, sauf si, vraiment, elles apportent dans le sens de la photo, un supplément d’âme.

  • Bonjour Laurent
    En général je te rejoins assez sur tes sujets, mais là je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. La notion de « bon goût » n’est qu’une expression de son propre goût ou de celui des autres et donc une valeur communautariste.
    Prenons l’exemple des saveurs, pourquoi dire qu’une chose à meilleur goût qu’une autre ? Sucré, salé , épicé, « Tous les goûts sont dans la nature ».
    Il y a des personnes qui aiment les canapés rouges et d’autre d’une autre couleur, par exemple 😉
    Mais ceci n’est que mon avis……et ce n’était que pour rire…..:D

    PS: Et si ton article était fait pour faire réagir tes lecteurs, pari gagné…bravo

    15 avril 2014
    • Oui, le bon goût est (en partie) subjectif (ce blog aussi, donc tout va bien 😉 ), et surtout il est culturel. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’existe pas d’ailleurs 🙂

  • Sympa cet article et aussi les commentaires laissés. Voila un sujet tout trouvé pour animer les soirées de mon club photo. Après on attaque le débat sur le plein format contre l’APS-C et l’on a, je pense, vidé pas mal de bières.

    Effectivement ça m’a bien fait rigoler. Sans doute pas ton meilleur article ni le moins impartial, mais bon faut de tout si on veux refaire le monde, pas vrai ?

    15 avril 2014
  • Le débat n’est pas tellement le bon goût ou le mauvais, tout ça est très relatif et surtout très subjectif, mais plutôt de savoir si l’on veut rester dans un pur développement photographique, obtenir une photo « descriptive » et proche de la réalité (photo reportage) ou si l’on veut rentrer dans un processus créatif où tout est alors possible en termes d’effets, comme les ajouts de textures, les compositions, les effets type vintage,… Ce n’est ni mieux ni moins bien c’est juste différent. Il y a eu récemment un article sur le blog qui parlait de la peinture et de l’important lien avec la photographie. C’est pareil là aussi : qu’y a-t-il par exemple de réaliste dans les tableaux de Picasso ??? Est-ce à dire que Picasso peignait avec mauvais goût ? On peut aimer ou pas Picasso bien sûr mais sa peinture est plus une expression de quelque chose qu’il voulait transmettre que la réalité elle-même de ses portraits par exemple. En photographie, on peut avoir la même approche : descriptive, narrative (tout en essayant de sublimer au mieux les clichés) ou créative, qui veut transmettre une émotion plus que la représentation pure et dure. Dans ce dernier cas, tous les effets sont bons pour arriver à l’émotion qu’on souhaite faire passer.

    15 avril 2014
    • Bonjour Yves,

      Je suis à la fois d’accord et pas d’accord. Effectivement, il n’y a pas que la photo descriptive, et on peut tout à fait être créatif en utilisant le post-traitement ou d’autres choses. Mais il faut que ça serve l’intention photographique (le plus important).
      Dans ce cas-là, plus ou moins tout est possible.

      Par exemple, si je refais le truc des sumos et que je fais 15 montages kitsch dans le genre, dans le but de faire une expo humoristique sur le thème du Japon et des poissons rouges, ça peut devenir marrant (bon là c’est second degré, mais c’est un exemple).

      Comme je le disais à la fin, ce qui importe, c’est de ne pas mettre en avant le procédé plutôt que le sujet / l’idée qu’on photographie.

  • La critique est facile, l’art est …..
    J’aimerai connaître ce qui permet de dire qu’une photo est bonne. Sur quels critères se basent les membres des jurys de concours photo ? Je suis souvent surpris de voir les écarts dans les notes. Pour une même photo l’un va mettre 20 et l’autre 5 ! On aime ou on n’aime pas. Ce n’est pas très rationnel.

    15 avril 2014
    • En patinage artistique c’est facile, il suffit de connaitre les nationalités et les tendances politiques ….
      En photographie … hmmm ?!

      15 avril 2014
    • Je n’ai pas (encore) fait partie d’un quelconque jury, mais en ce qui me concerne, quand je sélectionne pour des concours photo :
      – J’élimine les erreurs techniques rédhibitoires (mauvaise mise au point, flou de bougé, etc.)
      – Et ensuite, c’est assez subjectif, mais j’aime bien quand il y a eu un travail manifeste de composition sur l’image, qu’on a essayé d’en faire quelque chose et que toutes les pièces de puzzle se rassemblent.

      Pour les jurys, je ne peux pas te dire, il faut leur demander 😉

  • Un article absolument génial. Bravo… Il permet ainsi de se rendre compte que la prétention n’étouffe pas leurs auteurs. Heureusement… Sans quoi, il y a longtemps que beaucoup seraient DCD…
    Je suis particulièrement heureux de découvrir à 68 ans, qu’il existe enfin un cours sur le bon goût.
    Sachant bien entendu que ce dernier est le sien, en propre, l’unique…
    Déjà mon cher Laurent, j’avais renoncé à écouter ta communication orale. Bien trop difficile à suivre entre tes répétitions, tes onomatopées, tes balbutiements, tes hésitations et le débit « type TGV » rendant difficile l’audition de tes messages…
    Personnellement, je n’utilise AUCUN PT… J’ai appris la photos à une époque où cela coûtait assez cher…
    Donc, je ne me sens pas concerné.
    Mais se prendre pour Dieu en décrétant urbi et orbi ce qui est de bon goût de ce qui ne l’est pas…?!??!!!!
    Là… il fallait quand même oser.
    Surtout… surtout quand on fait des pieds et des mains pour gagner de l’argent par le canal de la photo…
    Ce qui, in finé, est le but ultime…
    Attention cher Laurent… l’humour ne dissimule pas tout.
    Howen

    15 avril 2014
    • D’accord avec toi pour l’audition, mais ça ce sont nos vieilles oreilles (les miennes ont 9 ans de plus que les tiennes 😉 ) pour le reste, ma foi, chacun ses goûts, non ?
      😉
      au fait c’est quoi un PT ?

      15 avril 2014
      • Bonjour Daniel,
        Ce sont les initiales de « post-traitement » qu’on applique sur les photos par informatique.
        Photoshop, Lightroom etc…
        Ce qui est justement décrié ici dans son article sensé nous expliquer qu’à part une élite, le reste du petit peuple devrait s’abstenir…
        Personnellement, je n’en utilise pas. Aucun.
        J’ai le sentiment que les « photographes » aujourd’hui, passent plus de temps sur le clavier de leur PC/MAC que derrière leur oeilleton.
        Et ainsi, tu prends une photo d’un crapaud et tu arrives à le transformer en sex-symbole.
        Est ce encore de la photo?!??!!!!
        Mais à chacun ses choix, son passe-temps, ses goûts…
        Loin de moi de poser un jugement.
        Soit MA photo ME plait et JE ME la garde pour moi, soit elle ne ME plait pas et je la vire…
        Et l’avis de Laurent ou de tout autres maîtres à penser…
        J’ai déjà trop de travail à balayer devant ma porte avant de pense à aller le faire chez d’autres…
        Mais ça me choque de lire que certains osent affirmer que ceci est beau et ceci ne l’est pas…
        On veut toujours nous imposer des critères.
        Une femme aujourd’hui, si elle est un peu ronde, n’est pas dans les critères de beauté… Il faut ressembler à un fétu de paille comme les mannequins squelettiques qu’on voit défiler à la TV…
        Si bien qu’aujourd’hui, la très grande majorité des femmes sont complexées.
        Ceci n’est qu’un exemple bien entendu… Et ça m’agace. Surtout celui-ci… 😉
        Howen

        15 avril 2014
        • Salut Howen,

          Je m’en doutait un peu … c’était pour te taquiner 🙂

          De notre temps, comme tu dis, on passait beaucoup de temps dans nos chambres noires et on tripatouillait pas mal tant en chimie, qu’avec des estompes (eh oui ! le HDR existait déjà avant l’heure, il suffit de le dire en français) ou en inclinant le plateau de l’agrandisseur etc, aujourd’hui nous avons la possibilité de bidouiller à l’ordinateur sans détruire l’original. Je trouve cela formidable.

          Comme toutes ces possibilités ne sont plus destructives et accessibles à tous on a peut-être tendance à en abuser, ou à en faire des modes. Le tout est dans la mesure.

          Là où je te rejoins à 100%, si tes photos te plaisent, cela relève de ta décision, laquelle est incontestable dans la mesure où tu admets qu’elle ne peuvent pas obligatoirement plaire à tout le monde.

          C’est la liberté d’expression, à condition d’être réciproque.

          Amicalement

          15 avril 2014
    • Je ne résiste pas à mettre une deuxième fois ce lien, parce qu’apparemment, tu aurais besoin d’un peu d’humour et de détente 😀

      https://www.youtube.com/watch?v=k_3hIoUGbls

  • Bonjour.
    Il reste aussi à dénoncer le flou et ses variantes (boké…).
    Merci.
    PS : J’adore le « HDR », et je regrette qu’on ne puisse pas le faire en vidéo, (pour les effets de « rêves », d' »hallucinations », de « visions »… et pas pour les effets « réalistes »).

    15 avril 2014
  • Permettez-moi de vomir sur le bon goût et le mauvais goût,
    les codes trop rigides sont quelque soit leur nature, destructeurs de l’expression personnelle et unique qui réside en chacun de nous. Seulement, elle sera appréciée selon les sensibilités elles aussi propres à chacun.

    A bas la hiérachie, mort au beau institutionnalisé. Vive les beaux, laissons la nature reprendre ses droits

    Y’en a marre de cette société de modèles qui décolonisent notre imaginaire et tuent toute singularité, toute cette richesse naturelle qu’on remplace par un monde lisse dénué de relief idolâtrant les mêmes figures mortuaires.

    Faites ce qu’il vous plaît s’il vous plaît

    Ce monde a besoin d’une révolutionnnnnnnnnnnn

    15 avril 2014
    • Bonjour Payrou !

      Tu peux vomir si tu veux, mais passe la serpillière après s’il te plaît 🙂

  • Bonjour,
    Merci pour cet article, qui pourrait faire preuve d’un peu plus de tolérance (les vérités révélées comme les interdits ou les règles impératives n’ont jamais poussé à la créativité, quel que soit l’art envisagé). Mais qui au moins fait sourire par les exemples proposés.

    Une remarque toutefois:
    « La protection contre le vol de photos est illusoire. Si vous mettez la signature dans le coin, et n’importe qui peut faire un recadrage rapide d’un clic. Donc ça ne sert à rien.[…] »
    Ceci est inexact.
    La protection d’une photo est effectivement compliquée. Toutefois, s’il est quasiment impossible de prouver qu’on est l’auteur d’une photo donnée (sauf soleau, etc.), il est très facile d’apporter la preuve que « l’autre », le contrefacteur, ne l’est pas.
    Deux méthodes régulièrement retenues en jurisprudence: -1- disposer du fichier RAW alors que le contrefacteur n’a qu’un jpg (et ne pourra jamais remonter au RAW, dans ce sens là c’est un peu compliqué…). -2- (et là, je reviens au sujet) disposer d’une image complète là où le contrefacteur ne dispose que d’un recadrage partiel. Impossible pour lui de fournir le « contexte » autour du recadrage qu’il a exploité indûment.
    A partir de là, deux techniques souvent préconisées: (a) recadrer la photo avant toute diffusion notamment sur internet, EN CONSERVANT PRECIEUSEMENT LE CADRE AUTOUR DU RECADRAGE (ou plus simplement la photo originale no recoupée) ou (b)… faire figurer une signature, même discrète, même au bord, dès lors qu’elle obligera le contrefacteur lui même à opérer un recadrage voire à la masquer plus ou moins grossièrement. Et là votre preuve sera multiple, puisque vous disposez à la fois de l’image originale, d’un premier recadrage éventuel (dont vous avez conservé le tour), de ce même recadrage signé éventuellement diffusé sur internet sous votre nom (galerie, site perso, portfolio), qui constitue lui même la source du recadrage opéré par le contrefacteur.
    Autant dire que face à ces éléments, la défense du contrefacteur sera difficile à argumenter… « Si, si, c’est bien ma photo, mais j’ai perdu l’original, lui l’a trouvé par un hasard que je ne m’explique pas… ».

    Certes, cette protection suppose une action judiciaire qui ne sera menée que lorsque les enjeux sont réels, ça n’arrive pas à chacun, ni tous les jours, mais sait-on jamais… Il vaut mieux éviter de diffuser des informations inexactes qui peuvent finalement porter un préjudice à vos lecteurs.
    Cordialement,
    Francis

    15 avril 2014
    • Bonjour Francis !

      Oui, je me suis mal exprimé, je voulais dire que la protection par cette technique était illusoire. Rien n’empêchera quelqu’un de prendre ta photo, de la recadrer ou non, et de la mettre où il veut sur le web (voire de faire un montage avec des dauphins et des paillettes :D).

      Après, si tu vas en procès, de toute manière avec un fichier RAW, tu gagneras, c’est évident. Tu as un droit d’auteur sur tes photos, signature ou non. Le cas du procès étant quand même extrême et assez rare, je pense que la signature reste assez dommage.

  • Bonjour Laurent
    Je fais parti de ceux qui,au début, ont adoré tes conseils, et suivi ta formation, pour m’en éloigner petit a petit grâce (ou à cause)de tes métamorphoses.Cet article renforce mon propos.Mettre le doigt sur une vraie problématique: oui!, provoquer le débat:oui!prendre position:oui!Prendre tes « suiveurs »pour des idiots:non! A méditer Laurent si tu veux retrouver ta fraîcheur!?!

    15 avril 2014
  • Je suis tout d’accord avec Henz et Bruno.
    Qui peut se targuer d’être le dépositaire du bon goût ? Certainement pas moi. Lorsque j’étais plus jeune… Vraiment plus jeune, ma grand-mère me disait : « Les goûts et les couleurs ne se discutent pas et ne se mangent pas en salade! »
    La chose qu’il faut surtout retenir c’est : travailler en post traitement avec parcimonie et modération. Être léger dans les réglages et sobre.
    Il faut tenir compte de la finalité de l’image et à quoi et qui on la destine.
    On n’aime pas telle ou telle technique ? Parfait ! Mais on ne la critique pas pour autant, on ne dit pas : »Beurk ! Que l’auteur à mauvais goût ! » Sinon restons en à la règle des tiers, au paysage classique, plat et sans imagination.
    Surtout ne choquons pas, ne faisons pas réfléchir et continuons à faire de la photo proprette et laissons cet art se scléroser.
    Nous avons depuis le numérique des outils de créations formidables. Profitons en ! Soyons créatifs ! Le problème ne sont pas les effets, mais comment ils sont appliqués et pourquoi.
    Une chose est sure, une mauvaise photo, avec retouches et/ou effets sera toujours une mauvaise photo, pour autant pourrons nous dire que l’auteur a mauvais goût ?

    15 avril 2014
    • Bonjour Chris,
      Le pire, c’est qu’on est d’accord en fait 😉 Il ne faut juste pas en faire trop, mais je suis le premier à encourager la créativité !

      Ne fais pas semblant de croire qu’il n’y a que d’un côté les photos proprettes et sans imagination, et de l’autre les effets too much. Il y a une infinité d’intermédiaires dans lesquels il faut je pense se placer 🙂 (ce qui n’empêche pas du tout d’être créatif). Mais utiliser un truc que tout le monde fait, avec un seul clic sur un bouton, sans réfléchir à ce ça apporte ou retire à l’image, c’est l’exact contraire de la créativité 🙂

  • Bonjour.
    Il est vrai que l’on trouve beaucoup de photos « trafiquées » grâce à différents logiciels. J’ai fait récemment une mini expo de mes photos. Tout le monde croyait que je les avais « arrangées ». Il a même fallu que je sorte mon ordi pour prouver le contraire ! Pour moi, l’art de la photo est identique à celui de l’écriture : à chacun ses performances dues elles-même à nos propres compétences…
    Par contre, il arrive que les logiciels aident. Un jour, prenant ma petite chienne sur le vif, je ratais le cliché : flou et des couleurs horribles ! Utilisant Picasa, je me suis amusé (c’est le mot exact) à la transformer. Résultat : lors d’une autre expo, tous voulaient que je leur en tire un exemplaire !!!!
    Finalement, tout est question de goût. Je suis plutôt « coup de cœur », la photo prise à un instant qui ne se renouvellera jamais. Après, soit elle nous plait personnellement, soit elle plait à certain, soit à tous. Ce qui nous laisse un sacré panel d’originalités…
    Amicalement votre,
    Guyrault

    15 avril 2014
  • C’est de l’humour, il faut avoir un certain recul, second degré et faire les choses sérieusement mais pas se prendre toujours au sérieux.

    Ces erreurs, je les ai faites, TOUTES 😀
    Il n’y en a pas une que je n’ai pas faite.

    Néanmoins, malgré humour, une chose me gêne … et elle me gêne d’autant plus qu’elle a l’air de se généraliser.
    J’ai l’impression de voir ici en mode texte une des vidéos de Sébastien Roignant : https://www.youtube.com/watch?v=isZoRDUSw2M (Désolé pour la « pub » du concurrent mais c’est très très proche de cet article !)
    Et de voir tous les « fans » et « folowers » de ces sites et vidéos devenir de vrais ayatollahs du bon gout.

    Certains forums photo et groupes critique Facebook sont devenus de vrais endroits où il ne fait pas bon vivre sous les critiques ravageuses des prêtres du bon goût et de la bonne technique.
    Avez-vous eu l’audace de pousser le curseur de la clarté un cran sous zéro dans lightroom ? A l’échafaud !
    Avez-vous commis la faute ultime d’utiliser les effets automatiques de DxO ? Qu’on lui coupe la tête !
    Vous avez mis une signature ? Pire, un cadre !? Une balle, direct !

    Et au final, pourquoi ? Parce que ces effets ont été massivement utilisés sur les photos de réseaux sociaux, facebook, skyblog ou autres myspace ?
    Certes, c’est bien de reconnaître que le GIF animé pailleté c’est un peu too-much-too-kitsch … mais in fine si cela fait plaisir à son auteur ainsi qu’à ceux à qui il le montre !

    Tout le monde n’a pas les mêmes références, et le « bon goût » n’est qu’une tendance, un courant suivi par certains qui peut n’avoir aucun sens pour d’autres et vice versa.
    Par exemple la mode semble actuellement aux hipster à grosse barbe, grosse lunettes et fripes serrées colorées et « vintage » … très branché chez certains bobo, ça ne m’empêche néanmoins pas de trouver cela clownesque. … Mais finalement peu importe. Si eux ça leur fait plaisir de s’habiller de la sorte, c’est le principal.

    La photo, de mon point de vue, c’est surtout un moyen de se faire plaisir à créer une image et à faire passer une sensation, voire une émotion. Si l’auteur est content, si il a su faire passer ce qu’il voulait, c’est le principal.
    Si un critique éclairé trouve cela à vomir, qu’il passe son chemin, voilà tout.

    Moi les pédants du style: « Mon Dieu, il a mis une chemise lignée avec un pantalon uni à pinces, quelle horreur » , ça me gave et me gonfle.

    15 avril 2014
    • Moi cet article je l’ai trouvé assez sympa, même si c’est encore volontairement assez provoc. et qui rappel que pour tout, un excès n’est jamais bon…

      15 avril 2014
    • Hello Vitriol ! (avec ce pseudo, c’est toi qui aurais du écrire l’article :P)

      Je connais Sébastien, et j’apprécie ce qu’il fait hein, je ne le vois pas comme un concurrent du tout, plus vous avez d’infos mieux c’est pour vous 🙂 Je ne regarde pas toutes ses vidéos par manque de temps, je n’avais pas vu celle-là. Je pense qu’à terme, il est inévitable qu’on traite parfois des mêmes sujets (combien existe-t-il d’articles sur l’ouverture ? ^^)

      Je pense que tu m’as peut-être lu un peu rapidement : je le dis plusieurs fois dans l’article, certains effets peuvent s’utiliser, mais avec parcimonie. La clarté à -100 sur un portrait, c’est toujours moche. Toujours. Ca ne veut pas dire qu’on ne puisse pas la mettre à -10 ou -20 et obtenir un bon résultat 😉

      Autant « tous les goûts sont dans la nature », oui, autant à partir d’un certain point c’est quand même difficilement défendable (l’exemple du look décrit par Rodolphe plus haut 😉 ).

      • bonjour,
        bon, finalement si, je m’enerve !
        la clarté à – 100 tu n’aime pas, on a bien compris.
        mais bon sang, tu n’as pas la connaissance divine !!
        contente toi de dire que ce n’est pas ton truc . la majorité peu egalement ne pas aimer, pourquoi cela serait il moche ?
        je suis profondément contre ces jugements de valeur, cette uniformisation des gouts .

        16 avril 2014
        • Libre à toi de t’énerver sur la Clarté à -100, mais il y a plus grave hein, du calme…

          Je ne pense que « porter un jugement de valeur » soit mal. Je pense au contraire que la capacité de jugement est un attribut fondamental de l’homme et qu’elle devrait plutôt être valorisée. C’est quoi la définition de moche alors, pour toi ? (exam de philo, vous avez 4h, vous pouvez retourner les copies :P)

          Je suis désolé, il y a des choses qui seront considérées par tout le monde comme moches (quand je dis tout le monde, c’est dans une société donnée). Ca existe, il y en a plein. Je suis persuadé qu’il y a au moins une chose que tu trouves moche et pour laquelle tu te permettrais d’énoncer une vérité universelle dessus. Parce que certaines choses sont évidentes.

  • super article. merci. on expérimente tous au début quand on découvre les possibilités (faciles) qui s’offrent à nous, puis on se lasse (genre les photos de profil Facebook en deux tons… oui, j’ai fait :/ ) et on revient à l’équilibre (= le « bon goût »), la simplicité parce que le beau est le beau et que le monde n’a pas été créé en HDR et « vignetté » pour une bonne raison (golden mean et compagnie). perso, je suis fatiguée des photos hyper saturées sur mon feed FB qui, en effet, me donnent envie de vomir. on peut s’amuser avec ses photos, mais si c’est pour s’amuser, on n’est pas obligé de les partager avec tout le monde. c’est comme fumer 30 cigarettes par jours ou trois/quatre, tout est dans la juste mesure (the happy medium), comme disaient les grands sages et c’est le point sur lequel Laurent insiste. le bon goût n’est pas subjectif, il appartient à des règles d’harmonie qui sont dans l’univers et auxquelles on s’accorde, comme en musique, ou pas. c’est vrai dans tous les arts. cf l’architecture qui défigure nos villes et nos littoraux… 🙁 non, on ne peut pas faire n’importe quoi, et ce n’est pas un jugement, mais oui, on a le droit d’être kitsch, crade et dégueu (ça, ça m’a bien faire rire).

    15 avril 2014
    • « Bon goût » et règle d’harmonie sont 2 choses différentes.

      Il est bon de savoir que les règles d’harmonie diffèrent aussi selon les pays. Donc si, on reste dans le subjectif, mais l’échelle varie. La vérité unique universelle, c’est de la religion. Mais étant donné que nous possédons tous le même cerveau et les mêmes attributs, il y a des choses qui font consensus sur toute le planète, mais ce sont souvent les plus élémentaires ou le plus petit dénominateur commun à une espèce. Il y a mieux en matière d’art et de création, dont la richesse est précisément le regard singulier…

      La notion de « bon » goût est indéniablement « moral » et moralisatrice.

      Donc non merci.

      15 avril 2014
  • Bonjour Laurent !

    Ton article attire déjà la discorde ! :p effectivement, personnellement, je ne suis pas fan de la plupart des effets cités. Certains sont moins flagrants que d’autres, et même si la désaturation partielle met en avant artificiellement certains éléments, pour de la déco dans le salon, ces photos peuvent remplir leur fonction de décoration et non pas d’art évidemment. De manière générale c’est vrai qu’il vaut mieux toujours utiliser les outils avec modération, après libre à chaque de faire des tests, mais pas forcément de tout poster !

    J’ai effectivement eu du mal à finir de lire certains commentaires bourrés de fautes d’orthographe, on en fait tous, mais après il y a un stade où on n’arrive plus à suivre. Si vous pouviez vous aider d’un correcteur orthographique, ça permettrai d’aider à la compréhension globale de vos propos.

    Bonne journée à tous !

    • Salut Anne,

      Je ne vois pas de discorde (Grave dissension publique ou privée [Littré]) mais plutôt une discussion assez animée, qui prouve que le blog est bien en vie, et même s’il subsiste quelques fautes d’orthographe, ou de frappe ( … après libre à chaque de faire des tests) 😉 tout cela reste quand même très instructif, à tout point de vue.

      En matière d’art, je me permets de te soumettre cette page http://fr.wikipedia.org/wiki/Art
      ou même Littré qui est encore plus concis

      γνώθι σεαυτόν 🙂

      15 avril 2014
      • Bonjour Daniel !

        Le smiley indiquait que le terme était un peu exagéré, pas à prendre au pied de la lettre. Bien sûr que c’est une discussion animée, c’est même très intéressant de voir tous ces points de vue.

        Ce ne sont pas quelques fautes, ça, ça nous arrive tous, mais quand un paragraphe en devient plus compréhensible, comment peut-être comprendre le sens global ? Il ne faut pas banaliser les fautes, la situation est déjà bien assez dramatique comme ça …

        Merci pour tes suggestions de liens, mais l’art est quelque chose de vaste et de subjectif, et même toi, ne doit pas prétendre connaître la vérité de la définition, ni sous-entendre que les autres sont bêtes.

        Bref, passons sur tes vieilles piques, pour en revenir à nos moutons, l’article de Laurent.

        Je pense aussi que certains procédés sont le résultat d’expérimentations, on n’y reste pas pour toujours, ça ne deviendra sûrement pas notre style, mais souvent on en passe par là !

        Je crois avoir compris le but de ton article, même si ça donne des exemples qui semblent suggestifs, il y a tout de même quelques procédés qui font l’unanimité on dirait.

        En ce qui concerne les signatures, j’avoue j’en mets, et je suis pourtant consciente que ça n’évitera pas le vol. Pour ce qui est des expositions, quand on est exposé, on n’a plus besoin de mettre son nom c’est sûr, les gens savent qu’ils vont voir, ou c’est écrit sur une étiquette autour de la photo assez souvent. Sur Internet, on sent le besoin d’exister et de reconnaissance peut-être. On se dit peut-être que si la photo s’échange entre quelques personnes, au bout du compte, une personne saura qui a pris la photo, même si elle ne la connait pas.

  • Mais que ce passe t’il sur  » apprendre la photo » ?
    Mon blog favori, le seul ou on ne se prend pas la tête, le seul ou l’ouverture d’esprit est la règle première.
    Laurent, que s’est il passé ?
    As tu trop fréquenté de photographe pro avec leur idées toutes faite sur la photo ?
    T’ont ils lavé le cerveau ?

    Cette article est atroce. Même en le lisant avec humour je me dis qu’ il ne peut pas être de toi.
    Cela ne te ressemble pas.
    Étroitesse d’idée, préjugés, jugement a l’emporte pièce…. Cela ne te ressemble pas.

    ET si certains trouvent ces clichés de mauvais gout, tant pis pour eux!
    Moi je les trouve intéressant au contraire. Tous !

    Grosse déception pour cette article Laurent.

    15 avril 2014
    • Salut William !

      Fais un exercice : relis-le, et imagine-moi dire ça avec un sourire goguenard et un ton second degré. Tu verras, ça passera mieux 😉
      (en fait, j’aurais peut-être du le faire en vidéo :P)

      • Je ne t’en veux pas.
        J’aime toujours ton blog et ce n’est pas cet article qui va changer les choses.
        C’est juste que sur cet article je n’arrive pas à trouver le second degré que tu revendiques et donc (selon moi) il est à contre courant de ce qui m’a fait aimer ton blog.
        J’ai peur que lu par des débutants, il va les freiner à tester/essayer de nouvelles techniques (toutes celles que tu mentionnes, mais tu n’est pas le seul, j’ai déjà lu un article du même tenant à mes débuts) et peut être passer à coté de bons moments de photo.
        Un de mes cliché (un HDR) à été particulièrement complimenté par un photographe PRO sur ma page FB et cela m’avait donné beaucoup de plaisir.

        Je pense qu’il faut tout essayer en photo et si tu ne bouges pas tes curseurs dans les coins, tu passeras peut être à coté de choses sympas.
        Et au diable les préjugés.

        Donc, mea cupla si je n’ai pas su saisir le second degré.
        Mais ne recommence plus stp, hein ? 😉

        15 avril 2014
        • Ah là, tu donnes un bon argument. J’ai toujours tendance à penser plutôt à mes lecteurs qui me lisent depuis un moment, alors que j’en ai de nouveaux tous les jours.

          Du coup, je vais rajouter un petit paragraphe de ce pas 😉

        • Marrant, tes commentaires: dans le premier tu fustiges les photographes pros.
          Dans le second, tu es tout fier qu’un pro ait apprécié un de tes HDR…

          En gros, tu leurs reproches leur élitisme/étroitesse d’esprit, mais tu es content que l’un d’eux ait aimé une de tes photos.

          Pour info, un pro n’est pas un artiste hein.
          Un pro est quelqu’un qui vit de la photo (vente de photos, prestations pour des mariages, séminaires de formations, etc).

          29 juillet 2014
  • Je soutient également l’idée que la signature sur la photo détruit la poésie de l’image.
    Quand on regarde le palmarès d’expositions internationales sur la photographie, il n’y a nulle part des écritures toutes moches qui viennent gâcher la photo ! Donc bon voila quoi, hein ^^

    PS : Les écritures sont acceptables quand l’auteur à l’intention de faire des photos publicitaires quoique même ici, ce n’est pas obligatoire.

    15 avril 2014
  • Pour moi le summum du mauvais goût en portait c’est quand le sujet regarde à travers un objectif.

    15 avril 2014
  • J’ai déjà au moins « commis » l’un ou l’autre de ces effets 🙂
    – La clarté négative : Oui pour rattraper tant se peut un flou de bougé sur une photo d’un visage aimé qu’on ne peut se résoudre à jeter !
    – Le HDR non, mais j’ai quand même acheté un tuto sur LR où l’effet final des post traitements sur les exemples proposés, sans être du HDR, y ressemblait furieusement tant la notion de nuances est propre à chacun quand on commence à jouer avec les curseurs. Perso, j’en arrive parfois à jeter les résultats et à revenir à l’original. Il est plus facile de trouver « wouaah super » pour le travail d’un autre que pour le sien !
    – La désaturation partielle … oui
    https://www.flickr.com/photos/111555765@N07/11383757294/
    mais j’ai pas trop honte de l’effet final.
    – la signature,… oui 🙂 mais que souhaiter de mieux que le jour où je serais copié 🙂

    Bonne photo à tous !

    15 avril 2014
  • Pseudo-photographe débutant je me suis bien retrouvé dans 2 ou 3 de tes « clichés ». En tout les cas un grand merci à toi pour la qualité de tes interventions…

    15 avril 2014
  • J’aimerai bien voir des chouettes photos des us ….. Merci Laurent

    15 avril 2014
  • Bravo pour cet article et ces « mises aux points » sur les postes traitements abusifs
    Il fallait le dire et ça fait du bien de le lire !

    15 avril 2014
  • Il y a une chose avec laquelle je ne suis pas d’accord … ce sont les cadres.
    Enfin c’est pas réellement que je ne suis pas d’accord mais … Je m’explique.

    Sur le blog que je viens de me créer, le fond et blanc (je n’ai pas trouvé de fond plus sympa pour le moment) et créer un cadre noir(fin) autour de ma photo permet de la faire ressortir. Sa attire l’oeil de la personne sur la photo en général, ce n’est pas un cadre qui va faire ressortir un sujet particulier…
    Je veux juste que la personne voit bien les limites de ma photo (par exemple pour une photo en noir et blanc).
    Mais sinon je ne vois pas l’interet des cadres ….

    Sinon c’est un bon article, avec de bonnes idées !

    15 avril 2014
  • La désaturation partielle je trouve ça mignon.

    15 avril 2014
  • La seule erreur de cet article a été d’utiliser les mots « bon goût » à la légère ce qui a l’air d’en fâcher plus d’un. Le même article avec les mots « Effets kitsch sur-abusés » aurait déchainé les rires plutôt que les passions.

    Pour en revenir au contenu, je trouve en effet (et je pense faire partie d’une large majorité) que la plupart, non, la totalité de ces photos tiennent plus de la galerie personnelle « mes_essais.doc » que de l’oeuvre à encadrer/publier. 🙂

    Mais bon, vu le nombre de clichés similaires(HDR, montages miteux pour des mariages, etc…) qui pullulent sur le net, ça doit plaire à certains photographes et, pour les pros, à leur clientèle. Tant mieux pour eux, mais je sais pas comment ils font :S

    15 avril 2014
  • Bonjour, je pense que l’article est sans doute voulu un peu « polémique » pour faire réagir, et ça marche, mais pour ma part je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu dis.
    Tout d’abord, je ne suis pas sûr que ça soit un bon exemple d’avoir utilisé la photo de Loïc Lagarde (les taxis jaunes de NY dans ton article)pour illustrer ce que tu dis sur la désaturation partielle.
    J’aime beaucoup tout son travail, et je trouve que c’est un peu le dénigrer.
    Pour ce qui est des signatures, je suis d’accord mais je pense que le fait de rajouter son nom peut permettre de retrouver le photographe si jamais une personne tombe sur cette photo, que le travail lui plait et qu’elle veut en voir plus. Sinon effectivement, si une personne veut te voler une photo, elle le fera facilement.
    Pour le reste, je suis assé d’accord, mais il faut bien débuter et tester toutes les techniques pour progresser et avancer!
    A bientôt

    15 avril 2014
    • Bonjour Jean-Didier,
      J’ai pris une image qui venait comme ça sur Flickr, en recherchant désaturation partielle dans les images en Creative Commons. Il y a certaines de ses photos qui sont excellentes oui, mais je trouve toujours que la désaturation partielle est de trop 🙂

  • Honnêtement, je trouve que la plupart des éléments de l’article devraient être laissées au goût personnel… j’avoue que le HDR dégueulasse de téléphone cellulaire est horrible, mais je suis une élève de graphisme et on utilise souvent des éléments graphiques en noir et blanc pour contraster les éléments en couleur. Dans ce genre de situation, et si le contexte s’y prête, le noir et blanc partiel est utile puisqu’il est à but graphique, surtout si la photo était volontairement chaotique, mais qu’on veut faire ressortir quelque chose. Ensuite, le vignettage blanc n’est pas si mal sur une photo de neige. Enfin, pour la signature, pas sûre que tout le monde connaît déjà qui on est. Sur deviantART, bien des gens découvrent mon travail par hasard…

    Mais bon, c’est mon avis personnel, qui sait, je manque peut-être de « bon goût ». Et pas sûre que qui que ce soit puisse décider de ce que c’est, le « bon goût ». Les règles de la photographie sont faites pour être contournées.

    15 avril 2014
  • Mince alors ! moi qui aimait bien la désaturation partielle 🙁
    pour le reste c’est assez marrant car ça arrive bien souvent. C’est vrai que pour les retouches, mieux vaut pas trop avoir la tête dans le guidon.

    15 avril 2014
  • très bonnes critiques …

    15 avril 2014
  • Il est clair que quand on débute en photo et en post-traitement, on va avoir envie de tester tous ces effets inconnus, quitte à aller dans le TOO MUCH C’EST TROP MOCHE KITSH HAS BEEN LA HONTE.

    J’ai bien compris le message et perso je m’abstiens parce que je ne comprends pas encore vraiment comment ça marche le HDR et compagnie mais je trouve cet article un peu discriminant, comme s’il y avait d’un côté les photographes qui ont LA CLASSE et les bouseux années 80 qui écoutent encore du synthé…si j’ai bien suivi 🙂

    L’ennui c’est que de peur d’être classé chez les bouseux, on préférera ne pas y toucher…du tout !

    15 avril 2014
    • C’est l’inverse Cécilia, au contraire, il faut essayer ! Tu sauras juste qu’il vaut mieux éviter d’essayer le vignettage blanc (ou en tout cas de le montrer 😉 )

  • C’est article m’a bien fait rire ! En même temps c’est tellement vrai !

    Je ne comprends pas pourquoi l’effet HDR est si à la mode sur internet (je pense à flickr notamment) : beaucoup de photos sont « likées » alors que les effets sont beaucoup trop poussés ! en tout cas ce type de photos ne me plait pas du tout !

    Sinon pas forcément d’accord pour les cadres : j’ai déjà imprimé des photos en laissant un tour blanc pour faire office de passe partout lors de l’encadrement et ça permet à la photo de respirer.

    15 avril 2014
  • bonjour,
    tres decevant cet article.
    d’habitude il y a toujours quelque chose a apprendre, là, ce n’est que du vent.
    j’aime bien les dé-saturations , le kitch à petite dose ….
    j’ai donc des gouts de chiotte . bon, si tu le dit
    n’empeche que si j’aime une image, c’est que  » pour moi  » elle est bonne
    et si l’on parlait de ta rubrique  » mes dernieres photos  » ?
    par exemple : – « la sombre rive » avec son effet flou/filé en N&B tellement original
    –  » miami  » avec son soleil caché par les nuages en N& B egalement
    tu n’as pas peur de faire un peu trop rétro avec ce N&B, moi je trouve ça d’un kitch !!!!!!!!!!!!!!!!!
    sans rancune , tu as aussi le droit d’avoir du mauvais gout !

    15 avril 2014
    • Allez, on ne s’énerve pas, je pense que Laurent a surtout voulu dire qu’il ne fallait pas exagérer les effets. De toute façon le sujet choisi
      n’est pas technique mais l’expression d’une vision subjective….On aime…on n’aime pas…

      15 avril 2014
      • bonsoir, désolé si j’ai l’air de m’enerver mais ce n’est pas le cas. j’ai bien lu la presentation de l’article et je n’arrive décidément pas à trouver le coté ironique .
        je suis assez d’accord avec le commentaire de « rohmer william », un peu plus haut.
        faire un article provocateur pour faire reagir peut etre tres enrichissant mais là, ce n’est qu’une question personnelle et tous les debats ne feront pas changer les gouts de chacun, nous faisons les images que nous aimons et tant pis si cela ne correspond pas aux canons actuels. le flou/lissé était à la mode dans les années 75. c’etait il y a presque 40 ans et pour ça c’est devenu moche ?
        le traitement HDR un peu poussé me rappelle les effets solarisés en tirage labo que nous faisions à la même époque , et alors , si j’aime ça ?
        je possède des tirages sur plaque de 1901 sur lesquels la plupart des portraits sont vignetés au blanc, ce n’etait pas moche, pourquoi cela le serait il devenu ?
        Laurent peut tout à fait ne pas aimer, mais dire que c’est laid non.
        en fait ce qui me deplait fortement dans cet article c’est le coté donneur de leçon ( justifié par l’excuse provocation/humour ) qui est plutôt inhabituel.
        non, vraiment je suis déçu .
        il ne reste qu’à attendre le prochain article et tres vite oublier celui ci !

        15 avril 2014
        • Non, le flou/lissé soft focus était déjà moche à l’époque, simplement comme tout le monde le faisait, on ne s’en rendait pas compte. C’est un peu comme la coupe mulet si tu veux. Ce n’était pas beau dans les années 80, et ça ne l’est toujours pas aujourd’hui, simplement tout le monde s’en est rendu compte entre temps 😉 Donc ce n’est pas parce qu’un truc est vieux qu’il est moche (prends les chaines hi-fi des années 60/70 en alu brossé et bois, elles avaient quand même plus de gueule que le plastique noir glossy d’aujourd’hui). Simplement, les modes passent mais le style reste.

          C’est très différent quand on emploie une technique ancienne qui a ses contraintes. Entre utiliser une plaque de 1901 et appliquer un vignettage blanc sur ses photos, il y a quand même une grosse différence de démarche (et d’effort accompli), tu me l’avoueras 😉

          • et aller, tu en remet une couche!
            non, le flou/lissé soft focus n’etait pas moche à l’epoque, encore une fois , je le répète , tu n’as pas la connaissance divine !!
            contente toi de dire que ce n’est pas ton truc .
            je suis profondément contre ces jugements de valeur, cette uniformisation des gouts .

            16 avril 2014
  • Bonjour à tous ! 🙂

    J’ai posté l’article juste avant d’aller me coucher (je suis aux USA pour ceux qui ne reçoivent pas la newsletter), et en me levant, boum, 75 commentaires ! Certains me jettent des fleurs, d’autres des cailloux enrobés d’orties fraîches, finalement c’était assez prévisible 😉

    Comme la plupart d’entre vous l’ont compris, l’article était volontairement provocateur, fait pour faire réagir, écrit un peu au second degré, et je dois dire que ça marche nettement plus que ce que je pensais ! (j’aurais pensé que tout le monde serait d’accord sur l’intérêt du vignettage blanc :P)
    Et il faut bien s’amuser un peu 😉 Si vous voulez des articles plus sérieux et pratiques, il y en a 250 autres, que pour la plupart vous n’avez pas lu et/ou pas appliqué j’imagine (ça fait quand même beaucoup de lecture !). Donc il y a de la matière 🙂

    Je commence par une réponse globale avant d’ajouter des réponses spécifiques à certains commentaires :

    – Tous les effets cités ici ont été donnés dans les commentaires Facebook sur le statut que j’avais posté il y a 1 ou 2 semaines. Donc je ne suis pas le seul à le penser 😉

    – Il est évident que vous faites absolument ce que vous voulez. Je veux dire, si j’aime pas, je ne regarde pas. Cela dit, comme le nom du blog l’indique, on est ici pour apprendre la photo. Sous-entendu : on est ici pour apprendre à faire de meilleures images, qui captent plus l’oeil, qui sont belles, subtiles, expressives, intéressantes, … (c’était un peu long pour un slogan :P)
    Et les effets que je cite dans l’article éloignent de ce résultat. Donc vous pouvez faire du HDR trop fort ou du vignettage blanc si vous voulez, je ne vais juste pas pouvoir vous dire « c’est une bonne photo ».

    – Mon rôle est aussi de vous conseiller ce qu’il ne faut pas faire. Pourquoi quand je fais une vidéo de post-traitement en vous expliquant ma démarche et pourquoi je pousse tel ou tel curseur, j’ai le droit, mais quand je dis « ne faites pas de HDR dégueu, c’est pas beau », je n’aurais pas le droit ? 😉

    – Notez que pour la plupart des effets que je cite, je dis surtout « n’en faites pas trop », plutôt que « ne le faites pas du tout » (à part le vignettage blanc, quand même :P)

    – Je trouve que dire que je suis prétentieux / cet article est discriminant, c’est un peu avoir la mémoire courte 🙂 Il y a quand même plusieurs centaines d’articles explicatifs et pédagogiques (en tout cas j’espère) sur le blog, dans lesquels je répète tout le temps que c’est possible pour vous, et que vous pouvez tout à fait vous épanouir en photo en comprenant bien comment ça marche et en appliquant des conseils finalement assez simples. Je passe mon temps à simplifier au maximum tout ce que je dis, et à me mettre au niveau de mes lecteurs justement 🙂

    Allez, la semaine prochaine je ferai un article plus explicatif 😉

    • Je pensais vraiment que tout le monde avait compris que c’était une petite provocation plutôt marrante…moi, ça m’a plutôt amusée ce ton « un peu trop », d’ailleurs c’était assez clairement annoncé, non?

      15 avril 2014
      • J’ai appris une chose Suzanne : sur internet, rien n’est jamais assez clairement annoncé. Même en mettant un gros truc en rouge et en gras, certaines personnes (même si c’est une toute petite minorité) passeront à côté (et ce n’est pas forcément leur faute d’ailleurs, parfois on lit en diagonale). C’est comme ça, j’ai pris l’habitude de ne pas toujours être compris, et donc de réexpliquer/reformuler après 🙂

  • PInaise laurent Merci !

    pas facile a dire pour ne pas vexer les gens, mais ça fais du bien de l entendre dire par qqun d autre que soit!

    Maintenant espéreront qu une minorité apprendront ! Car je trouve ça dommage que les gens concernés rejette la faute sur « les goûts et les couleurs c est personnel », NON !! ça na rien de personnel le HDR c est une technique qui est trop souvent mal utilisé !

    Et comme le dis laurent, lui même a fais l erreur (moi compris) mais il a « APPRIS » de ses erreurs ! maintenant a vous de faire faces aux vôtres !!

    15 avril 2014
    • Et à d’autres, l’orthographe et la conjugaison… et là, il y a urgence !!!!

      15 avril 2014
      • Tiens Laurent, s’il te reste de la bière, tu nous dira ce que c’est pour toi qu’une bonne photo.

        15 avril 2014
        • Mon Dieu, ça mérite soit une seule ligne, soit un livre cette question ! 😀
          Comme je n’ai pas de bière là (il est 8h50 du mat ici, faut pas déconner :P), je me contenterai d’une phrase pour aujourd’hui : une bonne photo, c’est une image qui me surprend, m’intéresse, m’oblige à m’attarder dessus. Une excellente photo, c’est une image qui me fait pleurer (mais je suis un grand sensible :P).

          • Du coup c’est tout à fait personnel non ?

            15 avril 2014
          • Oui, et en même temps, si tu veux trouver une universalité à la définition d’une « bonne photo », tu vas en gros faire une somme de définitions personnelles (si 1000 personnes trouvent une photo bonne, plutôt qu’une seule), tout en pondérant avec les qualités de photographes que tu trouves aux personnes qui jugent (tu ne vas pas donner la même valeur à mon jugement ou à celui de Tati Jeannine 😉 ).

            Mais c’est très subjectif oui.

            16 avril 2014
      • il ny a pas de pb pour mon ortographe et la conjugaison je l assume jai jamais dis le contraire !!! toi par contre tu es de mauvaise foix d attaquer les autres par d autres faiblesse !! tu devais taper les petit a l école toi !

        15 avril 2014
  • Bonjour,
    J’adore tout ces gens qui prennent tout au 1er degré alors qu’il est bien précisé au début de l’article que c’est exagéré. Bref, passons, il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

    J’ai trouvé l’article plutôt sympa et une chose me rassure avec le HDR, je pensais ne rien avoir compris ou ne pas savoir m’y prendre mais tout les logiciels que j’ai pu essayé ne font que de la merde (selon moi et j’avoue ne pas avoir poussé plus mes recherches). Je comprenais pas l’intérêt de ce procédé alors que ça se corrige plutôt bien en post-traitement (merci le raw), je n’avais pas pensé que c’était justement grâce au raw que le HDR est inutile, de plus s’il y a du vent les branches, feuilles, cheveux… ne veulent jamais rester en place.

    Je le redis mais bon articles et oui j’utilise de temps en temps des cadres. Il m’arrive même de dé-saturer certaines couleurs (sans les mettre en n&b) pour faire ressortir ce que je veux. Mais je ne pense pas avoir mauvais goût pour autant. Et pourtant je suis très critique sur mes photos (et je suis conscient qu’il y en a certaines qu’il faut absolument que je supprime).

    15 avril 2014
  • Mouais…je ne vois pas où est la provocation dans cet article, l’humour pourquoi pas mais pas plus que d’habitude.

    Laurent, tu sais bien que cet article est malheureusement empreint d’un snobisme évident et c’est dommage, car moi ce que j’aime bien, c’est justement ton envie de nous transmettre un savoir, pas à pas, en nous expliquant pourquoi il faut se rapprocher quand on utilise un grand angle, pourquoi il faut se baisser quand on photographie un enfant, pourquoi il faut un peu surexposer quand on photographie la neige.

    Le problème n’est pas tant l’article en lui-même, mais plutôt le sentiment de supériorité qui s’en dégage.

    Dire que c’est mauvais, pourquoi pas.

    Expliquer pourquoi c’est mauvais, encore mieux.

    Prendre des airs de je-sais-tout, non…

    Sinon moi j’aime bien la photo des taxis new yorkais. (BAD TASTE)

    15 avril 2014
    • Il me semble que j’explique justement pourquoi les effets sont de mauvais goût, pourquoi ils n’enrichissent pas la photo, mais plutôt l’appauvrissent. Pour une fois je dis « ce qu’il ne faut pas faire » plutôt que ce qu’il faut faire, mais ça n’en reste pas moins des conseils à prendre 😉

      Etre snob, ce serait de dire qu’on ne peut faire de bonnes photos qu’avec un appareil cher. Ce serait rejeter d’emblée une majorité des gens sur un critère purement arbitraire. Là au contraire, je rejète le cheap et le commun, pour vous dire que c’est possible pour vous de faire des photos subtiles et de bon goût 🙂

  • Il existe des règles en photographie.
    Tout comme dans la photographie il subsiste des règles dans la vie de blogueur.
    Ecrire un article volontairement provocateur fait partie de ces règles .

    Le risque trop vouloir suivre ces règles, c’ est de ne rien créer.

    15 avril 2014
  • Je signe mes photos non pas de crainte d’être volée mais parce que j’ai déjà trouvé certaines de mes images qui se baladent sur le net, et de cette manière si on veut me retrouver, au aura au moins un indice…

    Avant de faire moi même de la photo, j’ai longtemps collectionné des images sans me préoccuper de leur auteur, juste parce que je trouvais ça joli, et aujourd’hui je regrette l’absence de signatures sur celles ci, pour en trouver d’autres du même photographe.

    Quant au bon goût, ça se discute, mais tout a déjà été dit ici. 🙂

    15 avril 2014
    • Ce n’est pas un mauvais argument. Si tu veux retrouver le photographe, astuce : glisse la photo dans Google Images, il va te retrouver toutes les images identiques 😉 (tu peux aussi essayer TinEye, mais je trouve que ça marche moins bien).

  • Je crois que ce qui ne va pas dans cet article c’est la généralisation à partir d’un point de vue subjectif. 😉 Ma maman m’a appris à dire « je n’aime pas » et non « c’est pas bon ».

    Il est claire que de facon générale, trop de quelque chose tue le quelque chose, ca a été pas mal dit dans tous les commentaires. Ca aurait pu être la lecon principale à mettre en valeur plutôt que d’étiqueter et de critiquer négativement certaines techniques que beaucoup utilisent.

    personnellement j’aime beaucoup la desat partielle (quand ca se justifie), et j’aime la photo des taxis. Kitch ? Peut être. Mais j’aime, et alors ? 😉
    Le HDR on a en effet tous nos moments de débutant en la matière où on s’extasie devant une image que beaucoup trouveront laide. Mais on apprend vite à maitriser l’utilisation et à ne pas en abuser, et pour les amateurs du genre que ca peut donner à certaines photos, ben ouais, un HDR un peu surréaliste utilisé avec parcimonie, ca peut plaire.

    Ha et aussi, dire comme dans certains commentaires que la « photo moderne » est une honte à « l’art de la photo d’antan » ou que « ca fait mal aux yeux », c’est comme si on disait à Ligeti qu’il fait de l’ombre à Beethoven. Dans l’art comme dans toute chose, les procédés et les genres évoluent, sans pour autant renier ou détruire les bases fondamentales.

    Voilà, mon point de vue 🙂

    15 avril 2014
    • Que de commentaires !

      Pour ma part ça m’a bien faire sourire, et je suis assez d’accord de manière général, je ne dirais qu’une chose c’est que les extrêmes ne sont jamais bon !

      15 avril 2014
    • je suis assez d’accord avec toi. Pour moi il y a deux genres en photos, on pense comme un peintre c’est à dire une photo est une peinture, çà plaît ou pas, ou on essaie de reproduire ce que l’on voit. pour moi je suis pour la deuxième solution. Si je prends en photo une plante je veux retrouver en photo ce que j’ai vu, de même pour un paysage ou un ciel ou autre chose. Je vois des photos de ciel ,un exemple, c’est magnifique mais irréel parce que çà n’existe pas, on ne verra jamais un ciel de cette couleur et à force de voir toutes ces choses irréelles on s’en lasse. Mais comme me disait un ami photographe l’idéal serait de reproduire exactement ce que l’on voit mais c’est impossible!

      15 avril 2014
    • Bonjour Magali,

      Je suis d’accord, on ne peut pas comparer l’ancien et le moderne, Manet et Picasso, etc. Je n’aime pas trop les « c’était mieux avant », parce que finalement, on est maintenant et il faut bien vivre avec. Je suis un optimiste et je veux en tirer le meilleur 😉

      Cela dit, même si une bonne part du bon goût est subjectif (et plus largement, culturel), il n’en reste pas moins qu’il y a des choses qui sont toujours moches, too much, sans subtilité (« de mauvais goût » = grossier, peu esthétique dans le dico). On ne m’enlèvera pas ça de la tête.
      Un HDR mal fait, ou un vignettage blanc, ce n’est pas esthétique, ni subtil. Jamais. Ou alors, je veux bien qu’on me prouve le contraire 😉 (mais bon courage hein)

      (Et comme je le disais, si c’est bien fait, pourquoi pas ? 😉 )

      • comment peut on prouver à quelqu’un qu’il a mauvais gout !!!
        en tout cas tu nous prouve par tes reponses qu’il est difficile d’échanger avec toi si l’on adhère pas entièrement à ta cause.
        comme ‘antoine’ , sans animosité, je vais arreter là le suivi de ton blog

        16 avril 2014
        • Je réponds aux commentaires = « Il est difficile d’échanger avec toi ».
          Etrange comme raisonnement, j’aurais plutôt dit que répondre aux commentaires, c’est justement échanger. Par contre, j’ai bien le droit de ne pas changer d’avis sur certains points hein 😉

      • Un commentaire plus bas de Catherine te propose cette photo, qui cumule plusieurs techniques que tu considères être d’un mauvais gout dans l’absolu :
        https://www.flickr.com/photos/chenucat/9663714687/in/photostream/

        Donc en suivant ta démarche, cette photo est de mauvais gout.

        Non désolée, je m’adhère pas à cette facon de penser, plus je lis les commentaires que tu mets en réponse aux gens et plus je suis d’accord avec ceux qui trouvent que tes chevilles ont un peu trop gonflé ces derniers temps. Tu dis amen à tous ceux qui vont dans ton sens mais tu n’essaies même pas de comprendre ce qui a gêné plus de la moitié des lecteurs dans ton article.

        Ton blog m’a bien aidée à démarrer en photo, je te remercie pour tous les conseils et les astuces qui s’y logent, mais la tendance actuelle qui se dirige vers « quel article vais je bien pouvoir faire pour vendre quelques livres de plus ? » plutôt que « qu’est ce que je pourrais apprendre de nouveau aux lecteurs » devient désagréable. Et ce jugement hautain, intolérant et prétentieux que tu maintiens fermement est insupportable.

        J’avais nuancé mes propos dans mon premier message, mais comme tu as insisté, maintenant tu connais fond de ma pensée.

        Bonne continuation, j’espère que tout ca te rapportera plein de $$, puisque c’en est devenu ton but visiblement.

        16 avril 2014
        • Je vais répondre à Magali plus bas, donc je me concentre sur ton commentaire.

          Je comprends ce qui a gêné certains lecteurs (pas plus de la moitié des lecteurs, peut-être plus de la moitié des commentateurs, ce qui en représente une faible part). Je l’ai dit en fait, plusieurs fois. Ce que je ne comprends pas, c’est que je commence l’article en disant « c’est volontairement cynique et provocateur » (c’est-à-dire : je force volontairement le trait), et qu’on en tienne pas compte en le lisant. Je ne peux pas faire plus clair comme avertissement 🙂

          Après, j’ai aussi le droit de donner mon opinion sur quelque chose, et j’ai même le droit de ne pas changer d’avis quand on me râle dessus. Ca s’appelle prendre position, et ce n’est pas un crime 🙂

          En fait, ce que je comprends assez peu, c’est que quand je donne un conseil du type « surtout surtout, ne laissez pas d’éléments inutiles en bord de cadre sur une photo, ça gâche la photo », personne ne me tombe dessus. Pourtant, le conseil est tout aussi catégorique, et le jugement tout aussi universel.
          La différence ? Peut-être le ton employé (mais encore une fois, j’avais prévenu), et aussi que pour les éléments gênants, tout le monde le dit, donc c’est plus politiquement correct.

          Et pour le procès d’intention, je n’y répondrai même pas, Stan le fait bien mieux que moi plus bas 😉

          • OK laissons de côté le procès d’intention, ca n’a de toute facon pas sa place dans ce débat.
            Mais le pire dans tout ca c’est que je suis d’accord avec le fond que dégage ton article, mais juste comme tu le soulèves, pas avec la facon de l’amener. Ca a beau être annoncé avec humour, les smileys n’arrangent pas tout ! En lisant l’article, j’avais beau être plus ou moins d’accord, j’étais ultra gênée, et c’est principalement parce que on se sent JUGÉ.
            Et les lecteurs ne viennent pas sur ce blog pour être jugés. Ce n’était probablement pas ton but premier on s’entend. Mais c’est l’effet que ca fait.

            Personne ne t’a dit de revenir sur ta position, heureusement qu’on a le droit de penser ce qu’on veut quand même, mais un peu d’humilité tout de même pour reconnaitre que tu as pu blessé certaines personnes aurait été bienvenue.

            Ca peut arriver de faire un loupé, mais la facon désinvolte dont tu prends les remarques des gens qui n’ont pas aimé ne montre pas une très grande ouverture d’esprit, ce qui a amené la plupart des réfractaires à se braquer.

            Bref j’espère que tu comprends ce que je veux dire.

            Mais encore une fois, merci quand même pour le reste du contenu du blog. Et désolée pour le procès d’intention, probablement poussé par un peu d’énervement (et aussi le fait que je trouve réellement qu’il y a un côté un peu trop commercial dernièrement, mais c’est probablement un passage obligé).

            17 avril 2014
          • Je suis désolé si j’ai blessé certaines personnes, je pensais que mon avertissement suffirait 🙂 Je ferai un petit point là-dessus dans la prochaine newsletter, il y aura plus de monde qui le lire qu’un commentaire ici parmi 200 😉

            Si je le prends de façon désinvolte, c’est parce que je n’ai attaqué personne de manière ciblée et personnelle, et pourtant j’ai pas mal de réactions qui le feraient penser. Peut-être que finalement je ne suis pas aussi susceptible que plein de gens, et du coup que j’ai du mal à capter qu’on puisse se vexer. Bon, j’en glisserai un mot dans la prochaine newsletter !

            18 avril 2014
  • J ai lu tous les commentaires,et tout le monde n est pas d accord.Pour ma part je pense qu effectivement il ne faut pas trop abuser de tous ces effets.Certains parlent de mode .et c est certainement a la mode d employer des mots Anglais pour parler d une photo.Je pense qu on peut le faire aussi bien en Francais

    15 avril 2014
  • Bonsoir à tous,

    Il m’arrive de faire de la désaturation partielle…..on peut avoir de beaux résultats, si on sait doser….
    Scott KELBY à expliqué sa façon de faire dans un manuel photoshop…..je ne pense pas que l’on puisse dire de ce photographe qu’il a mauvais goût…
    Bonne soirée

    15 avril 2014
  • La photo est un art, où doit s’arrêter l’art????
    S’il fallait donner des limites comme le fait Laurent le »fauvisme » le « cubisme » le « pointillisme » n’aurai jamais exister. Rembrandt, avec ses peintures de gens de basse noblesse voir même des….pauvres, avait il une raison d’exister lui aussi à une époque ou seul les portrait de grande noblesse et du clerger étaient de mise.
    En photo faut il également apporter de l’intérêt à certains styles quel que le « détail » (des trous de serrures, des morceaux de croissant !!!!!) tel que le « flou artistique » (David Hamilton ou autre!!!)??????????

    Sortez allez voir des expos, des concours et faites de tout.

    NE VOUS LIMITEZ PAS.

    15 avril 2014
    • Nan mais il y avait une démarche artistique derrière le cubisme et le pointillisme. Il n’y en a pas derrière un bon gros vignettage blanc ou un HDR avec tous les curseurs à fond. Comparons ce qui est comparable 😉

      Il faut effectivement essayer plein de choses, se tromper plein de fois et tenter des trucs risqués et nouveaux. Mais rien de ce que je cite n’est risqué (à part pour les rétines), ou nouveau 😉

      • Encore une fois, comment peux tu te permettre de dire qu’il n’y a pas de démarche artistique derrière un vignetage blanc ou de pousser les curseurs à fond ..

        18 avril 2014
  • L’article est beaucoup trop catégorique et généralise exagérément un avis personnel. Je pense en particulier aux cadres et aux signatures.
    Chacun fait ce qui lui plait en matière de présentation, et même si j’utilise rarement des cadres, j’apprécie les photos de ceux qui ont recours à cette solution et ils sont nombreux.

    15 avril 2014
  • « mention spéciale aux voies ferrées non désaffectées et aux anciennes usines taggées » Tu m’as tuée!! Merci pour cette tranche de rire Laurent! Effectivement, ton article se base sur du jugement personnel, n’oublions pas que tous les goûts (et dégoûts!) sont dans la nature et il en faut pour tout le monde! Je comprends que pas tout le monde n’apprécie cet article mais j’ai quand même bien rit et pour rappel à ceux qui ont moins aimé, c’est à prendre avec légèreté!

    15 avril 2014
  • Salut,
    Je ne me sens pas visé mais même si c’est pour rigoler et qu’il y a des infos vrai, la photographie est avant tout un art et chacun devrait pouvoir se l’approprier, en avoir sa définition et là c’est un peu diriger les gens dans une voie précise, comme quand là je te dis de faire ça ( comme quoi c’est l’hôpital qui se fou de la charité )
    D’ailleurs pour finir sur ce petit post à la c*n, la notion de beauté/mocheté et personnelle et non universelle ( et ça c’est très important).
    Il n’empêche qu’il m’a bien fait rire cet article.
    Allez à Plus

    15 avril 2014
  • A chacun sa liberté dExpression, par la photo et par la langue employée. Vivons nos libertés et nos différences. Nous photographions pour notre plaisir avant tout, à chacun de choisir ses limites et de contourner les règles comme bon lui semble.

    15 avril 2014
  • Tout à fait d’accord dans le fait que lorsqu’on débute on produit parfois des choses pas toujours terribles, sachant que certains sont plus doués que d’autres tout de même !
    Il me semble que la photo est un art, donc une liberté permettant à chacun de s’exprimer comme il lui plaît ?!
    Certains faisant référence se voient publiés dans des revues, par exemple; j’ai en mémoire une série dans le style HDR que je n’apprécie que trés peu, série que je n’ai pas du tout aimé. L’artiste à l’origine de cette série est-il pour autant nul ???
    Juger certaines productions comme n’ayant pas le droit d’exister c’est la responsabilité de chacun; le style choisi doit-il donc devenir « nul & non avenu » ?…
    Je trouve Laurent, cet article assez mal venu & partial.
    Déçu je suis :-/

    15 avril 2014
  • Super article ! J’ai bien ri et ri de moi-même également.
    J’ai testé la désaturation partielle sur la fameuse cabine téléphonique rouge à Londres ! J’ai trouvé cet effet génial jusqu’à ce que j’apprenne à utiliser mon appareil et prenne des cours. C’était sympa de jouer avec ces effets 😉 Bonne soirée 🙂

    15 avril 2014
    • Ha ha, tout le monde l’a faite celle-là 🙂 C’est sympa de s’amuser à le faire oui, au moins après on sait comment ça marche (et on appris quelques techniques de post-traitement avec). Ca a au moins cette utilité 🙂

      Content que tu le prennes bien, ça fait plaisir un peu d’humour et de second degré 😉

  • Ce qui est génial avec ce type d’article c’est surtout lire l’avalanche de commentaires qu’il va susciter et forcément suivre les débats à 2fr qui vont s’ensuivre.
    Pourtant Laurent avait prévenu, il a été volontairement cynique. Mais ca n’a pas empêché l’affrontement des 2 camps: les pour et les anti retouches, entre vieux de la vieille qui pensent que c’était mieux avant et ceux qui se sont senti visés par le contenu de l’article…

    Moi quand je fais de l’HDR pour lutter contre des forts contrastes, ca me permet en général d’avoir une photo bien plus proche que de ce que voit mon oeil que de ce que voit mon capteur (Au final c’est donc plutôt mon capteur qui retouche trop du coup ^^, quoi comment ca un capteur n’a pas la même dynamique qu’un oeil humain ? on m’aurait menti ?).
    Quand je baisse la clarté pour un portrait, j’obtiens un rendu finalement assez proche de ce qu’obtenait David Hamilton dans ses images (Photographe pas très doué ?).
    Si j’ai pas envie d’utiliser mon filtre dégradé par flemme et que je fait 2 expos d’un paysage à la place, est-ce que je bascule du coté obscure de la force ??
    Il m’arrive d’avoir la gaule à la vue de certaines images qui été dessaturées partiellement (par exemple, je kiffe la photo des taxis jaunes) ? Suis-je donc un adepte du mauvais gout ?

    L’important au final n’est-il pas de faire (et de regarder) les photos qui vous plaisent 🙂

    15 avril 2014
    • Les techniques ont leur utilité, et toutes les utilisations que tu cites semblent tout à fait raisonnables 😉 La fashion police valide donc tes images ! 😛 (aïe, un caillou !)

      Plus sérieusement, on est bien d’accord hein. Un peu de HDR pour augmenter la dynamique n’est pas un crime, loin de là. Une clarté à -20 pour adoucir la peau d’une jolie fille non plus. A -100, par contre, je doute qu’on se rapproche de David Hamilton 😉

  • La notion de plaisir dans la photographie, plaisir à faire et à regarder, me semble primordiale ! Où le « bon goût » prend-il sa place là-dedans… « Je n’aime pas quelque chose parce que c’est bon, écrivait Spinoza, c’est bon parce que je l’aime »… Le bon goût de ce début du 21ème siècle ne sera pas celui qui prévaudra dans 50 ans… En photographie comme dans tous les domaines…
    Et si on laissait faire aux gens ce qui leur plait le plus ? On n’oblige personne, après tout, à regarder leurs photos. Si quelqu’un veut entrer dans les cadres académiques, s’il cherche un certain type de reconnaissance, il se pliera aux exigences de ces groupes, mais sinon…

    Continue, cher Laurent, à nous permettre de tirer le meilleur de nos appareils et de nos logiciels, ce que tu fais avec une pédagogie et un humour qui me plaisent beaucoup, mais laisse surtout ensuite les gens faire de tes enseignements ce que bon leur semblera…
    De toute façon, même si tu ne le fais pas, c’est ce qui se passera, car cela s’est toujours passé comme ça… Et à mon avis : heureusement !
    Cordialement !

    15 avril 2014
    • Ha c’est sûr, le bon goût va évoluer. Mais bon, je n’ai dit nulle part que cet article avait vocation à définir le bon goût pour les 50 années à venir hein 😉 Aujourd’hui, c’est déjà suffisamment compliqué !

  • Je suis assez d’accord avec la photographie au naturel.
    Mes meilleures photographies sont le fruit d’une bonne composition,d’un instant magique,d’un cadrage réussis et d’une bonnne exposition et surtout sans aucune retouche dans photoshop.Quelques exemples sur http://www.liege-photo.be….sans prétention aucune…

    15 avril 2014
    • Je vais joindre un lien pour montrer non ce qu’il faut faire mais ce qui me plaît à moi, des photos simples comme on en faisait au temps de l’argentique. On prenait une photo ,il n’existait pas de logiciel pour « truquer » les photos, point final. Évidemment à mon âge je suis de la vielle école tout ce que l’on trouve sur un reflex ne me sert pratiquement pas, je ne parle pas des réglage de la photo mais du reste, hdr bracketing etc… Le problème du digital est que l’on peut jouer à l’apprenti sorcier et se retrouver avec n’importe quoi qui pourra plaire à certains mais qui restera une abomination! Je travaille en raw donc j’ai besoin d’un logiciel, j’ai DxO pour le développement, pour enlever les défauts de l’optique de la perspective parfois et rien d’autre. Maintenant chacun a ses goûts, les Italiens aiment le vert, les Français le bleu et en plus çà doit plaqire à celui qui fait la photo si çà ne plaît pas aux autres ma foi tant pis, qu’ìls ne regardent pas. je ne dis jamais « ce n’est pas bon » mais « je n’aime pas ». C’est mon opinion qui vaut pour ce qu’elle vaut.

      https://www.flickr.com/photos/109981133@N04/?details=1

      16 avril 2014
      • Salut Pierre !

        « De la vieille école » ?
        Si tu savais combien d’heures on a passées dans nos chambres noires pour faire nos tirages monochromes, puis nos cibachromes.

        Truquer dis-tu ?
        Nous, on recadrait, on masquait, on inclinait ou galbait un peu le papier sensible pour rectifier un tantinet une perspective douteuse, on fermait le diaphragme de l’agrandisseur pour gagner du temps d’exposition et avec un bout d’ouate attaché à une tige on masquait en bougeant les flaques surex pendant que les sous-exposées prenaient un peu plus de détails. Les masques, ce n’est pas Photoshop qui les a inventés.

        Ensuite, une fois le cliché développé dans les bains à la bonne température, et séché sur une plaque chromée parfois pour qu’ils soient bien brillants, ou simplement pendu à la « corde à linge » on retouchait au crayon pour améliorer une ombre ou un contraste.
        Tu appelles cela « truquer », d’autres osaient même dire « tricher ».

        Non, c’était ce que nous voulions exprimer, c’était essayer de rendre ce qu’on avait perçu. Aujourd’hui c’est bien plus facile, comme l’écrivent Laurent et d’autres, c’est bien plus rapide, propre et au grand jour, avec une casquette sur l’écran de l’ordinateur. Et cerise sur le gâteau on peut effacer et recommencer !

        Tiens ! Te rappelles-tu que bien de grands noms tels que Doisneau ou Cartier Bresson (je ne sais plus exactement lequel des deux) avaient leur développeur et retoucheur attitré, lequel les connaissait suffisamment bien que pour comprendre l’instantané qu’ils avaient voulu saisir,et dans lequel se trouvait tout leur art : voir et voler l’instant au temps !

        Rien n’a véritablement changé, la grande différence, parce qu’il y en a quand même quelques unes, sinon où serait l’évolution, c’est qu’aujourd’hui tout le monde a la possibilité (je n’ai pas dit capacité) de le faire. Et au risque de me redire, ça … c’est énorme 🙂

        19 avril 2014
    • Il ne faut pas non plus diaboliser le développement numérique. Ce n’est rien de plus que le pendant du développement argentique qu’on faisait dans sa salle de bains avant. Simplement, aujourd’hui, ça ne sent pas mauvais, et on est pas obligé d’être dans le noir 😛

      Il y a une différence entre pousser un peu les contrastes, et complètement modifier une image dans Photoshop.

  • Je partage en partie les propos de Laurent sur les abus et les artifices utilisés exagérément, à la base une photo doit se démarquer et attirer l’œil avant tout traitement. Je me confesse, j’ai péché quelquefois en étirant un peu la sauce et, honte à moi, je n’ai pas trop de regrets.

    Cela étant dit, je ne veux pas me fermer aux « modes » passées et présentes car elles sont autant de voies de l’expression. J’ai un peu de misère également lorsque que quelqu’un décrète que telle technique ou telle mode EN SOI est de mauvais goût; il serait plus acceptable – et tout à fait légitime – de dire plutôt JE n’aime pas la désaturation pour telle ou telle raison.

    Bravo quand même pour avoir lancé cette discussion qui m’a un peu piquée…

    16 avril 2014
  • Tout ce mauvais gout…

    16 avril 2014
    • ca me fait penser a David LaChapelle: c’est un photographe de réputation mondiale, mais je trouve ses photos trop retouchées, trop faux, trop moderne.

      16 avril 2014
  • J’ai remarqué aussi ces photos aux effets criards et ce n’est pas faire offense que de le dire ! Je suis d’accord en tous points avec l’article. Ces effets sont le plus souvent inutiles, voire négatifs. Mais le plus souvent, avec le temps et l’expérience, les photographes abandonnent ces artifices pour se concentrer sur la composition et le sujet. Parce le temps passé à régler le filtre et surtout à le choisir parmi des milliers d’autres, est rarement un facteur bénéfique pour la photo et une perte de temps. On y gagne beaucoup plus en gérant dès la prise de vue. Le vignettage ? Je photographie très souvent à pleine ouverture, c’est risqué mais cela permet d’isoler le sujet par une MAP très courte et le piqué très faible sur les bords enveloppe le sujet. Le HDR ? là aussi, tout à la prise de vue. Je brackette, mode masque dans toshop, pinceau pour effacer les lumières cramées et ombres bouchées. C’est très rapide et le rendu est naturel. Cela ne vous rappelle rien ? On faisait comme ça en argentique, avec les masques pour enlever ou ajouter de la densité ! cldt

  • J’avoue cet article m’a davantage énervée qu’amusée.
    Evidemment, j’utilise (et peut-être abuse de )la plupart des effets que tu dénonces 😉
    Je ne vois pas en quoi mettre un cadre autour d’une photo relève d’un bon ou mauvais goût. La seule photo que tu présentes que je trouve d’un goût douteux est celle des sumos.
    Pour moi, le post traitement fait partie du processus créatif au même titre que la prise de vue. Personnellement, j’adore bidouiller mes photos, après on aime ou pas le résultat. Je trouve assez prétentieux de vouloir édicter des règles de bon ou mauvais goût en la matière.
    Pour le plaisir, une photo qui cumule vignettage clair, désaturation sélective et signature (j’ai oublié de mettre un cadre ;-))
    https://www.flickr.com/photos/chenucat/9663714687/in/photostream/
    Pourquoi avoir retiré la photo des taxis ? Je la trouvais très chouette.

    16 avril 2014
    • Décidément vous les cumulez ! 😀 Plaisanterie mise à part, votre photo illustre parfaitement ce que veut dire, je pense, l’auteur de l’article. C’est l’exagération des effets, pas leur usage, qu’il met en question. Composition harmonieuse, vignettage discret, désaturation bien contrôlée, votre image fonctionne ! Quant à la signature, je la trouve plutôt utile car elle permet de retrouver l’auteur. cldt

    • Bonjour Catherine,

      Moi je la trouve superbe ta photo. J’ai aussi utilisé le vignetage blanc léger + saturation + signature sur une de mes photos et bizarrement c’est la plus vu et la plus commenté de mon album…. J’ai du mal a comprendre le côté INTERDIT du vignetage blanc.

      16 avril 2014
      • Il n’y a rien d’interdit !!!!!! Chacun fait ce qu’il juge bon pour sa photo. Encore une fois, tant que le traitement sert la photo, sert l’intention du photographe, tout est bon, rien n’est interdit, rien n’est mauvais. Comme je le disais dans un commentaire précédent, Picasso avait l’air d’utiliser des couleurs sursaturées dans ses toiles, un peu comme si on poussait les curseurs vibrance et saturation de Lightroom à fond vers la droite. Il poursuivait juste un but précis en le faisant et ces couleurs très saturées servaient son intention. En photo c’est pareil, fais ce que tu juges bon et bien pour ta photo. La photo est un outil d’expression et l’expression ne se limite pas aux canons de certains, le monde serait bien triste si on faisait tous la même chose, pensait la même chose, aimait les mêmes choses !

        https://www.flickr.com/photos/yvessouris/

        16 avril 2014
      • Merci Fannie. Je trouve que ça fonctionne également sur ta photo. J’aime bien.

        16 avril 2014
    • Bonjour Catherine !

      J’aime beaucoup ta photo, elle est très bien 🙂
      Justement ici, tu n’as pas fait ce que j’appelle de la « désaturation partielle » dans l’article, c’est-à-dire une partie complètement en noir et blanc, et une partie en couleur. Au contraire, tu as simplement travaillé tes couleurs en saturant plus le rouge, et en désaturant (un peu, mais pas complètement) le reste. Du coup, c’est plutôt réussi ! 🙂

      Par contre, je trouve toujours le vignettage blanc de trop. Enfin en bas à gauche, ailleurs on ne le voit presque pas, donc forcément il ne gêne pas.

      Pour moi, ta photo est bien, et elle serait mieux sans vignettage blanc et sans signature, parce que ça distrait l’attention. Mon oeil est attiré en bas à gauche, alors qu’il devrait l’être vers le visage du modèle.

      Mais c’est au moins l’exemple d’une technique utilisée avec subtilité 🙂

      P.S. : La photo des taxis a été retirée sur demande de l’auteur, qui s’est vexé sur Twitter.

      • Si si, j’ai bien complètement désaturé toutes les couleurs à l’exception du rouge. Mais comme j’ai appliqué un « virage » orangé genre sépia, le résultat parait peut-être plus harmonieux.

        17 avril 2014
        • Ha, bah j’ai cru que le fond était simplement à peu près de cette couleur au début, et que tu l’avais un peu désaturé. Le résultat final reste le même : ce n’est pas non plus de la couleur sur du noir et blanc 🙂

  • Excellent article.Rien de tel que l’humour pour faire passer des vérités.

  • Bonjour,

    J’aimais bien ce blog, d’un point de vue global. Mais cet article illustre je trouve une tendance récente qui me déplait fortement, a savoir de porter un jugement définitif sur ce qui est Bien et ce qui est Mal. Certes l’humour allège le propos, mais sa base, son fondement, reste a mon gout tout a fait insupportable.

    J’observe la transition depuis quelques mois, le site est vraiment passé de « je suis encore débutant, apprenez humblement avec moi » à « je ne suis plus débutant, voila ce que vous ne devez pas faire, sinon vous êtes des nazes ».

    Merci pour les quelques heures (cumulées) de lecture intéressante, mais je m’arrête ici. Retrait des favoris, du reader etc…

    N’y voyez aucune animosité: le ton ne me convient plus, mais je reconnais le travail et l’effort de production d’un contenu original et régulier. D’une manière plus générale, je trouve d’ailleurs que beaucoup de blogs photo souffrent du même syndrome – la qualité et l’originalité du contenu en moins.

    Il n’y aurais peut être pas tant de choses à dire que ça ?

    Cordialement et bonne continuation,

    16 avril 2014
    • C’est un peu ce que j’ai voulu dire a Laurent moi aussi.
      J’ai comme un gout amer dans la bouche après la lecture de ce billet.
      Laurent a bien le droit de penser ce qu’il veut en matière de gout.
      Mais était ce vraiment utile de le dire avec autant de cette manière ?

      J’aurais mieux accueilli l’article si il avait commencé par;  » .. voila ce que je n’aime pas du tout, je trouve ça nul etc….. Et vous, qu’en pensez vous ?….. »

      Pour beaucoup de débutant comme moi, trouver un blog avec autant de conseils et d’ouverture d’esprit fut bénéfique.
      Cette article n’est pas a sa place dans ce blog (je trouve).

      Mais je resterai fidèle malgré tout car le travail accompli est énorme.
      Merci Laurent.

      16 avril 2014
    • Bonjour Antoine,

      Je trouve dommage d’arrêter pour 1 article sur 270 😉 Mais apparemment il n’y a pas que celui-ci, du coup je suis curieux parce que ce n’est pas du tout ma démarche (et ça ne l’a jamais été) : quels autres articles t’ont donné ce sentiment ? (je n’ai pas eu d’autres remarques qu’ici, donc je voudrais savoir si j’ai accidentellement glissé un ton cynique ailleurs)

      Je te le demande pour ça, et aussi parce que je sais que quand on est colère contre quelque chose (ou quelqu’un), on a facilement tendance à généraliser, c’est humain. Le fameux « tu fais toujours ceci », etc. Alors que le plus souvent, c’est un évènement ponctuel (je sais, je le fais aussi 😉 ).

  • Excellent article super remarque très drôle. Moi le HDR ça me fait penser à la série de DR. Who (série fantastique de la BBC). Par contre non, le saxophone n’est pas un instrument kitsch. Des morceaux tels que Libertango ont été écrits pour cet instrument.De plus c’est aussi grâce à lui qu’existe le Jazz, le blues… Et pour en avoir fait 5 ans, je peut assurer que l’ on peut interpréter du Classique avec et même le faire swinger.

    16 avril 2014
    • Ha ha, Dr Who est un summum de kitsch oui, surtout dans les costumes d’extra-terrestres en plastique, ou trucs dans le genre 😉

      Pour le sax, il n’est pas kitsch en soit bien sûr (c’est un très bel instrument ! 🙂 ). Il est kitsch dans son utilisation cliché dans la musique de variété des années 80, où on casait une fois sur deux un solo de saxo (qu’on à peine à distinguer entre 2 chansons d’ailleurs :P).

      P.S. : J’ai fait de la clarinette pendant 15 ans 😉

  • Je plaide coupable mais j’assume… j’ai toujours lu dans tes articles ou vu dans tes vidéos qu’il faut essayer pour voir ce que ça donne. C’est ce que je fais et en même temps c’est ce qui nous permet d’apprendre de nos erreurs.

    16 avril 2014
  • Salut Laurent

    Merci pour ton cynisme mordant…

    Le montage des sumos portant le poisson est pour moi une œuvre ambitieuse, bravo l’artiste, sans doute ton image la plus aboutie au niveau du sens et de la symbolique.
    Puisque tu es au states, n’hésite pas à approfondir le surréalisme local (spécialement à Chicago), à t’interroger sur le mauvais goût en tant que matière artistique et à réaliser plein d’images issues de tes réflexions sur la question.

    Bi’

    16 avril 2014
  • « mention spéciale aux voies ferrées non désaffectées pour essayer de tuer son modèle »

    Je comprends mieux pourquoi les trains ont autant de retard !!!

    Mode hors-sujet : ACTIVATED !!!

  • Bravo Laurent,
    Ca c’est courageux. Je me permets de prendre ici ta défense.
    1. Ton blog ouvert comme nul autre
    Je crois que tu es sans doute le site où tu dis dès le départ que la retouche fait partie intégrante du processus photographique et je ne peux que te féliciter sur ce point, tu m’a énormément décomplexé.

    2. Tes conseils gratuits et encourageants
    Tu te mets toujours au niveau des néophytes et depuis que je suis tombé sur ton site, j’ai appris tout ce qui pouvait me permettre de passer plusieurs stades ans stress, simplement avec envie.

    3. la véracité de tes commentaires
    Si sur le ton, tu changes sérieusement de style, le fond n’en demeure moins pas vrai. Si la retouche excessive nuit à la photo, c’est que la photo ne se suffit pas à elle-même. Je prends toujours l’image des filles, une fille sans maquillage peut être très belle, mais elle le sera toujours moins que bien maquillée. Ton article dénonce les filles maquillées comme des camions volées. L’excès tue l’effet, et il faut en avoir conscience.

    Je comprends tout à fait que certains te vouent aux gémonies pour le ton péremptoire et donneur de leçons car c’est vrai que tu poses un regard brutal sur certaines pratiques, mais tu le fais pour recentrer tes lecteurs sur le fait qu’une bonne photo doit pouvoir se passer de ces effets, SAUF SI C’EST DANS LA NUANCE. Là ton article en manque, et inévitablement certains commentateurs aussi. On récolte ce qu’on sème mais je pense que tu n’es pas surpris de la violence des réactions.

    A celles et ceux qui jettent des pierres à Laurent au motif que ce blog ne serait animé que par l’envie de vendre des livres, il faut vraiment être empli de mauvaise foi tant la masse de connaissance GRATUITE à acquérir sur ce site est scandaleusement phénoménale. De toute façon, dès qu’on tombe dans les pratiques artistiques ou de loisir, vouloir gagner sa vie avec son temps, son travail et ses connaissances devient suspect. Triste époque.

    Avec tout mon soutien dans cette volée de bois vert, je te remercie une nouvelle fois Laurent pour ta générosité, et te félicite pour tes conseils, y compris quand ils décapent comme aujourd’hui (vas y mollo pour les prochains quand même, on a le droit d’aimer les photos de dauphins avec coucher de soleil, avec cadre et vignettage blanc , mais à condition d’y aller mollo aussi sur la clarté négative sur le dauphin !)

    Stan.

    16 avril 2014
    • Chaud le topic 🙂

      16 avril 2014
      • Extrement chaud en effet…
        Pourtant Lautent à bien prévenu au début :  » Avant de commencer, je tiens à vous prévenir que je suis volontairement un peu cynique dans cet article, parce que ça fait du bien de rigoler un peu de temps en temps Ne le prenez pas mal si vous avez déjà fait des trucs de la liste dans votre vie hein (moi aussi), juste, ne le faites plus. « 

        16 avril 2014
    • Merci Stan, ça fait plaisir à lire 🙂

      Petite question que je te pose en particulier car comme tu n’es pas énervé, ta réponse peut différer de celles d’autres personnes : quand tu dis « tu changes sérieusement de style », tu veux dire A) dans cet article seulement B) dans tous mes articles dernièrement C) Obi-Wan Kenobi ? (:P)
      Et si réponse B, est-ce que tu pourrais m’expliquer en quoi je change de ton ? Ca m’intéresse fortement, car je n’ai pas de recul sur mon évolution au quotidien, forcément.

      Sinon, en ce qui concerne l’argent, c’est très français. Comme si c’était mal de gagner sa vie grâce à sa passion et en aidant les autres 😉
      Mais je ne réponds pas à ces accusations, il y a trop de mauvaise foi dedans, ça ne servirait à rien. Ca prend trop de temps, je préfère le passer à préparer le prochain article (j’ai eu 3 idées rien qu’aujourd’hui, et pris des photos spécialement pour un article d’ailleurs, ça va être bien 🙂 ).

      • Salut Laurent,

        C’est surtout dans cet article que tu changes de ton car tu affiches un parti pris marqué. On va dire que tu passes du style Bayrou au style Mélenchon, donc ça tranche un peu, forcément.
        Je pense que cet article serait passé comme une lettre à la poste si tu avais simplement dit : Chers lecteurs du Blog, les canons de la photographie devraient vous interdire les effets suivants sous peine de tomber dans le kitch auprès d’une majorité du public. Oui c’est injuste mais la vie est injuste :O)

        Tu assumes seul une simple question de goût (bon ou mauvais) partagé par un grand nombre de personnes.

        18 avril 2014
  • Je vais aller dans le sens de certains qui félicitent Laurent pour la qualité de son blog, sa générosité dans le partage de ses connaissances, ce qui en a sans aucun doute fait progressé en photo plus d’un …et peut-être les mêmes qui le dénigrent maintenant ?

    Laurent a bien prévenu au départ: c’est pour rire !

    Mais comme maintenant on prend de plus en plus les choses au tragique, voilà le résultat: des remarques parfois désobligeantes (comme ci-dessus) sur cet article qui n’avait d’autre but que d’illustrer les excès du post-traitement. Maintenant si certains aiment ce style, c’est leur droit et on ne les jugera pas, eux qui se permettent de juger cet article et ce que fait Laurent ! (des « Jaloux », peut-être?)

    Quoiqu’il en soit, étant néophyte dans le domaine, je vois mieux, grâce à cet article qui m’a amusé, qu’il y a des limites à ne pas franchir, je suis de l’avis de Laurent !

    Il aurait effectivement été plus habile de commencer l’article par « Voici ce que je n’aime pas… », mais depuis quand n’aurait-on plus le droit d’écrire son opinion sur un sujet aussi « bateau » que celui-là ?

    Merci encore une fois, et bonne continuation à ce blog, n’en déplaise à certains !

    16 avril 2014
    • C’est l’effet internet : les gens s’énervent beaucoup plus facilement que face à face, parce que c’est plus facile/il y a moins de conséquences (je suis moi-même victime de cet effet parfois d’ailleurs !). La même chose en conférence, j’aurais eu le droit à des questions calmes, posées, et qui m’auraient simplement suggéré poliment que j’abusais un peu 😉

  • « Les portraits de faux-tographes »

    Il y en a parmis vous qui ont commencé la photo pour autre chose que mater des culs sans se faire griller ?

    (2nd degré hien ?)

    16 avril 2014
    • Y a d’autres raisons ??!! (10ème degrés)

      16 avril 2014
    • Ha ha, j’ai ri 😀
      Cf la vidéo de Dikkenek postée dans les commentaires 😉

  • Bonjour à tous,
    Je vois que cet article en a titillé plus d’un, malgré la mise en garde au début du sujet, il y a quand même des susceptibles !!
    Pour ma part, je l’ai trouvé très intéressant il permet de montrer le too much.
    Pour citer ce qui a déjà été dit, effectivement chacun fait ce qu’il veut de ses images « à chacun son mauvais goût » y compris le mien.
    Je ne suis pas fan du post traitement si ce n’est pour corriger une NUANCE.
    Maintenant HDR très peu pour moi, je préfère voir une peinture !
    La photo est une trace de la réalité donc trop poussée c’est une image fausse.
    Il faut savoir trouver les limites de tout.
    Le vignetage, à bon escient, le cadre idem.

    Merci encore pour ton blog très intéressant, bon voyage
    A +
    Laurence

    16 avril 2014
  • Allez, je m’en vais de mon petit commentaire ! 🙂
    Etant photographe amateur, je me sers des blogs pour puiser des infos, des réponses et puis des idées…
    Les blogs ne sont en fait que des endroits faciles d’accès et GRATUIT où le rédacteur à sa manière donne des infos, en y mettant ses expériences, forcément ses gouts, ses erreurs où se qu’il pense être ses erreurs etc…
    Tout le monde est libre de prendre, sans forcément donner en retour, ce dont il a besoin…
    Un blog est donc à mon sens, quelque chose de très personnel, qui reflète forcément une idée que l’auteur se fait par exemple de la photographie. Mais je ne pense pas un seul instant que l’auteur détienne la parole sacrée, il donne son point de vue et comme tout point de vue il y a des choses à prendre et d’autres à laisser…
    On a également le droit de ne pas être d’accord avec ce qui est dit, mais être désobligeant, voire méchant me semble être disproportionné (un peu comme les effets photos cités plus haut ? 🙂 )
    Souvent dans d’autres articles Laurent cite des réglages mauvais ou des erreurs commises lors de la prise de vue (cadrage, sur-exposition etc…) mais souvent il montre un exemple de photo avec l’erreur commise qui ne gène en rien à la beauté de la photographie…
    Je me souviens également d’un autre sujet aussi très intéressant :
    http://apprendre-la-photo.fr/brisez-les-regles-lexemple-de-la-composition/
    De mon point de vue, une photo réussie c’est comme un bon plat, à la réalisation il y a des règles à respecter, à transgresser mais un plat quand il est trop salé ou trop sucré, ou trop épicé, ben il est immangeable…
    Je tiens une nouvelle fois à te dire, Laurent, que tu fais du super travail, continue comme celà, en tout cas en ce qui me concerne tu m’en apprends tous les jours…

    16 avril 2014
    • Oui, c’est vrai que je l’ai oublié dans mes réponses auparavant, mais ça reste un blog, donc un point de vue personnel, et donc forcément on ne peut pas toujours être d’accord ! (d’ailleurs, plaire à tout le monde, c’est ne plaire à personne)

  • Il y a longtemps, mais vraiment très, très longtemps un mec rentre de sa cueillette journalière avec quelques champignons, deux ou trois racines et quelques herbes pour le repas du jour et quelques baies pour le dessert.

    Il n’est pas un chasseur des plaines, mais vit relativement tranquille avec les siens dans la grotte dont il ferme soigneusement l’entrée avec des branches chaque fois qu’il s’en éloigne. Il est plutôt du genre rêveur, voire contemplatif et se plait à observer ce qui se passe autour de lui.

    Or, ce jour-là, en entrant dans son refuge plus que rustique et même humide, il s’emmêle les pinceaux dans les branchages et tout de long s’étale. Un peu sonné, il lui faut pour se relever, de ses mains, souillées par la boue, s’appuyer sur les parois de la grotte, puis il se remet peu à peu de son gadin et rassemble sa cueillette pour en faire son déjeuner.

    Au sortir de sa sieste digestive, les yeux encore embués, il remarque des traces étranges sur la pierre de la grotte. Etonné, il s’approche prudemment, touche, y met la main et constate que les marques correspondent à ses mains doigts écartés, ce qui le laisse fort perplexe. Qui ? Quoi ? Qu’est-ce ?

    D’un coup, il se souvient.

    Aux membres de son petit clan qui l’entourent, il raconte sa mésaventure, conforté par ces traces qu’il a laissées : il a fixé sur la pierre un instant de vie, pris sur le vif, et peut en témoigner.

    Son entourage s’extasie et commente, les uns sur l’histoire, les autres sur le dessin. Il y a également ceux qui vont essayer de faire de même, mais à leur façon et comme ce sont des hommes, ils personnalisent leurs marques, racontent des histoires et des moments vécus, chacun apportant sa touche, habile ou non, selon ce qu’il a vu ou veut faire voir.

    Autour d’eux, il y a ceux qui regardent, comprennent ou non, ceux qui aiment ou qui n’apprécient pas, et ceux qui voudraient faire pareil et qui n’osent pas, ou n’y arrivent pas … et ceux qui critiquent, déjà.

    … Quelques vingt-cinq ou trente mille ans plus tard, les techniques, les matières et les écoles ont évolués, parfois.
    L’art s’est ouvert à toutes les sociétés, pour ne pas dire (mais en le disant ça va mieux 😉 ) vulgarisé, et tout un chacun peut faire de l’art comme Monsieur Jourdain faisait de la prose.

    … Et il y a : ceux qui aiment ou qui abhorrent, ceux qui voudraient et qui n’osent pas ou ne savent pas, ceux qui comprennent ou croient comprendre, ceux qui expliquent tout et rien, et … ceux qui critiquent encore et toujours.

    Puis il y a tous ceux qui contribuent et apportent leur pierre à l’ouvrage, font avancer la chose et se font plaisir à eux-mêmes et aux autres, sans faire de mal à personne.

    Une histoire à deux sous 😉

    17 avril 2014
    • Jolie histoire Daniel 🙂 (tu écris bien d’ailleurs !)

      Dis-toi aussi que sans doute, la plupart des gens se placent tour à tour dans l’une ou l’autre des catégories. Je pense tout de même me placer plus souvent dans celle de ceux qui encouragent et conseillent 🙂

      • Merci pour le compliment 🙂

        17 avril 2014
    • En effet, très jolie histoire, et surtout… très vraie ! 🙂
      Merci Daniel pour ce commentaire, il redonne du baume au coeur, et est très bien écrit.

      17 avril 2014
  • Le bon et le mauvais goût sont des choses fort subjectives. Le kitsch peut être voulu, souhaité adulé, c’est aussi ce qui fait l’art … c’est que chacun y prends ce qu’il veux … ou pas. Certains trouvent Dali ou Wharhol de très mauvais goûts d’autres les adorent. On peux trouver le plafond de la chapelle sixtine kitsch ou absolument génial. Le bon et le mauvais goût sont avant tout question … de goût !

    et puis … il a quelque chose contre les années 80 le garçon ! c’est ce qu’on appelle être jeune … sache que dans les années 80 on trouvait les années 70 ringardes et les années 60 de mauvais goût … ce sont des cycles naturels … et par exemple le retour du fluo dans les fringues ces dernières années montre qu’on a fait un tour de roue !

    article intéressant mais probablement trop péremptoire

    17 avril 2014
  • Je ne suis pas d’accord pour traiter de « mauvais gout » certaines types de traitement des images.
    En effet, comme tous ce qui est exacerbé, les rendus des traitements post-production poussés à l’extrême de leurs possibilités rendent les images anecdotiques mais les amateurs que nous sommes aiment expérimenter. Si la photo de la cousine dans la bulle, collée sur une carte pour son anniversaire la fera sourire, la surprendra, alors elle aura rempli son rôle qui n’est pas celle de représenter le « BEAU ».
    Il y a des pages et des pages de sujets de bac en philo sur le beau. Alors c’est peut être le dernier qualificatif à utiliser en art. Quel qu’il soit. Le BEAU n’est pas un but en soi.

    Avec une oeuvre d’art on peut vouloir surprendre, interroger, écœurer… peut importe. Tout ce qui peut interpeller. Et c’est déjà beaucoup. Une « belle » photo réussie sur tous les plans techniques peut être « plate » à souhait. Et oubliée aussi tôt vue. Pour un premier sujet que j’ai lu après mon abonnement à la newslettre j’avoue avoir été déçue.

    17 avril 2014
    • petite erreur de frappe … PEU importe. Désolée.

      17 avril 2014
    • Oublie cet article Maia.
      Y en à plein d’autres qui sont supers bien.
      Et surtout ne laisse jamais personne te dire ce qui est de bon gout ou pas.
      Personne ne devrait pourvoir le dire.

      On te dira surement un jour, « je n’aime pas », dans le pire des cas même on pourra te dire « c’est moche ».

      Mais ceux qui prétendent savoir ce qui est universellement beau ou pas sont des ânes….

      17 avril 2014
  • Ouf je ne connais pas la façon de travailler les photos pour obtenir de tels
    résultats ! Quoique j’aime bien les sumos et leur poisson rouge ( je plaisante )
    Je suis d’accord avec vous Laurent, comment peut- on gâcher des heures de notre courte vie pour arriver à des trucs pareils !?
    C’est déjà si difficile de réaliser de belles photos…

    17 avril 2014
  • Et le selfie… Tu as oublié le selfie

    17 avril 2014
  • Je suis d’accord avec une partie de l’article, c’est vrai que certains HDR exagérés et autres vignettages blancs qui piquent les yeux, gâchent souvent des photos qui à la base était biens. C’est alors dommage pour le photographe, qui avait à la base une bonne idée !

    Mais je ne suis pas d’accord avec la totalité de l’article… Bien que l’article soit à prendre à la légère, histoire de passer un bon moment, je trouve qu’au contraire certains propos semblent un peu méprisants (ce n’est surement pas le but de départ, mais c’est ainsi que ça ressort). Je suis certaine que cet article a été écrit dans la bonne humeur, et qu’il est chargé de bonnes intentions (comme les autres articles du site), mais je souhaite tout de même donner mon avis quant aux petits détails qui m’ont déplu :

    • Au sujet des signatures : il y a également des avantages. Personnellement, je pense que mes signatures ne sont pas trop gênantes (pour en juger librement, voici ma galerie photo sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/ileana-photographie/). Bien évidemment une signature attire un peu l’œil, c’est obligé. Mais si elle est discrète, ça reste doux et largement acceptable.
    Et je ne les utilise pas contre le vol, mais plutôt comme « référence ». Je m’explique : une personne qui veut voler une photo, elle la volera. Même si la signature est grosse, au milieu, la personne sera (peut être) capable de l’effacer. Donc en effet, rajouter une signature n’est pas forcément utile contre le vol. Par contre, il y a des personnes qui prennent/enregistrent des photos sur des pages/sites/blogs, mais sans chercher à les voler à proprement parler. C’est à dire qu’elles se disent « Oh, cette photo est belle, je vais la re-publier pour que tout le monde voit cette jolie photo ». Elles ne pensent pas à mal, mais elles ne mettrons pas de source ; et ainsi de suite, la photo tournera sur internet, sans source et sans signature (alors que les gens la partagent car elle est jolie, et sans se donner le mérite). Alors que si il y a une signature sur la photo, la personne qui la re-publie n’effacera pas la signature (elle prendra le photo telle qu’elle est, puisque qu’elle cherche juste à la partager) et de cette manière, le nom de l’auteur restera associé à l’image : les personnes qui voient/verront la photo pourront retrouver la source si elles le désirent, et le photographe pourra simplement dire « c’est ma photo » sans que personne cherche à dire « prouve-le », puisque la signature sera dessus. (Et j’ai plusieurs fois découvert des artistes grâce à leur signature sur une photo, en dehors de leur page/blog.)
    Idem pour les personnes qui réutilisent les photos car elles apparaissent dessus : concours d’équitation, etc… elles ne penseront pas à mal, mais ne mettront pas forcément la source. La signature permet de garder cette preuve visuelle (qui dit visuelle, dit explicite) que la photo appartient à son créateur.
    Pour ce qui est des séances photos payantes, c’est pareil. Publier le shoot sur internet avec une signature est mieux vis-à-vis des regards extérieurs (visiteurs, fans, etc), je trouve. 🙂
    Je ne vois pas la signature comme un cadenas, mais plutôt comme une… marque de fabrique. La signature est un moyen sûr de s’assurer que, lors d’un partage, d’une re-publication, ou simplement d’un visionnage, la source sera forcément indiquée.
    P.S.: Il y a certaines photos sur lesquelles je ne mets aucune signature, quand je trouve que celle-ci gâche trop la photo. Car bien évidement je ne vais pas détruire mes photos ; mais les cas pour lesquels la signature est vraiment trop gênante sont certes existants, mais extrêmement rares ! 😉 Ce sont seulement des exceptions.

    J’ai longuement hésité à mes débuts (signature? oui, non? pourquoi?) et je trouve que c’est bien d’en mettre une. Après c’est simplement ma manière de procéder, et j’explique juste pourquoi je fais ainsi. Mais chacun son avis, et je respecte tout à fait les choix des autres. 🙂

    • Il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris dans l’article… C’est ce paragraphe :
    ————————————————
    « Vous avez sans doute déjà vu l’une de ces innombrables pages Facebook de type « Jacky Gégène Photographe » (j’exagère à peine). En général, les images regroupent tout ce qu’on peut imaginer en termes de mauvais goût : jeunes filles n’ayant jamais posées et mal dirigées, dans des tenues un peu légères cheap (genre un corset turquoise acheté sur ebay Hong Kong), photographiées dans des lieux « urbex » (mention spéciale aux voies ferrées non désaffectées pour essayer de tuer son modèle, ou aux anciennes usines taggées), avec des poses au mieux inappropriées, au pire vulgaires, une lumière mal gérée, et pour finir un post-traitement exagéré évidemment (clarté négative en tête). »
    ————————————————-
    Il y a un soucis avec le nom des pages ? Je veux dire, j’ai une page sur facebook (comme plusieurs ami(e)s, et comme plusieurs photographes que j’aime ou admire), et son titre est « [Mon prénom et mon nom], Photographie ». Pourtant, croyez-moi, je ne correspond pas DU TOUT au type de photographe décrit dans ce paragraphe. En quoi « Jacky Gégène Photographe » désigne t-il une page de mauvais goûts ? (Et ce n’est pas une question rhétorique, je me pose réellement la question ! D’accord le prénom est ringard, mais après tout, on ne choisit pas son nom.)
    De plus, une jeune fille n’ayant jamais posé peut être un modèle formidable, naturelle. Puis, toujours pour reprendre ce paragraphe, la plupart des vêtements sont fabriqués en Chine, dur de trouver quelque chose fabriqué ailleurs. (Même si je comprend ta comparaison, c’était pour illustrer certains « mauvais goûts. » N’empêche que ça m’a un peu étonnée de lire ça.)
    Ce paragraphe, soit je ne l’ai pas bien compris, soit il est bourré de préjugés. C’est vraiment dommage !

    Voilà, maintenant que mon long commentaire est terminé, je le répète : rien de méchant dans mes propos, je ne dénigre en rien le travail de l’administrateur, au contraire, bravo de tenir un si grand site. Mais par contre, je donne simplement mon avis. 🙂

    Bonne journée à tous !

    17 avril 2014
    • Bonjour Iléana ! 🙂

      Tes arguments concernant la signature sont plutôt bons. Je préfère à la limite mettre une mention claire en-dessous de l’image pour dire aux gens de me citer (pour celles en Creative Commons). En fait, la signature me fait comme l’effet d’une mouche qui te tourne autour quand t’es en terrasse tu vois : juste très légèrement agaçante, mais qui ne t’empêche pas de profiter du soleil 😉
      Sur tes photos, c’est très discret, mais ça me titille toujours un peu.

      Pour ce qui est du paragraphe, je décrivais juste la panoplie complète du « faux-tographe », qui inclut la page Facebook avec « Machin Photographe », mais ce n’est pas parce que tu as une page comme ça que c’est ton cas hein 😉 (moi aussi j’ai une page Laurent Breillat Photographies :P)
      Je te mettrai bien un exemple pour que tu comprennes, mais il faudrait que je trouve une image en Creative Commons, et ça va être difficile.

      • Merci de la réponse 🙂

        Oui, chacun sa manière de faire, et la signature est un moyen aussi bon qu’un autre, et simple. Mais tout est question de goût personnels. En effet si les signatures te gênent, qu’elles soient grandes ou petites, ça n’y changera rien (la mouche tournera toujours autour de toi sur la terrasse en été). Cela dépend de la perception de chacun… 😉 Ainsi que des goûts et envies.

        Justement, pourquoi utiliser « Machin photographe » comme exemple type du « faux-tographe », si au contraire les personnes qui administrent des « Machin photographe » ne rentrent pas dans le cliché ? Une minorité sont des « faux-tographes », donc l’exemple utilisé est déroutant, je trouve.

        🙂

        18 avril 2014
  • Bonjour,
    Je te remercie pour cette bonne partie de rigolade. Des photos comme ça j’en ai fait aussi au début mais quand on les regarde quelques mois plus tard, ça pique drôlement les yeux !!!!
    Bonnes vacances.
    Amicalement.
    Dominique

    18 avril 2014
  • Merci pour la rigolade de la fin de semaine !

    18 avril 2014
  • juste une précision : les objectifs soviétiques ne sont pas en plastique… en revanche certains objectif chinois (holga), de Macao (diana) ou même de partout (kodak instamatic…)

    19 avril 2014
  • Plutôt intéressant comme papier, mais vous péchez là où un bon nombre de personnes qui se disent professionnels de la photo pèchent : vous faites preuves d’un esprit élitiste en matière d’art. (Les professionnels en la matière : des tas de petits cons sur Nikonpassion.com)
    Pour faire simple, vous oubliez de dire, à votre manière, « je trouve », avant d’exprimer toute prise de position qui, finalement, relève aussi de la subjectivité chacun. Aucun principe n’est figé dans le béton. Bien entendu, la photo comme tout art, je suis le premier à le dire, demande du travail, de la maîtrise, des connaissances. Il ne faut cependant pas, jamais, confondre technique et absolutisme.

    • Je n’aurais pas pensé que Laurent soit aussi élitiste (humour!), même si personnellement je n’aime pas non plus ce type de retouches éxagérées. Je ne dis pas que c’est bien ou que c’est mal, simplement je n’aime pas, alors j’évite de regarder et surtout je m’éfforce de ne pas faire pareil.
      Une photo reste toujours perfectible, au regard des autres.

      20 avril 2014
  • Roooh tout ces gens vexés par ta prise de position. Très bonne article en tout cas. J’approuve tout, mention special au « tenues un peu légères cheap » des models de fais-tographes

    21 avril 2014
  • Bonjour!
    Sans pour autant être une pro de la photographie, certains de ces exemples se retrouvent souvent dans des pubs mais aussi dans certaines lectures. Ce n’est pas pro mais on va dire « créatif » et chacun le mesure à sa façon!

    • C’est vrais! La pub, ce vaste monde entre génie et mauvais goût.

      22 avril 2014
  • J’ai pas mal de commentaires où effectivement, on sent une vexation, ou un mur qui se dresse. C’est vrai, en général, je suis un peu du même avis.  » qui peut se permettre de dire que telle et telle chose est belle ou non, telle photo bien prise ou pas « , Ok. Chacun fait comme il a envie ! Mais je pense que nombre d’entre vous ont oublié une chose : Tout dépend de ce qu’on veut faire. Si c’est pour son propre plaisir, la famille, les souvenirs, même encore son propre site sur Inet. Chacun fait comme il veut et se fait plaisir, cependant, les conseils trouvés plus haut, je pense, sont peut-être plus ou moins adressé à l’attention de ceux qui désire peut-être allé plus loin, poussé au métier ou autre, car je crois que vous serez d’accord avec moi, dans ce domaine, le tri est très selectif et les demandes sont basées sur des points très stricts. Donc, pour ma part, ce n’était pas juger … Malheureusement, l’humain est ainsi dans ses grandes lignes… Telle chose sera belle si elle est faite/prise/etc de cette manière et non d’une autre, pour un métier, on exigera telle chose et non une autre.
    Peut-être qu’un jour, l’Homme sera autrement, mais pour le moment, je trouve ses conseils bien pratiques 🙂

    23 avril 2014
    • Tu dis:

      « ….les conseils trouvés plus haut, je pense, sont peut-être plus ou moins adressé à l’attention de ceux qui désire peut-être allé plus loin, poussé au métier ou autre,…. »

      Or, page de garde, je cite Laurent:

      « ….Ce blog est-il pour vous ?

      Vous débutez la photographie numérique
      Vous aimeriez faire de jolies photos mais vous ne savez pas trop comment faire ni par quel bout prendre le problème
      Vous êtes souvent perdus dans un jargon technique peu compréhensible

      Alors ce blog est fait pour vous … »

      Si tu dis vrai, cet article se trompe visiblement de cible a mon avis….

      24 avril 2014
      • C’est absolument ça ! Laurent tu te targues d’un article volontairement « provocateur » à prendre avec « humour », mais relis l’ensemble de tes autres articles, on sait que tu as de l’humour, mais cet humour là est grinçant et souffre d’un petit complexe de supériorité, il ne ressemble en rien à celui que tu instilles habituellement dans tes articles.

        Ce qui fait toute la différence entre cet article et les autres, c’est que la bienveillance dont tu fais preuve habituellement est tristement absente ici.

        Tu crois que ceux qui s’offusquent n’ont pas compris ton humour, mais peut-être que tout simplement, c’est toi qui d’un coup t’es pris un peu trop au sérieux…

        Atterris on t’aime bien mieux plus humble !

        25 avril 2014
        • Houla !

          Que de venin dans si peu de mots !
          ET LA TOLERANCE BORDEL !

          26 avril 2014
  • Je suis globalement assez d’accord sur les fautes de goût, on retrouve sensiblement les mêmes problématiques dans la musique au moment du mixage par exemple. Qui aimerait d’un album ou l’on n’entend que la basse ou la grosse caisse… Dans la cuisine, qui aimerait avaler un plat composé à 90% de poivre…

    Parfois ça fait du bien d’y aller franchement et de voir un peu d’originalité, mais bon… Trop c’est trop.

    Cela dit Laurent, je suis un peu plus mesuré en ce qui concerne ton avis sur les signatures. Tu peux très bien apposer une signature bien pensée, un élément graphique bien conceptualisé qui ressemblerait à un logo, donnant alors un vrai cachet à ta photo, la mettant ainsi en valeur. Sur une galerie, ça donne un effet de série assez intéressant je trouve.

    Je pense que ce que tu critiques, ce sont les signatures laides, magenta, écrites en Comic Sans MS et qui ne contrastent pas avec le fond… ?

    23 avril 2014
    • Bon, j’avoue ne pas avoir eu le courage de tout lire, mais je souhaite juste apporter mon soutien à Laurent, car il a mille fois raison… Y en a marre de cette médiocratisation ambiante : non tout ne se vaut pas en matière de goût. Oui il y a une hiérarchie en cette matière comme dans toutes… Il y a des gens plus ou moins honnêtes, de plus ou moins courageux, de plus ou moins doués pour ceci ou cela, et il y a aussi des gens avec plus ou moins de goût. Le goût est une faculté comme une autre, qui peut s’éduquer, s’améliorer, mais dont certains disposent plus que d’autres, et dont d’autres ne disposent quasiment pas. Arrêtez cette hypocrisie bien pensante. Non Johnny ne vaut pas Beethoven, et, chez Beethoven, la première symphonie ne vaut pas la neuvième, ni le 4ème quatuor à cordes le 15ème… Oui, il y a des gens qui n’ont aucun sens des couleurs et qui ne voient pas ce qui peut jurer dans certains mariages (de couleurs), d’autres qui y sont très sensibles. Oui, il y des gens qui ont un sens esthétique très poussé et d’autres un goût de chiotte… Et la vulgarité est en effet identifiable… C’est cela que Laurent n’ose pas aborder de front, mais ça ne me gêne pas de le faire à sa place… Vous pouvez bien prendre ça pour de la prétention, mais ça n’en est pas, juste un constat. Bien sûr, ça ne veut pas dire que l’on a des critères précis, clairs, définitifs pour évaluer le goût, et il devrait être évident que les facteurs socio-culturels ont une part prépondérante dans ce domaine, faisant d’une éventuelle hiérarchie quelque chose de flou et historiquement daté. Bien sûr, il y a aussi des différences de sensibilités, de natures, qui ne sont pas pour autant hiérarchisables, supérieures ou inférieures les unes aux autres (préférer Cartier-Bresson ou Ansel Adams relève d’approches très différentes non opposables ni hiérarchisables), mais entre une photo réussie et une photo ratée, il n’est pas trop difficile, à moins d’être justement sans goût, de faire la différence. Et bien c’est la même chose pour la laideur… Ce dont parle ici Laurent, c’est de ces débordements qui débouchent sur la laideur, et il a raison. Soit, ça n’est pas consensuel, mais la vérité est rarement consensuelle… Si les sumos vous plaisent, si la tourterelle entourée de blanc vous émeut, si ce bambin ripoliné vous attendrit, si ce hdr ne vous donne pas envie de vomir, alors oui, apprenez que vous avez mauvais goût ! Mais rassurez-vous, vous en avez le droit ! Et le fait que ce goût-là soit répandu (je pense notamment à la variété musicale internationale), ça ne transforme pas cela pour autant en bon goût… C’est bizarre ça : chacun sait bien admettre qu’il est moins intelligent que untel ou untel, et l’école est là pour le démontrer (je suis prof et je suis malheureusement confronté à ce constat que j’aimerais pouvoir réfuter s’il n’était pas évident), chacun accepte de n’être pas doué pour la peinture, pour les maths, ou d’avoir des aptitudes pour la musique, et ainsi de suite pour toutes les capacités humaines, auxquelles je pourrais ajouter , dans d’autres domaines, l’honnêteté, l’empathie etc… Et, en revanche, en matière de goût, ça ne vaudrait pas ? Tous les goûts seraient équivalents ? Bien sûr que non ! Tartufferie ! D’ailleurs, tous les gens cultivés, qui ont commencé par aimer des choses vulgaires et de mauvaise qualité (en tant qu’enfant, c’est un peu inévitable), et qui ont peu à peu, par leur expérience personnelle, affiné leur sensibilité, savent, rétrospectivement, reconnaître que ce qu’ils aimaient n’était pas bon, et se rendent parfaitement compte de la qualité de ce qu’ils savent apprécier aujourd’hui, en tirant d’ailleurs des plaisirs bien plus forts et plus raffinés… Alors arrêtez de faire les vierges effarouchées : ce que dit Laurent est évident, et les exemples pris sont assez parlants de mauvais goût… Après, que les mêmes techniques, utilisées avec « bon goût », justement, donnent de bons résultats, soit : c’est sans doute une question de mesure. Mais cette mesure est bel et bien définie par le goût de la personne qui fait ces traitements… Et plus son expérience se développera, plus elle rejettera ces erreurs de jeunesse, plus elle fera clairement la différence entre le bon goût et le mauvais goût…
      Désolé d’être aussi véhément, mais les quelques répliques lues au début des commentaires, affreusement béniouioui, et tellement dans l’air du temps, m’ont énervé…
      Bon, qu’on reproche à Laurent de se faire l’arbitre des élégances en disant ce qu’il ne faut pas faire, je comprends que ceux qui se sentent heurtés dans leur goût réagissent comme ça… Mais ils feraient bien mieux de remettre en cause leur propre goût… Une évolution est possible, c’est ça la bonne nouvelle… D’autre part, lui qui fait tant pour nous, avec un dévouement qui force l’admiration (pour avoir moi-même des activités bénévoles sur des sites web, je sais le temps et l’abnégation que ça demande), si on ne lui reconnaît pas le droit, sur son blog, de se faire un peu plaisir en disant ce qu’il pense, ben merde ! Si ce qu’il dit vous choque, tant pis pour vous : apprenez à entendre un avis différent du vôtre, et surtout à essayer d’en examiner l’éventuelle pertinence avant de vous en offusquer. Et si c’était lui qui a raison ? Au lieu de lui dire que vous le préférez comme ci ou comme ça, c’est-à-dire conforme à ce que vous utilisez de lui gratuitement, acceptez plutôt qu’il ait des avis, pense, et puise dire des choses qui vous déplaisent, surtout si elles sont vraies…

      Bon, c’est pas tout ça, j’ai autre chose à faire, et vu la volée de bois vert que je vais prendre au nom d’un politiquement correct de mauvaise foi, je vous laisse, et vais plutôt, quand j’aurai plus de temps, essayer de découvrir le raw et Rawtherapee…

      Sinon, Laurent, je n’ai pas encore vu, sur ton blog, d’évocation de Photivo : http://photivo.org/

      Il en dit les plus grand bien, et semble avantageusement concurrencer Rawtherapee… Et mille excuses pour avoir employé un ton que tu n’approuves sans doute pas…

      27 avril 2014
      • Ah oui, j’oubliais, pour les signatures, il faut aussi prendre en compte l’ego du signataire de la photo… Je crois que c’est la vraie raison de beaucoup d’entre elles. En effet, la question des droits ou de la protection de la propriété, pour la très grande majorité des utilisateurs de signatures, ça n’a aucun sens… Par contre, faire une photo qu’on trouve « artistique » et la signer, comme un peintre, ça a de la gueule et ça flatte l’ego… Ça donne l’impression d’en être un, justement, d’artiste…

        Pour ma part, je suis de ton avis, ça gâche la photo, et ces millions de photos d’amateurs qui pullulent sur le net n’en ont pas besoin…

        27 avril 2014
        • Vous êtes pathétique…..Je me demande encore si le plus grave dans tout cela est que vous soyez prof, ou bien que vous n’ayez même pas honte de le dire ….

          Si Laurent ne se dissocie pas officiellement de vos propos, je quitte ce blog et je vais avertir toutes les personnes que j’ai encouragés à venir ici de faire de même.

          27 avril 2014
          • Et vous proposez quoi comme argument ? Votre indignation n’en est pas un. Vous devriez envisager de justifier votre réaction au lieu de m’insulter. Que Laurent fasse ce que vous demandez ou pas, ou qu’il me censure (ce que j’accepte sans souci, ça ne me dérange nullement, d’autant que je n’ai guère envie de passer des heures à discuter sur ce sujet que vous ne semblez même pas envisager comme discutable), ne légitime pas vos menaces. N’avez-vous rien d’autre à dire que de faire du chantage à l’auteur du blog ? Ça donne une belle idée de votre aptitude à dialoguer… Quant à votre jugement sur ma pratique de prof, vous devriez être conscient de son inanité puisque vous n’en savez rien… Maintenant, si vous aimez vivre dans le déni, pourquoi vous exprimer sur un blog ?

            27 avril 2014
          • Et je précise très clairement, conscient du fait que mon premier com puisse mettre mal à l’aise l’auteur du blog, notamment en porte-à-faux par rapport à des participants interdisant tout esprit critique, que je comprends parfaitement une censure de mes propos…

            27 avril 2014
      • Bonjour Eric,

        Rassure-toi, je ne vais pas te censurer. Ton opinion a tout autant le droit d’être exprimée ici que l’opinion inverse 🙂 Je ne censure que pour 3 raisons : le spam évident, les insultes (ou diffamation, etc.), et les râleurs professionnels qui ne commentent que pour critiquer, sans vouloir être constructif. Et tu ne fais pas partie de ces catégories 😉

        Je n’aurais pas été aussi véhément (mais tu en as le droit), mais je suis d’accord sur un point au moins : le goût se forme, comme tout. Je fais partie de ceux qui pensent que tout s’apprend. (Heureusement, avec un blog de ce nom :P)
        Même si tu as été un peu violent sur la forme, je trouve que sur le fond tu apportes quand même de la nuance.

        Et pour répondre à William, ce n’est pas en faisant du chantage de cours d’école (« si tu ne fais pas ça, je vais le dire à la maîtresse ») que je vais changer ma façon de réagir. Je suis d’accord au moins partiellement avec le commentaire d’Eric, et je ne vais pas dire le contraire juste pour te faire plaisir. Ce serait hypocrite, et je ne sais pas faire, même quand j’essaye 😉 Après, si tes amis auxquels tu as conseillé le blog (et merci à toi) ne peuvent pas se faire une opinion par eux-mêmes, c’est bien dommage 🙂

        • Et bien ce commentaire d’Eric aura au moins eu le mérite de montrer réellement ce que tu penses sur ce point.
          Sous couvert de cynisme et de pseudo humour, ton article reflète bien sa pensée, en moins pire peut être, mais dans le fond tu pense comme lui.
          C’est ce que j’avais ressenti en première lecture, qui m’avait un peu choqué.
          Le commentaire d’Eric, bien plus direct, est pour moi impossible à accepter.
          Que tu sois au moins partiellement d’accord avec lui me sidère. Je me suis trompé totalement sur toi, sur ton blog.
          Je vous pensais ouverts et humbles mais c’est bien le contraire.
          Mais comment peut on être si peu humble et étroit d’esprit pour tenir de pareil propos ?…..
          Ce n’est pas l’idée que je me fais de la photographie, ce n’est pas l’idée que je me fais de la vie en général.

          J’espère juste pour toi Laurent que ce blog ne deviendra pas aussi sectaire et élitiste que le sont les propos d’Eric.
          Ce serait vraiment dommage pour des milliers de débutants.

          Dont acte.

          28 avril 2014
          • Pourquoi s’exciter autant pour un article! On peut tout de même avoir des avis différents sans se détester. Je ne suis pas trop d’accord avec l’article, qui a raison dans le fond mais pas dans la forme, selon moi. Mais surtout, peu importe! Tant mieux, même, car il montre que l’auteur ose un peu s’investir dans la subjectivité, et donner son avis personnel.
            Il n’y a rien de pire que ces sites où tous les avis avis se rejoignent parce que personne n’ose prendre une vraie direction. En musique c’est pareil, on retrouve des centaines de sites trop médiatiques, completement insipides parce qu’on veut plaire a tout le monde.
            Vive les prises de positions, et tant pis pour ceux qui n’acceptent pas la différence.
            J’ai fait une photo d’une amanite tue-mouche, et n’ai laissé que le champignon en rouge. Eh bien je l’aime bien, et si l’auteur de l’article ne l’aime pas et qu’il estime que j’ai mauvais gout, cela ne me tuera pas, je m’en remettrai. Et ce n’est pas pour cela que je ne continuerai pas à en faire d’autres, et que je ne lirai plus ce blog. Il est plein de bonnes choses, il est normal que certaines ne me correspondent pas.

            Sur ce, merci pour votre blog, mes photos s’améliorent chaque jour.
            Et surtout continuez à être vous-même et à ne pas succomber à la tentation de plaire à tout le monde, c’est le meilleur moyen pour se noyer dans la masse des sites commerciaux illisibles et innintéressant.

            Gaetan

            28 avril 2014
          • Quand à vous Eric, que vous disiez:

            « …Bon, j’avoue ne pas avoir eu le courage de tout lire,…. »

            Ok, je peux comprendre.

            Mais dans ce cas, n’ajoutez pas:

            « ..Et vous proposez quoi comme argument ? Votre indignation n’en est pas un. Vous devriez envisager de justifier votre réaction au lieu de m’insulter…. »

            Faut avoir un minimum de cohérence envers sois même.

            Prenez donc le temps de tout lire et vous saurez mes arguments.

            28 avril 2014
          • Merci Gaëtan pour ce bon sens et ce point de vue équilibré qui, me semble-t-il, devrait aller de soi…

            @ William, pour ce qui est de la cohérence, on peut en reparler, mais dans la mesure où vous m’insultez au lieu de répondre à mes arguments et de les contester (je ne sais pas, par exemple, quelle idée vous vous faites de l’enseignement, de ce que je devrais être en tant que prof etc, et que vous vous permettez pourtant de mettre en cause, et où vous passez à la menace, je crois que vous être exprimé plus haut sur votre point de vue ne vous dispense pas de justifier votre attitude intolérante à mon égard. Au lieu d’argumenter, vous avez tenté de passer par le rapport de force par votre chantage… Vous trouvez ça cohérent ? Bizarre…

            Je vais aller prendre le temps de lire votre prose et revenir…

            28 avril 2014
          • Alors monsieur-qui-donne-des-leçons-de-cohérence-avec-soi-même, si je ne me suis pas trompé, si je n’ai pas raté un com, vous n’avez à aucun moment justifié votre point de vue ou donné des arguments ! Vous vous contentez, comme beaucoup d’autres intervenants, de donner votre ressenti négatif… Ou plutôt non, vous ne vous en contentez pas, puisque vous érigez votre ressenti en discours normatif, en imposant l’interdit de prétendre discerner ce qui est de bon goût et ce qui ne l’est pas, et traitez d’ânes ceux qui le font… Appelez-vous ça des arguments ? Ça n’en est pas. Allez-vous prétendre que tout se vaut ? Pourquoi les musées existent-ils alors ?
            Et n’appelez pas élitisme ce qui n’est qu’un constat : oui il y a des différences, des échelles de valeur… Que ça vous dérange ne vous donne pas raison, et, si l’appréciation du goût relève d’une forme de subjectivité, cela ne veut absolument pas dire que toutes les subjectivités se valent… Vous semblez faire une confusion courante dans une société de consommation centrée sur le plaisir individuel : si j’aime quelque chose, alors c’est bien, et personne n’a le droit de contester mon goût… Non, ce que j’aime n’est pas forcément bien, et un même individu est normalement à même de s’en rendre compte lui-même.
            Vous avez le culot de reprocher à Laurent d’émettre des jugements et, par là, son manque d’ouverture d’esprit… N’avez-vous pas conscience que, se faisant, c’est vous qui manifestez un esprit étroit et fermé, puisque intolérant au point de formuler un interdit, de jeter l’anathème et de refuser ce qui vous contrarie…
            Bon, j’en ai beaucoup à dire, mais franchement, j’ai autre chose à faire… Comprenez bien qu’avoir une capacité plus ou moins développée, qu’il s’agisse du goût, de la bosse du commerce, du talent musical, ou de toute autre capacité, et le reconnaître, n’est absolument pas de l’élitisme… Vous pensez court, réducteur, extrêmement schématique… Ouvrez un peu votre esprit, justement, et essayez d’argumenter sérieusement : vous vous rendrez alors peut-être compte que votre position est rationnellement infondée et intenable…

            28 avril 2014
          • Puisque vous demandez, disons que je veux imaginer qu’un prof à une certaine ouverture d’esprit, une certaine forme de tolérance, une capacité plus importante que la moyenne à ne pas sombrer dans l’arbitraire, surtout sur le sujet qui nous intéresse.
            Mais vos propos mon Dieu, ils sont à l’opposé de cela.
            Je me suis permis d’en fait écho sur ma page FB et je ne trouve personne pour les approuver.

            28 avril 2014
          • Excusez-moi d’en rajouter une petite couche, mais par ailleurs, je suis étonné de voir le nombre de mauvais procès faits contre Laurent dans cet article : bon sang, qu’il semble difficile de se faire comprendre… Je vois à plusieurs reprises des coms disant que ces procédés bien mesurés ne sont pas du mauvais goût… Laurent dit-il le contraire ? Il nous montre et nous parle d’excès…
            D’autres disent que, quand on apprend, on peut faire ce genre choses pour s’exercer, pour apprendre justement… Ben oui, où est le problème ? Laurent ne dit pas le contraire non plus, si je ne me trompe… D’autant que faire ces choses peut être amusant. Seulement, ça reste dans un cadre délimité, un contexte où on ne prétend justement pas atteindre le bon goût, surtout si ça n’est pas du tout une préoccupation…
            Enfin, je lis des critiques ramenant, pour les justifier, ces pratiques au plaisir personnel… Là encore, Laurent ne vous l’interdit pas, et il est tout à fait légitime de prendre du plaisir au mauvais goût… Où est le problème ? Ça n’est pas parce que j’aime quelque chose que ça le rend beau ! Et ça n’est pas parce que c’est du mauvais goût que je dois en avoir honte et le rejeter… Par contre, l’exposer en public sans second degré, en se prenant au sérieux, faut pas s’étonner d’être confronté au jugement des autres… Et interdire de porter alors un jugement n’a pas de sens…

            28 avril 2014
          • Désolé pour le croisement de posts…

            Pour vous répondre, je vous ferai remarquer que vous ne me répondez pas, n’argumentez toujours pas (ça a l’air de vous poser problème), et que le fait que, sur votre blog, personne ne m’approuve n’a aucune valeur, puisque viennent probablement sur votre blog des gens qui pensent plutôt comme vous, on peut le supposer (sinon, qu’iraient-ils y faire ?)… Et puis je peux vous répliquer par le même genre d’absence d’arguments, car des gens pensant comme moi, il n’en manque pas (et des gens bien, si si). Le nombre ne donne en l’occurrence guère de légitimité… Décidément, vous ne semblez être capable d’invoquer que la loi du plus fort… C’est un peu court.

            D’autre part, allez-vous enfin faire l’effort de dire ce que vous entendez par ouverture d’esprit, mots pour le moment vides de sens sous votre plume ? De quoi parlez-vous ? En quoi ce qu je dis montre une esprit pas ouvert ? Juste le fait de vous contrarier ? En quoi êtes-vous censé manifester un esprit plus ouvert qui vous a autorisé à mettre en doute ma pratique professionnelle ? Argumentez enfin !
            Les gens qui vont sur votre blog ne sont-ils pas plus exigeants que vous en matière de pensée rationnelle ? Leur suffit-il à eux aussi d’invectiver ?

            28 avril 2014
          • Ceci pour répondre au post d’Eric qui dit :  » Je vois à plusieurs reprises des coms disant que ces procédés bien mesurés ne sont pas du mauvais goût… Laurent dit-il le contraire ? Il nous montre et nous parle d’excès…  »
            Je ne suis pas d’accord sur ce point : je ne vois pas comment un cadre ou une signature peuvent apposés avec « mesure » ou « excès ». On en met ou n’en met pas, je ne saisis pas la notion d’excès en la matière. De même lorque Laurent écrit au sujet du vignettage blanc « Mais le pire, c’est sans doute le « vignettage blanc », c’est-à-dire quand on corrige tellement le vignettage que les coins de l’image en deviennent plus clairs. Si vous faites ça, j’envoie la police du bon goût chez vous ! Vraiment, n’infligez pas ça à vos photos. Ca ne va jamais les améliorer. « , je ne perçois aucune nuance dans ses propos.

            28 avril 2014
          • Mais je ne cherche pas à argumenter et je ne cherche à convaincre personne que j’ai raison.
            Je suis juste dans la dénonciation.
            Des point de vue sur cette question aussi arrêtés que les vôtres ou que celui de Laurent me choquent car il sont élitiste et suggèrent que seuls quelques initiés seraient dépositaires du bon gout.
            Je ne suis pas d’accord et je le dis. Je ne cherche à convaincre personne.

            Voila ce que je dis, voila ce que j’écris depuis le début.
            Que vous ne compreniez pas ne me surprends pas au vu de vos prises de positions.
            Et si pour finir vous ne pouvez même pas comprendre « ouverture d’esprit » appliqué au cas qui nous préoccupe, je ne peux vraiment plus rien faire.

            28 avril 2014
          • Eric et William, je crois que vous ne tomberez jamais d’accord, donc pas la peine de s’envoyer des noms d’oiseaux à la figure 🙂

            Pour rebondir quand même sur les arguments, il y a quand même une chose qui me paraît évidente : le Requiem de Mozart est supérieur à René la Taupe. Sans même parler de photo, je dis ça pour montrer pourquoi je pense qu’il y a du bon goût et du mauvais goût « absolu » (que le vignettage blanc en fasse partie ou non est un autre débat).
            William, si tu admets que Mozart est supérieur à René la Taupe, forcément tu rejoins un tout petit peu le point de vue d’Eric. Sinon, effectivement, vous n’avez pas la même vision du monde, et c’est comme essayer de communiquer avec un martien qui respire du soufre : vous n’y arriverez pas 😉

            29 avril 2014
          • Oui, j’aime plus Mozart que Réné la taupe, mais je ne place pas la personne qui aime Réné la Taupe en dessous de moi, ce que semble faire Mr. Eric.
            En tout cas je m’efforce de la faire chaque jour.
            Parce que je ne trouve pas cela bien.
            Appelez cela du benni oui oui, de l’hypocrisie bien pensante, peut importe.
            Je ne classe pas les personnes en fonction de de leur capacité. Je ne vois que les différences et elles font toute la richesse de cette vie.
            Je ne me sens pas supérieur en matière de goût et je ne cherche pas à imposer ce que j’aime aux autres.

            Laurent, j’avais fini par accepter ton billet, je l’ai dis plus haut, tu as bien le droit d’avoir tes opinions.

            Mais quand j’ai lu ce qu’Eric à écrit, je n’ai pas pu me retenir.

            « ….médiocratisation ambiante.
            Oui il y a une hiérarchie en cette matière comme dans toutes…
            Oui, il y des gens qui ont … un goût de chiotte…
            Et la vulgarité est en effet identifiable…,
            tous les gens cultivés, … savent, … reconnaître que ce qu’ils aimaient n’était pas bon.. en tirant d’ailleurs des plaisirs bien plus forts et plus raffinés…
            Mais ils feraient bien mieux de remettre en cause leur propre goût… Une évolution est possible, c’est ça la bonne nouvelle…  »

            C’est tellement nauséabond qu’il fallait que je réagisse.

            Je n’aimais pas ton billet Laurent, mais je pouvais l’accepter.
            Ce n’est pas possible avec les propos d’Eric.

            PS: en ce qui me concerne, je n’ai employé aucun nom d’oiseaux.

            29 avril 2014
      • Bravo bricet ! tu viens de dire tout ce que je pensais avec un ecrit que je nais pas et sans mes fautes d orthographe, conjugaison, etc… félicitation de résumer tout cela certes un beau pavé, mais tout est la.

        c est exactement ca quand tu dis que  » Le goût est une faculté comme une autre, qui peut s’éduquer, s’améliorer »

        Je le vois clairement depuis que j apprend tout les jours dans mes domaines amateur ou professionnel « cinema,3D , peinture, dessin, photo… »
        Tout se rejoins et tout s apprend avec le temps.

        PS: Désolé pour les fautes (je suis obligé de m excuser avant que quelqu’un de mal intentionné me fasse la remarque sur mes faiblesses, que j`assume malgré tout, on peut pas être bon partout ^^)

        28 avril 2014
      • Bonjour Bricet,
        je vous cite…

        Non Johnny ne vaut pas Beethoven, et, chez Beethoven, la première symphonie ne vaut pas la neuvième, ni le 4ème quatuor à cordes le 15ème… Oui, il y a des gens qui n’ont aucun sens des couleurs et qui ne voient pas ce qui peut jurer dans certains mariages (de couleurs), d’autres qui y sont très sensibles. Oui, il y des gens qui ont un sens esthétique très poussé et d’autres un goût de chiotte… Et la vulgarité est en effet identifiable…

        Là encore c’est votre opinion et vos goûts ,chacun ne se retrouveras pas forcément dans ce que vous écrivez ,suggérer c’est bien être donneur de leçon non!Et si certains aiment la première symphonie de Beethoven ,il n’ont rien compris à la musique ..pff.. décidément chacun y vas de son c’est bien ,c’est pas bien plutôt que de concevoir que les goûts peuvent différés! dommage!Etre prof (que j’apprécie en général) ne vous donne pas le droit de dire ce qui est correct ou pas et de dire que vous avez la science infuse sur la question de bon ou mauvais gout.Dites plutôt je n’aime pas mais chacun sa façon d’aimer serait plus correct ,je vous trouve très restrictif pour un professeur.
        N’y voyez pas d’animosité mais juste de l’incompréhension que vous qui transmettez à nos enfants ne pouvez comprendre que le beau est affaire de chacun !

        Cordialement Christèle

        3 juin 2015
  • Bonjour Laurent,

    Je pense que j’ai lu l’ensemble de tes articles avec attention avant celui-ci…

    Je crois que tout a été dit si tu fais une synthèse de l’ensemble des commentaires que tu as reçus.

    Je tenais simplement a t’indiquer que dans cet article, je n’ai pas retrouvé ta patte, ta prise de hauteur, ta neutralité habituelle, etc…

    Et c’est bien dommage car désormais, je ne lirai plus ton site avec le même plaisir. J’espère que suite aux commentaires de cet article, tu reprendras un peu de hauteur et que saura rebondir dans le bon sens (en respectant les artistes par exemple. Quel que soit leur moyen de mettre en valeur leur sujet – qu’il soit de bon ou de moins bon gout pour toi).

    1 mai 2014
  • https://www.facebook.com/DjArtskillz?ref=hl

    Comment on dit déjà …? ha oui, « mais LOL quoi » !!

    2 mai 2014
    • mais oui je pense que beaucoup confondent et se perde.

      y a la photo, et l illustration qui sont deux choses bien différentes
      si les réglages ne sont pas subtil on tombe dans l illustrations, car on enlève le coté original de la photo et on pousse les réglages pour « accentuer ou changer » le message initial de la photo.
      Par exemple un vignettage negatif bien maitrisé donc tres peu perceptible a l oeil va servir a diriger le regard, un vignettage trop poussé va donné un coté voyeur a votre photo j appelle ça « le trou de serrure » et donc dans ce cas la pour moi ce n est plus un vignettage c est de l illustration avec du noir autour !

      Je pense que laurent parlé de justement savoir maitriser les outils qui sont mis a disposition pour tout le monde, il y a une méthode pour bien les mairtiser.

      (desolé pour les fautes)

  • Je suis assez d’accord avec cet article, mais la subjectivité prends beaucoup de place en art. Par exemple moi je déteste Picasso, je trouve ces peintures médiocres. Ais-je raison ou non ? Cela dépends de chacun. J’ai des amis qui partagent mon opinion d’autres pas. Je connais même des gens qui m’ont déjà traité d’inculte,que je connaissais rien à l’art pour ne pas aimer Picasso. Excusez-moi mais moi je n’aime pas, ais-je le droit ou faut-il tous penser de la même façon.

    Un autre exemple, j’ai déjà présenté une photo à un concours, j’ai gagné le pri de la meilleure photo dans la catégorie abstrait. J’ai présenté cette même photo sur un forum et le gens on dit qu’elle était nulle.

    Je suis donc passé pour une même photo de gagnant à nullité !

    J’accorde de moins en moins d’importance à l’opinion des autres, elle est trop entachée de subjectivité. Cela ne veut plus rien dire à la limite. Il fait faire des photos que nous aimons, si cela plaît parfait, sinon so what !

    11 mai 2014
  • super ton article! En effet le sujet est super mèga important,merci c’est interessant !!
    Bonne journée

    24 mai 2014
  • Le bon gout c’est peut être de ne pas avoir de tel propos sentencieux. Combien de peintres notamment ont été rejetés parce que leur vision ne correspondait pas à la vision officielle de l’époque (cf les impressionnistes). Beaucoup de photographes amateurs cherchent à se faire plaisir, expérimentent, essaient, utilisent tel ou tel traitement, tel ou tel effet, se lassent avant d’essayer autre chose… tout le monde n’ai pas un artiste, mais tout le monde à le droit de se faire plaisir avec ce qu’il aime. Chacun à le droit d’avoir son idée du bon goût… le bon goût de chacun n’évolue t’il pas dans le temps, avec l’expérience, avec les critiques. Combien de critiques d’arts, de cinéma ont coulé tel ou tel oeuvre qui a été plébiscité par le public… ah j’oubliais ce public des incultes… enfin c’est je crois ce que disent les maîtres, les experts… vous savez ceux qui s’évaporent ou prêchent le contraire de ce qu’ils prétendaient quelques semaines avant… A chacun sa vérité, son bon goût, l’essentiel y trouver son plaisir et cerise sur le gâteau apporter si possible un peu de plaisir aux autres.

    30 mai 2014
  • C’est vrai que j’ai fait 2 essais en HDR avec un logiciel en ligne. Deux images à fort contrastes (je voulais éclaircir les batiments en contre jour alors que le soleil illuminait beaucoup (BEAUCOUP) les nuages)

    La première était juste pas intéressante,la seconde OH MON DIEuX J’EN FAIS ENCORE DES CAUCHEMARS !!!

    3 juin 2014
  • comment

    6 juin 2014
  • OMG !!! Je retrouve vraiment un « photographe » qui se dit photographe (qui travaillait avec moi dans la photo de type amateur) et sur son facebook c’est exactement ce qui est désigné, genre il fait des montages trop trop bidon de lui en photo de profil, c’est mal détouré et mal inséré et lui aussi met des contours coloré à ses photo :malade: !! C’est une horreur ! De plus il s’est créer un site gratuit où il propose de faire des photos pour des mariages, baptêmes, shooting privé…Cela fait peur des photographes comme ça. Je plaint les futurs modèles.

    19 juin 2014
    • Je crois que tu t’es trompé de rubrique; : On n’est pa

      19 juin 2014
      • Je crois que tu t’es trompé de rubrique; : On n’est pas ici pour dire du mal des autres, mais pour parler photographie et de préférence sans fautes d’orthographe.

        Tu ne crois pas ? 😉

        19 juin 2014
  • Cet article est merveilleux !

    Il est tout à fait pertinent, mais est tout simplement publié au mauvais endroit: sur un blog (soit-disant) collaboratif, lu par des gens ultra-susceptibles qui refusent de prendre du recul sur ce qu’ils font au prétexte du « tous les goûts sont dans la nature » (franchement, si votre fils/fille décidait de se tatouer sur le visage un dragon vous trouveriez ça « ok » et lui diriez « mais oui, tous les goûts sont dans la nature » ?!).

    Le mieux serait d’acheter des livres photos: les gens y verraient des photos de qualité, de grands photographes (quitte à avoir son propre style ensuite… En littérature, lire du Balzac n’empêche pas d’écrire à sa façon), et surtout ils y verraient des photos comparatives sur comment cadrer/composer/retraiter. Et encore une fois, ça n’empêche pas ensuite d’avoir son style.
    En musique, tous les grands artistes, quel que soit leur style, ont appris leurs gammes…

    Mais le plus drôle reste de voir Laurent ramer pour essayer de se rattraper, par crainte de voir ses followers et surtout ses clients potentiels le fuir.

    Le problème, c’est que pour une fois, peut-être la première, Laurent a arrêté son discours basé sur le consensus et l’absence de prise de position, pour dire les choses telles qu’elles sont, donner un véritable avis ! (autre que pour nous dire quel objectif nous convient…)

    Et là, tout le monde est choqué que le monde des bisounours disparaisse…

    Perso, j’adhère tout à fait à cet article.
    Au début de mes photos, j’ai fait du HDR, de la désaturation etc, pour essayer. C’était nouveau, je trouvais ça marrant, original, etc.
    Puis on s’en lasse.
    Car ce n’est que du maquillage.
    Pour faire une analogie avec le Tuning, vous aurez beau mettre un aileron et un gros pot d’échappement à votre Twingo, vous n’en ferez pas une Ferrari…
    Ben en photo c’est pareil !

    Un post-traitement ne remplacera jamais une photo bien composée/cadrée/exposée.
    Et le but, c’est d’arriver à bien exposer/cadrer/composer sa photo. Les PT extrêmes ne rattraperont rien…
    Le PT doit servir la photo, la composition. Il doit pas la masquer… (ou alors vous n’êtes plus dans la photo mais dans le graphisme. Et alors là, même avec les Sumo en HDR, vous avez du boulot avant d’atteindre un niveau ok…)

    29 juillet 2014
  • L’éternel débat entre bon goût et mauvais goût… Je trouve que cet article, étant humoristique et dénué de condescendance, pourrait être tout aussi utile à bon nombre d’apprentis photographes que d’autres articles plus techniques. Encore faut-il avoir le recul nécessaire pour accepter de s’entendre dire que parfois on fait des mauvais choix esthétiques ou artistiques. Sans vouloir relancer d’éternelles discussions stériles autour du bon et du mauvais goût, je pense que beaucoup de lecteurs de ce blog qui réagissent mal à ce fil ont peut être oublié le but du blog qui est d’apprendre la photo… C’est cependant un mal contemporain que de toujours remettre en question l’enseignement. Rien n’empêche de sortir des sentiers battus, d’expérimenter, de pousser les curseurs au delà du raisonnable mais je pense qu’il est bon et nécessaire de connaître les bases ainsi que les choses à ne pas faire pour progresser. L’humilité c’est pas mal non plus lorsqu’on débute et sans doutes même après…

    30 juillet 2014
  • AMEN pour cet article !
    Je vois beaucoup de photographes (professionnel(les)) qui usent et abusent de toutes les techniques citées plus haut. Et je suis totalement d’accord, à un moment ça pique un peu les yeux quand même…
    Enfin bon, merci pour cet article, et pour tous les autres, ça aide vraiment beaucoup ! C’est du super boulot !

    A bientôt surement ! 🙂

    20 août 2014
  • Bonsoir,

    Je ne suis absolument pas d’accord…sur les années 80 !!
    Signé : Un gars de 1967
    🙂

    6 octobre 2014
  • Je trouve que pour la désaturation partielle cela manque d’arguments objectifs. Que ce soit kitsch est particulièrement subjectif… Là où je rejoins le propos c’est que c’est « facile ». Mais qu’on soit professionnel ou ignorant en photo, la désaturation partielle est un effet qui réussit à mettre en valeur le sujet. Je pense que la facilité d’exécution ne doit pas remettre en cause l’effet produit… Qque chose de vivant / mouvant mis en valeur, avec un fond rendu statique par la désaturation ?

    21 octobre 2014
  • Bravo, Laurent. Je suis devenu depuis novembre 2014 un adepte de vos vidéos, vos commentaires et vos conseils. Je me considère un photographe amateur avancé, mais vous ne cessez de m’étonner avec vos commentaires simples et pertinents. Bravo et par-dessus tout, continuez. Votre talent et votre générosité vous honorent. Bonne année.

    2 janvier 2015
  • Salut Laurent,
    Je profite d’un match tardif de Nadal pour parcourir les quelques articles de ton blog sur lesquels j’ai fait l’impasse.
    Devine mon préféré…celui-ci, bien sûr ;)!
    C’est vrai qu’on a rarement ton avis perso, mais en même temps c’est un blog pour apprendre la photo, difficile de donner son avis perso quand on explique le lien entre ouverture et profondeur de champ « nan franchement c’est pas un effet que j’aime, ça n’a aucun intérêt! » :p.
    Je n’ai pas lu tous les commentaires, les quelques uns que j’ai pu voir m’ont un peu découragé pour certains. Autant tu es sarcastique, et tu le précises en début d’article, autant d’autres sont de mauvaise foi en disant que tous les goûts sont dans la nature après avoir vu les exemples de photos que tu as mis lol entre guillemets faudra me dire où on voit Nemo soulevé par deux sumos dans la nature 😀 . En même temps, le fait que ça ne dérange pas certains me fait comprendre comment quelques titres musicaux (principalement 80’s mdr) ou styles artistiques (non je n’ai pas parlé de l’art contemporain mdr) ont pu avoir du succès (en tête de ma liste d’incompréhension:le monochrome ^^ faut pas être malin pour acheter une toile vierge 10 000€. Vraiment, je caricature? 🙂 ).
    Bon allez, j’en rajoute un peu pour rester dans le ton de l’article, mais il y en avait des bonnes. A quand ton prochain one man show ;)?
    Signé: un voisin près de Lille (y’a pas moyen de mettre ça au milieu du message pour le protéger, on sait jamais mdr).

    18 février 2015
  • Franchement, le seul point sur lequel je suis d’accord c’est le lissage, d’après mon point de vue mieux vaut faire ressortir les traits du sujet.
    Sinon comment peut-on se porter arbitre du bon goût? Cet article est pitoyable.

    1 mars 2015
    • Au même titre qu’on peut se porter juge d’un article, ça s’appelle la liberté d’opinion et d’expression. Au cas où tu n’aurais pas lu jusqu’au bout tellement c’était « pitoyable », la conclusion était « Voilà, j’espère que cet article vous aura fait rire, et n’oubliez pas de le prendre avec légèreté. »

      1 mars 2015
  • Bravo pour cet article qui résume bien des choses!
    Pour ce qui est de Jacky Gégêne, je suis presque d’accord sauf ce qui est des lieux urbex! Tout dépend bien évidemment du photographe mais je pense que les usines désaffectées peuvent offrir une richesse de dingue sur ce qui est de la lumière et des ombres par exemple 🙂 il ne s’agit pas forcément de prendre en photo les tags (qui peuvent parfois être vraiment beaux) mais de jouer sur la beauté du lieu vidé de tout vie!
    Après oui, l’addition too much des nanas à moitié nue et vulgaire, ça gâche le lieu 😀
    En tout cas, pour l’instant ma photo favorite, autant le dire, a été prise dans une vieille usine donc c’est juste un léger détail qui me fait tilter.
    Enfin, ce n’est qu’un avis et la parole t’es offerte sur ce site!
    Encore merci pour tous les supers articles que tu offres, j’ai appris tellement en deux mois, c’est incroyable 🙂

    17 mars 2015
    • Salut,
      dans cet extrait Laurent ne me semble pas critiquer pas le lieu en lui-même, mais l’utilisation qu’en fait le « faux-tographe » en y accumulant des éléments de plus ou moins mauvais goûts, alors que comme tu l’as dit ça tue la beauté du lieu qui est mieux mis en valeur vidé, et je pense que Laurent approuverait probablement.
      Donc ne tilte pas lol mais c’est aussi bien de le préciser et de nous faire partager ton ressenti photographique 😉 .

      17 mars 2015
  • Less is More

    15 février 2016
  • J’ai apprécié l’angle que vous avez pris, par contre, il faut laisser les gens apprendre. Je pense qu’il faut garder en tête qu’avant d’être photographe, nous sommes toutes et tous des « Fauxtographes ». Ça fait partie de l’apprentissage de se planter et nous ne sommes pas conscients au départ que nos photos sont mauvaises…

    2 juin 2016