Les mémophotos d’Anne-Laure Jacquart

Après 2 livres qui se sont très bien vendus (et dont le premier a été traduit en espagnol !), et pour cause car ils sont excellents, Anne-Laure Jacquart qui n’en a jamais fini d’avoir des projets intéressants revient à la charge avec un nouveau format totalement inédit : les mémophotos.

Vous pouvez retrouver ma critique de ses deux précédents ouvrages : Composez, Réglez, Déclenchez ! (best-seller !) et Vivez, Déclenchez, Partagez !

Bon, on va finir par dire que je ne suis pas objectif, surtout qu’Anne-Laure participe à ma formation Devenez un Photographe Accompli, mais je vais encore être obligé de me répandre en éloges. En même temps, quand je n’aime pas un bouquin, je n’en parle pas 😉

Un format original, et bien pensé

Alors ici, on sort clairement du format bouquin habituel : les mémophotos sont conçus pour tenir dans le sac photo (dans la poche ça marche aussi, j’ai testé !), et vous accompagner dans vos sorties photo, pour vous aider à vous rappeler de tout ce que vous avez pu apprendre ici ou là sur la photo (ici, dans la formation, dans les bouquins d’Anne-Laure, en parlant à votre papa/oncle/cousin photographe).

L’idée est d’avoir une sorte de pense-bête avec soi en permanence, pour ne pas paniquer si on a oublié quelque chose. Et l’idée est bonne, car je connais un bon nombre de photographes amateurs qui se font des équivalents eux-mêmes, tant bien que mal.

Finie la galère des bristols, vous avez les mémophotos !

DEUX mémophotos

couverture les réglages de l'appareil Anne-Laure Jacquartcouverture la composition étape par étape Anne-Laure Jacquart

Anne-Laure a choisi de diviser le tout en 2 dépliants de 12 pages, bien foutus, sur du papier agréable à manipuler et résistant. L’un qui se concentre sur les réglages de l’appareil (vitesse, diaphragme, exposition), et l’autre sur la composition étape par étape (angle de vue, cadrage, impact visuel).

Les deux sont vraiment bien conçus, il est facile de trouver l’information qu’on cherche (et dans un dépliant, ce n’était pas donné !). Et en plus, il y a quand même beaucoup d’infos sur ces 12 pages, c’est vraiment étonnant tout ce qu’on peut y caser ! Et ça reste lisible. Forcément les caractères sont assez petits, mais ça fonctionne bien grâce à une mise en page astucieuse et une bonne utilisation des couleurs, des symboles, etc. Là-dessus, bravo pour la conception !

Les réglages de l’appareil : vitesse, diaphragme, exposition

les réglages de l'appareil Anne-Laure Jacquart expositionEn l’ouvrant, on tombe sur un guide des réglages par situation. En voyant le titre j’ai eu une frayeur : Anne-Laure serait-elle également tombée dans le piège des réglages types ? Et bien évidemment non ! 😀

On a là exactement le bon compromis entre des indications de réglages par situation, et ne pas non plus trop vous prendre par la main. Exemple pour le portrait : Mode A et faible profondeur de champ + Mise au point sur l’oeil + Focale intermédiaire 50 à 80mm.

Et ça suffit pour vous guider sans vous brider !
(Tiens, ça pourrait être un slogan ça :P)

Le reste vous rappelle :

  • l’effet de l’ouverture et du temps de pose sur vos images
  • comment générer un flou d’arrière-plan ou au contraire bénéficier d’une grande profondeur de champ
  • comment effectuer une mise au point difficile
  • comment gérer la netteté et le mouvement

 

L’intérieur se concentre sur des techniques et situations un peu plus avancées :

  • Correction d’exposition
  • Situations de contre-jour
  • Rendu des couleurs
  • Interprétation de l’histogramme (très utile !)
  • Résumé des fonctions et symboles de l’appareil (étonnamment exhaustif !)

Et au dos, vous avez même le droit à un pense-bête dans le pense-bête, qui vous rappelle ce qu’il ne faut pas oublier avant chaque prise de vue.

 

Bref, ça vous sera franchement très utile si vous n’êtes pas encore au point avec tout ça. Très clairement, ce n’est pas destiné aux photographes expérimentés. Quand on maîtrise bien toutes ces notions intuitivement, on a plus vraiment besoin de ce mémophoto. En gros si vous avez mon niveau, ce n’est pas la peine 😉 Mais de toute façon c’est vraiment concentré sur les débutants un peu perdus.

Par contre, le mémophoto sur la composition est à mon avis beaucoup plus « universel », et je pense qu’il va prendre sa place dans mon sac photo. Voyons pourquoi.

La composition étape par étape : angle de vue, cadrage, impact visuel

la composition étape par étape Anne-Laure Jacquart angle de vue cadrage impact visuelEn effet, le mémophoto de la composition, s’il reprend évidemment des bases plutôt ciblées vers les débutants (avec notamment une excellente « méthode de composition » en 3 étapes en dernière page), découpe la composition par approche :

  • autour d’un point fort
  • autour d’une ligne de force
  • autour d’une forme pleine
  • multisujet

 

Alors évidemment quand on fait de la photo depuis un moment, on a plus besoin de lire qu’il faut laisser de la place au regard ou à la marche du sujet, mais c’est bourré d’idées de composition astucieuses, qu’on a peut-être plus ou moins en tête, mais qui peuvent vraiment servir sur le terrain quand on a un bon sujet, mais qu’on peine un peu à en faire quelque chose.

Je pense qu’il y a toujours moyen de dénicher dans ce mémo une autre façon de voir le sujet qui va nous aider à trouver le bon angle de vue / cadrage / placement. Les petits schémas tout simples sont vraiment excellents pour ça !

 

Je vais moins vous faire une liste à la Prévert pour celui-ci, je crois qu’il faut le parcourir et surtout l’utiliser pour en prendre toute la mesure.

Conclusion

Encore une fois, Anne-Laure nous a pondu quelque chose d’excellent qui va beaucoup vous servir. Comme j’ai entendu la question à Paris en allant l’interviewer, je peux vous dire que c’est loin d’être un simple résumé des bouquins.

J’aurais tendance à dire que ça les complète vraiment bien, notamment celui sur la composition : Anne-Laure donne déjà des éléments de composition similaires dans les livres, qu’elle explique évidemment plus longuement, mais les avoir très résumés et schématiques dans la poche est une aide précieuse !

 

Et puis franchement, pour la modique somme de 6,90€, ce serait dommage de se priver ! 😉

[field name=amazon-memosphoto]
Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,29 / 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

77 commentaires
  1. Bonjour Laurent,

    Je viens d’acheter ces deux mémos (+ Photographier au quotidien) et je viens de terminer ta formation (session de décembre 2013).
    Cependant, j’ai une petite question :
    Tu dis dans ton article qu’Anne-Laure a participé à ta formation, cependant, je ne l’ai pas vu dans tes vidéos, peux tu me dire dans quelles mesures elle a participé ?

    Bonne fin de journée.

    Angélique.

  2. J’ai relu toute la chaîne de posts, et je sens que les réactions à mes messages traduisent une mé-compréhension… Je me permets donc de re-poster ici, moi aussi pour la dernière fois, pour clarifier le fond de ma pensée auprès des lecteurs de ce forum, car j’ai l’impression que mon post a été mal lu, en tous cas si je suis celui visé par les commentaires de Laurent et des autres.

    Remettons donc les choses dans l’ordre…

    1 – j’aime ce site, j’y ai beaucoup appris, et je suis impressionné de la quantité d’info générée par une seul personne. On trouve plein de blogs « apprendre à… », mais plus rempli de promesses que de réalité, or là, dès l’inscription, on en prend plein la vue. Donc bravo à Laurent, et merci pour le partage des précieuses infos ! Après, on progresse en lisant, on développe nos propres opinions, et donc on n’est pas forcément toujours d’accord, comme j’ai pu ne pas l’être avec l’article sur les filtres UV, ou celui-ci où j’écris présentement, ce qui m’amène à…

    2 – je n’ai pas accroché aux mémophotos… Je suis fan des livres de Mme Jacquart, lus et actuellement relus et mis en oeuvre via un photodiary online: j’y ai appris et apprends toujours énormément, et c’est le seul livre que j’ai eu entre les mains qui sache me faire travailler ma créativité et ma composition, sans m’alerter sur 10000 réglages techniques en amont : c’est exactement mon point faible qui est travaillé, dans un style qui me convient parfaitement, bref ce livre est génial, fait pour moi, et je n’en n’ouvre plus aucun autre depuis 8 mois… Quand j’ai appris la sortie des mémophotos, j’ai appelé mon libraire, demandé à ce qu’on me les mette de côté, fait les 20 kms pour y aller, pris, lu et étudié l’objet… et finalement pas acheté ! Je n’ai pas accroché au format d’une part, trop dense à mes yeux pour être un outil de terrain, j’y ai trouvé des infos qui méritent d’être sur ce type de support de manière pérenne, mais d’autres moins, dont la lecture dans un livre suffit pour qu’elles n’occupent de la place sur une surface qu’on veut réduite. Bref, j’y ai trouvé des défauts, fait un choix initial de ne pas les acheter… A partir de là, cet article de Laurent est sorti, et j’ai été surpris qu’il soit encenseur, sans alerter sur des petits défauts éventuels. J’adore les livres, mais je saurais mettre en garde sur certains aspects si j’en rédigeais une critique, je pense qu’il en est de même pour ces mémophotos… J’ai donc voulu poster pour éviter le fanatisme aveugle en ces objets, qui conviendront peut être à certains, mais pas à tous et qui à mes yeux auraient pu être mieux… et très honnêtement, j’ai égalment posté pour qu’on me prouve que j’ai tort, et que je revienne sur ma décision pour ajouter ces mémophotos à ma liste de noël !! Mais on ne m’a pas répondu sur ce point, malheureusement, mais plutôt sur des entrefilets mal interprétés…

    3 – oui, il y a une « dérive » commerciale, c’est indéniable, et je ne suis pas le seul à le soulever. Mais ai-je dit que c’était mal? Non! C’est même naturel au bout d’un moment. Par contre, quand je vois les interprétations faites, c’est là que je sens le besoin de réagir… Laurent ne vivra jamais de ce simple site: ses commissions sont bien trop faibles sur les ventes comme il l’a indiqué, et ça ne lui paiera que le petit noir du matin de temps à autre, tout comme Mme Jacquart ne vivra pas pleinement de ses ouvrages, quand on connait le ratio de droits d’auteurs et la fiscalité française (je suis moi même dans ce cas). Par contre, ce sont de très belles réussites que de produire ce type de documents/ouvrages/sites, et ce sont des vitrines pour se faire connaître et encourager des gens à découvrir notre vrai métier derrière… Tout ça pour dire que…

    4 – il n’y a pas de honte à gagner de l’argent ! Je vis moi même de ma passion: c’était un rêve à l’age de 12-13 ans, en 4ème, c’est désormais une réalité depuis 11 ans (j’en ai désormais 37…). J’ai évolué dans des pays où le salaire et la réussite ne sont pas tabous comme en France, je connais le salaire de mes collègues, ils connaissent le mien, et j’ai bossé dans des boîtes où les primes annuelles étaient affichées aux yeux de tous, du premier au dernier échelon… Je gagne plus que ce que je pensais/souhaitais initialement, ce qui me laisse la possibilité d’ajuster mes tarifs selon la base de la demande, entre 30 et 120 euros de l’heure pour être concret. Et je me garde la liberté de bosser gratuitement quand j’en ai envie, et de reverser ce que j’appelle mes extras éventuels à des associations que je soutiens. Donc on peut vivre, et bien vivre de sa passion, et c’est le seul mal que je souhaite à Laurent: puisses tu vivres pleinement de ta passion photographique, sans te soucier des fins de mois, mais surtout sans perdre la flamme initiale qui anime cette passion, comme cela arrive malheureusement parfois… Comme me disait un éditeur récemment, le meilleur moyen de garder une passion c’est de ne pas en faire son métier. Je ne suis pas d’accord, mais son expérience parle…
    NB: et pour le retour sur le marketing, ce n’était pas non plus un reproche que d’en faire, mais plutôt une remarque sur un mode un peu old-school de marketing, et une proposition cachée pour donner un coup de main éventuel, mais heureusement qu’il y a eu marketing, même si je suis convaincu que la sessions aurait été rempli sans ça, sûrement pas aussi vite. Mais perso, c’est le mode de marketing qui va à l’encontre de mon comportement d’achat, et qui m’a rebuté au point de fermer les yeux sur le produits… Je voulais donc juste alerter sur le fait que ce mode de vente ne plait pas à toute la clientèle…

    En résumé (et merci à ceux qui ont tout lu) :
    1 – Merci Laurent
    2 – Convainquez moi d’acheter ces mémophotos
    3 – Le site vit, grandit et se professionnalise, et c’est une belle réussite que d’être sorti du lot du millier de sites amateurs et assez vides qu’on trouve
    4 – Vis et vis en bien, atteint ton rêve sans perdre ton envie!


  3. Bernard S:

    Laurent, tu as tout à fait raison et il y a des commentaires déplacés. Mais je ne pense pas que c’est le fait que tu gagnes de l’argent qui soit tellement en cause.
    Si tu relis les plus modérés dont les derniers, il n’est pas tellement question de l’argent que tu peux gagner (et certains ont bien précisé que c’est tout à fait légitime) mais que ces derniers temps, peut-être inconsciemment, ce sont beaucoup de produits payants, émanant de toi ou de MLJ qui nous ont été proposés : le guide pour les objectifs (et je faisais partie des heureux pré-lecteurs et je l’ai acheté), les livres de MLJ, tes formations… D’où cette impression depuis plus d’un mois que d’un coup, on ne parle plus que de vente de tes réalisations (qui méritent salaire) ou de tes ami(e)s.
    D’où l’expression « dérive commerciale » qui a été utilisée mais au conditionnel et l’impression de ne plus retrouver les mails et le site comme il y a deux mois (mais tu viens de nous rassurer en précisant que tu continuais à écrire des articles).
    Bonne continuation, cordialement.

    Très bien résumé ! +1 comme on dit… 😉

    1. Merci mais il y a d’autres commentaires qui méritent le +1 tant que cela reste courtois.
      J’ai lu dans une interview que Laurent revenait sur le sujet et il semble avoir été « marqué » par certaines réactions discourtoises et le fait que certains soient choqué que son travail lui permette enfin de gagner un peu d’argent. Et d’expliquer ses horaires et sa vie de fou, il fait en 24hrs ce que d’autres font en une semaine.
      Ce qui explique peut-être son absence de ces dernières semaines.
      Je précise que je ne me suis pas abonné à ses cours par vidéo, ceci évite les malentendus sur une éventuelle entente entre lui et moi ; il se fait juste que j’ai effectué quelques recherches sur Google et que j’ai trouvé son site ainsi que des interviews d’autres sites photo. 😉

Voir plus de commentaires