[Vidéo] La mise au point et l’autofocus

Comment faire la mise au point ? Utiliser les collimateurs ? Les différents modes d’autofocus ? Toutes les réponses en 5 minutes 🙂


 
Vous avez aimé cette vidéo ?

Téléchargez-la pour la regarder chez vous :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo
 
 

Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Hello, ici Laurent Breillat du blog Apprendre la Photo ! Aujourd’hui, je vais vous parler de la mise au point et de l’autofocus, notion absolument indispensable en photo : un manque de maîtrise de la mise au point est une des causes les plus importantes de photos ratées, et au-delà de ça, c’est un aspect indispensable de la créativité en photo.

Mais je sais que ça peut être mystérieux quand on débute, alors détendez-vous, prenez un thé et un carré de chocolat, et on va voir ça ensemble, et pas à pas !

Quand vous faites une photo, vous allez faire de nombreux choix, comme l’exposition et le cadrage. L’un des choix les plus fondamentaux est celui de la mise au point : c’est l’endroit qui va être le plus net dans votre image. On appelle aussi ça le focus.

C’est assez intuitif, car nos yeux ont un comportement similaire : si vous rapprochez un crayon de vos yeux comme chez l’ophtalmo, vous allez non seulement loucher, mais aussi voir l’arrière-plan flou derrière. Vos yeux ont fait la mise au point sur le crayon.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de comprendre une chose : la mise au point se fait à une DISTANCE donnée de votre appareil. Donc si vous faites la mise au point sur un sujet qui est à 2 m, elle sera faite à 2 m, et ne va pas suivre le sujet toute seule comme par magie. S’il bouge, la mise au point ne sera plus sur lui.

Vous avez la possibilité de faire la mise au point manuellement, mais dans la plupart des cas en photo, il sera plus aisé et tout aussi efficace de la faire automatiquement, grâce à l’autofocus, aussi appelée ?… Mise au point automatique ! Pour que vous le maîtrisiez bien, je dois vous expliquer 3 choses aujourd’hui.

1- De quoi a besoin l’autofocus pour se sentir bien ?

L’autofocus fonctionne bien la plupart du temps, mais si un jour vous voyez qu’il patine, c’est sans doute qu’un de ses deux besoins fondamentaux n’est pas satisfait :
– Tout d’abord, il a besoin de lumière. S’il fait tout noir, il prend peur et se recroqueville dans son coin. Bref, il ne fonctionnera pas.
– Ensuite, il a besoin d’un point de contraste pour faire la mise au point. C’est-à-dire que si vous essayez de faire la mise au point sur un ciel totalement bleu, ou un mur totalement blanc, ça ne va pas marcher du tout.

2- Choisir l’endroit où vous faites la mise au point

Sur beaucoup d’appareils, vous avez ce qu’on appelle des collimateurs autofocus. En gros, ce sont les endroits du cadre où l’appareil a la capacité de faire la mise au point automatique.

Par défaut, l’appareil va choisir le collimateur automatiquement, ce qui lui laisse la liberté de faire absolument n’importe quoi. Par exemple de faire la mise au point sur l’arrière-plan au lieu du sujet, ou sur un touriste qui passe dans le cadre.

C’est pour ça qu’il faut reprendre les commandes et choisir un point ou une zone précise vous-même, selon la photo que vous faites. Le bouton pour le faire ressemble le plus souvent à ça, mais ça dépend de l’appareil. Dans le doute, consultez votre manuel.

3- Le mode d’autofocus

Et on termine par ce qui cause le plus de confusion parmi les photographes débutants : le mode d’autofocus. Il y a deux choix principaux, et selon celui que vous allez sélectionner, l’autofocus va se comporter de manière très différente, donc écoutez bien !

A. Le mode d’autofocus simple :

Souvent appelé AF-S ou encore One Shot, ce mode est celui sélectionné par défaut. Son fonctionnement est simple, et vous le connaissez sans doute déjà :
1) Vous appuyez à mi-course sur le déclencheur
2) L’appareil cherche à faire la mise au point au niveau du collimateur sélectionné. Dès qu’il a réussi, il verrouille la mise au point sur la distance en question.
3) Tant que vous gardez le doigt appuyé à mi-course, la mise au point va rester verrouillée, c’est-à-dire que la distance de mise au point va rester exactement la même. Peu importe si vous bougez un peu, ou que votre sujet se tire boire un thé.

Bref, c’est plutôt bien sur un sujet immobile, et convient dans beaucoup de situations.

B. Le mode d’autofocus continu

Souvent appelé AF-C ou parfois Ai Servo, ce mode fonctionne sur le principe inverse :

1) Vous appuyez à mi-course sur le déclencheur. Jusque là, tout va bien.
2) Tant que vous gardez le doigt appuyé à mi-course, l’appareil va faire la mise au point constamment, sans relâche, jusqu’au moment du déclenchement.

Donc c’est pratique si vous avez un sujet qui avance vers vous par exemple : comme sa distance par rapport à l’appareil va sans arrêt diminuer, le mode d’autofocus continu permet de corriger la distance de mise au point en permanence.
À l’inverse, si vous photographiez un sujet immobile, et que soudainement votre chien, votre enfant ou votre belle-mère passe entre vous et lui, l’autofocus refera la mise au point sur votre belle-mère. Pas top.

Voilà, vous connaissez maintenant les bases de l’autofocus, ce qui devrait déjà résoudre pas mal de problèmes ! La prochaine fois, on verra ce qu’est la profondeur de champ, c’est-à-dire comment fonctionne le joli flou d’arrière-plan ou de premier plan que vous voyez souvent.
Alors si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur le pouce de direction solaire, et surtout partagez-la si vous pensez que ça pourrait aider d’autres photographes, soyez sympa pour eux ! N’oubliez pas de télécharger mon guide offert « Faites-vous plaisir en photographiant ! » si vous souhaitez aller plus loin, en cliquant sur le visuel, le cadre, la fiche si vous êtes sur mobile, ou dans le lien de la description.

Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00/5)

Loading...

Recherches utilisées :

autofocus et mise au point

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Un commentaire pour le moment