Photographier les feux d’artifice (avec l’aide de Harry Potter)

9 juillet 2013

À l’approche de la fête nationale le 14 juillet, chaque année, je reçois des questions sur la photo de feux d’artifice, forcément. Et je ne dois pas être le seul, si on en juge par le nombre d’articles sur le sujet qui courent ces temps-ci. Mais on me demande des articles écrits de ma main, alors je vais y mettre mon grain de sel 😉

Comme souvent, je vais essayer de vous proposer quelque chose de complet, sans simplement vous donner une marche à suivre que vous ne comprenez pas, ou quelques astuces utiles. J’ai décidé de bien développer le sujet pour que vous puissiez ensuite être indépendants et vous adapter si besoin.

Mon but n’est donc pas de faire le travail à votre place (je ne suis pas votre maman), mais de vous donner toutes les clés pour réussir.

Comprendre : un feu d’artifice n’est pas un sujet fixe

Ca paraît évident dans le titre, mais ça va un peu plus loin que de dire « un feu d’artifice, ça bouge » (quel savoir immense je vous apporte ici :P).

En gros, un feu d’artifice, c’est un peu comme Harry Potter, la cicatrice en moins. (ok, et les lunettes) A savoir que ça disparaît ! Le fait que ce soit un sujet mobile est important, mais ce qui l’est sans doute plus encore pour bien comprendre toute la suite, c’est qu’il ne reste pas en l’air indéfiniment.

Alors pourquoi je vous dis ça ? Et bien parce que du coup, les règles utilisées habituellement pour la vitesse d’obturation sont un peu chamboulées. Mais seulement un peu.

 

D’habitude, si vous photographiez un sujet pendant disons ½ seconde, l’appareil va enregistrer la lumière qui provient de ce sujet pendant toute la demie-seconde. S’il est mobile, il va enregistrer le mouvement et vous allez donc voir des traînées apparaître. C’est de la pose longue classique. Ceci est encore valable pour les feux d’artifice (j’y reviens plus précisément après).

Seulement la plupart du temps, votre sujet n’a pas les pouvoirs magiques de Harry Potter (si c’est le cas, merci de consulter un médecin ou de ne pas finir ce verre :D). Mais un feu d’artifice, si ! C’est-à-dire qu’il peut disparaître pendant le temps que l’appareil prend la photo. Et là c’est un cas un peu particulier.

Attention, grâce à ma baguette je peux être plus rapide que ton obturateur et avoir des yeux naturellement turquoise !

Le cas particulier des sujets capables de téléportation

Imaginez que vous preniez une photo de Harry Potter, accompagné de son charmant oncle (qui lui, n’a comme seul super pouvoir qu’une antipathie légendaire), devant un joli fond de studio complètement noir. Vous choisissez un temps de pose de 1/50s par exemple (faisons simple). Pendant toute la durée de la photo, l’oncle reste là. Harry, farceur, décide de ne rester là que la moitié du temps (1/100s), et de disparaître pendant l’autre moitié de la photo. Oui, il aime bien effrayer son oncle un peu !

Et bien l’oncle sera exposé normalement, mais Harry n’ayant été présent que durant la moitié de la prise de vue, il aura renvoyé 2 fois moins de lumière, et sera donc plus sombre. En fait, il sera à moitié transparent, mais comme le fond est noir et n’aura renvoyé aucune lumière, ça donne cette impression de plus sombre. Notez que si la photo dure 1/10s et que Harry décide là aussi de rester seulement 1/100s, il sera tout aussi sombre sur l’image : seule la durée pendant laquelle il est présent compte, la vitesse d’obturation n’a plus d’effet sur son exposition.

 

Et bien pour le feu d’artifice, c’est pareil !
En gros, si vous faites une pose de 10 secondes, et que le bouquet dure 5 secondes, et bien le bouquet sera exposé comme si la pose n’avait été que de 5 secondes (admettons un ciel noir en fond). Autrement dit, vous pouvez plus ou moins utiliser la vitesse d’obturation que vous souhaitez, en fonction de la durée des bouquets !
J’en rajoute une couche volontairement car c’est vraiment utile de bien comprendre ça.

Pourquoi utiliser une pose longue ?

Pour finir cette longue et indispensable intro, vous pourriez vous demander ce qui me pousse à parler de pose longue. Après tout, on doit bien pouvoir les saisir avec une vitesse rapide non ?

 

Et bien pas du tout. En fait, si vous voyez les feux de cette façon, en bouquets, c’est grâce à un truc génial qui s’appelle la persistance rétinienne. Sous ce nom compliqué qui doit vous rappeler vos cours de biologie, se cache un phénomène que vous connaissez tous : regardez directement une forte source de lumière pendant 2 secondes, genre une lampe (non, pas le soleil, je décline toute responsabilité pour toute cécité provoquée par cet article 😀). Fermez les yeux. Vous allez voir un point lumineux de la forme de la source.

Et bien notre œil fait ça tout le temps. Y compris pour les feux. Votre appareil, par contre, ne se base que sur la vitesse d’obturation. Donc pour avoir le joli effet de bouquet et non pas simplement un tas de points lumineux qui ne ressemblent à rien, il vous faudra donc utiliser une pose longue : il est inutile de vouloir « saisir » le feu d’artifice dans l’instant, ça ne fonctionnera pas du tout (à droite, c’est ce qu’on obtient à 1/50, donc exactement ce qu’il ne faut PAS faire).

Mais j’y reviens ensuite.

La préparation

Le matériel nécessaire

Je ne vais pas la faire longue, mais c’est indispensable d’en parler dans ce domaine. Vous aurez donc besoin :

  • D’un appareil capable de faire des poses longues, ce qui est le cas la plupart du temps.
    • L’idéal reste un reflex, ou en tout cas un appareil qui possède le mode Bulb (ou B), qui permet de choisir son temps de pose en maintenant le déclencheur. Ce mode est en général accessible soit directement par la molette des modes (B), ou alors en priorité à la vitesse, en ralentissant au-delà de 30 secondes.
    • Vous pouvez également travailler avec un compact, en mode nuit ou feu d’artifice, s’il ne possède pas les modes créatifs (sinon, prenez le pouvoir hein).
  • Dans le cas d’un appareil à objectifs interchangeables, prenez un grand-angle (le 18-55mm du kit convient), voire un ultra grand-angle si vous devez travailler assez près du feu d’artifice. Plus loin c’est mieux (on en reparle plus tard), mais si vous devez travailler tout près, un 10-20 sur APS-C ou 16-35mm sur Full Frame fera l’affaire.
  • Un trépied, absolument indispensable et non négociable dans cette situation.
  • Dans la mesure du possible, une télécommande. Vu le prix (10€ environ), ce serait dommage de s’en passer…

Choisissez bien votre endroit

Pensez également à bien choisir votre localisation : à quoi sert de bien se préparer si c’est pour avoir des têtes devant vous, franchement ?

L’idéal, c’est de trouver un endroit dégagé un peu éloigné, qui permette de bien tout saisir, en évitant les éléments gênants. Ce qui n’est pas toujours évident, soyons réalistes. Si le lieu est joli, c’est un plus, mais tout le monde n’habite pas à Londres hein…

Donc ça c’est dans l’idéal, après en réalité ce ne sera pas toujours si évident. Je vous conseille de faire un petit repérage la veille, histoire de connaître d’avance le spot idéal. Pensez tout de même que le lendemain, il y aura beaucoup plus de monde ! (et d’autres photographes sans doute, auxquels vous pourrez donner l’adresse du blog pour qu’ils réussissent aussi bien que vous l’année prochaine 😀)

Les réglages à utiliser de base

Faisons simple, et commençons par les réglages à adopter à la base. On revient juste après sur la manière de s’adapter (sinon ce serait trop beau !)

La mise au point

manualFocusComme il va être complexe, voire impossible, de faire la mise au point sur les feux à chaque fois, il va falloir ruser. Il y a 2 méthodes simples qui se valent l’une et l’autre :

  • Passer en mise au point manuelle (bouton MF sur l’objectif en général, sinon regardez votre manuel), et faire la mise au point sur l’infini (regardez dans le viseur, et tournez la bague à fond dans le sens où les objets éloignés deviennent plus nets).
  • Faire la mise au point automatique sur un objet très éloigné (en appuyant à mi-course sur le déclencheur), puis passer en MF et ne plus y toucher.

Passez en mode Manuel

Je sais que c’est relativement surprenant de ma part, mais ici je vais vous conseiller de passer en Manuel (mode M). En effet, la mesure d’exposition automatique ne va rien y comprendre du tout, et ne pourra de toute façon pas mesurer la lumière du feu avant qu’il soit tiré. Donc là, on va reprendre la main. Concernant les réglages proprement dits…

La sensibilité ISO

On va faire une pose longue, donc on aura largement suffisamment de lumière. Du coup, on va mettre les ISO au minimum permis.

L’ouverture

On va utiliser une ouverture assez faible pour maximiser le temps de pose sans surexposer, et en profiter pour gagner un peu en profondeur de champ. En général, on se place entre f/8 et f/16. Commencez par exemple à f/11, on verra après comment ajuster le cas échéant.

La vitesse d’obturation (= temps de pose)

bulb-setting-on-dialC’est le réglage le plus important ici.

Si vous avez une télécommande et le mode Bulb, c’est le plus simple : vous appuyez dès le début du tir, et vous relâchez à la fin. Attention, GRANDE pratique nécessaire (je déconne).

Si ce n’est pas le cas, c’est un chouilla plus compliqué : vous allez utiliser un temps de pose de 2 à 10 secondes en général, en essayant d’anticiper un peu. N’oubliez pas, la durée d’exposition du feu d’artifice lui-même ne dépend pas trop de la vitesse d’obturation, mais de la durée du feu lui-même. Donc si vous exposez plus longtemps, vous allez pouvoir capturer plusieurs salves, qui ne seront pas pour autant surexposées. Magie !

Par contre, l’arrière-plan pourrait être surexposé si vous exposez trop longtemps (surtout si le soleil est à peine couché). Petite technique avancée pour photographier plusieurs bouquets sur la même image tout en évitant ça : placer un carton noir devant l’objectif entre les bouquets.

Oh, et évidemment, coupez le flash hein. Il est trop petit et trop loin pour éclairer quoi que ce soit, et de toute façon on ne peut pas éclairer une source de lumière, forcément (La Palisse, mon ami, mon modèle).

La prise de vue concrètement

(garantie sans téléportation)

Les réglages que je viens de donner devraient donner un premier résultat pas mal, mais il faudra sans doute ajuster un peu, en y allant à tâtons. Commencez donc par prendre quelques clichés, disons 3 ou 5, en déclenchant au début d’une salve et relâchant à la fin (pratique le mode Bulb et la télécommande hein ? :D)

Fireworks at The Eye On Malaysia

Fireworks at The Eye On Malaysia by amrufm (ici à f/13, 10 secondes de pose)

Ensuite, vous allez vérifier que tout va bien :

  • La mise au point : que les bouquets soient bien nets. Normalement pas de souci, mais ça vaut le coup de vérifier en zoomant sur l’image sur votre écran. Corrigez le cas échéant.
  • Le rendu des bouquets du feu d’artifice : sont-ils bien étalés, ont-ils bien la forme voulue ? Si vous êtes en Bulb, pas de souci, sinon adaptez votre temps de pose en conséquence : rallongez-le si vous n’en voyez pas assez, raccourcisse-le si vous en voyez trop et que ça fait brouillon.
  • L’exposition des feux : ne sont-ils pas trop clairs ou au contraire trop sombres ? Ici, il faut utiliser l’histogramme pour évaluer, comme toujours (mais en particulier pour une image contrastée, regardée sur un écran lumineux, et en pleine nuit !). Si c’est surexposé, fermez un peu le diaphragme (passez de f/11 à f/16 par exemple), et si c’est sous-exposé, à l’inverse, ouvrez le diaphragme (passez de f/11 à f/8 par exemple). Vous ne devriez pas avoir à toucher aux ISO.

N’oubliez pas que le début peut être plus lumineux que la suite, donc revérifiez 3 minutes plus tard que vous n’êtes pas finalement sous-exposé. Idem pour le bouquet final, qui peut être plus lumineux, et donc vous conduire à fermer un peu le diaphragme.

N’hésitez pas à non plus à changer de focale (zoomer ou dézoomer), voire changer d’endroit, histoire de varier les points de vue.

 

 

Et voilà, normalement vous devriez vous en sortir comme ça ! Ce n’est pas si compliqué, à partir du moment où on s’imagine les feux d’artifice comme plein de petits Harry Potter 😉 Et vous, vous allez photographier le feu d’artifice cette année ?
 

 

Cet article vous a plu ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (19 votes, moyenne : 4,79/5)

Loading...

Recherches utilisées :

harry potter, photographier un feu d\artifice, photo feu dartifice, photographier feu dartifice, photo feux d\artifice, photographier feu d\artifice, photographier feux d\artifice, photo feu d\artifice

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

152 commentaires

  • Un article qui tombe à pic, j’ai eu la même idée la semaine dernière 🙂

    J’ai appris tout ce que tu dis dans cet article sur le terrain en foirant tout le début de ma session, essais obligent. J’attendais le 14 juillet avec impatience … depuis le 15 juillet dernier 😀

    Trépied, petit bout de carton, tout est prévu pour que CETTE FOIS, je revienne avec de beeelles photos de feu d’artifice 🙂

  • Merci Laurent!
    J’imagine que pour photographier la Lune il est nécessaire d’utiliser des poses longues également.
    Je n’ai jamais réussi à exposer la lune ou les étoiles correctement…
    je me demande ce que pourrait donner des photos de feux d’artifices avec des filtre ND32 avec des poses dépassant les 10 secondes. Il faudra que je teste. 😉

    9 juillet 2013
    • Bonjour,
      La lune et les étoiles .. bougent très vite … en fait.
      Une expo de 10 secondes .. et plus .. donnent l’illusion des traînées (pour les étoiles) ou de halo (pour la lune).

      Pour une netteté parfaite, il vaut mieux viser des temps d’expo courts … sauf si le but est de tracer le chemin des étoiles dans le ciel .. 🙂

      Belle journée

      9 juillet 2013
      • Merci Eric!

        9 juillet 2013
      • Bonjour,
        La lune et les étoiles bougent vite, oui, mais une expo courte ne donnera pas certainement l’effet escompté !!!

        Pour photographier les objets célestes, on utilise une monture azimutale motorisée ou manuelle, qui est la seule valable pour ce type de photographie ! (le tout monté sur trépied naturellement)

        On vise l’objet et la monture permet de le suivre avec précision, il n’y a donc pas le tracé du chemin des étoiles !

        Il faut utiliser une pose longue (et non pas une pose courte) pour la netteté des détails, ce qui est le but recherché dans ce type de photos

        15 juillet 2013
    • Bonjour Pit Dessin,

      Alors je dirais que ce n’est pas la même technique pour photographier les étoiles et la lune :

      La lune : pose courte, sinon on verra juste une belle tache blanche sans aucun détail

      Les étoiles : pose plus ou moins longue suivant la focale utilisés (10mm -> jusqu’à 20 ou 30 secondes sans avoir de trainées, 50mm et + -> moins de 10 secondes)

      Données à titres indicatives,

      9 juillet 2013
    • Surtout pas, il faut éviter le bougé !
      Tu trouveras tous les conseils ici :
      http://www.comment-apprendre-la-photo.fr/comment-photographier-la-lune-simplement

      9 juillet 2013
    • Pour ceux que ça intéresse, j’avais donné un petit retour de mes propres expérimentations sur la photographie de la lune dans un autre post de ce site : http://apprendre-la-photo.fr/la-photo-de-nuit/#comment-31121

      A noter que j’ai fais une erreur : les premières photos n’étaient pas avec un hybride mais avec un bridge.

      10 juillet 2013
  • Super initiative que de rappeler les fondamentaux de cet exercice !! Merci Laurent !!
    Vivement le jour J !

    9 juillet 2013
  • Nickel j’essaie dimanche soir a partir d’un balcon au 4eme étage et vue dégagé

    9 juillet 2013
  • Cool, hâte de tester ça samedi et dimanche

    9 juillet 2013
  • Génial je vais enfin pouvoir réussir a photographier ces foutus feux ?d’artifices.. enfin si je vais me racheter un trépied.. comme celui qui j’ai cassé.. hier :'(

    9 juillet 2013
  • Bonjour,
    Beaucoup d’astuces bien expliquées …

    Il reste un truc infallible pour capter plusieurs salves et éviter les lumières parasites et un éventuel flou de bougé : un carton (noir si possible) que l’on tient soi-même devant l’objectif et que l’on retire à chaque salve .. Il faut alors laisser l’obturateur ouvert.

    Belle journée

    Cela permet de ne pas toucher à l’appareil

    9 juillet 2013
  • Bonjour,
    L’an dernier j’ai quasiment tout ratė, mais je n’avais pas encore suivi ta formation.
    À ce jour, avec cet article en plus, j’espère bien y arriver. Merci

    9 juillet 2013
  • Bonjour,

    Super astuces. Encore merci
    Je vais les mettre en pratique dés ce week-end!

    9 juillet 2013
  • RHOOOOOOOOO! Quel article génial qui tombe vraiment bien. Fête nationale Française bien sur, mais fête nationale exceptionnelle en Belgique (abdication du Roi Régnant qui cède sa place à son fils le jour même du 21 juillet) Je n’apprends rien à personne ! (lol) Je veux dire que cette année le feu d’artifice sera à la hauteur de l’événement et qu’il serait dommage de rater l’occasion de le mettre « en boîte ». Mais, il y a un « mais » comme je dois me lever très tôt le lendemain matin. et que je n’aurai pas l’occasion de me déplacer, je devrai me contenter de photographier les jolies bleues, les jolies rouges etc qui montent haut dans le ciel…. depuis mon balcon. Ce sera toujours ça de pris ! Merci Laurent pour ce bel article.

    9 juillet 2013
  • Excellent l’article, je l’attendais depuis un moment.
    Impatient de pouvoir m’essayer à cet exercice.
    Concernant le stabilisateur de l’objectif, je suppose qu’il faut le désactiver ?

    9 juillet 2013
    • Bonjour Benoît,
      Oui, il faut toujours désactiver le stabilisateur sur trépied.

      9 juillet 2013
      • Même si je suis conscient que le stabilisateur est complètement inutile sur un trépied, si par erreur on oublie de le désactiver, ça pose réellement problème ?

        13 juillet 2013
  • Bonjour,

    Encore un très bon article bien expliqué, merci Laurent.
    J’ai toutefois une remarque par rapport au appareils ou objectifs stabilisés.
    Lorsqu’on installe le boitier sur le trépied il est préférable de mettre la stabilisation sur « off ».
    J’avais essayé de prendre des photos de ciel étoilé (même principe) mais la stabilisation m’a rendu les photos floues !

    Bonne chance à tous, en plus la météo à l’air favorable et la nouvelle lune sera le 11.

    Ciao

    Mon boitier de marque japonaise à une stabilisation du capteur, je ne sais pas pour les objectifs stabilisés.

    9 juillet 2013
    • Bonjour Etienne,
      Merci pour ta juste remarque. Il faut effectivement désactiver la stabilisation (capteur ou optique) quand on photographie sur trépied.

      9 juillet 2013
  • Très bon article en effet, quoi que je ne testerai que dimanche… 😉

    En attendant, pour ce qui est des télécommandes, le prix est un peu en-dessous de la réalité.
    Pour mon Nikon D3200, la télécommande filaire commence à 20€ hors frais de port sur le net (http://www.prixdunet.com/supports-et-declencheurs-appareil-photo/nikon-telecommande-mc-dc1-128607.html) et la sans fil à 15€ (http://www.prixdunet.com/supports-et-declencheurs-appareil-photo/nikon-telecommande-ml-l3-147370.html).
    En magasin, elles sont respectivement aux alentours de 35€ et 25€. On est loin des 10€ annoncés.
    Ou alors y’a une astuce que je ne connais pas…

    9 juillet 2013
    • tu trouve assez facilement tout cela sur ebay.com a des prix derisoires…

      par exemple 1.38 dollar…soit un petit euro fdp in, apres bien sur cela vient de chine et mettra peut etre un peu de temps a arriver…quoi que…j’ai deja été surpris

      9 juillet 2013
    • Effectivement, je me suis trompé de au moins, ouh la la, 3 à 5€ !

      Ce qui change fondamentalement les choses, il est vrai que du coup la télécommande devient complètement inabordable 😀

      P.S. : Je ne tiens pas compte des prix magasins, beaucoup trop chers alors qu’en plus ça prend plus de temps…

      9 juillet 2013
      • Je ne dis pas que c’est grave, juste que ce n’est pas tout à fait juste… 😉
        Mieux vaut indiquer une fourchette haute qu’être en-dessous et 5€ sur 15€ ça fait 33% de marge d’erreur… :/
        De plus, sur le net il faut compter les frais de port en plus. Et aussi le délai d’expédition/livraison pour ceux qui auraient voulu recevoir leur télécommande avant le 13 (l’article étant paru le 9).

        A part ça, une remarque sur le mode bulb : sur mon Nikon, il n’y a pas ça sur la molette. En revanche, on le trouve quand on est en mode manuel et qu’on descend en-dessous de 30″ d’exposition. 😀

        J’ai utilisé ça avec un trépied 1er prix (Amazon à 20€) et c’était nickel !

        Merci pour ces conseils.

        18 juillet 2013
    • Pour ma part, un petit tours sur amazon m’a permis de trouver plusieur télécommande infra-rouge compatible avec mon boitier, de la marque du boitier ou non, toutes pour moins de 20€. J’ai opté pour celle de la marque, par sécurité, qui m’a coûtée exactement 17.5€ sans frais de port 😉

      10 juillet 2013
      • pour ma part j’ai investi dans une petite télécommande « no name » made in china. Elle rempli très bien son rôle (déclencher des photos a distance) et m’a coûte la bagatelle de 2 euros (pile et livraison comprise…)
        Mon compte rendu est ici :
        http://aventurereflex.wordpress.com/2013/04/09/prise-en-main-dune-telecommande-no-name-pour-appareil-photo-canon/

        les télécommande constructeurs sont surement plus solides ou mieux construites cependant.
        il existe aussi évidemment des télécommande plus cheres avec des options en plus (intervallometre etc…)

        11 juillet 2013
        • Nous sommes d’accord sur un point, l’article de Laurent nous renseigne et nous fait progresser, s’il y a lieu. En revanche, un débat, voire une polémique sur le prix d’une télécommande relève de l’extraordinaire! En tous les cas, une télécommande » no future » à 2 euros, qui plus est, livrée (donc la poste est devenue gratuite) et l’ouvrier chinois n’aura pas son 13ème mois, et même que bientôt, on vous fera un virement Paypal avec votre achat. Allez, sans rancune et à bientôt pour un Nikon D4 à 8,50 euros.

          31 décembre 2013
  • meme principe que le light painting non?

    9 juillet 2013
  • Bonjour Laurent, bonjour à tous !

    Un grand merci pour cet article, il me tarde maintenant de mettre en pratique.

    Amicalement

    9 juillet 2013
  • Merci pour cet article très clair ! J’ai hâte d’y être… mes photos l’an passé n’étaient pas terribles ;-(
    J’espère qu’avec tes explications j’aurai de belles photos !!!

    9 juillet 2013
  • Bonjour,
    merci Laurent pour cet article.
    La question que je me pose pour photographier le feu d’artifice est, comment vaut-il mieux régler la balance des blancs, en auto ou autre?

    9 juillet 2013
    • Personnellement, je mets toujours ma balance des blancs en automatique, et je la fixe tranquillement au post-traitement, c’est très facile avec le RAW.

      9 juillet 2013
  • Merci Laurent, mais tu as … un an de retard 😉

    Je m’y suis risqué il y a 2 ans… c’était raté. Pas une photo de bonne. PAS UNE ! A main levée, ce n’est pas très étonnant.

    Nouvelle tentative l’année dernière (également pour le 14 juillet), mais avec un peu plus de préparation, en appliquant tous les conseils que tu donnes.

    La télécommande a permis de varier les moments de déclenchement (quand le feu décolle, avant qu’il explose, après l’explosion) et les temps de pose (quelques secondes jusqu’à 10-20 s).

    Résultat :
    – 450 photos prises
    – 20 présentables
    – 5 bonnes

    Ci-après, mes préférées :
    http://www.flickr.com/photos/59284383@N08/7785928144/
    http://www.flickr.com/photos/59284383@N08/7785930266/
    http://www.flickr.com/photos/59284383@N08/7785933588/

    Et j’ai fait une vidéo avec les 450 photos 😉 en souvenir.

    9 juillet 2013
  • le grand Jim Zuckermann vient de publier un article sur le même sujet
    http://issuu.com/jimzuckerman/docs/photo_insights_july__13

    9 juillet 2013
  • ah, j’avais testé sur les éclairs, mais c’est beaucoup plus rapide qu’un feu d’artifice !!!! Merci pour les bons conseils, je vais avoir un prétexte pour sortir, dimanche soir

    9 juillet 2013
    • Oui, photographier des orages est une discipline proche mais un peu différente. On retrouve cependant le principe du sujet Harry Potter 😉

      Je ferai un article là-dessus également.

      9 juillet 2013
  • Merci Laurent,
    Avec les grands feux loto-Québec qui ont lieu jusqu’au 4 août à Montréal, je me sens plus solide maintenant pour de meilleurs photos. Super travail comme toujours.

    9 juillet 2013
  • Si le carton noir que tu conseilles est resté à la maison, la main devant l’objectif peut faire la balle (gaffe aux crampes…).
    Zoomer/dézoomer pour les effets lumières, mais quid en faisant la même chose avec la m.a.p. ?
    Merci pour ton article.

    9 juillet 2013
    • Bonjour Jacques,
      J’avais vu ça dans un des articles publiés ces jours-ci, je ne sais plus sur quel blog. Bouger rapidement la bague de mise au point pendant la prise de vue permet de donner une sorte d’effet psychédélique plutôt rigolo.
      Il ne faut pas faire que ça, sinon c’est lassant, mais ça peut faire quelques images originales ! 🙂

      9 juillet 2013
  • Bonjour Laurent,a tous,
    Pour moi se sera le 21 juillet,merci pour les conseils et aussi ton humour.
    Bonne fête a nos amis(es) français(es)………..et bien le bonjour a Harry Potter. 😉

    9 juillet 2013
  • On pourrait rajouter,sans trop compliquer les choses que plus on est très loin du sujet, comme sur ces magnifiques clichés d’ exemple, le « top » de déclenchement,
    si c’ est le coup de canon du tir, ne parviendra à l’opérateur que plusieurs secondes après l’ illumination.
    Exemple: Si l’ on veux  » embrasser  » le golfe du Morbihan, on peut être à 1 km ou plus du point de tir et donc déclencher 3 secondes trop tard!
    Le pauvre son pour nous parvenir doit faire vibrer 1 km de couche d’ air.
    ( Pour ceux qui ne savent, pas Vitesse du son : à peu près 350 m par seconde –
    La lumière avec ses 300 000 km/s pas de soucis!).
    Voila, je voulais participer à ce sujet comme dab’ très intéressant.
    Laurent, je compte sur toi pour éventuellement recadrer mes propos et je retourne
    pratiquer à ton cours car apparemment on va avoir du boulot à venir…Chouette!
    Salut à tous.

    9 juillet 2013
    • Tu as bien fait de préciser cela !

      Je pense que c’est Pierre Dac qui le disait de cette manière « C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure a celle du son que tant de gens paraissent lumineux avant d’avoir l’air cons ».

      9 juillet 2013
  • super article et surtout très complet qui aborde TOUTE la prise de vue. Bravo !
    Au final si on suit tout ça c’est pas très complique d’avoir de bonnes photos de feux d’artifice.
    Le plus dur selon mon expérience limité (1 feu d’artifice photographie), c’est de trouver une bonne place ou poser le trépied et ne pas être gêné par les autres spectateurs.
    Pour ceux qui souhaitent voir mes photos et pourquoi pas m’en donner une critique, elles sont ici : http://aventurereflex.wordpress.com/2013/04/16/mes-premieres-photos-de-feux-dartifice/

    9 juillet 2013
  • Bonjour,

    Un grand merci pour ce très bon tutoriel que je vais essayer de mettre en pratique le 14 juillet prochain.
    J’aurais voulu avoir votre avis, ou celui d’un autre intervenant avisé, quant à l’utilisation d’un filtre gris neutre pour photographier un feu d’artifice. Je possède un B&W ND110, qui permet donc de multiplier le temps de pose par 1000. Son usage est-il adapté dans ce cas, notamment :
    – pour éviter de surexposer les éléments du décor en arrière-plan du feu d’artifice ?
    – pour allonger d’avantage le temps de pose et récupérer plus de « feux » (au risque d’obtenir une image trop embrouillée, ceci dit) ?
    -d’éviter d’utiliser le carton noir entre deux tirs ?

    Je soupçonne que le ND110 soit trop opaque pour imprimer correctement chacune des explosions, ces dernières ne restant individuellement pas visibles un temps suffisamment long. Ou alors, en augmentant l’ouverture et la sensibilité ISO, mais au détriment respectivement de la PDC et de la qualité d’image (bruit).

    Merci d’avance pour vos avis.

    9 juillet 2013
    • Bonjour Denis,

      Un filtre de ce type va te permettre d’éviter de surexposer le fond du décor, et tu vas forcément récupérer plus de feux.

      Je n’ai jamais essayé, mais intuitivement, je pense comme toi que ça va enlever trop de lumière. En effet, comme un feu individuel n’a qu’une durée limitée, pendant ce temps il va peu imprimer le capteur, puisqu’il y aura un filtre très sombre devant. Même si les feux sont très lumineux par définition, j’ai bien peur qu’ils apparaissent trop sombres.

      Tu peux tester sur une seule image au début, sur une pose genre 10 secondes, juste pour voir si un bouquet apparaît correctement (ça m’étonnerait). Si c’est le cas, tu pourras continuer en ayant en plus un arrière-plan bien exposé.
      Fais-nous un retour d’expérience ! 🙂

      9 juillet 2013
      • Merci pour ta réponse. Nous avons donc les mêmes intuitions ! Je ferai un essai avec filtre et en rendrai compte ici.

        9 juillet 2013
      • Laurent,

        En vue de préparer la prise de vue avec filtre ND110, je soumets à ton avis l’approche suivante concernant l’exposition à adopter :
        – la durée d’exposition ne changerait pas (2 à 10 sec comme suggéré dans ton article, en fonction de l’effet visuel souhaité. Je considère donc que la durée d’exposition est un paramètre fixe entre les deux approches avec ou sans filtre ;
        – si l’on admet que les feux seront correctement exposés sans filtre à f/11 et ISO 100, il faudra donc jouer sur ces deux paramètres pour compenser l’opacité du ND 110 et pouvoir recueillir 10 fois plus de lumière, à durée d’exposition donnée ;
        – les réglages avec filtre ND110 pourraient donc par exemple être tentés entre :
        * le couple f/5.6 – ISO 200 : en principe 8 X plus de lumière (2 stops de différence entre f/11 et F/5.6 et 1 stop entre ISO 100 et ISO 200, soit au total 3 stops de différence ou 2x2x2 = 8 fois plus de lumière, chaque stop en moins multipliant la quantité de lumière par 2) ;
        *le couple f/5.6 – ISO 400 : 4 stops en moins au total soit 16 X plus de lumière (2 X 2 X 2 X 2).

        Je pourrais tenter f/4 ISO 100 (3 stops, 8 X plus de lumière) mais je préfèrerais conserver une ouverture médiane de f/5.6 pour garder une PDC suffisante avec mon 10-22 mm.

        Je ne suis pas certain que mes élucubrations arithmétiques sur les quantités de lumière soient exactes.

        Merci de ton avis sur la question.

        9 juillet 2013
        • Je ne vois pas d’incohérence là dedans, ça me paraît tout à fait faisable 🙂
          Si t’es en mise au point à l’infini, à f/5.6 avec un ultra grand-angle, tu ne devrais pas avoir de souci de profondeur de champ je pense.

          9 juillet 2013
          • Merci pour ta réponse.

            10 juillet 2013
        • Bonjour,
          Le filtre ND110 ne réduit pas la quantité de lumière par 10 .. mais par 1000.
          Le filtre correspond à 10 STOP (1024x moins de lumière pour être exact).

          Si l »exposition est correcte (et une constante de base) .. à f/11 et ISO100, il faudra monter à f/32 (3 stop) et iso …… 25600 et f/5.6 pour compenser le filtre ND110.
          En imaginant que tu puisses ouvrir à f/4, tu devras toujours te trouver à Iso3200.

          Très honnêtement, les conditions lumineuses seront telles que l’emploi d’un filtre ND .. n’est pas vraiment nécessaire ….

          D’après DOF Master (http://www.dofmaster.com/dofjs.html), pour un sujet à à 150m, 14mm et f/5.6 sur un capteur APS-C .. la pdc va de 1.8m à l’infini .. pas de soucis .. donc.

          Belle journée ..

          10 juillet 2013
          • Il faut lire :

            « Si l’exposition est correcte (et une constante de base) .. à f/11 et ISO100, il faudra monter à iso …… 25600 et f/5.6 pour compenser le filtre ND110. »

            La référence à f/32 est une erreur .. 🙂 (j’avais écrit une autre phrase avant et j’ai oublié de retiré un morceau).
            Sorry ..

            10 juillet 2013
        • J’ai écrit 2x n’importe quoi … je m’en excuse ..
          La bonne version :
          ——-
          Bonjour,
          Le filtre ND110 ne réduit pas la quantité de lumière par 10 .. mais par 1000. Le filtre correspond à 10 STOP (1024x moins de lumière pour être exact).

          Si l ‘exposition est correcte (et une constante de base) .. à f/11 et ISO100, il faudra monter à iso …… 25600 (8 stops) et f/5.6 (2 stops) pour compenser le filtre ND110.
          En imaginant que tu puisses ouvrir à f/4 (3 stops), tu devras toujours te trouver à Iso12800 (7 stops).
          —–

          Le reste est correct .. ouf ..

          Belle journée ..

          10 juillet 2013
  • Trèèèès sympa et bien expliqué cet article 😉 Merci

    9 juillet 2013
  • bonsoir Laurent et merci pour cet article . je vais essayé pour la première fois de travailler avec le mode B , on va voir sa , le 13 et le 14 , en effet chez nous on a la chance d’ avoir deux feux d’ artifice . je dois m’y rendre avec un collègue photographe
    j’ espères que le rendu sera bon . je te les mettrai sur flickr dans la formation . bonne photos a toutes et tous et a toi Laurent

    9 juillet 2013
  • J’ai lu ton article avec intérêt.
    En fait, il y a un mot pour résumer le principe de ce genre de prise de vue : le Light painting 😉

    9 juillet 2013
  • J’ai lu ton article avec intérêt.

    En fait, il y a un mot pour résumer le principe de ce genre de prise de vue : le Light painting 😉

    C’est en tous cas un sujet avec lequel j’aime jouer… Vivement le 14 juillet 😉

    9 juillet 2013
  • Salut Laurent, très bon article ! Du coup, je vais commander de pas une télécommande ! En cherchant, j’ai trouvé cette appli que Android : http://dslrcontroller.com. Ca sert à quoi ce genre d’appli ? Tu y vois un intérêt pour quelle genre de pratique photo ? Merci d’avance de ta réponse

    10 juillet 2013
  • Très bon article qui évite de perdre une partie du feu (mon cas l’an dernier) voire la totalité pour les moins chanceux. Pour moi c’était trepied FOTOPRO (très bon rapport qualité/prix), D5100 18-105 du kit (il faudra que je vérifie l’ouverture que j’avais prise et les isos), focus en manuel pas tout à fait l’infini et mode priorité vitesse ajusté au fur et à mesure du feu.

    Pour ma part j’ai eu un point dur l’an dernier, en plus d’avoir le pouvoir d’harry potter le feu était fortement chassé par le vent en hauteur mais malheureusement je ne pense pas que ca puisse se corriger.

    Et pour ce week end essai samedi et dimanche dans cadre savoyard (pour le coup je vais pas chercher à avoir un ciel tout noir au contraire !!)

    10 juillet 2013
  • Très bon article, comme d’habitude! 🙂 merci Laurent, on testera samedi soir !

    10 juillet 2013
  • MERCI Laurent, l’article est très intéressant et très drôle. Comme d’habitude, tes explications sont très limpides…!
    je vais essayer moi aussi…à Liège (Belgique), on fête aussi le 14 juillet avec feu d’artifice, puis le 21 juillet, notre fête nationale 🙂

    10 juillet 2013
  • une petite question technique:
    je possède un nikon D5000 et voici ce que m’indiquent mes ISO:
    Lo1, Lo0.7, Lo0.3 200…3200 Hi0.3 Hi0.7 Hi1
    A quoi correspondent les mesures Lo et Hi???
    merci d’éclairer une néophyte

    10 juillet 2013
    • Bonjour,

      Sur ton appareil, la valeur iso « nominale » est la valeur 200.
      C’est pour cette valeur que le capteur est optimisé. C’est à cette valeur que l’image sera de la meilleure qualité.

      Lo .. veut dire Low (bas) et Hi veut dire .. High (haut)

      Tu sais probablement qu’à chaque valeur ISO 200 -> 400-> 800->1600->3200, l’appareil amplifie 2 fois le signal électrique généré par le capteur.
      (Donc de 200 à 800, il est amplifié 4x)
      Hi1 correspond à une valeur théorique de Iso6400 (sur le D5000)
      Hi0.3 à une valeur de Iso3200 + 1/3
      Hi0.7 à une valeur de Iso3200 + 2/3

      Les valeurs Lo .. c’est la même chose mais vers le bas.
      Sur le D5000, Lo1 correspondrait à une valeur de Iso100
      Lo0.3 à une valeur Iso200 – 1/3
      Lo0.7 à une valeur Iso200- 2/3

      Pour les valeurs Hi, tu auras vraisemblablement beaucoup de « bruit » numérique sur l’image.
      Pour les valeurs Lo, le contraste sera augmenté.

      Dans tous les cas, il vaut mieux travailler à Iso200 (sur le D5000) qui est la valeur « de base ».
      Les valeurs Hi et Lo sont à réserver .. aux cas d’urgence …

      Eric

      10 juillet 2013
      • merci beaucoup, Eric, pour ces précisions techniques. Je me doutais un peu que Lo et Hi n’étaient utiles que dans des situations exceptionnelles…mais me voici un peu moins ignorante!

        10 juillet 2013
      • merci Eric
        explication très claire.
        Je me suis moi même posé ces questions, puis elles sont tombées dans l’oubli.

        11 juillet 2013
  • Bonjour Laurent, et encore un article qui va bien : je n’aurai sûrement pas l’occasion de shooter un feu d’artifice cet été, mais ça y est, tu m’as encore boostée pour explorer mon appareil : j’ai trouvé le mode BULB !! (enfin, jusque-là j’appelais ça pose B).
    La notice du Nikon D90 est muette sur le sujet. Heureusement il y a les forums : mettre en mode Manuel (oui oui, tu l’avais dit) et descendre au minimum la molette vitesse.
    Enfantin !

    10 juillet 2013
  • Merci pour cet article. Comme beaucoup de monde, je suis à l’affût de tout bons conseils pour les feux à venir. Ne m’y étant jamais encore attelée, ça va être une première, et je tient à me parer au mieux afin de ne pas être trop déçue. Comme je le suis souvent.
    Une question me viens à l’esprit, enfin, même deux :
    – quelle mode de mesure de luminosité utiliser dans le cas de feux d’artifice? selon mes connaissances (qui sont plutôt maigres) j’opterais pour une mesure évaluative. Mais qu’en est-il?
    – pour ce qui est du style d’image. Va t-il avoir une grosse influence sur le rendu?
    Ah! Une troisième me vient en tête. Et la balance des blanc? Sur lumière naturelle, ombragé, intérieure?
    🙂

    10 juillet 2013
    • Bonjour Jessie,
      Comme tu seras en Manuel, le mode de mesure ne joue pas, donc ça n’a aucune importance.

      Shoote en RAW, ça t’évitera de te poser des questions de balance des blancs ou de style d’image, tu pourras fixer ça au post-traitement 😉

      11 juillet 2013
  • Merci pour cet article bien traité.

    Cependant il manque une info je pense : Comment ne pas avoir le nuage de fumé qui se crée pendant le feu d artifice ?

    10 juillet 2013
  • Bjr Laurent, bonjour à tous,
    Comme toujours, article clair, net et précis!!! il n’y a plus qu’a tenter l’expérience et voir ce que cela donne

    11 juillet 2013
  • Est ce qu’il est possible de photographier un feu d’artifice avec un appareil photo « familial » ou on ne peu pas changer la durée d’exposition ?

    11 juillet 2013
    • Si ton appareil ne dispose pas de Tv (ou S) tu dois avoir un mode scène. Dans ce cas tu peux utiliser le mode scène « feu d’artifice » ou le le scène « photo de nuit ».

      Si tu n’as pas de mode scène alors il est temps de changer d’appareil ! :p

      11 juillet 2013
  • Bonjour Laurent,

    J’ai testé hier soir et bof sur le rendu. Je m’explique : télécommande + mode Bulb = ok Programme M (manuel) – mise au point manuel faite sur l’infini = ok
    Le feu commence, j’appuie sur la télécommande des le début du tir et je ne relâche que quand ça explose dans le ciel, c’est bien ça ?
    Et bien pas terrible, est-ce que j’ai loupé un truc ? Faut-il attendre plus longtemps que ça ?
    Je testerait a nouveau ce soir sur Castelnaudary en espérant mieux et si ta réponse arrive avant le 14 ce sera que du bonheur. Et sinon, merci quand même

    13 juillet 2013
    • Tu as peut-être déclenché un peu tôt, sinon, il ne faut surtout pas attendre, tu relâches immédiatement, dès que ça te plait.
      Faudrait voir ce que tu as fait pour être plus précis dans les conseils.

      13 juillet 2013
      • Bonjour Patrick

        Voici le lien vers la galerie Flickr afin de voir la photo dont je parle. J’ai l’impression aussi que le feu se perd dans le ciel, il est probablement indispensable de recarder au post-traitement systématiquement ? Le problème aussi c’est que moi je voyais plusieurs explosions dans le ciel et que sur l’image j’ai l’impression de n’en voir qu’une. Je trouve ça moins joli.
        Je suis preneuse de tous les conseils, merci d’avance.
        http://www.flickr.com/photos/pascale11/

        14 juillet 2013
        • Je tente de voir la photo .. mais tu en as restreint l’accès .. 🙁 .. hélas …

          14 juillet 2013
          • Oups, désolée, c’est rectifié. Elle est maintenant visible sur la galerie.

            14 juillet 2013
        • Désolé, je n’ai pas accès à tes photos. Passe par ma page contact.@+

          14 juillet 2013
          • Je viens de rectifier sur Flickr elle est maintenant visible pour tous.

            14 juillet 2013
        • Pascale,

          En fait, le bouquet est très petit .. Cela signifie que la focale que tu utilises est trop courte (ton angle de champ est trop grand).
          Il faut donc « zoomer » d’avantage.

          Si veux plusieurs bouquets, il ne faut pas relâcher le bouton de la télé-commande « en mode « Bulb » avant la fin … des bouquets souhaités.

          De ce que je peux voir, l’exposition semble correcte quoique peut-être un peu sous exposé (vérifie tes exifs et reproduit les mêmes ce soir) .. tu pourrais aussi essayer d’exposer un peu plus en ouvrant légèrement le diaphragme …

          Pour cadrer correctement, sacrifie la première salve et concentre-toi sur le cadrage … mais ne cadre pas trop serré car le bouquet final prend en général .. plus de place ..

          Voilà mon avis .. 🙂
          eric

          14 juillet 2013
          • Merci pour la réponse. Je vais donc prendre par sécurité 2 objectifs différents afin de tester avant les tirs l’angle de champs le plus approprié, ni trop près, ni trop loin. J’ouvrirai légèrement plus le diaph. Mais pas trop je pense car celui de carcassonne est beaucoup plus lumineux et je serai un peu moins loin que celui de bram.
            Merci Éric. Je posterai dans la semaine, sur Flickr les photos de ce soir.

            14 juillet 2013
    • Bonjour Pascale …

      Bof sur le rendu … Qu’est-ce que cela veut dire exactement ?
      C’est sombre ? C’est flou ? Le bouquet est trop petit ?

      Si c’est trop sombre, cela veut dire que l’appareil est configuré avec une ouverture trop petite et il faudra ouvrir le diaphragme d’avantage.
      Si tu étais à f/11, et faudrait passer à f/8 ou f/5.6 .. voir f/4.

      En mode « B » (Bulb), presser le bouton ouvre l’obturateur, relâcher le bouton ferme l’obturateur.
      En mode « T », une pression/relâche ouvre l’obturateur et la pression/relâche suivante ferme l’obturateur.

      Il faut bien verifier que tu te trouves en mode « Bulb ».
      Si l’appareil indique une vitesse .. c’est cette vitesse qui sera utilisée.

      J’espère répondre à ta question .. 🙂
      J’ai vu que ta question d’ailleurs est posée sur plusieurs blogs.
      Mes collègues auront peut-être plus d’idées .. 🙂

      Eric

      14 juillet 2013
    • Bonjour Pascale,

      Mes collègues ont déjà pas mal répondu. En gros, tu as bien employé la bonne technique, on voit bien un beau bouquet, mais tu devais être vraiment loin, du coup il est petit dans l’image.

      Prends effectivement un grand-angle et un téléobjectif pour le prochain feu, juste pour être sûre. Mais si tu es plus près, ça ne devrait poser aucun souci, tu maîtrises la façon de faire apparemment, félicitations ! 🙂

      14 juillet 2013
      • Merci Laurent. Je rectifierai aussi l’ouverture car la fin du feu est très claire.
        Ce n’est pas le propos ici, mais merci d’avoir mis sur la formation la liste des membres de la formation par région, car cela m’a permis de rencontrer un des membre et avec qui nous avons partagé notamment le concert de Jane Birkin à Carcassonne.

        14 juillet 2013
  • Bonjour,
    J’ai lu tous les commentaires avec grand intérêt ; personne n’aborde le mode de mesure ; faut-il régler sur spot, mesure évaluative ou sélective?
    Merci BONNES PHOTOS

    13 juillet 2013
    • Bonjour Marine.

      En mode M (ou Manuel), ça n’a pas grande importance puisque c’est toi qui décide du temps de pose et de l’ouverture.

      Amicalement

      13 juillet 2013
    • Bonjour Marine,
      On ne se sert surtout pas de la cellule !
      ISO 100
      Faire un premier essai avec f/8.
      Pour le temps de pose, on déclenche en pose B dès que la fusée commence à se voir.
      On relâche dès que le dessin dans le ciel te plait – Surtout pas plus longtemps !
      Si c’est trop clair tu passes à f/11 ;
      Si c’est trop sombre tu passes à f/5,6 ou tu augmentes à 200 ISO si ton objectif n’ouvre pas plus (zoom)

      13 juillet 2013
  • Merci pour cet article, j’ai adore photographier le feu.

    13 juillet 2013
  • Bonsoir Laurent,
    je reviens du feu d’artifice et je n’ai qu’un mot à te dire : MERCI.

    14 juillet 2013
  • 14 juillet 2013
  • Merci Laurent, parfait. Juste une chose, dans les grandes villes où ça dure un peu plus longtemps, on a un peu plus de temps à tout réglé et faire des essais mais ici, au beau milieu de la cambrousse dans un petit village, ça dure pas longtemps et le temps de tout calculer pour un débutant, ben c’ est sportif mais un pur plaisir. En tout cas c’ est la 1ère fois que je photographie mes euros dans le ciel nocturne…..merci encore

    14 juillet 2013
  • J’ai testé aussi hier soir….mais depuis ma fenêtre. Ca fait que le feu était assez loin.

    J’ai utilisé le 18-55 mm du kit (Canon EOS550D), le mode Bulb que j’utilisais pour la première fois et la télécommande qui me sert très souvent pour mes photos en macro et les portraits.

    Bon, pour les feux d’artifice, c’est pas le top mais je ferais mieux l’an prochain. Je suis vraiment contente d’avoir pu sortir quelque chose de mon boîtier, grâce à tes conseils. (-voir dans ma galerie flickr avec le lien ci-dessous-).

    Merci Laurent et bonne fin de journée !

    14 juillet 2013
  • Merci pour ces précieux conseils !

    Voici un aperçu de ce que ça à donné…

    http://flic.kr/s/aHsjGQidJH

    Loin d’être parfait pour plutôt content du résultat.

    14 juillet 2013
    • Je voulais dire loin d’être parfait mais plutôt content du résultat… :p

      14 juillet 2013
  • Merci Laurent pour l’article sur les feux d’artifice. J’ai mis hier et avant hier tes astuces en pratique et je suis satisfait du résultat. Encore merci

    15 juillet 2013
  • Merci Laurent, ça marche!
    Mon emplacement n’était pas idéal (trop en surplomb par rapport au feu) mais la technique est excellente.

    15 juillet 2013
  • Bonjour Laurent,

    Avec un peu de recul, j’aurai une question/suggestion :

    En effet, suite au traitement de mes RAW des feux d’artifices, je me suis vite aperçu qu’il est très différent de les traiter par rapport à des clichés dit « classique ».

    J’ai eu beaucoup de mal à trouver les réglages… (Les ai-je vraiment trouvés…?)

    Pense-tu pouvoir aller plus loin dans la démarche sur le sujet des feux d’artifices et ainsi expliquer comment en traiter les RAW de façon pertinente ?

    Merci encore pour tes précieux conseils !

    15 juillet 2013
  • Bonjour Laurent,

    Je tenais a te remercier pour tes précieux conseils.
    Je me suis essayé a la photo de feux d’artifices en suivant tes conseils et pour une première fois les résultats sont aux rendez vous.
    Mon seul regret vient de mon placement. Je n’ai pas pu cadrer assez large pour couvrir les différentes hauteurs d’explosions.
    En tout cas j’ai beaucoup apprécié la fonction wifi du 6D pour piloter en mode B mon appareil via l’iphone. J’ai pu profiter du spectacle et caler mes déclenchements en conséquence.

    Vraiment merci !!!

    15 juillet 2013
  • J’ai fait exactement ce qu’il a été conseillé dans ce tuto et j’ai réussi à avoir de belles photos. Merci encore pour les conseils, simples, efficaces, concluants!

    http://www.flickr.com/photos/76447016@N08/9288083369/in/set-72157634641081459

    15 juillet 2013
  • J’ai suivi vos conseils et mes photos du 14 juillet sont belles. Du moins, celles du début du feu d’artifice… Car, il y a juste un élément qui a posé problème: le manque de vent ! Du coup, la fumée des feux d’artifice a formé une colonne qui a stagné et qui est restée apparente sur toutes les photos. La quantité de fumée a bien évidemment augmenté au fur et à mesure du feu d’artifice et du coup, les photos du final ne sont pas géniales car un gros nuage de fumé dissimule les feux…

    15 juillet 2013
  • Merci Laurent pour ces conseils je me suis également testé au feu d’artifice, le résultat pour une première (tres debutante) est a peu pres correct, par contre mon paysage autour est flou, j’ai utilisé un trépied mais pas de télécommande c’est peu être du a ça…

    15 juillet 2013
  • Merci Laurent.
    Un article qui tombe au bon moment.
    Bon il faudra un peut s’entrainer et s’attendre à des pertes, mais on n’a rien sans rien.

    16 juillet 2013
  • En utilisant cette année le mode Bulb plutôt que pose longue fixée à l’avance à X secondes, et en venant m’installer tranquillement avant la tombée de la nuit j’ai pu sortir cette année quelques photos sympas. Les conseils du tutos ont été bien pratiques (focus manuel, stabilisateur déconnecté, ouverture à utiliser). Par contre je n’avais pas révisé comment utiliser le mode « miroir-relevé » donc après quelques tentatives un peu foireuses sur place j’ai renoncé à utiliser ce mode (mais en fait je ne suis pas sûr qu’il y ai vraiment un intérêt à l’utiliser pour des photos de nuits).

    Mon album public, n’hésitez pas à laisser des commentaires : http://www.flickr.com/photos/96026473@N02/sets/72157634636186893/

    L’année prochaine j’essaie le mode portrait au lieu de paysage pour bien profiter des reflets sur l’eau.

    PS : à la fin de la session j’ai regardé les photos sur l’écran et je n’étais pas vraiment content du résultat, mais le rendu sur le PC et le recadrage en post-traitement ont complètement changé mon sentiment, comme quoi il faut toujours prendre le temps de faire un peu de post-traitement.

    16 juillet 2013
  • Bonjour Laurent et à tous,
    Je voudrais dire un grand merci à tous ceux qui m’on conseillé, avant le jour et l’heure fatidique du 14 juillet. Grâce a tous ces conseils, j’ai enfin réussi à faire de jolies photos et surtout à me réjouir du résultat obtenu, par rapport aux années passées voir même à quelques jours en arrière, car j’avais déjà pu testé dans mon village (le 12) mais les essais n’étaient pas concluants.
    Alors merci encore pour le résultat que j’ai obtenu grâce à vos conseils et à votre rapidité a répondre à mes questions. Merci.

    16 juillet 2013
  • bonjour,
    il ne faut pas se laisser déconcentrer par la beauté des feux, et bien coordonner les action, une main sur le déclencheur et l’autre qui manie le carton….
    voici quelques résultats grâce aux conseils :
    http://www.flickr.com/photos/36046278@N02/

    16 juillet 2013
  • Merci BCP pour ton article sur le feu d artifice j ai pu enfin faire des photos correctes finalement ça se rapproche du lightpainting !si je me trompe pas de nom!

    16 juillet 2013
  • Voilà du grand Laurent comme on l’aime.

    Et oui bénéficiant d’être belge et en Belgique, je dois patienter une semaine pour espérer trouver un feu d’artifice digne de ce nom – oui, j’habite dans un trou perdu au fond de la Belgique.

    En tout cas, un excellent article Laurent, et merci pour tous tes conseils.
    Il n’y a plus qu’à … 🙂

    @Bientôt, Didier

    http://www.facebook.com/DidierHannotPhotography

    17 juillet 2013
  • D’abord, merci Laurent pour cette article, j’avais tenté l’expérience il y a bien longtemps avec mon bridge sans résultat vraiment satisfaisant et j’avais donc laisser tombé.
    Mais ton article m’a donner l’envie de retenter le coup.
    Je vous laisse me faire vos remarques pour essayer de faire mieux la prochaine fois. (Sachant que je sais que j’étais trop proche mais je n’ai pas trop eu le choix car avec une fracture du pied j’ai du trouver l’endroit pour le trépied et mon fauteuil de camping 😉 )

    Voila le lien direct vers Flickr :
    http://www.flickr.com/photos/zendannon/sets/72157634692176563/
    Elles ne sont pas toutes « magnifiques » mais c’est juste une sélection de celles que j’aime parmi les 51 que j’ai faites.

    18 juillet 2013
  • merci beaucoup pour tes conseils.

    Pour mes premieres photos de feux, j ai ete super satisfait du resultat. Tout ca grace a tes conseils

    http://www.flickr.com/photos/96631007@N07/9304923409/
    http://www.flickr.com/photos/96631007@N07/9304902657/in/set-72157634679597010

    19 juillet 2013
  • Salut Laurent,
    Merci pour cet article, et tous les autres d’ailleurs.
    Pour revenir rapidement sur le mode « Bulb ». Il me semble que celui-ci est également dispo sur les Reflex Canon: en se mettant en mode manuel, et en paramétrant le temps d’ouverture, il suffit de tourner avec la molette jusqu’à ce que le mot « BULB » apparaît en lieu et place du temps d’ouverture. Ensuite, il suffit de faire usage de sa télécommande …

    21 juillet 2013
    • Bonjour Jamal,
      Oui, c’est une des manières d’atteindre le mode Bulb, qui dépend de la marque et parfois même du modèle.

      21 juillet 2013
  • Bonjour,
    Merci pour tous ces conseils.
    La mise en application ici :
    http://www.flickr.com/photos/ben_xvi/sets/72157634674941885/

    31 juillet 2013
  • Bonjour Laurent,
    pourrais-tu me conseiller en matière de télécommande ? Je vois qu’il existe des filaires et des infra-rouges (entre autres). Que prendre pour du paysage/architecture ? J’ai un Nikon D90.
    Merci d’avance.

    13 octobre 2013
    • Bonjour Marima,
      J’ai tendance à préférer les filaires, qui ne poseront jamais de problème de transmission à l’appareil. Le problème des infra-rouges, c’est qu’il faut être bien devant le capteur. C’est plutôt conçu pour l’autoportrait.
      Bref, surtout pour du paysage/architecture, prends une filaire, ce sera très bien.

      13 octobre 2013
  • Merci pour ton conseil que je vais suivre.
    Encore merci pour ton blog et ta disponibilité 🙂

    14 octobre 2013
  • Très bon article! Dommage que les feux d’artifice soient chose assez rare.
    Merci.

    25 octobre 2013
  • Bravo et merci !!!
    Passionnant, clair !
    Rien que cet exemple m’a fait comprendre presque toute la technique de la photo ,à moi qui débute! tout y est, sauf peut-être… comment capter un sourire, ou des yeux avant qu’ils se ferment! 😉

    4 juin 2014
  • Merci beaucoup pour cet article plein d’humour en plus :), ça va bien m’aider pour le feu d’artifice qui se prépare, j’espère faire de belle photo après ça !

    10 juillet 2014
  • Merci pour tous ces conseils et la précision des explications. Les feux de ce soir n’ont qu’à bien ce tenir. Pourvu que le temps soit propice.

    13 juillet 2014
  • les explications sont très claires et donc faciles à réaliser . Merci pour ce cours

    13 juillet 2014
  • merci beaucoup , je recherchais un tel cours ou article .
    explication claire et concrète pas ésotérique .
    çà parait tellement simple que çà donne envie d’essayé avec un espoir de réussite .

    13 juillet 2014
  • Merci beaucoup pour tous ces conseils.
    Je me lance avec un appareil reflex car j’adore les photos mais wahoo, c’est pas si simple quand on y connaît rien.
    Et MAGIE, je découvre ton site (et ya même Harry pour l’occasion). Et après avoir bouquiner le manuel, j’ai ici les explications qui vont super bien.
    Feu d’artifice fais toi beau…j’arrive 🙂

    14 juillet 2014
  • Merci beaucoup pour ton article ! Avec ton explication sur la persistance rétinienne et le bulb, j’ai bien compris comment faire des feux d’artifice et les résultats d’hier soir me plaisent beaucoup. J’ai comparé avec le feu d’artifice de 2013 et il n’y a pas photo : elles sont incomparables !! Au lieu d’avoir des « points », on a des feux d’artifice avec les filés.

    14 juillet 2014
  • Bonjour,
    J’ai fait mes premiers tests hier mais je souhaitais vos conseils, mes photos sont avec une sorte de halo.
    Comment faire ?
    Merci

    14 juillet 2014
  • Merci Laurent, j’ai réussi mes photos en suivant scrupuleusement ton article.
    Bravo et encore merci.

    16 juillet 2014
  • Bonjour Laurent,
    j’avais vu ton article l’an dernier et j’avais plus ou moins suivi tes conseils.
    J’étais plutôt contente du résultat et j’ai recommencé cette année en ayant relu cet article.
    Je dois dire que ton article et tes précieux conseils m’ont vraiment beaucoup servi et cette fois, j’ai surtout compris les réglages, ce qui n’était pas le cas pour tout l’an dernier 😉
    Du coup, je trouve mes photos beaucoup plus réussies, notamment grâce à ma compréhension de la sensibilité ISO!
    Je t’invite à venir faire un tour sur ma page (facebook, la qualité est pas tip top mais cela me permet déjà de partager pleins de clichés!)
    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.676207342464066.1073741852.228890867195718&type=3

    30 juillet 2014
  • Encore un excellent article!
    J’ai raté le feu d’artifice du 14 juillet, je vais essayé de bien faire pour celui du 15 août. Je serai dans un magnifique petit village de la Drôme Dioise, Grâne, ou il y a un magnifique beffroi qui devrait s’embraser vers 22h30.
    Je vous tiendrai au courant pour voir si j’ai bien tout compris…
    Merci Laurent.

    6 août 2014
  • Je suis extrêmement déçu!
    J’ai donc réalisé des clichés du feu d’artifice en respectant bien les conseils donnés par Laurent.
    Ben le résultat est NUL!
    Peut-être cela vient du fait que j’ai shooté en RAW ?
    Le fait est qu’entre chaque prise de vue, en pose longue, mon 5D MK-II a mis plusieurs secondes pour enregistrer la photo.
    Résultat j’ai loupé plus de la moitié des tirs…
    Prochaine tentative peut-être fin janvier 2015, directement en JPG.

    30 août 2014
  • Bonjour Laurent,
    Je vais faire un essai dès ce soir … 😉
    Mais, j’ai un gros problème, j’ai un Sony A 7 avec un objectif Sony 24-240 et je ne trouve nul part dans les réglages du menu le moyen de désactiver le stabilisateur ???? Et je ne trouve pas de boutons sur le coté non plus .. 🙁
    Sylvie

    13 juillet 2015
  • Bonjour Laurent,
    et bien après lecture de tes conseils, y a pu qu’à essayer ce soir pour le feu d’artifice.
    on verra le résultat ensuite, sinon on recommence l’année prochaine.
    nadine

    13 juillet 2015
  • Bonjour Laurent,
    Faut-il relever le miroir ou cela a-t’il peu d’importance ?

    13 juillet 2015
    • Je me répond tout seul.
      Pas besoin de relever le miroir.

      16 juillet 2015
  • Super !
    Cette article tombe à pic pour ce soir !
    C’est bien expliqué.
    Merci

    13 juillet 2015
  • Un grand merci pour vos explications,maintenant plus qu’à mettre en pratique.Merci

    13 juillet 2015
  • Merci Laurent pour ces infos,
    Je vais essayer voir ce que ça donne !!

    13 juillet 2015
  • Pro, je regarde avec plaisir tes articles régulièrement. Bravo pour cette pédagogie simple et efficace servie avec humour.
    Immodestement je ne pense pas avoir besoin de ta formation…(et encore) mais je reste un lecteur assidu et ravi.
    Amicalement
    J.P.D.

  • Merciiiiiii j aurais exactement fait le contraire.

    13 juillet 2015
  • très clair, comme toujours ! (même pour des photos de nuit…)

    13 juillet 2015
  • J aurais aimé montrer mes photos de feux d artifice à des gens plus expérimentés (c est pas compliqué j ai mon reflex depuis 2 mois) pour savoir ce qu elles valent et surtout quoi faire pour m améliorer, mais je ne sais pas trop où aller pour faire ça? !?

    15 juillet 2015
    • Bonjour Elodie,
      Flickr est ton ami pour ça : http://www.flickr.com

      16 juillet 2015
      • Je m y suis mise du coup y a 3 jours
        mais personne laisse de commentaire.
        Pour m améliorer j aimerais de la critique moi lol.

        17 juillet 2015
  • Bonjour Laurent,

    Je suis allé faire, le 14 juillet, des photos du feu d’artifice dans ma ville.

    J’ai suivi tes conseils mais ne suis pas satisfait du résultat.

    J’ai un hybride Olympus OM D 5 avec l’objectif du kit : 14-42

    Pas de possibilité de faire la mise au point manuelle.

    J’ai affiché une sensibilité de 200 iso (l’appareil ne peut pas aller plus bas), choisi le mode Manuel et ai affiché une vitesse de 2 à 10 s ainsi qu’une ouverture de f 11, comme tu le conseillait.

    J’ai utilisé un trépied comme tu l’as conseillé.

    Beaucoup de photos ont été ratées car l’appareil cafouillait quelquefois pour faire la mise au point.
    D’une manière générale le temps de pose a été trop long car si le 1er plan est net les parties feu d’artifice n’ont pas été nettes puisque les fusées descendaient de haut en bas et ce n’était pas très joli car j’aurai préféré que la partie feu soit figée.

    Il va y avoir un nouveau feu d’artifice dans ma commune le 15 août et je vais essayer d’afficher un temps plus court ou choisir le mode S.

    Je ne pense pas que le mode « Scènes feu d’artifice » soit recommandé mais je vais essayer pour voir le résultat.

    Cordialement

    Gérard

    19 juillet 2015
  • Bonjour

    Merci pour ces infos très précieuse ! voici mon album après avoir lu votre article 🙂

    https://www.facebook.com/media/set/?set=a.755828074521427.1073741913.227955920641981&type=3&ref=notif&notif_t=like

    22 juillet 2015
  • Bonjour Laurent,

    Explications très claires. Il ne reste plus qu’à mettre en application. Merci de ta générosité !

    12 août 2015