DiversObjectifs
0

Quelle focale correspond VRAIMENT à la vision humaine ?

Vous l’avez sans doute déjà entendu par-ci, par-là : l’idée de “focale équivalente à l’œil humain”. Alors, est-ce vrai ? Ça fait un moment que j’ai résolu le débat tout seul dans ma tête, et j’ai réalisé récemment que je ne l’avais jamais partagé avec vous. C’est chose faite, dans cette vidéo !



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Bonjour à toutes et à tous, ici Laurent pour Apprendre la Photo, et bienvenue dans cette nouvelle vidéo.

Je me suis rendu compte que je n’avais jamais vraiment fait le point sur une notion dont vous avez sans doute déjà entendu parler : la focale “équivalente à l’œil humain”. C’est quelque chose qu’on entend beaucoup, que j’ai sans doute moi-même déjà utilisé, mais que personne ne prend la peine de définir. Et pire, sur laquelle beaucoup de gens disent n’importe quoi.

Faisons le point donc.

La longueur focale, en soi, c’est une valeur physique, et c’est “la distance qui sépare le point principal image du foyer image”. Chaque objectif a une valeur de focale qui lui est propre, qu’on exprime en mm, par exemple 800 mm si vous ne voulez pas vous faire bouffer par le lion, ou 50 mm si vous ne photographiez pas de lion (ou si comme Nick Brandt ou David Yarrow vous avez le souhait secret de vous faire dévorer).

©Nick Brandt

 

©David Yarrow

 

Sauf que nous, les définitions physiques on s’en fout un peu. En fait on s’en fout même complètement, Jamy.
L’important, c’est ce que ça fait sur nos photos. On est là pour faire des photos, pas pour faire de la théorie optique comme les mecs toxiques de groupes Facebook.

Donc concrètement, pour simplifier, je vais vous montrer deux extrêmes :

• Vous pouvez avoir un objectif grand-angle, comme par exemple un 28 mm, qui a un très large angle de champ : ça implique que vous allez voir large autour de vous, mais aussi que les éléments dans la scène vont être assez petits (sauf s’ils sont très proches de vous bien sûr).


• Et, d’un autre côté, vous pouvez avoir un téléobjectif, comme par exemple un 800 mm, qui a un très petit angle de champ : ça implique que vous allez avoir un champ de vision très réduit, mais que vous allez voir les éléments lointains en très gros.


Et évidemment, vous avez tout ce qu’il y a entre les deux.

Notez quand même que j’ai fait un abus de langage ici. J’ai dit “un grand-angle, comme un 28 mm”, mais en fait un 28 mm n’est pas EN SOI un grand-angle. Rappelez-vous : ça désigne juste une valeur physique, qui pour un photographe n’indique rien d’intéressant.

Le rendu que ça va avoir pour vous le photographe, ça dépend de la taille du capteur derrière. Si vous mettez un 28 mm sur un capteur microscopique de smartphone, ça fera un téléobjectif.

Je ne vais pas vous réexpliquer complètement le truc maintenant, j’ai déjà fait une vidéo et un article là-dessus 🙂

Du coup, comme on n’est pas des Jean-Physiciens relous de Facebook, décidons ensemble d’une convention : dans toute cette vidéo, et dans toutes les vidéos futures d’ailleurs, quand je désigne une focale en mm, je parle en “équivalent 24×36”.
C’est-à-dire que si je dis “50 mm”, ça veut dire “n’importe quel putain d’objectif qui donne le même angle de champ sur votre appareil que ce qu’un 50 mm donnerait sur un appareil 24×36”.

Donc si je parle de l’angle de champ que donne un 50 mm (c’est-à-dire à quoi ça ressemble dans le viseur), ça équivaut à :
• un 50 mm sur tous les appareils argentiques et numériques 24×36
• environ un 33 mm sur les appareils APS-C
• un 25 mm sur les appareils micro 4/3
• un 100 mm sur du film 6×7
• un 150 mm sur un plan film 4×5
• etc. vous avez compris

Maintenant que j’ai fait ces quelques rappels utiles, et envoyé deux-trois taquets, répondons à la question : c’est quoi la focale équivalente à l’œil humain ?

Eh bien… de prime abord, ça peut paraître difficile d’y répondre, déjà parce que les yeux ne sont pas un objectif photo.
Et certains s’y sont cassé les dents.

En effet, concrètement, si vous agitez vos mains au niveau de vos oreilles, comme ça (faites-le chez vous, si vous êtes seul, pour pas avoir l’air trop con), vous allez percevoir leur mouvement. Donc vous avez un champ de vision de, genre, à peu près 180 degrés, voire plus. Ce qui correspondrait à une focale de genre… 6 mm. Autrement dit un énorme fisheye. Vous sentez bien ce qui ne va pas : quand vous regardez le monde, ça ne ressemble pas à un fisheye du tout. Vous n’avez pas l’impression d’avoir les trucs très près extrêmement déformés, les trucs très loin très petits, ça ne ressemble pas à une photo prise au fisheye.

Bon là, vous allez me dire, c’est parce que sur les côtés on ne voit pas bien, on voit juste un petit peu le mouvement, mais pas plus que ça, et vous avez raison. Mais du coup, on s’arrête où ?

La science nous dit que le champ de vision dans lequel on peut voir suffisamment précisément pour reconnaître des mots (donc aussi précisément que sur une photo, parce que sur une photo vous pouvez reconnaître des mots), eh bien, ce genre de vision, ça correspond à peu près à 10 à 20° d’angle. Soit un équivalent 100 à 200 mm ! Là aussi, si vous avez déjà regardé à travers un 200 mm, vous savez que ça n’a aucun sens. Quand on regarde le monde, on ne voit pas aussi “zoomé” que ça.

Le problème de ces approches, c’est que ce ne sont pas des approches de photographes, mais de physiciens.
(J’ai rien contre vous les vrais physiciens, hein, mais je suis FATIGUÉ des mecs qui se prennent pour des profs de physique parce qu’ils ont lu la fiche Wikipédia de la focale. En attendant, bon courage pour unifier la physique.)

Mon approche pour répondre à cette question est assez simple : si vous prenez un appareil photo et le levez jusqu’à votre œil (en regardant dans le viseur, bien évidemment), avec quelle focale ça donne à peu près la même impression que vos yeux ? C’est-à-dire avec quelle focale vous n’avez pas soudainement l’impression, au moment où vous mettez l’œil dans le viseur, de voir les choses en plus petit, ou au contraire d’avoir les yeux de Superman ?

Pour ça il suffit de regarder devant vous, de prendre l’appareil réglé sur une focale que vous souhaitez, et de le lever jusqu’à vos yeux : vous avez l’impression que ça change beaucoup ou pas ? N’hésitez pas à le faire plusieurs fois pour voir, et avec plusieurs focales.

Vous pouvez mettre la vidéo en pause si vous voulez, si vous avez vraiment envie de tenter le coup vous-même avant que je vous donne un peu ma réponse à moi, mais je vais quand même vous donner un indice : essayez plus ou moins entre 28 et 50 mm (équivalent 24×36, pour rappel).

Si je vous dis d’essayer, c’est parce qu’il y a une bonne raison : je pense que ça peut être légèrement différent pour chaque personne. Déjà le champ de vision naturel change un peu selon les gens, ça, c’est factuel, notamment en fonction de l’écartement des yeux, leur profondeur, etc.

Mais globalement, je pense que cette focale est assez proche de 35 mm, en gros. Évidemment, n’hésitez pas à tester pour vous, et à voir ce qui vous semble naturel. Je pense que c’est bien d’avoir l’information pour VOUS. Si ça se trouve c’est 32,5 mm 🤷‍♂‍

Je pense que ce n’est pas pour rien que c’est la focale favorite de beaucoup de photographes de rue et documentaires : quand on regarde des images prises au 35 mm, on est projetés dans la réalité.

Si vous regardez une photo faite au 800 mm, non seulement vous savez bien intuitivement que vous ne voyez pas les choses aussi grossies naturellement, mais aussi il y a une compression de perspective ; la compression c’est parce que c’est photographié de loin, rien à voir avec la longueur focale pour le coup, mais si vous avez une longue focale, ça va vous reculer un peu, ou alors vous prenez la longue focale champ parce que vous êtes forcé d’être loin, comme par exemple avec un lion, et du coup, ça change le rendu : les choses n’ont pas la même apparence, notamment les visages par exemple, elles sont plus compressées et ont une apparence peut-être pas très naturelle.

Idem si vous regardez une photo très grand-angle, vous avez aussi quelque chose qui n’a pas un rendu très naturel.

Je trouve que c’est intéressant de savoir à quelle focale c’est plus naturel pour vous (d’ailleurs, faites le test et dites-le en commentaire, ça m’intéresse de savoir sur quelle valeur vous êtes tombé), mais ça s’arrête plus ou moins là. Parce que, EN SOI, ce n’est pas du tout mieux de photographier à la “focale équivalente à l’œil humain”. Ni moins bien d’ailleurs. C’est juste un choix.

Le choix de la focale est extrêmement important pour la composition de vos photos, et elles peuvent toutes avoir leur intérêt. Toutes les focales. Il y a de grands photographes qui n’ont photographié qu’au 35 mm, et d’autres qui n’y ont sans doute jamais touché (en tout cas ils n’ont pas montré leur boulot avec ce type d’objectif).

Mais ça me paraissait intéressant de répondre à la question, et d’en profiter pour l’utiliser comme prétexte pour vous rappeler son importance dans la composition. Ça dépasse un peu le sujet d’aujourd’hui, mais la bonne nouvelle c’est qu’on va bientôt reparler de composition en détail avec David DuChemin !

Si vous ne voulez pas rater les vidéos sur la composition de David que je vais publier à partir de dimanche prochain, inscrivez-vous via ce lien pour recevoir un email quand elles paraîtront. Et d’ici là, je vous enverrai quelques ressources pour commencer à vous aider en composition, qui ne sont pas des vidéos, donc vous ne pouvez pas les avoir en restant juste abonné à YouTube.

N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne et de cliquer sur la cloche pour ne pas rater les prochaines vidéos, et si vous avez aimé celle-ci, mettez-lui un pouce bleu, et partagez-la à vos amis (ou sur des groupes Facebook toxiques si vous aimez voir le monde brûler :D).

Allez, je vous dis à bientôt, et bonnes photos !

Téléchargez l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 notes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
Votre guide gratuit

Recevez mon guide pour éviter les 5 erreurs des débutants, ainsi que les nouveaux articles du blog.

  • En vous inscrivant à cette newsletter, vous acceptez également de recevoir des conseils pour vous aider à vous améliorer en photographie et des offres promotionnelles sur mes livres et formations.

    Votre email ne sera jamais revendu. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.
    (Voir mentions légales complètes en bas de page.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *