Les secrets de l’autofocus

17 janvier 2011

Vous l’utilisez tout le temps. A chaque fois que vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, votre appareil fait la mise au point tout seul comme un grand. Oui mais connaissez-vous vraiment toutes les ficelles de l’autofocus ? Je parie que non ! Voyons ensemble comment il fonctionne et comment en tirer parti au maximum !

Les collimateurs

Si vous avez lu le cours sur les modes de mesure de la luminosité, vous vous souvenez peut-être de ce schéma qui représente ce que vous voyez dans le viseur, à savoir un certain nombre de collimateurs :

Schéma des collimateurs autofocus

Les collimateurs sont donc ces carrés et rectangles avec un point au milieu, qui s’allume quand la mise au point est faite. Ils sont en fait la représentation dans le viseur des cellules électroniques qui servent à faire l’autofocus. Et bien les collimateurs sont la base du système de mise au point automatique de votre appareil. On va essayer de ne pas trop rentrer dans les détails techniques inutiles, et on va se concentrer sur deux caractéristiques essentielles que vous devez connaître de ces collimateurs.

Les 3 types de collimateurs

Vous ne l’avez sûrement jamais remarqué, mais le collimateur central est en général un carré, et les collimateurs périphériques sont des rectangles, dont certains sont orienté verticalement et d’autres horizontalement. Et ceci a une importance.

Le collimateur central carré représente en fait une cellule en forme de croix, qui peut ainsi faire l’autofocus quelle que soit l’orientation du sujet qu’elle a en face d’elle. A l’inverse, les collimateurs rectangulaires ne peuvent faire la mise au point que sur des sujets orientés perpendiculairement à leur propre orientation. Je parle chinois ? :D Prenons chaque exemple un par un pour mieux comprendre :

  • Un collimateur rectangulaire vertical pourra aisément faire la mise au point sur un sujet horizontal, mais aura du mal voire n’arrivera pas du tout à la faire sur un sujet orienté verticalement.
  • A l’inverse, un collimateur rectangulaire horizontal pourra faire la mise au point sur un sujet vertical, mais aura plus de mal sur un sujet horizontal.
  • Pour finir, un collimateur carré (en croix) est une espèce de combinaison des deux, et pourra aisément faire la mise au point quelle que soit l’orientation du sujet.

Pour mieux comprendre, essayez de faire la mise au point avec les différents types de collimateurs sur les bords de votre écran d’ordinateur par exemple : vous verrez que les rectangles verticaux ne parviennent à mettre au point que sur les bords haut et bas de votre écran, et inversement.

Explication des différents types de collimateurs autofocus

Parce qu'une image vaut toujours mieux qu'un long discours ;)

Ainsi, ce qui fait la performance des systèmes d’autofocus sur les boîtiers reflex haut de gamme, c’est qu’ils sont composés en majorité (voire en totalité) de cellules en croix, donc de collimateurs carrés, qui n’ont aucun mal à faire la mise au point selon l’orientation du sujet. Sans compter qu’ils possèdent beaucoup plus de cellules de mise au point, ce qui aide un peu également :D

La taille des cellules

Il me semble très utile de le préciser, car cela peut facilement vous jouer des tours : la cellule est en général plus grande que le collimateur qui est affiché. Cela veut dire que la mise au point n’est pas faite précisément sur le petit point qui clignote, mais quelque part dans le carré/rectangle, et même un peu au-delà. Quel problème cela peut-il poser ?

Et bien quand vous travaillez à de faibles profondeurs de champ, si la mise au point ne se fait pas exactement là où vous le souhaitez, votre point focal peut se retrouver flou. Dommage pour un point focal, vous me l’avouerez ;) D’autant plus que l’autofocus a tendance à choisir les zones contrastées pour faire la mise au point. Il peut donc faire la mise au point sur une zone contrastée proche de l’endroit exact où vous vouliez mettre au point.

Jessica, portrait de rue

J'aime beaucoup cette image, mais à y regarder plus près, il y a un petit défaut de mise au point qui me chiffonne...

C’est ce qui m’est arrivé pour un portrait récemment : je jure que j’avais fait la mise au point sur l’œil, mais l’autofocus avait en réalité effectué la mise au point sur la mèche de cheveu proche. Et voilà, l’œil est flou, d’autant plus que je travaillais à f/1.8 !

Mauvaise mise au point

Recadrage de l'image à 50% : on voit bien que les cheveux sont nets, mais l'œil légèrement flou.

Dans ce genre de situation, il peut donc être utile de travailler en mise au point manuelle, mais encore faut-il distinguer précisément la netteté dans le viseur, ce qui n’est pas toujours évident !

Les modes d’autofocus

Deuxième composante essentielle de ce système : le mode de mise au point automatique. Et oui, l’appareil a plusieurs façons de mettre au point, et cela peut changer beaucoup de choses.

Le mode One Shot /AF-S

One Shot chez Canon, AF-S chez Nikon, ce mode est le plus simple, celui que vous connaissez tous et qui est défini par défaut sur l’appareil. Il s’utilise de la façon suivante :

  • Vous appuyez à mi-course sur le déclencheur : la mise au point automatique s’effectue. Le/les collimateurs qui ont mis au point clignotent, et un bip se fait entendre, afin de vous confirmer que l’autofocus a bien été fait.
  • Tant que vous gardez le doigt à mi-course, la mise au point ne bouge pas, quelque soient les mouvements que vous ou votre sujet pourrez faire.
  • Quand vous appuyez à fond sur le déclencheur, le cliché est pris avec cette mise au point.

Ce mode est parfait pour les sujets immobiles ou presque. Il est simple et intuitif, et c’est presque la première chose qu’on apprend à maîtriser sur un boîtier.

Le mode AI Servo /AF-C

Ce mode est plus complexe de compréhension, mais peut être indispensable dans certaines situations. Dans ce mode, l’autofocus ne s’arrête jamais. L’appareil met constamment au point en suivant les mouvements de votre sujet. Autrement dit, vous n’avez jamais de confirmation visuelle (le point qui clignote) ou auditive (le bip) de la mise au point, puisque qu’elle s’effectue en continu. Quand vous déclenchez, le cliché est donc pris avec la dernière mise au point effectuée.

C’est un mode quasi indispensable sur sujets mobiles, en particulier à des profondeurs de champ réduites où le moindre mouvement de votre sujet peut le rendre flou. Ce mode peut vous être utile pour photographier votre chien qui court vers vous par exemple.

Un très bon exemple de son utilisation est la photo de concert : mettons que vous vouliez shooter dans un bar sombre le guitariste un peu agité du groupe de rock qui s’y produit. Ce mode répond à pas mal de problèmes :

  • Le sujet bouge beaucoup, et donc une mise au point en One Shot serait presque immédiatement foirée par ses mouvements.
  • Il y a peu de lumière : il est donc difficile de faire la mise au point, donc refaire le One Shot à chaque mouvement serait compliqué.
  • On shoote à grande ouverture (pour compenser le manque de lumière) et près du sujet : la profondeur de champ est faible, et donc il ne faut vraiment pas que le sujet ait bougé depuis le moment où vous avez fait la mise au point.

Les autres modes

Il existe un mode intermédiaire, AI Focus / AF-A, qui se comporte comme le mode One Shot, sauf quand il détecte un mouvement du sujet. Pour un sujet en mouvement, il vaut toujours mieux utiliser le mode précédent, car l’AI Focus / AF-A sera toujours plus lent à le détecter. Selon la gamme des boîtiers, il existe également des modes plus avancés que je n’évoquerai pas ici, mais qui sans doute décrits dans le manuel ;) (que vous devez lire !)

Maîtriser l’autofocus à son plein potentiel

(ou comment assembler les pièces du puzzle)

Ne pas utiliser la sélection automatique du collimateur

Si vous laissez le soin à votre appareil de décider où effectuer la mise au point, autant dire que vous lui laissez choisir un paramètre important. L’endroit où l’image va être la plus nette, c’est important non ? :D

Bref, choisissez manuellement quel collimateur utiliser pour faire la mise au point.

Utilisez la molette pour sélectionner le collimateur

Pour sélectionner le collimateur, vous pouvez appuyer sur le bouton dédié puis naviguer entre les différents collimateurs avec la croix. Mais ça c’est bien quand vous avez le temps. L’œil dans le viseur, vous aurez besoin d’une méthode plus rapide. Et bien il suffit d’appuyer sur ce même bouton et d’utiliser la molette : vous verrez dans le viseur s’illuminer les collimateurs au fur et à mesure que vous changerez votre sélection. Très pratique quand vous devez changer rapidement !

La technique de mise au point / recadrage

Si votre sujet n’est pas situé sur un de vos collimateurs, vous allez être obligé d’employer cette technique. Vous devez pour cela employer le mode One Shot / AF-S décrit plus haut. Il s’agit tout simplement de :

  • mettre au point sur votre sujet
  • verrouiller cette mise au point en gardant le doigt appuyé à mi-course sur le déclencheur
  • recadrer votre image comme vous le souhaitez avant de déclencher

Il est préférable d’employer le collimateur central qui est plus précis pour utiliser cette technique. Attention : à des profondeurs de champ faibles, le fait de bouger l’appareil entre la mise au point et le déclenchement peut foirer votre mise au point. Dans ce cas, il vaut mieux faire la mise au point avec un collimateur plus proche de votre point focal, voire utiliser la mise au point manuelle.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à maîtriser au mieux l’autofocus de votre appareil, et donc à obtenir des images correctement mises au point et les plus nettes possibles ! N’hésitez pas à poster un commentaire si vous avez des questions, et pour ceux qui ne sont pas encore abonnés à la newsletter, attention, je vous ai dans le collimateur ! (Blague, AH AH AH :D)

Recherches utilisées :

autofocus, mise au point photo, mode autofocus, autofocus nikon, mode AF, collimateur af, photo mise au point, auto focus

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants.

Téléchargez-le tout de suite !

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

99 commentaires

  • Bonjour, et merci pour cet article très simple, qui explique clairement comment fonctionne l’autofocus.

    Si on a le bouton AF-ON, on peut découpler l’autofocus de la mesure+IS. De cette facon, on peut rester indéfiniment sur AI-Servo/AF-C, et lancer l’AF quand on veut, ou faire la mise au point manuellement sans desactiver l’af sur l’objectif.
    Je sais pas si c’est compréhensif ce que je dis :x j’ai trouvé une vidéo pour l’expliquer (en anglais par contre) :
    http://www.youtube.com/watch?v=WyPv1bLkwqA

    17 janvier 2011
    • Merci pour toutes ces infos. Depuis 1987 et plus précisément depuis 1989, je suis un acharné de la mise au point et des collimateurs excentrés. Pendant que d’autres en étaient toujours à : Je fais le point au centre et je recadre. Leurre, fumisterie, information mensongère et ignorance grossière, quand on ouvre entre f0,97 et f2. L’art et la manière d’induire le plus grand nombre en erreur.

      21 novembre 2012
  • Cette fois-ci, je vais dire MERCI ! Oui, car j’ai enfin compris comment choisir le collimateur souhaité avec la molette de mon 500D. Il faut croire que, malgré mes nombreuses relectures, ce point m’avait échappé dans le manuel d’utilisation…
    J’espère enfin arriver un peu à améliorer la netteté de mes photos grâce à vous.
    Mille mercis !!!

    17 janvier 2011
  • « à des profondeurs de champ faibles, le fait de bouger l’appareil entre la mise au point et le déclenchement peut foirer votre mise au point. Dans ce cas, il vaut mieux faire la mise au point avec un collimateur plus proche de votre point focal, voire utiliser la mise au point manuelle. »

    Si j’ai bien compris la fin de cet extrait, plutot que d’utiliser le coll. central qui est le plus efficace on doit utiliser le coll. le plus proche de la zone de mise au point. Ceci afin de réduire au maximum les déplacements même minimes de appareil.

    Merci pour ta réponse.

    JPP

    18 janvier 2011
  • bonjour
    bravo pour cette « mise au point » ;-)))
    J’aimerais comprendre quel est le mécanisme qui fait que dans la situation de « mise au point – recadrage » en faible profondeur de champ, le mouvement de l’appareil serait sensé faire « foirer » cette mise au point
    merci
    Daniel

    18 janvier 2011
    • Et bien en fait, quand on recadre, on fait forcément bouger l’appareil. S’il se déplace d’avant en arrière, cela fait forcément foirer la mise au point, puisqu’on ne se trouve plus exactement à la même distance du sujet. Ce n’est évidemment pas systématique, mais autant limiter les risques. Par exemple, avec un 50mm f/1.8 sur un capteur APS-C, si ton sujet est à 1m et que tu shootes à pleine ouverture, ta profondeur de champ n’est que de 3 cm ! A 45cm de ton sujet (la distance de mise au point minimale), la profondeur de champ est réduite à seulement 0,5 cm ! Autant te dire qu’il faut limiter les mouvements au maximum, et même ne pas recadrer du tout de préférence ;)

      18 janvier 2011
  • J’utilise la dernière méthode, c’est à dire mise au point et recadrage. C’est du sport, mais ça facilite la vie.
    Sinon, pour l’histoire de la mèche, pour éviter se genre de problème, le mode spot facilite la mise au point sur l’oeil qui est plus lumineux que les cheveux, pour reprendre l’exemple de ta photo.

    18 janvier 2011
    • Merci beaucoup, je ne savais pas que la mesure spot aurait pu faciliter une meilleure mise au point, je pensais qu’elle n’influençait que la mesure de la lumière mais pas la mise au point. Par curiosité, aurais-tu une explication de ce phénomène ?

      19 janvier 2011
  • SOS…
    J’ai un probleme avec mon camera Canon 400d, l’autofocus ne fonctionne pas. Si quelqu’un a deja eu ce probleme. je serai tres content qu’il partage avec moi qu’est ce qu’il a fait pour resoudre ce probleme……..

    J’attends les reponses……

    19 janvier 2011
  • Je vous remercie pour cet article et je profite aussi pour vous demender de m’aider a resoudre un probleme que j’ai avec mon camera canon 400d. l’autofocus ne fonctionne pas. SVP aide moi a rexoudre ce probleme…..

    Merci …

    Marco

    19 janvier 2011
    • Si l’autofocus de ton appareil ne fonctionne pas, je pense qu’il faut te tourner vers le SAV. Ce genre de problème ne peut pas être résolu comme par magie sur internet ;)

      19 janvier 2011
  • Bonjour,
    @Marco : Je ne sais pas si tu as résolu ton pb. Effectivement le SAV de ton point de vente va te réparer ça (ce sont eux qui l’envoient chez le constructeur). J’ai eu un pb similaire avec mon Canon, et les pb d’autofocus ou « manual mode » qui ne fonctionnent plus sont dus pour une grosse partie à un mauvais contact entre le boitier et l’objectif. D’ailleurs, je déconseillerai la marque Sigma qui m’a causé quelques pb d’incompatibilité et de résistance avec le boitier Canon.

    7 février 2011
  • bonsoir
    j’ai un eos 400D mon auto focus ne marche plus du tout et j’ai essayé avec plusieur objectifs si vous avez trouvé la solution pour vous ? moi je vais allé me renseigné chez un photographe je pense car sa m’embéte beaucoup tout ca…
    merci si quelqu’un a une solution ??

    20 février 2011
  • Merci pour cet article! Même en ayant lu le manuel de de mon reflex j’avoue que certaines info sont passées à la trappe et un rappel sur le AF-C est une bonne chose!

    Continue comme ça

  • salut à tous
    deux petites remarques pour ré-alimenter la discussion qui reprend sur le sujet de l’AF
    Laurent parlait du piège de ma mise au point (MAP) sur l’oeil qui avait « dévié » sur la mèche de cheveux proche, et de la solution pour l’éviter de masser en AF Manuel mais avec l’inconvénient du manque de précision du viseur.
    Avec un Canon (450D en l’occurrence), il est possible de passer en mode LiveView, qui n’autorise pas l’AF auto, mais qui permet en mode AF Manuel, de zoomer sur le sujet pour une MAP beaucoup plus précise que la visée directe.
    Autre sujet, la relation entre la MAP et la mesure de la lumière lors du recadrage après appui et maintien du déclencheur à mis-course, En mode mesure de lumière « évaluative », la MAP ET la mesure de lumière sont mémorisée toutes deux, alors qu’en mode mesure de lumière spot, pondéré centrale et selective, le maintien du déclencheur fige la MAP mais pas la lumière qui est recalculée en temps réèl, et réactualisée lors du recadrage.
    source « Maîtriser le Canon 450D » éditions VM

    3 mai 2011
    • Effectivement le mode LiveView peut être utile, mais je trouve ça très peu pratique. En fait j’ai beaucoup de mal à me passer de la visée reflex à travers le viseur. De plus en photo spontanée, ce n’est pas forcément idéal.

      Merci beaucoup pour ton information sur la mesure de lumière. La solution est d’utiliser le bouton de mémorisation d’exposition « *« .

    • Attention ! Non pas « zoomer » en changeant la focale, parce que là on change aussi la MAP, mais « zoomer » sur l’image de l’écran en utilisant la LOUPE !

      26 janvier 2014
  • Bonsoir,
    j’ai un petit problème avec mon Nikon D5000. Voilà, dès que j’essaye de prendre une photo mon focus n’apparaît pas. Même si je le mets en mode automatique, le rendu est flou. Il faut donc que je fasse tout en manuel. J’ai beau chercher dans le livret comment remettre le focus, je ne trouve pas ! Peut-être pourriez-vous m’aider ?
    Mille mercis

    22 juillet 2011
    • Soit tu as désactivé l’autofocus (regarde sur l’objectif), soit il y a un problème.

      22 juillet 2011
  • Excellent article qui m’a obligé à me replonger dans le manuel de mon D5100 et maintenant, je maitrise la sélection du collimateur, impecc’, merci !

    4 septembre 2011
  • Ancien utilisateur d’un compact (un Powershot g9), j’ai envie de passer au monde des reflex mais j’ai peur que le liveview soit décevant. Je lis ici et là que le liveview manque de réactivité… mes yeux capricieux me rendent incapable d’utiliser le viseur plus de qq minutes (faute de quoi je mets un bon 1/4 heure à recouvrer une vue normale :( ).
    Je me demande donc si je ne devrais pas mieux aller vers un hybride ou rester dans le monde des compacts en attendant que le liveview des reflex soit aussi efficace.

    29 octobre 2011
  • salut à tous et merci pour cet article,
    je vous écris parce que je viens d’acheter un canon eos1100D et qu’il me pose un problème : j’ai enclenché le collimateur rectangulaire autofocus d’agrandissement et en live view, il apparaît tout le temps. Je ne sais pas comment l’enlever auriez vous des conseils ? merci !

    1 décembre 2011
  • Explication claire et compréhensive de l’autofocus.

    13 décembre 2011
  • Bjr,
    > Oui c’est ce que j’ai vu et dont je n’avais pas bien compris le sens dans mon manuel…En mesure évaluative, lorsque l’on appuie à mi-course sur le déclencheur, la map et le réglage d’exposition sont tous deux effectués et vérrouillés tandis qu’en situation de sélective,spot ou moyenne à prépondérance centrale seul la map est effectué et le réglage d’exposition n’est effectué qu’au moment de l’exposition et n’est jamais vérouillé ce qui signifie pour moi et si c’est bien comme cela qu’il faille le comprendre que si l’on joue d’un recadrage, la map sera bel et bien vérouillé dans les derniers modes cités(spot,sélective..) mais non le réglage d’exposition. Alors si je saisis bien, à chaque fois que mon appareil bouge, il change de réglage d’exposition ???

    6 février 2012
  • Aussi parce que ceci n’est pas très bien expliqué, pourrait-on me dire quel lien il existe entre le mode de mesure(évaluative,spot,sélective,moyenne à prépondérance centrale) et les collimateurs AF ?
    Car dans le mode de mesure de lumière, ce sont des points qui en fonction du mode choisis s’activent pour mesurer la lumière sur tout ou partie de l’image et ce dans les modes évaluatives,sélective,spot,moyenne à prépondérance centrale sauf qu’il nous est dit aussi que si l’on choisit un collimateur manuellement en mode « évaluative » que la mesure de la lumière sera effectué sur celui-ci, dois-je entendre les points situés près le collimateur choisis ou c’est le collimateur AF qui intervient…Là c’est pas très clair pour moi du fait que l’on sait aussi que pour la mesure de la lumière, il est aussi nécessaire de connaître la distance qui sépare le boîtier du sujet(source damdam) donc l’intervention du collimateur, alors une fois on nous parle des points de mesure de la lumière et une fois du collimateur qui entre en jeu ??? Pourriez-vous être + clair, merci

    6 février 2012
  • Ce que l’on peut ajouter c’est que le verouillage de la mise au point en maintenant le déclencheur à mi-course fonctionne avec n’importe quel mode de mesure de lumière sélectionnée :
    Avec le mode évaluative ou matricielle : On aura la totale : map verrouillée+exposition verrouillée.
    Avec les autres modes : Seul la map est verouillée…
    Si l’on désirera verrouiller l’exposition, faudra appuyer sur la touche * de l’appareil…

    Je sais que tu parles du sujet de l’exposition dans un autre article mais je voulais simplement faire le lien ici entre eux de manière à savoir ce qui se passe quand ces réglages sont combinés.

    17 février 2012
  • Je comprends mais…..
    Sur mon appareil j’ai 4 zones AF différente
    (large,local,zone, et spot)
    Le quel prendre?
    J’ai aucun rectangle, seulement des carrés.

    24 février 2012
  • Bonjour,
    Ta question est sans doute à l’attention de Laurent,. Si je peux me permettre de porter mon avis : Si tu n’as que des carrés, c’est que tu as un appareil au top à mon avis ? Si tu as lu l’article en entier, un peu + haut, il est dit que les appareils hauts de gammes ont l’avantage d’avoir plus de carrés voir pratiquement que des carrés ce qui signifie qu’ils ont la capacité à faire une mise au point dans toute les situations (ligne horizontale et ligne vertical à la fois) ce qui est super au contraire. Ta mise au point n’en sera qu’amélioré, plus rapide et au top mon gars…Tu es dans la cour des grands avec ton appareil, il est certainement haut de gamme ton boîtier, si ce n’est pas indiscret, quel est la marque et référence du boîtier.
    Large,local,zone et spot sont des modes de mesures et la plupart des boîtiers moyenne de gamme ont tout au plus 4 modes de mesures qui travaillent sur différentes zones de mesures de lumière qui va du centre du cadre de la prise de vue (mode spot/sélective/moyenne à prépondérance central =>lien avec le collimateur central) à la totalité du cadre de la prise de vue (mode sélective ou matricielle, en mode autofocus, la mesure est réalisée sur l’intégralité du cadre de la prise de vue avec une pondération (insistance) sur le collimateur sélectionné par tes soins ou par l’appareil (sélection automatique du collimateur AF) lorsque le sélecteur de mise au point de ton objectif est sur la position AF (autofocus/automatique) ; sinon si le sélecteur de position de ton objectif est sur MF (manual focus/mise au point manuelle) alors la mesure de lumière est réalisée sur le collimateur central. Cela renvoit tout de même à une petite interrogation utlérieur. Si nous sommes en mise au point manuelle et que la mesure de lumière s’effectue sur le collimateur central, cela veut dire que l’intégralité du cadre de prise de vue n’est pas prise en compte. Que le mode matricielle en mise au point manuelle n’est pas effectif.

    Cdlt

    26 février 2012
  • Cela renvoit tout de même à une petite interrogation utlérieur. Si nous sommes en mise au point manuelle et que la mesure de lumière s’effectue sur le collimateur central, cela veut dire que l’intégralité du cadre de prise de vue n’est pas prise en compte. Que le mode matricielle en mise au point manuelle n’est pas effectif.

    => Désolé, j’ai fait une bourde, cela veut dire tout simplement que la matricielle dans ce cas-là est pondéré par le collimateur central tout simplement mais que l’intégralité de l’image est bien prise en compte sans quoi je ne vois pas l’utilité d’être en mode matricielle si celui ne fonctionne pas ou n’est pas effectif ce qui revient à dire la même chose. On aurait souhaité tout de même l’intervention de Laurent afin de nous éclairer davantage mais bon…

    27 février 2012
  • Bonjour adb
    Juste pour te dire que, je débute dans le domaine de la photo et j’adore ça. Au début j’ai commencer avec un sony a230 10,2 mpx et je trouvais que mes photos étaient pas claire.
    Je croyais que c’était à cause des pixels, alors
    j’ai changer pour un sony sltv A77v 24mpx j’ai vu une grosse amélioration.
    Mais pour ce que tu me dis à propos de la prépondérance lien avec le collimateur central, je suis un peu perdu.
    Je voulais juste savoir quel mode de mesure est mieux pour faire de la photo animalière,ou encore prendre un paysage,etc.

    Mais c’est gentil de vouloir m’éclairer
    Merci encore!

    28 février 2012
  • Bonsoir,
    c’est abd et non adb, hormis ceci…Je ne suis pas un pro non + mais à ce que j’en sais et peut-être que d’autres te confirmeront, le mieux pour l’animalier est de travailler avec le collimateur(donc spot ou sélective) central car vu que les animaux en général cela ne tient pas en place et qu’il faille réaliser une MAP rapide, il faut coupler cela au mode autofocus ai-servo.
    Pour ce qui est du paysage, le mieux paraît-il c’est le mode de mesure « moyenne à prédominance centrale » ou encore appelé « moyenne à prépondérance centrale » du fait que le paysage intègre du ciel et de la terre ferme et que là où l’on souhaite une bonne exposition en général c’est la terre (ville,village)=>Ce mode semble le + adapté.
    Pour l’animalier, je ne sais pas bien pourquoi l’on prise le mode sélectif ou spot mais je sais que c’est ce mode qui est le plus prisé…Peut-être du fait qu’effectivement comme l’exposition est réalisée sur le collimateur central qui sert aussi à la mise au point, on a à la fois le sujet net et correctement exposé, ex : Un oiseau noir en plein vol dans le ciel, tu le suis avec le collimateur central qui est beaucoup plus précis pour la mise au point et l’exposition sera aussi réalisée sur ce collimateur, donc ton oiseau sera bien exposé normalement. J’espère avoir répondu en partie à ton problème car je n’ai pas la prétention d’avoir la solution idéale.

    Cordialement.

    28 février 2012
  • Bonsoir abd,
    Désolé pour le mélange de lettres.
    Je crois comprendre ce que tu m’expliques,je vais esseyer ton conseil
    et je t’en redonne des nouvelles.
    merci !
    Bonne soirée

    28 février 2012
  • Bonjour,
    Laurent pourrais-tu nous faire un petit topo sur l’assistance AF (illumination infrarouge ou lumière rouge pour commencer?) => Certains disent que le recours à l’assistance AF est pour pouvoir faire des photos sans flash, j’ai déjà eu à utiliser l’assistance AF dans des milieux sombres, « y a pas photo » -> Le flash se déclenche bien !! Normalement c’est juste une assistance à l’autofocus mais il n’a jamais été dit de son utilisation qu’elle a pour objectif de se passer de flash, si leu milieu dans lequel nous nous trouvons est trop sombre, malgré tous les réglages de l’apn possible, la photo ne sortira pas correctement exposé si les valeurs de réglages de l’apn sont arrivés au maximum des possibilités de l’optique de l’apn & que normalement la lumière qui est envoyé par l’apn est comme pour simuler la présence de lumière pour aide l’autofocus à faire la mise au point & dès que la netteté est réalisée, la photo n’est pas encore prise à cet instant précis, il va être nécessaire d’associer à la netteté de l’image une bonne exposition et donc de déclencher le flash si nécessaire… Mais il est vrai que l’on peut se servir de l’assistance AF & désactiver le flash : Et là, je dis : ESSAYER et vous verrez le résultat, « y a pas photo » => Donc je vois beaucoup de forum parler de l’assistance AF comme d’un outil permettant de s’affranchir du flash, je dis que c’est faux pour ma part.
    L’assistance AF => aide à la mise au point mais une photo qui n’est pas bien exposée reste une photo qui n’est pas bien exposée. Seule une optique lumineuse ou l’apport de lumière externe peut améliorer le résultat mais certainement pas l’assistance AF dont il n’est point son rôle d’améliorer une exposition mais la netteté d’une image & si l’on reprend cette dernière phrase, la netteté d’une image est favorisée par quoi ? La lumière, l’autofocus travaille mieux quand il y a de la lumière et du contraste, donc c’est la raison pour laquelle on « balance de la lumière » qui va aider la motorisation autofocus à faire le point & c’est tout, lorsque la lumière IR (ou rouge) a disparu ensuite, il y aura toujours le problème de l’exposition a régler, s’il n’y a pas de flash dosé au moment du déclenchement, la photo a de belle chance d’être sombre => J’ai testé cela sur un simple compact : assistance AF + flash désactivé = exécrable ; assistance AF+ flash actif = bon résultat.

    Je pense que cela vaut bien un topo sur le sujet, j’espère Laurent ne pas me tromper, je ne suis pas spécialiste mais rien qu’à en voir les résultat de mon expérience, je me demande pourquoi il est dit de tel chose sur certains forums ? Je n’ai jamais vu qu’une assistance IR permettait de se passer de flash ?

    Cordialement

    Cordialement

    15 avril 2012
  • Bonjour,
    à Henri : Tu veux dire plutôt que tu choisis le collimateur central pour la mise au point car le mode spot est un mode de mesure de la lumière et elle ne sert qu’à l’exposition de ta prise de vue, mettre le mode spot ne fera que mesurer l’exposition à l’endroit où tu auras positionné ton collimateur central…Ou bien autrement dit : Si tu utilises SPOT, t’es t’-il possible de choisir un autre collimateur que celui central ? Si c’est le cas, il est + précis de dire que tu utilises le collimateur central que de dire « le mode spot » …Maintenant, si effectivement tu ne peux pas utiliser autre collimateur que central en mode spot, là je dirais que tu as raison car de tout manière, quoiqu’il en soit, le mode spot utilises de toute manière toujours le collimateur du centre donc dire quelque part que tu utilises SPOT revient à dire que tu utilises le collimateur central…Cela fait un peu de littérature tout ce que je dis mais c’était juste pour préciser de nouveau les choses car je suis sûr que certains prennent l’un pour l’autre..C’est à dire qu’en pensant à un mode de mesure de lumière sans « le nommer » je le précise, d’où l’erreur peut-être qui s’ensuit par la suite va prendre position comme le mode de mise au point alors que cela n’a rien à voir…Vous pouvez choisir de faire de la matricielle ou de l’évaluative en mode de mesure de lumière tout en choisissant d’opérer sur le collimateur uniquement central, donc bien faire attention à ne pas faire de l’amalgame…Car au bout d’un certains temps & surtout lorsque l’on utilise plus son apn pendant longtemps, se remettre les choses en place n’est pas toujours chose évidente, on parle de spot pour la mise au point etc… Les modes de mise au point sont ceux énoncés en bas de l’article de Laurent : ai servo -one shot-al focus qui signifie que l’autofocus est actif respectivement tout le temps, juste au moment du semi-déclenchement & au final en automatique : Dès qu’un mouvement est détecté, l’autofocus s’active & dès qu’il n’y a + de mouvement détecté…Là je sèche par contre est-ce qu’il est en veille ou bien fait la mise au point sur ce qui est statique devant lui car il est censé faire continuellement la mise au point…

    15 avril 2012
  • Je disais une bêtise, il ne fait pas la mise au point continuelle cet intermédiaire ai-focus, il se comporte comme le one-shot sauf quand il détecte un mouvement sauf que le one-shot : Il faut appuyer à mi-déclencheur pour faire la MAP…Alors quand on dit que le ai-focus se comporte comme le one-shot en ai-servo, je ne vois pas bien ce que l’on veut dire par là, est-ce que cela signifie que si aucun mouvement n’est détecté, la mise au point est faite automatiquement sur le ou les collimateurs sélectionnés ou bien qu’il faille tout de même appuyer à mi-déclencheur pour que l’on puisse faire une MAP…
    Peut-être qu’un éclaircissement est nécessaire quant à ce dernier point…Cet article est bien car il vulgarise & a le mérite de cerner les choses.
    Cordialement

    15 avril 2012
  • Bonjour,

    Bonjour Laurent & tous les autres, je viens d’apprendre quelque chose de primordiale & dont Laurent n’a point parlé dans son article : « Les secrets de l’autofocus ».
    C’est que même les collimateurs croisés ne le sont pas en permanence apparemment, ils le sont qu’à des ouvertures données, est-ce exact Laurent et pourrais tu vulgariser la chose, merci.

    Amicalement vôtre

    20 avril 2012
  • En One shot chez canon, si vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, effectivement la map ne bouge & pourtant ce n’est pas considéré comme un verrouillage de mise au point car en mode one shot et avec le CFn par défaut soit le mode 0, on ne parle de verrouillage de mise au point, il n’existe qu’un mode où il est question de verrouillage AF donc verrouillage de la mise au point, c’est le mode 2. Alors je ne sais pas ce que l’on entend véritablement par « verrouillage » de la mise au point, si c’est que la mise au point ne bouge pas, effectivement en mode 0 (CFn IV chez canon) la MAP ne bouge pas si l’on maintient à mi-course le doigt sur le déclencheur, alors est-ce un véritablement un verrouillage de la MAP car ce n’est point mentionné dans le mode d’emploi, comme je le disais, seul est fait mention du mode 2 pour le verrouillage, qui peut nous aider donc ?
    Cordialement

    20 avril 2012
  • Bonjour,

    Super article et super site, je n’arrête pas de vous lire. Cependant petite question. Je suis nouveau dans la photo reflex avec un Nikon D5100 Tamron 60mm f2 Macro et quand j’essaie de faire un portrait de ma fille de 19 mois qui n’arrête pas de bouger bein c’est souvent flou à cause d’une mauvaise mise au point (un peu comme avec votre magnifique portrait de cet article).
    Est il possible d’utiliser le mode AF-S 3D avec la technique mise au point recadrage ? J’ai essayé mais ça ne semble pas porter ses fruits !
    Merci d’avance pour votre réponse.

    12 mai 2012
  • Super cet article ! Et il résout un problème que j’ai souvent rencontré dans les concerts (c’est qu’ils ont la bougeotte les chanteurs & musiciens :) ) j’essaierai l’autre map dès que je ferais un prochain concert ! :)

    19 juillet 2012
  • Bonjour,

    c’est en effet une bonne idée cette piqûre de rappel sur l’AF. J’utilise par habitude l’AF-S avec recadrage.Je suis alle récemment au zoo de Beauval et pour reussir une mise au point sur les rapaces en vol, j’ai ete obligé d’utilise l’AF-C en mode priorite vitesse, snion la prise de vue etait flou a chaque fois. il n y a pas que les chanteur qui ont la bougeotte….

    20 juillet 2012
  • ça y est! je viens de comprendre pourquoi mes photos été flou, je n’avais pas fait attention aux collimateurs et je laissais toujours sur ai focus. Je retourne donc faire des portraits en réglant sur one shot , je vais me servir du collimateur centrale, et je ferrais ma mise au poing sur les yeux et je décalerais l’appareil si il faut. Bon j’y vais de suite …..

    23 juillet 2012
  • Tout d’abord, merci beaucoup pour ce blog très intéressant.
    J’ai une petite question concernant l’autofocus en mode al Servo.
    Quand je fais la mise au point en one shot, j’utilise le collimateur central (j’ai lu dans un manuel dédié au canon 550 D que c’était le plus précis car en laissant tous les collimateurs allumés la mise au point se faisait sur le sujet le plus près, j’ai eu le tour avec un brin d’herbe que je n’avais pas vu et qui a faussé la mise au point sur mon sujet).
    Par contre, quand j’utilise le mode al servo, je ne sais pas comment faire car si je fais la mise au point avec le collimateur central et que mon sujet se déplace, les autres collimateurs sont sensés prendre le relais, il ne me semble donc pas logique de les éteindre ou est ce que le collimateur central réussit à lui seul à suivre le mouvement? Quel réglage est préférable? Merci.

    5 août 2012
    • Bonjour Claudine et merci pour tes encouragements :)

      En mode AI Servo, la mise au point se fait continuellement sur le collimateur que tu as sélectionné. Donc non, les collimateurs ne vont pas se passer le relais comme par magie, il faut quand même que tu maintiennes ton cadre pour que le sujet soit sur le collimateur choisi (effectivement le central est plus précis).

  • Merci beaucoup pour ta réponse rapide !
    Quand je parlais de la prise de relais par les autres collimateurs, je voulais dire en choisissant de laisser tous les collimateurs allumés et en faisant la mise au point avec le collimateur central, quand celui ci n’arrive plus à suivre le sujet, ce sont les autres qui prennent le relais (c’est ce qui est expliqué dans le petit manuel que j’ai acheté…)
    Mais si je peux garder le collimateur central seul sélectionné en mode AI Servo, ce sera certainement plus précis ainsi. Je vais donc essayer !

    6 août 2012
  • Cette question va vous sembler stupide mais la mise au point manuelle a l’air efficace que dans certains cas comme lorsque mon objet est plutôt près, c’est normal ?

    Une deuxième question :
    Quelle est la différence entre AF seul et AF continu et dans quel cas utiliser l’une ou l’autre ?

    Merci par avance
    Dernier article de Beaud charles : Tony Scott : décès d’un réalisateur spectaculaire.

    3 septembre 2012
  • Bonjour,

    j’ai une petite question, si je shoot en MF est-ce que mes collimateurs serve a quelque chose ? (doit-je les placé la ou ma MAP est faite, enfin d’avoirs une netteté encore plus proche ?)

    4 septembre 2012
  • Bonjour,
    je profite de ce billet interressabt pour pauser une question à laquelle jene trouve pas de réponse; Je suis Canoniste (historiquement !) j’ai commencé (en numérique) par le 350D et j’en suis au 7D. J’ai tjs râlé et je continue (même avec le 7d) à rêlé sur la faiblesse de l’autofocus en faible lumière (certes je n’ai pas d’objectif série L…). J’ai meme été amené à acheté un flash UNIQUEMENT pour sa cellule infra rouge permetant une aide a l’autofocus (en effet le systeme par petit flash successif ne me conviens pas du tout et je desactivait l’emission de flash). Donc je me demandais s’il existait des petit boitier se montant sur la griffe du flash et dont le role serai justre d’emetre un faisceau infra rouge pour aider les cellules autofocus de l’appareil ??
    je ne trouve pas… merci pour l’aide !
    Fred

    25 septembre 2012
    • Je suis surpris d’apprendre qu’il y a des pbles d’autofocus en basse lumière sur un 7D…vu le prix. Je me suis longtemps arraché les cheveux avec mon réflex Olympus E520 et son autofocus quasiment toujours à côté de la plaque en basse lumière ( à côté de la plaque veut dire que le cliché est « soft », pas flou, mais insuffisant pour l’esprit comme disait mon prof de physique..), jusqu’à ce que j’active la fonction Live View avec autofocus en détection contraste ( et mon de phases comme l’AF du viseur) et bingo…le cliché toujours top ! J’en conclus que ces AF de détection de phases c’est pas vraiment ça, ou alors celui de mon Olympus est plutôt paresseux. Mais voir que l’AF en Live View est toujours pile ne me rend pas heureux, car ce n’est certainement pas pour cette fonction que j’ai acheté un réflex, pour moi réflex c’est plaisir viseur optique et pas tenir un boitier à bout de bras en tirant la langue. Que reste-t-il alors ? La mise au point manuelle ? Quelqu’un a déjà essayé sur un viseur numérique, lol ?
      Il fut un temps heureux où sur les boitiers argentiques on trouvait non seulement des viseurs magnifiques mais également un verre de visée avec grille et un système de deux images devant correspondre pour faire la mise au point manuelle . J’avais ça sur mon Olympus OM1, que Dieu bénisse ce petit bijou d’ingéniosité humaine. Il est possible d’installer ça sur un boitier numérique, et on se demande pourquoi les fabricants ne le montent pas systématiquement ou du moins le proposent en option. Pour les curieux c’est là : http://www.focusingscreen.com/index.php
      ou là pour leurs concurrents américains :
      http://www.katzeyeoptics.com/page–Custom-Focusing-Screens–store.html
      Si quelqu’un ici a déjà installé ce genre de verre, cela me ferait plaisir de lire un retour, sinon je commanderai à mes risques et périls ;-)
      merci à tous et à Laurent pour son travail.

      13 janvier 2013
  • …et en me relisant je m’excuse pour les innombrables fautes de frappe, d’orthographe et de grammaire… argl !
    Fred

    25 septembre 2012
  • Pour ceux qui on un AF qui ne fonctionne plus,je viens d’avoir le meme probleme sur mon 450D, plus AF sur mon objectif 18-55.
    J’ai cherché sur le net des infos, et j’ai trouvé!!
    Dans l’objectif il y a un cicuit flexible qui etait coupé en deux… ca ressemble à une nappe en plastique translucide de couleur orange dans lequel il ya des pistes en cuivre.
    Il parrait de c’est un defaut courant de ces objectifs…
    La bonne nouvelle c’est que la piece est facilement trouvable sur ebay (avec les mots clé: flex cable canon) environ 4 euros.
    Par contre il ne faut pas avoir 2 mains gauches pour le demontage/remontage de l’objectif…
    Des videos trainent sur youtube qui expliquent la manip.
    Voila.

    19 octobre 2012
  • Très intéressant comme article.
    Merci bien de nous partager ton expérience!

    3 novembre 2012
  • J’ai une petite question également, le 60D possède un AF 9 points de type croisé, sur l’image en haut on voit que les collimateurs carrés sont de type croisé, or dans le viseur d’un 60D il me semble qu’on voit exactement celui du 450D de l’image, comment peut t’on reconnaitre que c’est un AF croisé, ne devrait t’il pas avoir que des carrés comme le collimateur central, il me semble que c’est le cas sur le 7D.

    Merci pour vos infos.
    Dernier article de tolemys : Salon de la Photo 2012

    11 novembre 2012
  • bonjour laurent,

    Première chose merci pour ton blog je débute ds la photo et j’ai suivi tes conseils a la lettre (apprendre par cœur la doc du boitier,utiliser le format raw ….. ) ;-) au passage merci aussi pour la traduction du livre de Thomas Teuthard, tout ca étant dit j ai une petite question sur la mise au point et le choix du mode af :
    en mode « af-c et af-s » y a il un intérêt a utiliser un point af sélectif ? le point af dynamique n’est pas tout le temps approprié ?

    Merci d’avance pour ta ou les réponses

    appareil : nikon D3100

    2 décembre 2012
    • si le sujet est petit, ou s’il ne bouge pas trop, il se peut qu’utiliser une zone af dynamique soit contre productif: l’appareil pourrait prendre en compte des éléments de l’image voisins du sujet mais pas du tout à la même distance ! en règle générale on limite le nombre de points pour limiter les « erreurs de jugement » de l’appareil photo.
      Dernier article de Lpef : Une mise au point sur l’autofocus

      21 décembre 2012
      • merci lpef
        très bon article sur ton site !!!!

        30 décembre 2012
  • Bonjour Laurent

    Merci pour toute c’est explication j’ai tout compris

    15 décembre 2012
  • Merci j’avais pas bien cerné les fonctions du One Shot et du Al Servo.

    ;)
    Dernier article de bertrand : KickScooterPark

    12 février 2013
  • Super artice auquel vous pourriez rajouter le focus peaking de sony, une nouveauté qui en fait un must pour la mise au point manuel…

    18 juin 2013
  • Article très intéressant qui m’a fait prendre conscience que je n’avais pas compris les 2 modes d’AF.
    Merci Laurent

    30 juillet 2013
  • Bonjour,
    Pourriez-vous m’expliquer comment agit l’autofocus quand les mouvements du sujet sont tellement rapides qu’il n’est pas possible d’ajuster un collimateur sur ce sujet ( exemple : oiseau en vol) Est-ce que l’autofocus se dirige automatiquement vers le sujet en mouvement ? Si oui, est-ce valable pour tous les AF ?
    Merci d’avance

    31 juillet 2013
  • Bonjour
    Je trouve votre site formidable, très bien réalisé avec un contenu complet et très bien expliqué…
    Toutefois, je n’ai pas trouvé de réponse à la question que je me pose en ce moment :
    Peut-on rendre une photo ou plutôt une recette :-) (format RAW) nette au développement alors qu’elle est flou (mauvais choix de collimateur) ?
    Merci

    9 septembre 2013
    • Bonjour Manu,
      Malheureusement, le défaut de mise au point est l’une des seules choses qu’on ne puisse pas corriger du tout au post-traitement.

      9 septembre 2013
      • Merci Laurent pour votre réponse :-)

        2 novembre 2013
  • Bonjour,

    Je connaissais déjà un peu le système des collimateurs etc..mais votre article soulève les problèmes que je rencontre souvent relatifs à la mise au point via l’autofocus, en particulier sur les sujets en mouvement.

    Merci beaucoup pour cet article récapitulatif !

    16 septembre 2013
  • Bonjour Manu et les tous les autres,
    je suis une passionnée de photo, mais j’ai encore beaucoup à progresser
    Mon site http://www.sylviehdphotography.com et ma page facebook : SDH Photo
    Dans un premier temps, j’utilisais tous les colimateurs de mon 5Dmii, et on m’a dit à plusieurs reprises que le central était plus « fort » et qu’il valait mieux faire la mise au point avec lui, quitte à « glisser ». je viens enfin de comprendre comment s’utilise tous les collimateurs : merci, je ne connaissais pas les colimateurs « verticaux » et « horizontaux ».
    A la vue de mes photos, vous est-il possible de détecter quels problèmes de focus je rencontre ? apparemment … j’ai qq pb de ce côté là … j’en suis à me demander si je ne devrais pas faire un réglage sur mon appareil et mes objectifs … en tous cas, j’espère qu’il ne me faut pas une nouvelle paire d’yeux …
    Merci d’avance pour vos réponses et commentaires

    23 octobre 2013
    • Bonjour Sylvie,
      De mes yeux amateurs, j’ai aimé votre site et vos photos et je n’ai remarqué aucuns problèmes de focus… Mais je ne suis pas non plus un expert…
      J’ai surtout apprécié la partie portrait qui, de mon point de vue, est la plus « parlante »… J’ai également apprécié la partie noir et blanc…

      2 novembre 2013
  • Bonjour , je comprends bien ton article mais moi j’ai plusieurs difficultés car je photographie plusieurs choses différentes , les chevaux au travail ainsi que la photo de bb ou d’enfant et j’ai du mal à faire la mise au point sur deux personne en même temps

    30 octobre 2013
  • Bonjour Laurent

    Lorsque je fais la mise au point avec recadrage, et que je visualise ma photo sur mon ordi, le point AF n’est pas là où j’avais fait la mise au point –
    Y a t-il un réglage à faire – j’ai un Nikon D7000- je suis en AF-S – AF automatique
    Merci
    Cordialement

    7 novembre 2013
  • bonjour, encore un terme que je découvre, par contre il ne figure pas dans le livre notice du nikon d5100
    bonne journée

    26 novembre 2013
  • Actuellement j’ai toutes les peines du monde à contrôler l’AF de mon 70D. Il est très nettement moins bon (un comble!!!) que feu mon 40D en faible luminosité (et quand je parle de faible luminosité c’est genre une fin d’après-midi d’automne, ensoleillée, un comble je vous dis!). L’AF patine beaucoup en visée optique (moins en live view) ce qui est extrêmement problématique car justement en faible luminosité (et pire, avec des faibles profondeurs de champ) on a bien du mal à se rendre compte en effet de la netteté du sujet. Si on dispose de temps et que le sujet est peu mobile passe encore, on peut faire des tentatives en mode manuel mais sur le reste c’est une calamité. Je m’en mords un peu les doigts, il aurait mieux valu opter pour le 7D (prix sensiblement les mêmes) ou le 6D m’est avis (au final moins de collimateurs n’est pas un mal si ces quelques collimateurs sont efficaces en conditions difficiles!!!) car pour ce qui est de la réaction et du gain de temps (notamment en photo animalière) c’est pas trop ça! Moi qui comptais dessus question rapidité en fait il faut des conditions optimales pour s’en servir et utiliser le plus souvent la visée écran ou le mode manuel. Autrement dit rien de simple avec des toutes petites bébêtes qui bougent tout le temps! ;)
    A moins qu’il ne supporte pas l’hiver LOL

    5 décembre 2013
  • Bonjour à tous,

    Article très intéressant, je viens de découvrir qu’il y avait des collimateurs rectangulaires et d’autres carrés!
    Sinon, je ne comprends pas la fin « Si votre sujet n’est pas situé sur un de vos collimateurs, vous allez être obligé d’employer cette technique. Vous devez pour cela employer le mode One Shot / AF-S décrit plus haut. Il s’agit tout simplement de :

    mettre au point sur votre sujet
    verrouiller cette mise au point en gardant le doigt appuyé à mi-course sur le déclencheur
    recadrer votre image comme vous le souhaitez avant de déclencher »

    J’aimerais comprendre car j’ai déjà eu le cas où je suis obligée de ne pas composer mon image exactement comme je voudrais car il faut faire correspondre la zone que l’on veut nette avec un des collimateurs. Ok on fait la MAP et on la verrouille, mais concernant le recadrage on est obligé d’avoir un des collimateurs sur la zone que l’on veut nette, sinon je ne comprends pas comment l’appareil peut savoir que par exemple c’est l’œil de mon chat que je veux de net, quoi que je fasse je dois avoir un collimateur sur l’œil du chat même en ayant verrouillé la MAP?

    25 janvier 2014
  • Bonjour,
    Je tiens à vous remercier pour cet article très interressant et constructif.
    Cependant, je peine toujours à réponde à une interrogration. Est ce qu’on est obligé de choisir un seul colimateur plutot que plusieurs ?
    le cas contraire permettera de photographier deux objets espacés (et donc inaccessibles par un seul point AF) à distance différente de l’objectif; ou de mettre en focus deux yeux dans la cas d’un portrait en plan serré.
    Comment faire, si c’est possible, de choisir deux ou plusieur points AF pour prendre une photo ?
    Merci à vous !
    PS: je suis en possession d’un reflex nikon D90.

    9 mars 2014
    • Bonjour Youssef,

      La mise au point se fait forcément sur un seul endroit, et donc il n’est pas possible de sélectionner plusieurs collimateurs pour dire à l’appareil : « fais la mise au point ici et là ». Quand tu sélectionnes le choix du collimateur automatique et que 2 collimateurs ou plus s’illuminent, c’est simplement qu’ils sont à la même distance.

      Pour avoir 2 endroits différents nets, il faut augmenter la profondeur de champ ;)

  • Bonjour,

    Article très bien expliqué, merci !!!

    J’ai fait des photos en soirée sombre avec des danseurs de toutes les couleurs (noir, blanc,jaunes)… mais j’ai du passer en mise au point manuelle, car le AI SERVO certe fesait la mise au point en continue mais même avec mon objo 50mm f/1.4 il m’était difficile à faire une bonne mise au point a chaque fois…

    Vous avez un conseil pour cela ???

    Cordialement !!! (Votre site est génial)

    6 mai 2014
  • Bonjour, j’ai un 6D et un flash externe Yongnuo YN 560 III. Quand c’est trop sombre, l’autofocus ne fonctionne pas et donc pas de flash déclenché. Comment puis-je faire? Il me semble qu’avec le 600D que j’avais avant (et flash interne) l’autofocus se faisait même dans le noir.
    Merci.

    23 mai 2014
  • J’en apprends à chaque fois ! Merci pour cet article !

    2 juin 2014
  • Merci pour tes cours tres claire, surtout pour les débutant comme moi.

    10 juin 2014
  • Bonjour,
    J’ai un Canon EOS 450D. Je n’arrive pas a sélectionner tous ou un des collimateurs de mon autofocus.
    Si quelqu’un peut m’expliquer comment décider manuellement quel collimateur choisir. J’ai beau essayer comme dans mon mode d’emploi, rien ne marche. Y a t il un réglage a changer? Merci pour votre aide.

    14 juin 2014
    • Salut, j’ai un canon 1100d, je ne sais pas si c’est la même chose pour toi mais il y a une touche avec un carré et des points qui représentent les collimateurs. Appuie dessus, regarde dans le viseur et tourne la molette ou avec un autre moyen. Sur le miens, le collimateur sélectionné est en rouge. J’espère t’avoir aidé. La question doit être résolu sur internet

      18 juin 2014
  • Bonjour,
    Si le sujet est immobile et le photographe en mouvement (dans un bateau,un train etc ),est ce que les situations sont identiques ?
    merci d’avance
    Cordialement
    roland.boussemart@free.fr

    30 juillet 2014
  • Bonjour
    …..et merci pour ces éclaircissements !
    Mais alors, pourquoi ne pas rester en AF-C en permanence ?
    Qui peut le plus peut le moins !
    A moins que le AF-S soit exclusivement dédié aux sujets statiques …

    5 août 2014
  • Très intéressant . Simple et clair. chaque conseil est un pas de plus vers une meilleure utilisation de son appareil.
    J’ai particulièrement apprécié la rubrique AUTOFOCUS.
    Bravo et merci
    Fakir

    11 août 2014
  • je viens d’avoir un Canon EOS 1200D ; je voudrais acheter un Zoom pour faire des photos essentiellement animalières ou de sports, des paysages ; Quoi prendre ? Quel est le bon compromis ? Je débute !

    17 août 2014