L’hyperfocale

10 janvier 2011

On a pas mal parlé de profondeur de champ précédemment, et comment jouer avec pour obtenir un flou d’arrière-plan ou même un flou d’avant-plan. Mais si vous souhaitez maximiser la profondeur de champ intelligemment, notamment si vous faîtes de la photo de paysage ou de reportage, il vous faut connaître l’hyperfocale.

(Je vous conseille de lire et de comprendre les articles que je donne en lien ci-dessus avant de vous attaquer à celui-ci, ce sera plus logique et plus simple ;) )

Oui, encore un nom barbare :D Rassurez-vous, on va y aller doucement, ça ne fera même pas mal :P Et le jeu en vaut la chandelle, car en connaissant et en utilisant l’hyperfocale, vous pourrez obtenir la plus grande zone de netteté possible. Et oui, c’est un peu plus compliqué que de mettre au point à l’infini ! En photo de paysage par exemple, il est assez important d’intégrer un avant-plan à l’image pour lui donner de la profondeur et d’augmenter son impact. Or en mettant au point à l’infini, vous obtiendrez souvent un avant-plan flou, ce qui n’est pas le but. L’hyperfocale va vous permettre de changer ça.

Paysage pris en hyperfocale

Un exemple de ce que permet de faire l'hyperfocale : un paysage net de l'avant-plan jusqu'à l'infini (Licence CC BY-NC-SA jordi puig)

L’hyperfocale c’est quoi ?

Quand la mise au point est effectuée sur la distance hyperfocale, la profondeur de champ s’étend de cette distance hyperfocale jusqu’à l’infini.

Autrement dit, c’est la distance entre l’appareil photo et le début de la zone de netteté quand la mise au point est faite sur l’infini.

Autrement dit, faire la mise au point sur l’hyperfocale (c’est-à-dire à un endroit qui est situé à cette distance hyperfocale) permet d’obtenir la plus grande zone nette possible sur l’image.

Explication de l'hyperfocale

Voici ce qui se passe quand on effectue la mise au point à la distance hyperfocale.

Par quoi est-elle influencée ?

Elle est influencée par la longueur focale (50mm, 100mm, etc…), l’ouverture que vous avez choisie (f/2.8, f/5.6, f/22, etc…) et ce qu’on appelle le cercle de confusion (dont on ne va pas se préoccuper pour le moment car c’est assez complexe). Je ne vous donnerai pas la formule mathématique qui pique les yeux, car elle ne vous servirait à rien :D (si vous êtes matheux, vous pouvez consulter la page Wikipédia sur l’hyperfocale ;) )

Pourquoi ça fonctionne comme ça ?

Une autre chose qu’il faut savoir pour bien comprendre est que la profondeur de champ ne se répartit pas de manière uniforme en avant et en arrière de l’endroit où vous avez fait la mise au point (que nous appellerons « sujet » dans la suite de cet article). En réalité, 1/3 de la zone de netteté se situe devant votre sujet, et 2/3 derrière. Et vous allez voir que cela va beaucoup nous aider pour utiliser l’hyperfocale.

Profondeur de champ

Répartition de la profondeur de champ autour du sujet

Comment l’utiliser concrètement ?

C’est là qu’on a un léger problème : autant sur les anciennes optiques du temps de l’argentique, l’hyperfocale était souvent indiquée, et il suffisait de régler son optique dessus. Autant maintenant, cette bonne habitude s’est perdue, et il paraît donc impossible de l’obtenir simplement sans faire un complexe calcul mathématique. Mais bonne nouvelle, il y a une astuce ;)

Quand vous faîtes la mise au point à l’infini, la distance hyperfocale est en fait le point net le plus proche de vous. Comment procéder simplement :

  • Faites un cliché en mettant au point à l’infini.
  • Regardez le résultat : le point net le plus proche de vous est l’hyperfocale.
  • Refaites le même cliché en mettant au point sur l’hyperfocale plutôt que sur l’infini.
  • L’image est toujours nette jusqu’à l’infini, mais en plus vous avez gagné 1/3 de la zone de netteté, entre vous et ce point d’hyperfocale.

Cette technique vous permet d’obtenir un avant-plan net sur des photos de paysage. En pratique, on se contente bien souvent de mettre au point à environ 1/3 de la hauteur de l’image, ce qui est légèrement moins efficace mais beaucoup plus intuitif.

Ou mettre au point un paysage ?

Voici où mettre au point un paysage !

Attention, comme la distance hyperfocale n’est valable qu’à une longueur focale et à une ouverture donnée, il vous faudra refaire l’exercice à chaque fois que vous changez un de ces deux paramètres, c’est-à-dire quand vous zoomez/dézoomez ou quand vous changez l’ouverture !

Si vous souhaitez connaître l’hyperfocale plus précisément, il vous faudra la calculer. Il existe des tables permettant de connaître cette distance selon la longueur focale et l’ouverture, mais c’est un peu fastidieux. Il existe également un excellent calculateur d’hyperfocale : impossible à emmener sur le terrain, mais je vous conseille fortement de le tester pour mieux comprendre ! C’est en anglais mais c’est très simple : il suffit de sélectionner son appareil, la longueur focale, l’ouverture, et la distance du sujet (ne pas oublier de régler en mètres). Vous obtenez ensuite la distance du début et de la fin de la zone de netteté, ainsi que la distance hyperfocale.

Personnellement, j’utilise une application sur mon téléphone qui me permet de la connaître d’une façon similaire au calcul ci-dessous, mais c’est optionnel : la technique simple consistant à mettre au point à 1/3 de la hauteur de l’image vous permettra la plupart du temps d’obtenir des clichés nets de l’infini jusqu’à vous.

Ce qui est assez étonnant, c’est que grâce à cette distance, on peut obtenir des images totalement nettes même à grande ouverture. Par exemple, avec un 50mm f/1.8 réglé à son ouverture maximale (f/1.8 donc), l’hyperfocale est située à environ 70m. Donc si je mets au point à une distance de 70m, l’image sera nette de l’infini jusqu’à moi. Attention, rappelez-vous la définition plus haut : tout sera net à condition que l’élément le plus proche de moi visible sur le cliché soit à une distance d’au moins 35m (la moitié de l’hyperfocale).

Ces distances paraissent énormes, mais dans un cas plus classique avec un 20mm réglé à f/11, l’hyperfocale ne sera que de moins de 2 mètres ! Dans ce cas, il faut donc faire la mise au point non pas sur l’infini, mais à environ 2 mètres de distance, pour que l’image soit nette de l’infini à une distance d’un mètre de vous (la moitié de l’hyperfocale, toujours). Étonnant non ?

En résumé

J’ai conscience que ce concept est légèrement complexe, mais il est très utile car il vous permet d’obtenir une netteté étonnante sur la totalité de votre image, ce qui est parfois indispensable, notamment en photo de paysage. A l’heure du numérique où la plupart des optiques ne sont pas dotées d’une échelle des distances permettant simplement de mettre au point sur l’hyperfocale, il faut donc savoir comment l’utiliser.

Vous pouvez donc la calculer précisément grâce à des tables ou encore à un calculateur en ligne, mais le plus simple est de mettre au point à 1/3 de la hauteur de l’image ;)

Si vous avez des questions, laissez un commentaire ci-dessous, et si ce n’est pas encore fait, abonnez-vous à la newsletter pour recevoir mon guide gratuit :)

Recherches utilisées :

hyperfocale, distance hyperfocale, hyperfocale calcul, hyperfocal, hyperfocale photo, photo hyperfocale, hyper focale, calcul hyperfocale

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants.

Téléchargez-le tout de suite !

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge

113 commentaires

  • Encore merci. C’est possible de connaitre le nom de l’appli sur téléphone pour le calcul ?

    10 janvier 2011
  • Même question. Merci Laurent.

    10 janvier 2011
  • J’ai trouvé ceci:
    http://www.dofmaster.com/

    10 janvier 2011
  • Et bien si j’avais su cela ne serait-ce que 2h plus tôt je ne me serait pas embêté toute la soirée pour ma sortie photo en ville …

    10 janvier 2011
  • J’utilise Photo Tools pour Android : en plus du calcul de l’hyperfocale, il y a quelques outils bien utiles comme des calculs d’exposition, de flash, les heures de lever/coucher de soleil, les phases de la lune, une charte de température des couleurs, … Bref un outil assez complet ;)

    10 janvier 2011
  • « le plus simple est de mettre au point à 1/3 de la hauteur de l’image » => je ne suis pas sûr que la phrase soit très compréhensible peut être que « faire la mise au point à 1/3 de la hauteur de l’image » serait mieux ?

    sinon je ne suis globalement par d’accord avec l’article. L’usage premier de l’hyperfocale c’est pour faire du reportage à la volée, dans la rue. C’est à dire pouvoir déclencher sans avoir besoin de faire la mise au point (à partir du moment où le sujet est dans la zone de netteté) encore plus quand l’AF n’existait pas. Pour du paysage je n’en vois strictement pas l’intérêt vu que dans ce cas on bien le temps de peaufiner sa mise au point, contrôler la profondeur de champ (et la règle de faire la mise au point au tiers ne me paraît pas applicable à tout type de paysage).

    Il manque aussi un élément dans le calcul de l’hyperfocale c’est la taille du capteur car elle sera différente entre un FF et un APS-C par ex.

    Calculer l’hyperfocale c’est bien et effectivement l’appli DOFMaster qui fonctionne par ex iPhone le permet mais à moins de se balader avec un mètre mesureur dans la poche ça ne me semble guère utilisable en pratique.

    Ex : avec un nikon et un 50mm à f16, la mise au point doit être faite à 7,86m pour être à l’hyperfocale.

    Plus grave même si on arrive à faire la mise au point pour être à l’hyperfocale il n’y a aucun moyen de contrôler par la suite que la mise au point n’a pas varié et donc que l’on n’est plus à l’hyperfocale.

    Avec les anciennes focales et un capteur FF c’est beaucoup plus simple puisqu’une fenêtre permet de se mettre directement à l’hyperfocale (il faut mettre le symbole infini sur l’ouverture choisie) et de connaître la distance minimum pour être dans la zone de netteté. De ce point de vue les nouveaux objectifs (chez Nikon en tout cas) sont une vraie régression.

    On pourrait rêver que nikon (ou canon) introduise dans le firmware de ses réflex une fonction qui permettent de régler automatiquement l’hyperfocale et d’afficher la distance à laquelle débute la zone de netteté en fonction de l’ouverture choisie (fonctionnalité tout à fait possible puisque tous les objectifs sont maintenant motorisés). Le problème c’est que l’hyperfocale est une fonction tellement mal connue qu’il n’y a pas vraiment de demande.

    10 janvier 2011
    • y a un truc pour la repérer… à condition de pas avoir de lunettes…

      on fait la mise au point sur des nuages au loin… ca represente l’infini , on recadre le sujet et le colimateur on le mets à l’endroit net juste avant la partie floue… et là c’est l’hyperfocale ou plus exactement ca l’approche.

      19 octobre 2013
  • Bonsoir est il possible de mettre ce programme sur n’importe quel téléphone portable ou bien faut il qu’il ait des fonctions particulières merci pour vos éclaircissements.

    10 janvier 2011
    • Il faut que tu puisses installer des applications sur ton téléphone, donc un portable sous Android ou iPhone principalement.

      10 janvier 2011
  • J’ai lu dans un bouquin de technique photo réalisé par un photographe américain (Freidman je crois) que le plus pratique (par belle lumière) était de :
    - Fermer le diaphragme à 22
    - Focale à 24mm
    - Faire le point sur n’importe quoi pourvu qu’il soit situé à 2 mètres de l’appareil photo (et dans la même lumière).
    - Garder le doigt sur le déclencheur à demi enfoncé
    -Recadrer et shooter.

    10 janvier 2011
    • Si on regarde avec le calculateur de profondeur de champ, cette méthode donne une profondeur de champ qui s’étale de 0,6m à l’infini (sur un capteur plein format). Pas mal, mais l’hyperfocale est un peu plus proche, à 87 cm précisément ;) Mais effectivement ça peut fonctionner, si tu as assez de lumière pour shooter à f/22 et que tu veux shooter à 24mm ;)

      10 janvier 2011
  • Bonjour,
    Q’entendez-vous par mise au point sur « l’infini » ?
    Est-ce le 8 couché, qui n’est pas sur mon objectif, ou le point le plus loin du paysage ?
    Merci de votre réponse.
    René

    10 janvier 2011
    • C’est le 8 couché sur les objectifs qui en disposent, mais une mise au point sur l’horizon suffit :)

      11 janvier 2011
      • pour les anciens objectifs qui en disposent le symbole de l’infini (le huit couché :-)), pour être à l’hyperfocale sur un capteur 24*36, ne doit pas être positionné sur le repère central indiquant la distance de mise au point mais sur le repère gauche correspondant à l’ouverture choisie (typiquement f16 ou f11), le repère droit permettant de lire pour la même focale la distance mini à partir de laquelle la mise au point est nette.
        Voir l’illustration de Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Lens_aperture_side.jpg

        11 janvier 2011
  • J’essaie de m’abonner plaisir de photographier mes coordonnées sont exactesquand jee veux cliquer pour confirmer ça ne fonctionne pas
    Dneise

    11 janvier 2011
  • Un article encore bien intéressant qui fait visiblement jazzer :)
    Je voulais simplement te dire merci Laurent, car j’en ai lu pas mal des articles sur l’hyperfocale et je dois dire que le tiens à l’avantage (même si apparemment il manque de précision) d’être extrêmement pédagogue et accessible.
    De surcroit, maintenant que j’ai bien compris les « techniques faciles à mettre en oeuvre » pour trouver l’hyperfocale, j’ai bien envie de les mettre en pratique pour tester cela.

    11 janvier 2011
  • L’article fait débat, mais pour ma part, avec un niveau « débutant qui se débrouille bien avec les concepts d’ouverture, vitesse, mise au point) je trouve la technique de la MAP au 1/3 facile à utiliser et globalement elle fonctionne bien!
    Je l’utilise pour les paysages, et c’est pratique pour avoir un max de netteté.
    Merci encore pour cet article, parce que c’est toujours très pédagogique, clair et concis.
    J’ai d’ailleurs donner le lien du site à un ami qui achète son 1er reflex dans quelques jours, et cela devrait bien l’aider!

    11 janvier 2011
  • BJR? J’ai un problème, pour effectuer un autoportrait, mon fond est net mais moi je sors flou lol.J’ai utilisé un retardateur J’ai un 50mm 1.4 merci de votre aide

    23 janvier 2011
    • Et bien c’est parce que la mise au point est faite sur l’arrière-plan probablement. Il suffit de la faire sur toi. Soit tu utilises une télécommande, soit tu fais une mise au point manuelle au préalable en évaluant à quelle distance tu seras de l’appareil. Mais si ta profondeur de champ est faible, tu ne seras pas exactement au point de netteté, donc la seule solution sera une télécommande ;)

      23 janvier 2011
  • Rebonjour Laurent!

    Peux tu me dire s’il est possible avec l’hyperfocale d’avoir une personne en très gros plan et au fond une personne en plan générale, les deux nets? (style Citizen Kane, Sergio Leone, etc) Merci!

    4 février 2011
    • Et bien, a priori oui, les réglages à effectuer dépendront pas mal de la distance de ton sujet par rapport à l’appareil. Autrement dit, il faudra peut-être fermer pas mal le diaphragme ;)

      5 février 2011
  • Bonjour a tous.

    J’ai une petite question qui me tarode depuis un moment au sujet de l’hyperfocale.
    Hormis pour jouer sur la quantité de lumière qui va frapper le capteur, quel est l’interet de jouer sur la focale, vu que l’on peu être net du premier plan a l’infini à 2.8 comme à 22 ?
    Un subtilité que je n’ai pas saisi encore surement.

    Merci d’avance
    Djey

    25 février 2011
    • Jouer sur l’ouverture va quand même modifier ta profondeur de champ. Par exemple, à 20mm et f/2.8, pour que ton image soit nette du premier-plan à l’infini, il faudra que le premier-plan soit quand même à plus de 3,5m de toi ! (ce qui n’est pas rien)
      Par contre, si tu fermes à f/8 par exemple, le premier-plan devra être au minimum à 1,3m de toi, et si tu fermes à f/16 tu n’auras besoin que de laisser 60cm entre toi et le premier-plan !

      25 février 2011
  • Bonjour, si je comprends bien , pour une photo de paysage , on fait la mise au point au 1/3 de la distance du point le plus loin ou au 1/3 de la hauteur de la photo, mais quid de la profondeur de champ ? Vaut-il mieux avoir une grande profondeur de champ pour voir  » le fond de la photo » ? Car si on met une faible ouverture f/5 ( par ex) , on risque d’avoir un arriere plan flou alors que je recherche une nettete sur l’infini aussi…
    A l’aide !

    17 juin 2011
  • C’est exactement la question que je me posais…

    « Pour une photo de paysage , on fait la mise au point au 1/3 de la distance du point le plus loin ou au 1/3 de la hauteur de la photo ? »

    Tu proposes la 2ème solution mais pour moi la première serait plus logique. De plus, j’ai lu sur un certain site « concurent » que je lis régulièrement, autant que le tiens, j’ai lu ceci sur un article concernant l’hyperfocale :

    « My preferred f-stop is f11 as I find that this gives you the maximum depth of field without any diffraction occurring. »

    J’ai en effet pensé à la qualité de certains objectif qui détériore l’image quand le diaph est trop ouvert ou trop fermé… J’ai hate de tester. Mais peux-tu répondres à ma première question stp ? Merci !

    28 juillet 2011
  • Bon d’accord mais il y a quand même pas mal de choses qui me chiffonne , pour un paysage encore faut-il avoir un premier plan, deuxièmement les conditions de lumière contraste des deux plans etc sont rarement les mêmes donc le couple vitesse/diaphragme pas le même, et troisièmement il faudrai faire un recadrer et centrer, et de plus si veut le faire au poil il faut peut être désactiver la mesure évaluative ? Alors ?? Quid – Merci

    11 août 2011
    • Bonjour Philippe,

      Tu soulèves plusieurs problèmes très différents, je vais les traiter dans l’ordre.

      Tout d’abord, la question du 1er plan est importante. A mon sens, il est primordial en photo de paysage, et si tu n’en as pas, il faut en trouver un ! Ca renforce énormément l’impression de profondeur et donne une importante notion d’échelle.
      Si jamais tu n’as vraiment qu’un arrière-plan lointain (« à l’infini »), la question de l’hyperfocale ne se pose pas, il suffit de faire la mise au point sur le lointain.

      Concernant les conditions de lumière, il est vrai que gérer le contraste en paysage n’est pas chose facile. Je te renvoie vers mon interview de Madame Oreille, dans laquelle je parle un peu de ce sujet, et dans les commentaires où il y a encore plus d’éléments pour y répondre.

      Tu n’es pas obligé de recadrer, tu peux aussi utiliser un autre collimateur que celui du centre. Je te suggère mon article sur l’autofocus pour en savoir plus ;)

      La mesure évaluative fonctionne globalement assez bien pour les paysages je trouve.

      11 août 2011
  • Pour ceux qui n’ont pas de téléphone androïd ou iphone like, j’ai trouvé une application java pour mon petit téléphone portable qui calcule la profondeur de champs et qui donne l’hyperfocale :
    http://www.jibble.org/dofcalc/

    12 août 2011
  • OK Laurent, j’ai un premier plan (Si j’ai pas, évaluative sur l’infini), j’utilise l’un des collimateurs sur l’écran pour l’attraper , il est au tiers de l’image … Imppécable tout va bien sauf que la lumière n’est pas du tout la même sur mon premier plan que pour mon arrière plan (ça arrive tout le temps, exemple un massif de fleurs bien éclairé et un montagne au loin avec un éclairage variable, ou autres) , j’ai donc un petit problème car pour mon image j’ai deux couples vitesse/diapgramme, un pour mon objet que le collimateur à attrapé et l’autre que je n’ai pas pu attraper parce que j’étais occupé avec l’autre et donc il est pas vaiment ajusté, et donc in fine mon premier plan sera pile poil, mais mon arrière plan probalement pas, il sera peut être net, mais pas correctement exposé donc au choix trop clair ou trop foncé?! Voilà, j’espère avoir été plus clair qu’hier.. Merci.

    12 août 2011
    • Oui Philippe, j’avais bien compris ta question, équilibrer l’exposition entre le ciel et le sol est un problème récurrent en photographie, et comme je te l’ai dit il y a quelques éléments de réponse dans l’interview de Madame Oreille et dans les commentaires.
      Tu peux choisir de photographier un jour plus nuageux, ou aux golden hours, ou alors d’utiliser un filtre dégradé neutre (ce serait un peu long d’expliquer son fonctionnement ici, mais je pourrais peut-être faire un article là-dessus tiens).

      12 août 2011
  • Bonjour,
    sur mon objectif je n’ai pas d’echelle de distances, et surtout pas de repaire pour la mise au point à l’infini.

    Comment proceder dans ce cas pour etre sur d’avoir une vraie mise au point sur l’infinit ?

    2 septembre 2011
    • Si tu fais la mise au point sur quelque chose d’assez lointain (à 1km ça suffit largement, genre une montagne au loin par exemple), tu peux être sûr que la mise au point sera faite sur l’infini. Tu peux la faire sur le ciel, mais ton appareil n’arrivera pas à le faire s’il n’y a aucun nuage ;)

      2 septembre 2011
      • Bonjour,

        desolé pour avoir mis tout ce temps pour repondre et encore merci pour ta reponse :-)

        J’avais essayé de faire la mise au point sur un point precis d’un nuage.
        Une fois la mise au point (à l’infini) effectué par l’appareil j’ai mis un repere sur l’objectif.

        J’ai refait la mise au point sur le même nuage et au meme endroit mais à chaque fois, je ne tombe pas sur les repaires que j’avais placé sur mon objectif.

        Pourtant logiquement je devrais toujours avoir ma mise au point à l’infini au même endroit non ???

        Enfin j’arrive pas à comprendre pourquoi je ne tombe pas a chaque fois sur mes repaires

        Merci

        17 septembre 2011
  • Encore merci Laurent, je ne connaissait pas ce mot..
    hyperfocale , je te tiens desormais..^^
    bon dimanche chez vous

    11 septembre 2011
  • Bonjour,

    Il y’a quelque chose qui me turlupine depuis des mois et des mois depuis que j’ai entendu parlé de l’Hyperfocale…

    Si 1/3 de la zone de netteté se situe devant votre sujet, et 2/3 derrière, comme tu l’expliques très bien ici, comment est-ce possible qu’en faisant la mise au point à 1,5 m de nous, le champ de netteté puisse s’étendre jusqu’à l’infini ?

    Cela dit, très bon sujet, sujet qui m’a toujours intéressé mais que je n’ai jamais réussi à comprendre parfaitement… Et même en pratique, mon arrière plan parait toujours relativement flou….

    12 septembre 2011
  • Mais c’est complètement énorme ! Je connaissais l’hyperfocale mais je ne savais pas qu’il y avait une méthode autre que le calcul pour l’obtenir. Merci beaucoup.
    Dernier article de Guillaume E : [Chronique] Insectes de haut vol

    22 septembre 2011
  • Bonjour,
    Est ce que c’est possible de nous faire une vidéo expliquant mieux à mon sens le thème de l’hyperfocale ??

    29 septembre 2011
    • Pourquoi pas, une vidéo réalisée avec un reflex pourrait peut-être mieux exprimer le sujet.

      Qu’est-ce que tu ne comprends pas exactement Sam ?

      30 septembre 2011
      • A vrai dire j’arrive à intégrer très bien la notion d’hyperfocale, mais malheureusement je ne possède pas d’appareil reflex numérique donc je ne peux pas vraiment pratiquer pour comprendre certaines subtilités relatives à l’hyperfocale et notamment par rapport à la mise au point qui permet d’aboutir au résultat nette souhaité.
        En fait, j’ai essayé de regarder sur internet et je n’ai trouvé que des vidéos en Anglais assez incompréhensibles, donc je pense que tu peux ouvrir le bal avec une vidéo sur le thème de l’hyperfocale en Français ;)

        3 octobre 2011
  • Faire la mise au point au 1/3 de la hauteur de l’image, soit…En somme au 1/3 de ce que l’on voit dans notre viseur ou écran de visée au moment de la prise de vue.Donc il faut faire un choix du bon collimateur autofocus de notre viseur(celui qui va atteindre le point hyperfocale) puisque nous cadrons grand angle…Ou bien cadrage-décadrage, on fait la mise au point sur l’hyperfocale puis l’on recadre vers l’horizon parce que tu as oublié de dire que le 1/3 de l’image se trouve en bas du viseur qui échappe au collimateur du focus…Quelque part pour grossir le gâteau et que tu puisses comprendre ce que je veux dire, c’est presque comme si tu faisais ta mise au point vers le sol pour exagérer pour que tous soit net sauf que tu ne prends pas ta photo en direction/ou vers le sol mais en direction de l’horizon, le point hyperfocale se situe bien en deçà de l’horizon ce qui revient au même de dire qu’il faille incliner son appareil en deçà de la ligne d’horizon/vers le bas si tu préfères & donc si l’on ne veut pas bouger notre appareil photo qui se trouve être parallèle au sol, alors il faut qu’un des collimateurs autofocus atteigne ce point hyperfocale…C’est comme cela que je le comprends et je pense que certains se sont certainement posé cette question-là…Alors solution : cadrage-recadrage ou collimateurs juste positionné au bon endroit ??
    Merci d’éclairer ma lanterne…En tous les cas bon boulot pour ce blog

    13 octobre 2011
  • Si je comprend bien, pouvoir faire un plan en hyperfocale, dépend aussi beaucoup du paysage, pour que celui ci puisse s’étendre à l’infini ?

    21 décembre 2011
  • Ce que je ne comprend pas c’est que ça soit également possible avec un grande ouverture (f2.8 par exemple) puisque cette ouverture est sensé réduire la profondeur de champ.

    30 janvier 2012
  • Oui merci, j’ai justement lu hier cet article et la réponse c’est directement imposée à moi en relisant mon commentaire :-)

    1 février 2012
  • Un grand merci à ceux qui font un effort de pédagogie comme cet article!

    Néanmoins cette phrase me choque:
    … »Quand la mise au point est effectuée sur la distance hyperfocale, la profondeur de champ s’étend de cette distance hyperfocale jusqu’à l’infini ».

    Là j’suis pas d’accord, je dirais plutôt:
    Le champ de netteté s’étend de la moitié du point hyperfocale jusqu’à l’infini.

    La différence est de taille!
    Cordialement
    Alain

    27 février 2012
  • Oui il y a deux formulations :
    L’hyperfocale est la distance MINIMUM au delà de laquelle tout est net => Ce qui n’est pas faux en soi.
    mais il est vrai que si l’on cherche à déterminer précisément ou démarre la zone de netteté : Elle s’étend bien de la 1/2 de l’hyperfocale à l’infini, c’est juste Alain.
    Sauf que dans une définition sommaire de l’hyperfocale, on la définit comme une distance minimale à atteindre de sorte que celle-ci une fois atteinte, l’on sait que derrière elle (l’hypefocale) tout sera absolument net.
    C’est une autre manière de voir les choses, une formulation est moins précise que l’autre dans l’absolu mais pas non plus fausse puisqu’elle dit que tout ce qui est derrière l’hyperfocale est net. Mais par contre la phrase que tu as cités est fausse, oui ! Quand la MAP est effectuée sur la distance hyperfocale, la profondeur de champ s’étend de la moitié de la distance hyperfocale jusqu’à l’infini. C’est un point particulier pour la profondeur de champ qui en temps normal se répartit pour 1/3 devant le sujet mis au point et 2/3 derrière celui-ci.

    Cordialement

    27 février 2012
  • D’ailleurs je précise :
    L’hyperfocale est la distance MINIMUM de MISE AU POINT au delà de laquelle tout est net => C’est plus juste ainsi car en sachant que l’on va faire la mise au point sur ce point hyperfocale, forcément tout ce qui sera derrière l’hyperfocale sera net puisque la netteté démarre à la 1/2 de l’hyperfocale…

    27 février 2012
  • Y aurait-il une appli équivalente à Photo Tools, mais sur Windows Phone ?

    20 mars 2012
  • Bonjour,
    > Je suis peut-être hors-sujet mais ton message Laurent m’a mis la puce à l’oreille et me permet de préciser une info si elle n’a déjà été précisé un peu + haut déjà :
    -> Sur les téléphones en application : Je ne sais pas pour ma part…
    Mais sur internet, vous pouvez trouver : Depth of field online
    qui vous permet instantanément suivant une application en ligne de déterminer l’hyperfocale suivant la focale utilisée et l’ouverture de votre appareil ainsi qu’il permet aussi de vous déterminer la distance minimale de netteté suivant la distance de mise au point du sujet que vous aurez rentré : En rentrant cette distance, il vous donnera la distance minimale de netteté et la profondeur de champ…Evidemment, vous l’aurez compris qu’en déterminant l’hyperfocale dans un premier temps et qu’ensuite vous rentrerez cette valeur dans le champ « distance de mise au point » => Il vous indiquera la distance minimale de netteté ainsi que la profondeur de champ liée à l’hyperfocale et vous permet dans un même temps de comparer en utilisant différentes ouvertures et différentes focales et l’on peut tirer ainsi des premières conclusions…

    21 mars 2012
  • Peut -on parler de recherche d’hyperfocale sur des capteurs aussi petit qui sont installés sur les téléphones portables?

    D’autant que par défaut, ils sont rêglés sur la profondeur de champ maximum!

    21 mars 2012
    • je crois que l’on parle d’application SUR un téléphone permettant de calculer l’hyperfocale en entrant la taille du capteur, l’objectif etc et pas de calculer l’hyperfocale d’un capteur photo d’un téléphone qui effectivement n’a guère de sens (au contraire sur les téléphones on recherche des applis permettant de simuler a posteriori un faible profondeur de champ).

      Une autre donnée aussi qui n’est pas prise en compte c’est que chaque objectif à sa propre distance de mise au point mini. Par ex deux objectifs avec la même focale peuvent avoir une distance mini de mise au point différente en fonction de leur construction optique

      21 mars 2012
  • Merci pour cet excellent article. Aimant beaucoup voyager je prends pas mal de photo de paysages et je ne connaissais pas ce principe. Tous les appareils photo sont-ils équipés de l’hyperfocale?

    20 avril 2012
    • L’hyperfocale n’est pas un « équipement », c’est juste un phénomène optique, qui existe donc sur tous les appareils (pour être exact, sauf peut-être des cas très particuliers de mise au point à l’infini impossible en raison d’accessoires macro, mais bon tu n’y seras pas confronté si tu fais du paysage ;) )

      20 avril 2012
  • Bravooo,
    Enfin un tutoriel qui me permet de comprendre l’hyperfocale !!!!!

    16 mai 2012
  • Bonjour,
    C’est bien dommage que la règle 1/3, 2/3 ne corresponde à rien ou presque !
    Elle n’est valable que dans le cas particulier où l’on fait la mise au point au tiers de l’hyperfocale !
    Toute autre mise au point donnera une zone de netteté systématiquement plus grande derrière le sujet que devant mais pas dans le rapport 1/3, 2/3 surtout que dans bien des cas où la mise au point est fait sur l’hyperfocale ou au delà le second terme est infini !
    Pour des mises au point faites entre 0 (!) et l’hyperfocale ce rapport varie de 1 à l’infini et reste infini pour des mises au point au-delà de l’hyperfocale.
    Et pourtant tout le monde prend cela pour argent content même de grands noms de la photographie contemporaine.
    Autre point qui reste peu clair : si l’on fait la mise au point sur l’hyperfocale la profondeur de champ s’étend de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini. Pas de 1/3 ici non plus !
    Ceci mis à part ce site est intéressant et bien fait.
    michel64

    18 août 2012
  • Bonjour,
    > Attention : 1/3 ét 2/3 => DE LA PROFONDEUR DE CHAMP.
    1/2 de la distance HYPERFOCALE
    Mais de toute manière peu importe, on s’aperçoit bien que puisque on est à la moitié de la distance hyperfocale et que notre netteté va du point hyperfocale à l’infini.
    Mathématiquement : Notre 1/2 de la distance hyperfocale n’est certainement pas dans la règle du 1/3-2/3 puisque 1/2 de la distance hyperfocale ne représente pas le 1/3 de la profondeur de champ puisque l’étendue de netteté va de la 1/2 de la distance hyperfocale à l’infini .
    Conclusion : Le cas de l’hyperfocale ne respecte pas la règle 1/3 – 2/3. Si je fais par chance la MAP sur un sujet situé à la distance hyperfocale, je n’aurai pas 1/3 net devant le sujet et 2/3 net derrière le sujet.
    Et pourtant aucun bouquin ne dénonce ce cas particulier sur le plan de la règle 1/3 – 2/3.
    j’ai tout bonnement discuté avec un photographe pro qui m’a dit clairement que dans la réalité, cette histoire du 1/3 – 2/3 c’est pipo. Il m’a dit avoir fait des tests avec divers objectifs…Mais cela fait vieux cette discussion…Alors je ne connais plus exactement sur quoi portait son test vérificateur.
    Cdlt

    19 août 2012
  • erratum : Pour simplifier, j’ai dit que la netteté va du point hyperfocale à l’infini mais bien évidemment celle-i démarre réellement à la 1/2 de la distance hyperfocale.

    19 août 2012
  • Bonjour,
    Pour l’hyperfocale en vidéo, je zoome à fond sur la zone située à 1/3 de l’image pour faire le point puis je dézoome ?
    J’ai une Panasonic AG-HVX201.
    Merci.

    20 octobre 2012
  • bonjour ,
    je voudrais savoir si pour calculer l’hyperfocale il faut se servir de la focale figurant sur le fût d’un APS-C ou s’il faut la convertir ? Ex : focale fixe 35mm.( 35×35 ou 35×1.5 nikon soit 52,5×52,5 ).Merci pour votre réponse.

    27 octobre 2012
  • Bonjour,
    Pour ce calcul c’est la focale réelle gravée sur l’objectif qu’il faut prendre sans aucune conversion.
    Cordialement,
    Michel

    27 octobre 2012
  • pour calculer l’hyperfocale tu utilises la formule f²/CN.
    c’est au niveau de C (le cercle de confusion) que tu tiens compte du crop factor, il faut donc utiliser la focale réelle, 35mm dans ton exemple.
    Dernier article de LPEF : La vision humaine vue comme un appareil photo numérique

    27 octobre 2012
  • bonjour, pfiou j’y vois un peu plus clair garce à votre article, mais j’ai un peu de mal avec les distances ;-)
    Alors pour mon cas perso : je voudrais photographier une rivière avec des pierres dedans, avec un rocher net en avant plan au bas de la photo, et le reste de la rivière, nette jusqu’à l’infini.
    j’utilise un 17-40 mm, donc le plus souvent je suis à 40 mm, sur un canon 7D
    quelle ouverture conseillez vous ? f/8 ou f/11 ? c’est bien ?
    dois-je faire la mise au point sur la pierre en avant plan si elle est à disons 2 ou 3 m de moi, ou plus loin ?
    merci pour cet article très bien expliqué

    4 décembre 2012
  • pour être net à l’infini il faut faire la map au moins à la distance d’hyperfocale, soit 7.5m pour ton matos à f/11 et 40mm , ce serra net à partir de 3.75m.

    il ne faut pas faire le point sur la pierre, la zone de netteté commence avant la zone de map
    Dernier article de Lpef : Evolution des reflex numériques depuis 1999

    4 décembre 2012
  • merci merci ! je note !
    donc je fais la map un peu plus loin que la pierre alors ? et celle ci sera nette aussi ?
    grand merci pour cette réponse rapide

    4 décembre 2012
  • Bonjour,

    A f/11 en faisant la mise au point sur environ 7 m le fond de la rivière risque d’être un peu flou.
    f/16 et une mise au point sur 5m serait parfait
    Michel

    4 décembre 2012
  • f/16 à 5m et c’est net jusqu’à 200m. f/11 à 7m et c’est net jusqu’à l’infini. mais bon, la différence est mince ;-)

    un petit lien qui calcul tout ça:
    http://www.la-photo-en-faits.com/2012/09/profondeur-de-champ-flou-mise-au-point.html#PDC

    à f/16 c’est la diffraction qui va commencer à être sacrément embêtante

    4 décembre 2012
  • ah ok, merci, je note précieusement, je vais m’entrainer sans doute le week end prochain. je suis plus habituée de l’animalier donc jusque là, ça me tracassait moins ;-) mais l’envie de faire du paysage me tente, histoire de changer un peu ;o))
    Et surtout des poses lentes pour les filés d’eau, j’adore ça, mais je dois peaufiner encore cette histoire de netteté et mes cadrages aussi.

    Qu’est ce qu’on entend par diffraction ? c’est de l’aberration chromatique ? non ? j’avais déjà lu ça quelque part…

    4 décembre 2012
  • Super article compléter par de très bon commentaires. Du coup, je n’ai plus de questions. Merci pour les réponses.

    19 janvier 2013
  • Les compacts sont imbattables sur ce terrain. Je dirais que c’est l’inconvenient principale. On est voué a faire des photos sans flou. Les ouvertures sont très restreintes sur ce genre d’appareil. Je parle de compact non expert. Donc pour ceux qui veulent flouter les arrières plans et avant plan passer votre chemin avec les compacts.

    6 mars 2013
  • oui, à l’époque des compacts, on pleurait parce que tout était net, et maintenant c’est l’inverse ;-) jamais contents ;-)))

    11 mars 2013
  • Bonjour,

    J’ai lu attentivement l’article, mais étant novice en photo, je n’arrive pas à savoir si cette technique pourra être utile pour mon probleme.

    Je tente de photographier des mécanisme horloger en 3/4, ce qui implique avec un réglage normale d’avoir une zone flou.

    J’ai utilisé le systeme de Focus Stacking, mais le résultat n’est pas assez net, je voulais savoir si l’hyperfocus aura de meilleur résultat.

    Merci

    16 mars 2013
    • Bonjour,
      Pour ce type de photo, il faut utiliser une chambre ou au minimum un objectif à bascule et décentrement.
      Les plans de netteté ne sont plus parallèles, mais en éventail.
      On obtient des zones de profondeur de champ impossibles avec un appareil traditionnel.

      7 août 2013
      • pour prendre des monuments on se mets à 11 et 100 iso ensuite via un repere (un metre c’est bien pratique, on se mets à 2m de quelque chose (un mur ca le fait tres bien) et ensuite on fait manuellement la mise au point…. en se mettant à 2m s’il fait clair on peut etre à f/11 s’il passe un nuage on peut se mettre à f/8 pour 18mm

        pour de l’aps-c la formule est toute simple

        H = f²/ Nc et c = 0.02 mm donc la formule c’est 50.f²/N

        N = le diaph f la focale… attention on parle de la focale sur l’objectif pas celle equivalent plein format 35mm.

        exemple

        f = 18mm N = diaph = 11

        50*18² / 11 = 1472 mm = 1.47

        s’il fait mauvais ou on est à l’ombre on se retrouve à f/4 faut se mettre à 4.50m. Mieux vaut prendre à la distance supérieure.

        si on calcule via la formule

        50.18² / 4 = 4.05m

        16 novembre 2013
    • pour le focus stacking pour que enfuse fasse le travail il faut une zone de nettete intermédiaire.

      exemple tu as un 50mm ensuiteb vous voulez un bokey d’enfer et alors ouvert à f/2 50mm … top !!!! donc mise au point à 2m…. les tables disent, la réalité c’est autre chose, net 6cm devant et derriere… alors tu fais la mise au point à 2m+ 3cm. et là la nettete commune sera entre 2.03m et 2.06m encore faut t’il rentrer cela dans la tete à enfuse.

      17 avril 2014
  • La technique de l’hyperfocale ne convient pas pour des photos rapprochées de type macro photos.
    Elle ne convient que pour des photos prises dans un environnement normal principalement de type paysage.
    Pour les photos que vous cherchez à faire le Focus Stacking semble bien adapté pour supprimer les zones de flou mais il convient de procéder avec un nombre impressionnant de vues (de 16 à 32) pour un bon résultat qui dépendra beaucoup du logiciel utilisé.
    Vous pourriez chercher des infos complémentaires sur le net à ce sujet.

    16 mars 2013
  • Salut petite question, mais c’est qu’alors si on focus sur le tiers de l’image le premier plan de la photo au résultat finale est assez loin alors on doit retraiter la photo par la suite avec un crop parce que sinon le premier plan sera pas net ca veut dire qu’on doit croper légerement beaucoup pour rapprocher le premier plan « nette » ? Ce qui exige une stabilité sans reproche..

    16 juillet 2013
  • mais pour continuer ma réfléxion je viens de voir qu’a 24mm pour f8 sur un mark ii l’hyperfocale est assez proche alors pas besoin de croper trop ce qui était ma crainte

    16 juillet 2013
  • Bonjour,
    Quand on fait du paysage c est mieux sur trepied. comment bloque t on la Map sur l hyperfocale sur un D90, afin de pouvoir recadrer facilemen?
    Merci d avance.

    29 juillet 2013
    • je viens de le mettre. faut faire le calcul de l’hyperfocale…

      j’ai dis 18mm à f/11 c’est 1.50m l’hyperfocale.. je mets un truc à cette distance, je fais manuellement la mise au point et ensuite je sais qu’a 18mm je serais net quelque soit la distance que je vise… tranquille !!!!!

      19 octobre 2013
  • Je fais surtout du par coeur sur ce probleme là…

    dejà je recherche le cercle de confusion de mon appareil, le d3000 et alors je trouve 0.020 mm alors la formule devient 50f²/diaph…. par exemple le diaph est de 10 et je suis en 50mm la distance est de 50 * 50² / 10 = 12 500 mm = 12.5. alors suffit d’apprendre par coeur…

    moi je suis en 18mm alors à f/8 hyperfocale à 2m, je fais le calcul 50 * 18² / 8 = 2.025m
    à f/11 c’est 1.50m je refais la formule 50 * 18² / 11 = 1.472 m

    mais disons que l’on se mette à 3.5, là je connais plus pas interessant… mais à la rigueur
    50 * 18² / 3.5 = 4.628 on va dire 5m

    en télé comme la nettete est tres faible, l’hyperfocale est nettement moins utilisée.

    19 octobre 2013
  • sinon sur le fait de mettre sur le tier bas du cadrage ca marche parce que les formuiles de la profondeur de champ disent que devant le sujet y a 1/3 de netteté et ensuite flou, et les 2/3 derriere. Alors là je donne pas les formules c’est horrible (et en plus je suis matheux).

    mais ca ne marche que pour des scenes plates…. si on est sur un chemin qui monte, le tiers sera plus pret que le tier de la distance si plate… donc on veut jusque le chateau derriere et ton chateau est flou du fait que le tiers du viseur est plus proche que le tiers de la distance au chateau et pan ! le chateau est flou.

    19 octobre 2013
  • Bonjour,

    J’avais écrit il y a environ un an sur ce site :
    C’est bien dommage que la règle 1/3, 2/3 ne corresponde à rien ou presque !
    Elle n’est valable que dans le cas particulier où l’on fait la mise au point au tiers de l’hyperfocale !
    Toute autre mise au point donnera une zone de netteté systématiquement plus grande derrière le sujet que devant mais pas dans le rapport 1/3, 2/3 surtout que dans bien des cas où la mise au point est fait sur l’hyperfocale ou au delà le second terme est infini !
    Pour des mises au point faites entre 0 (!) et l’hyperfocale ce rapport varie de 1 à l’infini et reste infini pour des mises au point au-delà de l’hyperfocale.
    Et pourtant tout le monde prend cela pour argent content même de grands noms de la photographie contemporaine.
    Autre point qui reste peu clair : si l’on fait la mise au point sur l’hyperfocale la profondeur de champ s’étend de la moitié de cette distance jusqu’à l’infini. Pas de 1/3 ici non plus !
    Tout ceci reste valable et je n’ai pas changé d’avis !!
    Bien cordialement,
    Michel

    19 octobre 2013
    • on a mis des regles à cause de la complication des calculs pour arriver à la formule… en fait les formules réelles sont pour une netteté de A jusque R du point nodal de l’objectif et p la distance de mise au point à compter du point nodal de l’objectif

      A = pf / ( f + epn)
      R = pf / (1 – epn)

      mais ces formules sont vraiment si vous voulez calculer une netteté uniquement sur une distance précise… vous voulez etre net sur une distance de 1m jusque 1.50 en photo technique pour prendre un objet uniquement et le reste flou… là faut faire les calculs précisément mais pour de la photo de paysages on a pas à connaitre ces formules.

      au cas où un ait besoin si on veut etre net entre les deux distances A et R on fait la mise au point à

      2 * A * R / (A + R) c’est la distance de mise au point

      et le diaph à avoir c’est

      n = diaph = f * (R – A) / 2 * A * R * e

      16 novembre 2013
  • Bonjour à tous,

    Sur les boitiers Canon il y a une fonction pour contrôler la profondeur de champs automatiquement c’est « A-DEP » Elle ne fonctionne pas de la même façon sur tous les boîtiers de la marque.
    Sur certains il faut faire la mise au point à l’infini et sur le point le plus proche et recadrer pour déclencher.
    Sur les plus récents il suffit d’activer tous les colimateurs et l’appareil fait le reste.

    william

    4 novembre 2013
  • l’hyperfocale c’est pour vraiment isoler un sujet, généralement on ouvre au maxi, on fait la mise au point sur le nez on est à deux metres de la personne. et la différence c’est 30 cm pour etre tranquille de pas lui mettre de cornes derrière.

    moi je me prépare à l’avance… je me mets en 55mm je suis à 2m de la personne et profondeur de champ de 40 cm. et donc je me mets à f/4

    16 novembre 2013
  • Reçu un livre sur la phtographie qui consacre 12 pages sur le sujet. A la fin je n’avais rien compris, en plus d’un mal de tête.

    Avec cet article j’ai tout compris en 2 minutes.

    29 décembre 2013
  • Avec ce bel explication de l’hyperfocale j’aimerais me servir de vos briants conseils pour vous demandez en plus de régler mon appareil sur l’hyperfocale, comment puis-je faire pour éclairer un orchestre de chambre dans une église, suffisamment ?

    Merci à l’avance
    Yvon

    25 janvier 2014
  • Bonjour, j’ai télécharger plusieurs application sous androïde, et je me suis amusé à
    comparer les donnés, choix canon 7D f/11 400mm et là aucune application identique ça va de 7m a plus de 10m.
    comment faire confiance à ces applications, pourtant la formule doit être identique,

    2 février 2014
  • bonjour, je ne comprend pas tres bien l’hyperfocale, en faisant la map sur l’infini je le fait en manuel sans zoomer puis apres? je peut recadrer mon paysage ?
    en faisant la mis au point sur la parti net le plus proche de moi c’est bien ca ?en laissant la map sur mp mais je ne doit plus toucher a la bague de map merçi d’avance dsl je suis débutant

    4 mars 2014
    • pour etre sur l’hyperfocale, tu fermes à 8 ou 11 ensuite tu fais la mise au point sur cette distance hyperfocale et alors tu es net de cette distance jusque l’infini.

      y a des tableaux, y a des formules pour la calculer. alors pour l’avoir … tu mets mise au point manuelle… tu regles la mise au point à l’infini en manuel. ensuite tu cadre ton paysage.. soit tu as une limite flou vers net tu fais la mise au point à cet endroit et alors tu es à l’hyperfocale. Si tu as tout de flou tu fais la mise au point à un endroit intermédiaire , mais assez loin, tu prends la photo et tu dois avoir cette limite… tu fais la mise au point à cette limite… et alors tu es net partout.

      S’il y a pas encore cette limite tu rapproches la mise au point. et aussi y a un peu de par coeur, à savoir un 50mm à 11 la distance est de 12m tu vois à quelle distance tu dois te mettre.

      gérer l’hyperfocale c’est pas tres compliqué… moi j’ai plus de probleme pour gérer la profondeur de champ intermédiaire entre tout net à l’infini ou proche et net sur le sujet et le reste flou… Les ennuis que j’ai c’est d’avoir un sujet à 3m mais un beau bokey derriere.

      17 avril 2014
  • bonjours Laurent,

    lorsque j’ai lu qu’il fallait « mettre au point à 1/3 de la hauteur de l’image « , je ne peut m’empêcher de penser à la règle des tiers, cela à t’il un rapport ?
    Et pour finir, je fait de la macro avec un 100mm macro, parle t’on aussi d’hyperfocale à des distances très rapprochées, ou cela se fait t’il seulement en paysage…etc.?

    Merci beaucoup pour ton site très cla

    22 mars 2014
  • bonjours Laurent,

    lorsque j’ai lu qu’il fallait « mettre au point à 1/3 de la hauteur de l’image « , je ne peut m’empêcher de penser à la règle des tiers, cela à t’il un rapport ?
    Et pour finir, je fait de la macro avec un 100mm macro, parle t’on aussi d’hyperfocale à des distances très rapprochées, ou cela se fait t’il seulement en paysage…etc.?

    Merci beaucoup.

    22 mars 2014
    • les regles des tiers, du nombre d’or sont venues pour résoudre des questions techniques.

      c’est de vinci qui a lancé ces regles des tiers via la peinture. alors au départ les peintres voulaient du flou ils lissaient la peinture au fond et ensuite c’etait flou.. mais de vinci a remarqué que ca faisait des erreurs de perspective, que les tableaux n’etaient pas élégants. alors il a créé la perspective et les lignes de fuite, et alors la regle des tiers s’est imposée.

      ca a été à la visite de azay le rideau que l’on m’a expliqué cela. les chateaux forts avaient des proportions à des proportions telles que l’assaillant arrivait dans une cour, et le defenseur du chateau etait au milieu de champ de vision de l’attaquant. et donc c’est pas naturel de viser

      17 avril 2014
  • Etant débutant et commençant à comprendre l’ouverture et la vitesse d’obturation , les iso aussi . Là je pense que j’y reviendrais car ça deviens compliqué pour moi cette hyperfocale , mais j’y arriverais j’en suis sur . Au passage un grand grand merci pour ce blog qui me fait avancer à pas de géant .

    22 mars 2014
  • bonjour laurent

    sur cette profondeur de champ j’ai un probleme récurent…

    D’accord je sais que si on ouvre à 1.8 on va avoir une zone de netteté courte… ensuite si je ferme à 11 et que j’ai le bonheur de faire la mise au point à 14m je suis net net net net …

    dans ces situations là pas de gros soucis… je ferme à 11 nettete à l’infini via la bague et ensuite je remarque soit que mon sujet est flou, on va dire avant plan, et alors je mets la mise au point sur un moyen plan, je cherche un point à la limite du flou, je fais la map dessus et j’ai pratiquement mon hyperfocale.

    lorsque les sujets sont fins et peu épais… c’est pas un problème. Si on veut une grande netteté partout également !

    le probleme c’est lorsque on veut avoir une pdf intermédiaire, je veux net le bouquet sur une profondeur de 50cm et le reste flou. alors je veux rester ouvert, à 2.8 mini et ensuite la mise au point sur l’avant du sujet ensuite l’arriere plan du sujet est flou. donc je ferme un peu et paf le bokey nettement moins bon. alors je fais la mise au point à au milieu mais c’est quand meme pas valable. j’arrive meme à avoir l’arriere plan et le premier plan du sujet les deux flous.

    j’ai fini par fermer à 5.6 mais j’ai le devant du sujet net… sinon je démolis le bokey du jardin derriere.

    quelle démarche on peut avoir dans la situtation d’un sujet de profondeur de 1m 50cm pour faire la netteté sur TOUT le sujet et ensuite n’avoir que lui de net à une distance que je controle pas forcément.

    17 avril 2014
    • Bonjour Patrick,

      Si tu augmentes la profondeur de champ pour que tout ton sujet soit net, ça va forcément diminuer le flou à l’arrière-plan, c’est inévitable. Il y a 1 ou 2 moyens d’essayer de contourner ça :
      - éloigner l’arrière-plan (ou en pratique, plutôt éloigner le sujet de l’arrière-plan ;) ) : plus il va être loin, plus il va être hors de la zone de netteté, plus il va être flou.
      - utiliser un téléobjectif : on « sépare » plus facilement les plans avec un téléobjectif. J’ai un article dans les tuyaux où tu devrais voir l’effet ;)

      18 avril 2014
      • je vais faire des essais et vous dire si j’ai bien tout compris. coté téléobjectif j’ai un 55 – 300m pas terrible du tout… ouvre à 5.6 à 300mm.

        6 juillet 2014
  • Salut, et bravo pour toutes ces explications, tu es plutôt doué; je suis une formation et j’ai pas tout à fait compris les cours donnés avec ton cours au moins tout est clair

    3 mai 2014
  • Bonjour et merci pour l’article détaillé. Je vais tester l’astuce de la map au 1/3 de l’image car quelque chose me chiffonne avec mon 50mm 1.4 USM (sur 650D) :

    En fait je remarque que la bague graduée ne monte que jusqu’à un peu plus de 3m, pour ensuite se bloquer sur l’infini. Or avec les applis de calcul d’hyperfocale je dépasse à chaque fois les 3m quelque soit l’ouverture…
    Je me demande donc comment faire finalement pour arriver à faire le focus sur la bonne distance à l’aide de la graduation ?
    Difficile de faire ça au jugé quand il s’agit de distances allant en général de 8-9m à plus de 50m

    La règle du 1/3 me serait elle utile et surtout précise dans mon cas ? Ou bien est ce que ce fameux calcul de distance hyperfocale ne se prête pas très bien à des photos prisent au 50mm ?

    Merci d’avance, et félicitations pour ce blog très fourni et intelligemment rédigé ;)

    Emeric

    21 juin 2014
  • Salut
    Questions d’ordre technique, j’ai lu qu’un objectif de reflex numérique de (par ex.) 50mm correspondait à un 75mm en argentique à cause de la différence de taille entre le capteur et la pellicule, alors si je monte un objectif d’argentique de 50mm à l’aide d’une bague sur mon K20D, d’accord je perds les automatismes mais est-ce que je dois le considérer comme un 33mm?
    Est-ce que les repères sur l’objectif d’argentique pour la mise au point à l’infinie sont toujours bon ou est-ce que (toujours à cause de cette différence de taille de capteur) ces repères sont faussés?
    Si oui est-ce que je dois calculer la distance hyperfocale sur la base d’un 33 mm?
    Merci d’avance

    5 juillet 2014
  • bonjour Laurent
    peut on faire de l’hyperfocale si on a un sujet qui est en mouvement
    ex: un plongeur dans une piscine et avoir tout l’image nette

    7 juillet 2014