Test du Sigma 18-35mm f/1.8 Art

Quand je fais des tests d’objectifs, c’est souvent quand ils peuvent potentiellement m’intéresser personnellement pour un achat. Ce ne serait à mon avis pas très pertinent d’essayer une optique qui ne s’intègre pas facilement dans ma pratique photo courante. Si vous connaissez l’importance que j’accorde à une grande ouverture maximale, vous vous doutez bien que je me suis précipité sur l’occasion d’essayer le premier zoom à f/1.8 au monde.

En effet, Sigma a sorti en 2013 le premier zoom du monde dont l’ouverture maximale est de f/1.8 à toutes les focales (ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas fermer le diaphragme hein 😉 ).

Une petite révolution

Et c’est une petite révolution. D’habitude, les zooms à grande ouverture se limitent à f/2.8, et honnêtement c’est déjà pas mal. Une grande ouverture maximale permet à la fois de travailler plus simplement en basse lumière, et d’avoir plus de possibilités en termes de profondeur de champ. Bref, c’est tout bénef techniquement et artistiquement.

 

Malgré tout, à f/2.8, on n’atteint pas encore ce que peuvent faire les focales fixes, qui ouvrent à f/1.8 voire plus. C’est pour ça qu’on préfère souvent celles-ci pour le portrait, car elles permettent une profondeur de champ nettement plus réduite. Seulement elles ont le désavantage d’être moins flexibles, puisqu’on ne peut pas s’adapter rapidement à un changement en zoomant ou dézoomant.

Et là, Sigma jette un rocher dans la mare (le pavé était trop petit 😉 ) en nous proposant ni plus ni moins qu’un zoom ouvrant à f/1.8 : le Sigma 18-35mm f/1.8 DC HSM Art. Bref, le meilleur des 2 mondes.

Sigma 18-35mm f/1.8 Art objectif photo

Quels compromis ?

Vous l’aurez deviné, les ingénieurs en optique n’étant pas des magiciens (quoique là ils m’étonnent!), il a bien fallu faire des compromis pour proposer cette optique.

 

Tout d’abord, l’objectif est réservé aux reflex à capteurs APS-C, ce qui reste quand même la majorité du marché. Vous l’aurez remarqué, alors que les zooms habituels proposent en général d’aller de 17 à 50 ou 55mm, celui-ci s’arrête à 35mm.

Qu’est-ce que ça implique pour vous ? Et bien vous n’aurez pas de petit téléobjectif, ce qui veut donc dire qu’il faudra éviter de faire des portraits serrés, au risque de déformer le visage de vos modèles en vous rapprochant trop. Il faut juste avoir conscience de cette limitation.

 

Par ailleurs, le Sigma ne propose pas non plus de système de stabilisation. À ces focales, c’est rarement un problème, d’autant plus que sa très grande ouverture vous permet de gagner en vitesse d’obturation plus facilement.

Et la qualité optique ?

Je ne dispose pas d’un banc d’essai chez moi pour faire des tests, et de toute façon c’est inutile, puisque les plus fiables et sérieux, c’est-à-dire DxoMark, sont déjà en ligne depuis longtemps. Et le verdict est sans appel : le 18-35mm bat à plates coutures ses concurrents (à savoir les 17-50mm f/2.8 et assimilés) en termes de qualité optique. Et il bat même de nombreuses focales fixes situées dans la même plage focale.

Bref, il n’y a rien à redire là-dessus : le 18-35mm est d’une meilleure qualité optique que la concurrence, sans le moindre doute. Ce n’est pas très étonnant, dans la mesure où Sigma se positionne désormais clairement comme un constructeur capable de produire des optiques très haut de gamme à un prix parfaitement raisonnable (on pense par exemple à l’extraordinaire 35mm f/1.4 Art, meilleur que les versions Canon et Nikon pour nettement moins cher !).

 

Ce qui est assez fascinant, c’est qu’avec cette optique, c’est comme si vous aviez 3 focales fixes entre les mains en permanence : on a la même ouverture, et la même qualité optique. Et tout ça, avec la flexibilité d’un zoom.

Et sur le terrain, ça donne quoi ?

Vous allez me dire que c’est bien beau tout ça, mais que ça ne vous dit pas si la bête se débrouille bien une fois entre les mains. Les caractéristiques techniques et la qualité optique mesurée en laboratoire c’est bien, mais il faut aussi savoir si d’autres défauts sont présents.

 

J’ai donc décidé de le tester dans mon domaine de prédilection : la photo de concert (Keziah Jones en l’occurrence). Ce sont des conditions difficiles où la lumière est très faible et compliquée à gérer. Idéal pour tester plusieurs choses :

  • L’utilité réelle et pratique de l’ouverture à f/1.8 par rapport à mon f/2.8 habituel
  • La rapidité de l’autofocus de l’objectif (critique en photo de concert et difficile en basse lumière)
  • L’impact du manque de 20mm de focale sur mes images
  • L’impact de l’absence de stabilisation

 

En effet, j’utilise d’habitude un Canon 7D avec un Canon 17-55mm f/2.8 IS USM. J’ai un second boîtier, un Canon 5D MkIII avec un 70-200mm f/2.8 IS USM monté dessus, pour les prises de vue plus lointaines. En pratique, j’alterne entre les deux selon ce qui se passe sur scène et la photo que je veux obtenir.

Typiquement, j’utilise le petit zoom pour saisir le groupe en entier, un musicien d’assez près (ce qui renforce les perspectives et fait « rentrer » dans l’image), ou les interactions avec le public. Le gros zoom est plutôt destiné aux portraits serrés des musiciens, et au batteur, toujours trop loin 😉

f/1.8, ça change vraiment quelque chose ?

Le 7D est un excellent boîtier, mais il commence à dater un peu : je ne monte pas au-delà de 1600 ISO. C’est parfois un petit peu juste pour la lumière présente en concert.

En gagnant ainsi 1 stop 1/3, j’ai quand même vu la différence. Nettement moins de photos sous-exposées, et parfois même des ISO plus bas, qui me permettent d’avoir un meilleur rendu final.

C’est un vrai plus en basse lumière, et comme je sais que c’est LE problème essentiel pour nombre d’entre vous, c’est un point à souligner. Gagner tout ça en lumière vous aidera vraiment à faire des photos moins floues ou mieux exposées.

photo de concert guitariste Sigma 18-35mm f/1.8 Art objectif photo

20mm de moins, ça change quoi ?

photo de concert batteur Sigma 18-35mm f/1.8 Art objectif photoCe que je craignais, c’est de me sentir « à l’étroit », car je suis habitué à pouvoir zoomer jusque 55mm (équivalent plein format 90mm environ). En concert, on est relativement peu mobile, et pouvoir zoomer aisément est important.

Très honnêtement, ce handicap est clairement compensé par le fait que j’aie un deuxième boîtier à l’épaule, qui permet d’avoir une plus longue focale si besoin. Du coup, je ne l’ai pas beaucoup senti. Mais même sans ça, j’ai été surpris de ne pas me sentir à l’étroit tant que ça. Je me suis parfois approché un peu plus, mais finalement ça ne m’a pas vraiment manqué.

Ce serait peut-être le cas pour vous si vous n’avez que le 18-35mm en concert, et encore : il faut être dans une assez grande salle pour ressentir le besoin des 50mm.

 

Pour une utilisation plus classique au quotidien, franchement, je ne pense pas que ça gênera grand monde au final. La plupart des photos de la vie quotidienne s’effectuent dans cette plage focale, et le 50mm (équivalent 75mm) sera plutôt pour les plans serrés et les portraits. Vous ressentirez donc sans doute le manque de zoom parfois, mais à mon avis pas de manière si flagrante qu’on pourrait le penser.

Le reste

En termes de rapidité de l’autofocus, je n’ai eu absolument aucun souci. Il est tout aussi réactif que mon 17-55mm f/2.8 de chez Canon, c’est-à-dire que je ne me suis pas senti ralenti du tout, malgré l’ambiance très sombre qui peut causer des soucis à certaines optiques.

L’absence de stabilisation non plus : comme les sujets sont rapides, je suis de toute façon largement au-dessus de la vitesse d’obturation nécessaire pour éviter le flou de bougé.

photo de concert guitariste Sigma 18-35mm f/1.8 Art objectif photo

Enfin, en le testant un peu chez moi, je me suis rendu compte que le 18-35mm réservait une assez bonne surprise : une capacité à la proxi-photographie intéressante. On ne parle pas de vraie macro, bien sûr, mais la distance minimale de mise au point est nettement plus faible que sur les optiques concurrentes, et du coup on peut prendre des prises de vue assez rapprochées facilement. Par exemple, ce petit globe terrestre fait 8-9cm de haut, et comme vous le voyez il est plein cadre. A f/1.8, le modelé de la profondeur de champ est très joli.

photo globe terrestre terre Sigma 18-35mm f/1.8

De quoi faire de jolies photos rapprochées !

C’est un détail, mais pour beaucoup c’est plaisant de pouvoir prendre des photos rapprochées simplement.

 

En conclusion

Bref, plus j’y pense, et plus je me dis que le Sigma 18-35mm f/1.8 est peut-être l’Objectif qu’on attendait pour des photos de qualité au quotidien. Finalement, le seul truc dont vous avez peut-être besoin en plus, c’est d’un 50mm f/1.8, et vous êtes parés pour une grande majorité d’usages, tout ça sans compromettre une seule seconde la qualité d’image.

 

Alors évidemment, ça a un prix quand même. Cette optique se retrouve à environ 750€ chez la plupart des vendeurs en ligne. Ca peut paraître beaucoup, mais ça reste un excellent rapport qualité-prix : moins cher que 3 focales fixes, et aussi qu’un 17-55mm f/2.8 des marques constructeurs comme Canon ou Nikon. Ca reste un bel investissement à mon avis, qui vous durera longtemps, d’autant plus que la construction est franchement solide, sans avoir non plus un objectif mastodonte.

 

 

J’espère que ce test répondra aux questions que vous vous posiez peut-être sur cette optique, qui intéresse beaucoup de monde (j’en ai beaucoup eu par mail). N’hésitez pas si vous avez des interrogations supplémentaires à poster un commentaire ! (ptite rime discrète, t’as vu jsuis un poète 😛 )
 

 
 
 
Cet article vous a plu ?
 
Vous pouvez le télécharger au format PDF pour le lire tranquillement chez vous :
Cliquez ici pour télécharger

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (28 votes, moyenne : 4,18/5)

Loading...

Recherches utilisées :

sigma 18-35, sigma 18-35mm f1 8, sigma 18-35 1 8, sigma 18 35, TestduSigma18-35mmf/1 8Art, sigma art, sigma 18 35 1 8, test sigma 18-35

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

100 commentaires

  • Bonjour Laurent,

    ce test parfaitement mené dans des conditions pas toujours évidentes confirme le test d’un magazine d ‘astronomie sur la photo de nuit avec cet objectif.
    Cet objectif est très bon et le prix assez correct au vu de l’ouverture et des performance…Mais alors qu’est-ce que j’aimerais trouvé un test pour des photos de paysages en conditions difficiles !!!
    Merci pour tout.

    9 janvier 2014
    • Bonjour Ludovic,
      Très franchement, pour du paysage, ajoute un trépied et il n’y a (presque) plus de conditions difficiles. Enfin à part une lumière pourrie, mais ça aucun objectif ne peut y faire quoique ce soit 😉

  • woaw, un grand bravo aux ingénieurs Sigma, quel beau boulot.
    ça fait rêver, d’abord pour cet objectif la, mais aussi que c’est peut être le précurseur d’une nouvelle génération de zoom basés sur ce modèle mais avec d’autres focale, ce qui réglerai le débat zoom vs focales fixe définitivement…

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,
    Je suis plutôt vidéaste amateur en concert restreint(dans des restaurants) et viens de m’équiper en EOS 70D + Sigma 18-35 et Canon 50 f/1.8 ! Le résultat obtenu en tournage de nuit est étonnant. Je dois juste améliorer l’autofocus qui décroche assez vite en mode détection de visage.

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent.

    Un beau cailloux semblerait-il.

    Je me pose une question non abordée dans l’article.
    Qu’en est-il, en pratique, des déformations optiques aux focales extrêmes ? Je suis allé faire un tour sur DxOmark et j’ai vu des valeurs théoriques assez importantes, surtout à 18mm.
    Je ne vois pas ces déformations sur les images présentées (mais peut-être sont-elles redressées et/ou recadrées?).

    Belle journée.
    Eric

    9 janvier 2014
    • Je confirme, pas de déformation flagrante, les ingénieur de Sigma on fait un travaille en or.

      J’en parle d’ailleurs dans mon test terrain de l’engin (je mets le lien, je sais que ça ne va pas déranger Laurent) : http://blog.darth.ch/2013/07/14/test-sigma-18-35mm-f18-dc-hsm-art/

      9 janvier 2014
    • Bonjour Eric,

      Effectivement, comme le dit Darth, c’est très contenu. J’ai activé le profil de correction sous Lightroom, mais plutôt par principe, il n’y a pas non plus de catastrophe si on ne le fait pas. Les images ne sont pas recadrées là.
      Si tu ne vois pas de déformation, c’est aussi parce que c’est moins flagrant sur une photo de concert que sur de l’architecture par exemple.

    • Merci Laurent, merci Darth !

      Je me disais aussi qu’il ne devait pas s’agir d’un oubli mais plutôt que ce paramètre n’a pas été cité simplement … parce que il n’avait pas lieu de l’être.
      Vos commentaires vont dans ce sens.

      Une belle réussite optique donc !
      Si j’étais encore en APS-C, je me serais probablement laissé tenté.

      Merci encore pour vos réponses.
      Eric

      9 janvier 2014
  • Bonjour,

    Merci pour ce test! C’est très intéressant effectivement comme optique! Je trouve toujours plus parlant les retours sur le terrain que les purs tests labos avec conditions maitrisées 🙂

    A+
    Karine

    9 janvier 2014
  • J’avais été tout particulièrement séduit quand j’avais testé juste à sa sortie l’engin également en monture Canon.

    À l’époque je l’avais testé sur du 100D, 700D et un prototype de 70D (image que je n’ai malheureusement pas le droit de montrer) et je suis tout comme toi tombé en amour devant cet objectif juste hallucinant.

    Ce qu’il faut noter avec Sigma, c’est qu’ils ont réussi à faire un bon en avant très impressionnant.

    Avant, entre 2002 et 2008 Sigma c’était la marque que l’on conseillait pour quelqu’un qui n’avait pas assez d’argent pour s’offrir le matériel en marque propriétaire. C’était accéder à des objectifs pour un prix raisonnable, mais soyons franc, la qualité laissait clairement à désiré.

    Depuis, Sigma a réellement repensé sa façon de faire, et les choses se sont clairement amélioré, et encore plus avec leur nouvelle désignation, Art, Sport, Contemporain, qui met la dragée haute aux objectifs de marque.

    Sigme ne se contente plus d’être un remplaçant bon marcher, ils deviennent une réellement et très bonne alternative aux objectifs de marque, en offrant parfois des produits inédits, comme le 120-300mm f/2,8 ou encore ce fameux 18-35mm f/1,8.

    Sympathique article dans tous les cas!

    PS: C’est quand que tu demandes à Canon de tester aussi leur matériel? 😉

    9 janvier 2014
  • À quand le 18-55 f/1.8 *_*

    9 janvier 2014
  • Ce test est vraiment fait dans les conditions qu’il fallait. Merci beaucoup, j’ai bien apprécié ce objectif et je croix qu’il en vaut le coup d’être acheté.

    9 janvier 2014
  • Salut Laurent,
    Je l’ai moi même monté sur un 7d.
    J’ai constaté quelques problèmes de mise au point. (précision et difficulté en basse lumière)
    J’ai fait un microréglage à -2 mais j’ai encore quelques doutes.
    As tu eu ce genre de soucis sur ta série ?

    9 janvier 2014
    • Bonjour Guillaume,
      Pas du tout pour moi. Après, pour les micro-réglages, ça peut arriver avec n’importe quel objectif à grande ouverture, où la moindre imprécision de mise au point se voit facilement.
      Sinon il faut se dire que j’ai en général fait la mise au point assez loin, donc ce genre de défauts peut être gommé par l’usage.

      Par contre je n’ai pas eu de problème à l’utilisation, enfin en tout cas pas plus qu’avec le Canon 17-55 f/2.8 : c’est-à-dire très rarement. Mais c’est quasi impossible de n’avoir aucun souci de mise au point en basse lumière.

  • Génial ! Il donne envie !
    J’ai eu à Noël le 40mm canon, la galette
    Et j’ai le 18/55 2,8
    Ça me donne envie de remplacer mon 18/55 par le sigma
    Aimicalement,
    Suis inscrite à la formation cette année

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,

    Merci pour ce test instructif sur ce nouvel objectif. J’avais l’intention de m’acheter le Sigma 30mm f1.4 après avoir essayé le Sigma 35mm f1.4 (bien plus cher). Finalement, peut-on considérer que le 18-35mm f1.8 à 35mm équivaut à une focale fixe 35mm 1.8? Quelles différences avec un 35mm f1.4?
    Cordialement

    9 janvier 2014
    • Bonjour Sylvain,
      Oui, on peut considérer qu’à 35mm, il équivaut à une focale fixe 35mm f/1.8.
      Le 1.4 est encore au-dessus en termes de qualité optique, par contre il me semble que le 30mm f/1.4 est un peu en-dessous du 18-35mm.

      • Cool, voici un commentaire pertinent qui pour moi à toute son importance car je cherche désespéramment des tests, des avis afin de me décider à prendre un 18-35mm 1.8, un 35mm 1.4 (qui a remplacer mon idée de prendre le 30mm vu de sa mauvaise presse) ou un 16-50mm 2.8 pour mon sony alpha 77 m1…

        21 avril 2017
  • Bonjour,

    J’aimerai des éclaircissements sur tes choix de couple boitier/optique.
    Pourquoi pas le 7D avec les longues focales et le plein format avec un zoom trans-standard 17/85 2.8 ou le 10/22 ??.
    J’ai un 7D et un 6D et je n’emmène que rarement les 2 en même temps à cause du poids et de l’encombrement, j’ai souvent un problème de choix.

    9 janvier 2014
    • Bonjour Jean-Yves,
      C’est tout simplement une question d’usage.

      Tout d’abord, le plein format n’accueillerait pas de 17-85mm f/2.8 (qui n’existe pas au passage), ni de 10-22. Mais bon admettons que tu parles de leurs équivalents Full Frame, c’est tout simplement parce que le 70-200mm sur 7D donne une focale trop longue pour le concert, à l’usage.
      Et comme j’avais déjà un zoom trans-standard pour le 7D, voilà ! 🙂 (l’ultra grand-angle est trop large pour la plupart des situations, mais j’ai un Tokina 11-16mm f/2.8 si besoin)

  • Ce test est vraiment fait dans les conditions qu’il fallait. Merci beaucoup, j’ai bien apprécié ce objectif et je croix qu’il en vaut le coup d’être acheté.
    De là, je pense que d’ici peu, on aura la possibilité de connaître peut être bien la sortie des zoom encore plus intéressant, faut juste croisé les doit, ces opticiens n’ont pas encore fini de nous montrer les sommets qu’ils sont capable d’atteindre dans ces créations d’objectifs. Ça nous fera que du plaisir de voir venir plusieurs gammes d’objectif avec le temps.

    9 janvier 2014
  • Merci pour le Blog, le test, et auxphotographes pour leurs commentaires.
    Je suis un amateur avec un Nikon D80 + 18-135 (3.5-5.6) + 70-300 (4.5-5.6) stabilisé.
    Il est très difficile d’opérer en faible lumière, et pourtant j’adore ça.
    Photo de concert, ciel profond, feux d’artifice, concert, spectacle, paysages en longue pause… je suis pour différentes occasions photographe attitré pour pas mal d’évènements, et suis évidemment très intéressé par ce genre de matériel. Mon seul point noir, c’est l’investissement pour m’équiper. je dirais plus justement que l’investissement ne me ferais pas peur si je pouvais être certain de faire le bon choix sur mon matériel ; marque de boitier, et accessoires (gammes d’objectifs, filtres, …).
    il me manque donc un peut « références » pour me fixer et investir maintenant sur du matos « semi-pro »…
    A très bientôt de continuer a vous lire

    Thierry

    9 janvier 2014
    • Bonjour. J’étais dans le même cas, un Nikon avec les même objectifs (parmi tant d’autres) et j’ai toujours été frustré par le rendu en basse lumière. Toutes les photos de mes filles en intérieur sont loupées. J’ai finalement sauté le pas et revendu mes 06 objectifs et mon boitier pour ne prendre qu’un Canon et un unique Sigma Art en focale fixe. Dure se se passer de zoom. Mon porte monnaie à beaucoup, beaucoup souffert mais le résultat est là. Mais j’ai réceptionné mon matos hier soir et je redécouvre la photographie.
      Avant de tout jeter comme j’ai fais, peut être pourriez vous tester juste l’un de ces objectifs avec votre boitier et voyez ce que ça donne. Une belle lentille peut changer beaucoup de choses 😉

      11 avril 2014
  • Tu parles de celui-là : http://www.photozone.de/nikon_ff/792-sigma3514dgfx

    NB : le lien n’est pas bon.

    9 janvier 2014
  • merci de ton ressenti pour cette optique. je fais quelques photos de concert aussi avec 2 objo : 1 24-70 f2.8 et 1 80-200 f2.8 en général avec 1 seul boîtier. Effectivement, 1 18-35 f1.8 doit être très bien dès lors qu’il y a une « fosse photographe » devant la scène, le 24-70 étant parfait avec 1 plein format, le 18-35 en dx doit être dans la même situation (eqv ff 27-52.5 sur nikon et 28.8-56 sur canon) mais en f1.8!!!
    J’essaierais de louer cet objo pour 1 prochain concert sur mon D7000. Merci!

    9 janvier 2014
  • Les premiers zoom avec une ouverture fixe au-dessus de f/2.8, super prometteur pour l’avenir et ça forcera sans doute nikkor à présenter des produit similaires. Merci beaucoup pour ce test très utile, les avis sur la prise en main et la réactivité de l’autofocus font trop souvent défaut.

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,a tous,

    Fichtre,d’après tes tests il est super cet objectif !,un article des plus intéressant,je préfère aussi tes tests « sur le terrain » aux meilleurs tests de labo,j’espère que Sigma continuera dans cette voie avec d’autres cailloux aussi interessant.

    Un clain d’oeil à Ary et à Eric Heymans que (j’essaye) de suivre assidument également.

    Merci Laurent,au plaisir sur ton blog,

    p’titJo

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,

    Merci pour cet article très intéressant.

    Cet objectif est-il adapté et le conseilles-tu pour le Sony NEX 6?

    Merci.

    Cordialement.

    9 janvier 2014
    • Bonjour Christian,
      Il existe en monture Sony je crois, mais il est plus adapté aux reflex vu sa taille. Sur un NEX, il doit être un peu gros, surtout qu’il faudra la bague d’adaptation pour monture alpha. Cela dit, si tu utilises déjà des objectifs en monture alpha, ça ne devrait pas te gêner tant que ça.

  • Petite note concernant l’opposition test labo / test terrain pour répondre à de nombreux commentaires :

    Mon intention n’était en aucun cas de taper sur les tests labo. Ils sont très utiles pour une chose : déterminer si la qualité optique d’un objectif est meilleur que celle d’un autre. Et c’est le SEUL moyen de le faire. Si quelqu’un compare 2 images prises avec 2 objectifs différents, zoome à 100% et dit « regardez, celui-là est mieux« , ça n’a pas de sens. C’est pour ça que pour la qualité optique, je regarde DxoMark, qui fait ses tests rigoureusement et scientifiquement.

    Par contre, le test terrain permet de se rendre compte de choses plus subjectives, comme l’utilité réelle de telle fonction dans telle situation donnée. Les deux sont donc complémentaires 😉

  • Bonjour,

    Merci pour se test., j’ai cet objectif et je dois dire qu’il répond clairement à mes attentes.
    Plus besoin de me poser la question de quel est la focale optimale de mon zoom, quel est l’ouverture qui donne le meilleur piqué, plus de « ah oui merde j’aurais fermé à f/4.0 et pris a 22mm et reculé, j’aurai eu une meilleure image qu’à 17mm et f/2.8 ».
    Maintenant c’est clic clac et la qualité de l’image sera forcément top, il n’y a qu’a travailler sa prise de vue sans se poser de question et ça c’est un réel confort, c’est comme quand j’utilise mon 60 macro, je ne me pose pas de question je shoot.

    9 janvier 2014
  • Merci pour ce test Laurent !
    Me tente pas mal pour compléter mon 50mm !

  • Bel objectif oui mais j’ai lus sur le site de Ken Rockwell que Sigma gardais souvent les pièces des objectif que 7 ans maxi,
    donc si un objo Sigma tombe en panne dans plus de 7 ans aucune réparation possible.
    Vu que l’on garde en général le plus longtemps possible ces objectifs c’est quand meme bête.

    Sinon c’est un objectif tres bon.

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent.

    faut il appliqué le coef 1.5 pour avoir la équivalence, ou une fois monté il fait vraiment 18-35 ??

    9 janvier 2014
  • Bonjour Yannot
    Tous les objectifs sont annoncés avec les longueurs focales sur boîtier 24/36 donc étant donné que tu as un APS-C tu dois tout le temps convertir en multipliant par 1.5 (1.6 chez Canon). Tu auras donc le cadrage d’un 27-52,5
    Cordialement

    9 janvier 2014
  • Bonjour Laurent
    Je suis très contente que tu l’aies testé car il m’intéresse aussi pour des photos de paysage ou d’architecture mais est ce que l’ouverture maxi à 16 (sur APS-C) n’est pas un peu limite de ce point de vue sachant qu’on aura pas la meilleure qualité d’image aux extrêmes ? en tous cas pour la fête des lumières à Lyon ça doit être top !
    Ton avis ?
    Cdt

    9 janvier 2014
  • Commandé hier, et aujourd’hui je lis cet article qui me conforte dans mon choix.
    Merci Laurent pour ce test 🙂
    Bonne journée à tous.

    10 janvier 2014
  • bonjour, merci pour ce test mais pour moi, pour mon usage 35 ce n’est pas assez, il me faut plus de zoom
    bonne journée

    10 janvier 2014
  • Bonsoir Laurent,

    J’avais l’intention de m’acheter le Sigma 30mm f1.4 (Art). Je m’interroge concernant le Sigma 18-35mm 1.8. Si il permet de shooter comme un 35mm f1.8, quel est l’intérêt d’avoir un grand angle avec une grande ouverture. (J’ai déjà un Tamron 17-50mm f2.8) et qui justifierait son achat?

    10 janvier 2014
  • Super test du 18-35mm f/1.8! Cependant c’est vrai que le prix est assez important même si la qualité est bien au rendez-vous. Je vais surement me laisser tenter.

  • Cet objectif Sigma 18-35mm f/1.8 Art semble tout simplement bluffant. Étant un adepte de focales fixes, j’avoue qu’à ce niveau de qualité optique, je me laisserais bien tenter ! Le seul point négatif pour la photo de voyage que je pratique reste son poids et son encombrement, même cela reste raisonnable. Après ça couplé à un boîtier stabilisé de baroudeur genre Pentax K-3 ou K-5 IIs, je pense que ce n’est que du bonheur ! Félicitations pour le site (et les photos) en tous cas, ça doit demander beaucoup de travail !

    12 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,

    juste une précision sur ton article, le lien que tu donnes pour le « 35mm f/1.4 Art » renvoie vers Amazon avec comme recherche « sigma 18-35mm f1.8 ».
    De plus, sur le site de Sigma le « ART | 35mm F1.4 DG HSM » n’est disponible que pour des capteurs Full-frame. En APS-C, il est proposé le « ART | 30mm F1.4 DC HSM ».
    Voilà, à préciser ! 🙂

    15 janvier 2014
  • Bonjour Laurent,

    Ce nouveau Sigma semble effectivement très prometteur et on te fait largement confiance lorsque tu recommandes du matériel.

    J’ai également un Sigma parmi mes optiques et j’avoue que même si c’est pas celui dont je me sert le plus souvent (UGA), j’en suis tout de même ravi !

    Ceci pour dire que l’on peux faire confiance à ce constructeur, qui de plus en plus se démarque par rapport non seulement à la concurrence mais aussi (et surtout) par rapport aux optiques « constructeurs d’origines ». Tant les qualités de leurs optiques n’est plus à prouvé mais aussi par les prix qu’ils proposent également pour des objectifs qui parfois sont mêmes supérieures à ceux de chez Nikon ou Canon dans le même « range ».

    Un grand merci en tout cas pour ce test que tu nous proposes. En tout cas moi du coup, il me fait de l’oeil cet objectif…. 😉

    15 janvier 2014
  • Merci pour ce test tres complet , je me suis interessé comme beaucoup à cet objectif à part et ton test est des plus interessant …. apres de la à dire que je l’aurai dans mon sac pour l’instant il est trop tot mais je pense que ce n’est qu’un debut !!!

  • Bonjour a tous !

    Merci Laurent pour ce test « terrain » bien complémentaire de celui de Darth (très bien fait lui-aussi ! (moi fayot ? nan…!)) et de Dxomark !

    Encore un argument supplémentaire pour l’APS-C ! Le boitier reflex 24×36 à 800 euros n’étant pas pour demain, à nous les flous d’arrière-plan équivalents au 24-70 plein format à un tarif divisé par…beaucoup !

    Encore quelques centaines d’euros à mettre de côté avant de casser mon nourrain… ça me laissera le temps de savoir si les possesseurs de ce magnifique cailloux n’ont pas eu de problème mécanique à l’usage… (parce-que jusqu’à maintenant Sigma n’était pas vraiment réputé pour sa fiabilité à l’usage…). Mais étonnamment, Sigma a vraiment fait, semble-t’il, un très grand bond en avant !

    De plus, voici un bon moyen de descendre les isos sans se trimbaler avec de multiples objos fixes et donc rallonger la durée de vie de nos chers boîtiers.

    Enfin, le talent et les connaissances techniques du photographe sont toujours aussi important mais le bon matériel (notamment le bon objectif !) ça aide quand même à améliorer la qualité du cliché et à motiver le photographe…!

    Et encore bonne année à tous (on est toujours en janvier !) ! Et merci Laurent (Je fayote encore…Raaaaahh !).

    19 janvier 2014
  • Merci pour ce test complet ! J’ai acquis en décembre l’olympus em1 et je me renseigne tout doucement sur différents objectifs intéressants pour varier de mon zoom de kit 12-50 f/3,5-6,3.
    Une question cependant, les APSC sont plus grands que les 4/3 donc je ne sais pas tellement si ce genre d’objectifs serait compatible avec ces derniers ?
    J’imagine que la question doit paraître basique pour les enthousiastes, mais je débute ( et je m’améliore, je suis la formation en ligne assidûment !)
    Merci d’avance et merci encore pour ce site, une mine d’infos !

    20 janvier 2014
    • Bonjour !
      Je ne sais pas s’il y a des bagues d’adaptation, mais très honnêtement, si on prend un hybride, c’est pour la compacité, donc je pense qu’il n’y a pas trop d’intérêt à utiliser un objectif de reflex dessus 🙂

    • Salut,
      Il y a des bagues d’adaptation pour à peu près tout (http://www.labaguephoto.com/fr/30-adaptateur-micro-4-3-olympus-panasonic NB : avec ces bagues là, tu perds l’autofocus il me semble… Mais, il y en a d’autres plus chères mais qui sont encore plus intéressantes : http://www.metabones.com/products/?c=micro-43-system-2).

      Cependant, la taille du Sigma est quand même importante et puis il est très cher à la base. L’intérêt de ces montages est plutôt de monter des vieux objectifs pas chers et manuels. Surtout utile pour avoir certaines très grandes focales ou pour de la macro…

      Le Sigma sur un m4/3, ça ferait du 36-70 sur un m4/3 et un bon objectif pour portrait cela dit !
      Mais bon, dans ces focales là, tu as des bijoux d’objectifs à focales fixes.
      Je te conseille le 45mm d’Olympus qui peut aussi servir à faire autre chose que du portrait aussi. ça te laisse du budget pour prendre un truc pour les photos grand angle.

      Si tu veux vraiment rester sur la gamme de focale du Sigma, le Pana 35-100 est excellent aussi (et top en vidéo aussi !)

      Toute la gamme compatible :
      http://www.four-thirds.org/en/microft/lense.html

      21 janvier 2014
    • On peut adapter pratiquement TOUTES les montures existantes -y compris des montures C qui ont pourtant un tirage arrière très faible- sur un appareil µ4/3 (c’est même l’un des avantages de cette monture).
      Donc bien sûr un objectif APS-C, au choix en monture Nikon ou Canon. Par contre l’autofocus est à oublier.
      Les bagues d’adaptation standard venues de chine sont très bon marché ; il y a un large choix.
      Si tu as un peu d’argent l’intérêt est même d’acheter une bague réductrice de focale style « speedbooster » en monture Nikon par exemple et au lieu d’un « équivalent » 35-70 f1.8 tu auras alors un objo. équivalent à 25-50mm f1.3 … et là c’est une combinaison fabuleuse. Attention le speedbooster est censé ne fonctionner qu’avec les objectifs pour 24-36, mais en trainant sur les forums, il semble être utilisé sans problème (peut-être très léger vignettage en GA) avec DX.
      Reste un point peu évoqué : il fait 841g … c’est pas léger-léger en soi.

      8 mars 2014
  • je decouvre votre blog avec plaisir ! je vais surement m’orienter vers ce materiel pour mes futurs clichés sur les hippodromes ! 😉

    23 janvier 2014
  • Merci Laurent ! Ton analyse de cet objectif est tellement convainquant que je l’ai finalement commandé cette semaine et à lire tous les commentaires ici, je suis persuadé d’avoir pris la bonne décision. Maintenant j’ai hâte de le recevoir pour l’essayer.

    Encore une fois, super de bonne analyse.

    25 janvier 2014
  • Bonjour et merci pour ce très bon test.
    Cet objectif m’intéresse vraiment beaucoup de par sa qualité et ses focales qui correspondent bien à mon usage.

    Par contre je me pose une question.
    Pourquoi cet objectif ne peut pas être monté sur un capteur full frame?
    Si je ne me trompe pas, l’inverse est possible non?

    Merci pour vos réponses.

    28 janvier 2014
  • bonsoir laurent et à vous tous.

    j’ai une focale fixe 50mm f/1.8 focale fixe qui me plait tres bien. Mais je trouve pas de focale de 18mm pour nikon d3000 et qui ouvre à cette meme ouverture 1.8 !!!

    merci de vos réponses… si un tel objectif existe vraiment. J’ai cherché un peu partout sur les sites et rien !

    28 février 2014
  • Je viens de l’acheter et honnêtement il sera souvent sur mon D90.Je suis d’accord c’est une révolution et un superbe objectif. Enfin une focale fixe 1.8 pour les APS-C que du bonheur.

    28 février 2014
  • Lumineux et le piquer est splendide ! C’est vraiment un très bon choix. Dommage que ce ne soit pas un 16mm….

  • Bonsoir,
    J’ai ce cailloux depuis 1 semaine et une chose que je peux confirmer c’est la qualité des matériaux , c’est du beau, c’est du bon

    5 mars 2014
  • C’est court quand même 18-35.

    Le coeff APS-C ne s’applique qu’au fenêtrage, la focale à proprement parler et les déformations qui vont avec ne changent pas : ça reste un 18-35. Autrement dit, l’usage est limité au plan italien au mieux… après, le risque de déformation augmente à chaque pas.

    En tout cas, ce 18-35 f/.8 sur un Pentax K3 est l’arme absolue, moins sur un APS-C Canon en raison d’une montée en ISO assez médiocre, il faut l’avouer.

    19 mars 2014
  • bonjour Laurent, merci pour tous tes conseils, ils sont vraiment très utiles,et j’ai beaucoup appris. cela fait quelques temps que je m’intéresse
    à la photo et vidéo, lorsque je pars c’est avec deux appareils, photo et camescope, çà n’est pas très confortable, aussi je me suis documentée de façon à n’avoir qu’un seul appareil, d’où mon intérêt pour un hybride, après multe recherches, j’ai remarqué un « Sony A5000, objectif 16-50 f/3.5-5.6 et objectif 55-210 f/4.5-6.3, est-ce un bon compromis ? je peux voyager, donc photos et vidéos paysages, monuments, panoramiques + groupes, portraits, photos int, ext, spectacles, en fait je fais des photos et vidéos de tout ce qui se passe,(et au retour quel travail, de tri, de montage) etc, si tu peux me donner donner ton avis, ce serait sympa.
    merci encore pour le travail que tu fournis, à mon prochain voyage je t’enverrais quelques exemplaires de mon travail… bonne soirée
    Elisabeth

    29 mars 2014
    • Bonjour,
      Je te conseille les hybrides Panasonic pour la vidéo.
      J’ai le GX7 qui est très bon. Le G6 est bien aussi. Le GM1 encore plus transportable.

      L’avantage, c’est que tu peux y adapter pleins d’objectifs différents (Anciens et récents)!
      Le montage de vieux objectifs manuel est très utile en vidéo.

      31 mars 2014
  • Salut,

    J’ai une petite question, je suis l’heureux propriétaire d’un Canon 70D et depuis quelques temps je renouvelle mes objectifs. J’avais un 18-200 de chez Sigma et j’aimerai le remplacer par 3 optiques de meilleure qualité. Je viens d’acheter un Canon 24-70 qui donne un 38-112 sur boitier et j’aimerai le compléter par un 70-200 f2.8 et cet optique sigma. J’en viens donc à ma question comme ce 18-35 est un objectif pour les boitiers APS-C j’aurai bien un 18-35 et je n’ai pas de conversion à faire puisque je le monde sur un 70D?
    D’avance merci et continue comme ça, tes articles sont vraiment très bien 😉

    11 avril 2014
    • Quand on dit d’un objectif qu’il est en APS-C, cale signifie que tu ne peux le monter que sur des boitiers APS-C et pas sur les FF. En revanche, que l’objectif soit uniquement APS-C ou bien FF (montable sur APS-C et sur FF); tu conserveras toujours ce facteur. Ton 18-35 cadrera donc comme un 28.8-56mm.
      Tant que tu n’es pas sur boitier full frame, tu dois automatiquement appliquer le facteur de conversion

      11 avril 2014
      • OK du coup pas d’intérêt pour moi il me fait une plage focale plus courte. Par contre du coup je comprend pas pourquoi on peut pas le monter sur un FF ?

        11 avril 2014
        • Un objectif APS-C est de plus petite taille qu’un objectif FF et le cercle qui contient l’image projetée passe juste au delà des 4 coins formés par le rectangle que forme le capteur.
          Un objectif FF produit un cercle d’image plus grand, adapté au capteur FF.
          C’est pour cette raison que l’on peut monter un FF sur APS-C, mais pas l’inverse.

          Je suis certain que Laurent en parle ailleurs sur son site, mais voici le lien vers article que j’avais fait à l’époque dans lequel il y a une mire qui explique … cela :

          http://ericheymans.com/capteurs-pdc-focale/

          Bon weekend.

          • OK c’est plus clair et c’est bien ce que je pensais 😉

            11 avril 2014
  • [quote]En effet, Sigma a sorti en 2013 le premier zoom du monde dont l’ouverture maximale est de f/1.8 à toutes les focales[/quote]

    [quote]Tout d’abord, l’objectif est réservé aux reflex à capteurs APS-C, ce qui reste quand même la majorité du marché.[/quote]

    S’il se fut agi d’un zoom pour le format 24x36mm, c’eut été salué comme un prodige.

    Pour un capteur de petit format APSC, on ne peut pas dire que c’est un exploit, certains compacts haut de gamme possédant des objectifs aussi lumineux.

    Il faut relativiser un peu les termes dythirambiques. 😉

    20 mai 2014
  • Merci Laurent pour ce test, je viens tout juste de m’acheter un 7D et je regardais les objectifs a grande ouverture et je me demandais justement ce que vaut réellement celui-ci. Tu m’as conforté dans mon choix, ce sera le prochain achat 🙂

    30 juin 2014
  • Bonjour,

    J’ai pas compris, vous avez utilisé cet objectif avec un plein format ou un capteur aps c? Vous dites que c’est un objectif pour capteur aps c, cela veut il dire qu’il ne fonctionne pas avec un plein format?

    8 juillet 2014
  • Bonjour Laurent, et bravo pour ton site !
    Je possède le boitier Nikon D3100 (entrée de gamme Nikon), cet objectif est-il compatible avec mon APN ?
    Pas de stabilité, mais si j’ai bien compris…pas besoin !
    Y a t-il l’autofocus ou bien faut-il procéder manuellement ?
    si oui, ce n’est pas un problème ?
    Merci

    4 septembre 2014
  • Très bien mais est il adapté pour la photo de paysage?

    4 octobre 2014
  • Bonjour

    Merci pour ce test.
    J’ai acquis cet objectif pour mon Pentax K5 il y a quelques semaines.
    Je rejoins la plupart des commentaires : c’est du bonheur, surtout lorsqu’on a besoin d’une grand ouverture pour des photos nocturnes ou crépusculaires par exemple. il est vrai aussi qu’on se retrouve vite « coincé » par le fait de ne pas pouvoir aller plus loin en terme de zoom (on voudrait la même qualité jusque 90mm par exemple)
    Par contre deux éléments négatifs retiennent mon attention :la mise au point est parfois approximative et il ne faut pas hésiter à doubler les photos surtout lorsque le sujet est proche. Et surtout un élément n’apparaît jamais dans les tests : le poids. Il est lourd….TRES LOURD (dans les 800g). A bout de bras, cela se fait vite sentir, surtout lorsqu’on a été habitué aux focales fixes « limited » de monsieur pentax…
    Cela n’enlève rien au plaisir qu’on a à voir les photos faites avec cet objectif mais je pense qu’il vaut mieux le savoir avant d’acheter, car pour ma part cela réduit quelque peu les situations dans lesquelles je monte cet objectif sur mon K5…

    Lionel

    4 novembre 2014
    • J’essaye de regarder le verre à moitié plein ☺ : il est très lourd certes, mais en fait ce poids crée une sorte de stabilisation naturelle par son inertie, ce qui en basse lumière m’autorise des vitesses encore plus élevées et des ISO encore plus bas.

      Je n’arrive pas à ces résultats avec mes primes, dont le poids plume est agréable, mais n’aide en rien la stabilisation lors de la prise de vue…

      Chaque pièce a son revers, à quelque chose malheur est bon, etc.. etc… ☺

      17 décembre 2014
  • salut Laurent ,J’AI UNE PETITE ESITATION ENTRE CES DEUX LENTILLE JE ME DEMANDE SI LA DIFFERENCE DE PRIX EN VEAU LA PEINE.
    Sigma 18-35mm f/1.8 Art,(950$ CDA)

    Tamron SP AF 17-50MM F/2.8 XR Di II LD asphérique (IF)(438$ CDA)

    4 novembre 2014
    • Ces deux objectifs sont difficiles à comparer car ils ne répondent pas vraiment à la même utilisation ni aux mêmes exigences.

      Le Tamron (pour autant qu’on ait un exemplaire sans défaut, ce qui n’est pas gagné d’avance) est un zoom presque à tout faire qui est très apprécié, même par des pros. Je l’emploie quotidiennement et toute la journée quand je couvre des mariages. Sans être une bête, il fait presque tout de façon très honorable. Mais dès que le crépuscule est passé, comme la majorité des zooms sur le marché, il ne suffit plus pour faire de la belle photo sans monter dans les ISO au niveau du boîtier: photos de vie nocturne, de concert, en club… il faut grimper au moins à 1600 et même 3200 ISO pour réussir ses clichés. Alors même si le boîtier suit bien dans les ISO, ce n’est pas idéal car on perd en qualité finale. Avant d’avoir le Sigma, en soirée je passais à des primes (focales fixes) d’ouverture f/1.4 à f/2.

      Le Sigma que j’emploie mainteant aussi depuis deux mois, est une bête d’optique et fantastique de qualité en basse lumières. Dans les mêmes conditions qu’expliqué (concerts, clubs, photos de vie nocturne) on peut rester au niveau du boîtier entre 400 et 1250 ISO ce qui est parfait avec les boîtiers récents. Par contre il bute à 35mm (contre 50mm pour le Tamron), l’AF ne réagit pas toujours bien, et il est lourd.

      A mon avis on ne peut pas choisir soit l’un soit l’autre, SAUF si on ne fait 90% de diurne (Tamron: moins cher, 50mm, plus léger) ou 90% de nocturne (Sigma: plus lumineux, meilleure optique).

      En journée, surtout en conditions bien lumineuses, et ce malgré son optique supérieure, le Sigma ne donnera pas *dans les faits* des photos de qualité supérieure au Tamron à moins d’aller faire du pixel-peeping à 100%. Et on sera limité à 35mm (en fait équivalent à 50mm sur APS-C). Donc photo de jour = avantage net au Tamron, à moins d’être un maniaque/pixel-peeper (je les plains ces hypocondriaques de la photo).

      En soirée et de nuit, le Sigma enfoncera le Tamron, sauf pour la profondeur du zoom et la fiabilité de l’autofocus. Si on est exigeant, photo de nuit = avantage net au Sigma. Néanmoins pour être à l’aise et surtout pour des portraits il vaut mieux y ajouter une fixe 50mm f/1.8. Heureusement pour le portefeuille, de nos jours on en trouve des bonnes et pas chères pour tous les principaux systèmes (Canon/Nikon/Pentax). Autre problème du Sigma déjà évoqué, il est capricieux niveau AF. il faut apprendre à vivre avec (mise au point manuelle, ou astuces de composition) sinon mieux vaut se passer de cet objectif…

      17 décembre 2014
  • Salut,

    J’ai commandé ce matin cet objectif 🙂 J’ai lu sur le net que l’objectif nécessitait un réglage via un dock USB pour éliminer des problèmes de front/back focus à grande ouverture. Tu n’en parles pas dans l’article. Est-ce que ce problème est négligeable?

    Nicolas

    13 janvier 2015
  • Tres bon test

    17 février 2015
  • bonsoir à tous,j’ai lu beaucoup de commentaires concernant le réglage ou la réinitialisation de l’objectif avec le dock,je vais bientôt recevoir mon matos (D7100 + sigma 18/35 f1.8) et je voudrais savoir si je pourrais l’utiliser direct dans de bonne condition ou est ce qu’il faut que je commande le dock?
    merci à tous

    9 mars 2015
  • Bonjour,

    Merci pour ce test !
    Je commence à lorgner sur cet objectif !
    Les photos sont top !

    27 mai 2015
  • Bonjour

    Voici plusieurs jours que j’ai mis cet objectif dans mon panier que j’hésite à valider, outre le fait qu’il un coût j’attendais un avis qui puisse vraiment m’éclairer.

    Bingo j’ai trouvé, je pense que vous avez un niveau technique bien supérieur au mien mais j’ai été convaincue.

    J’ai un boîtier Pentax k3 je ne pense pas ça change grand chose à la qualité de l’objectif et comme vous j’ai un vieux boitier k7 sur lequel je monte un 70-200 f 2.8 quand je suis loin de mon sujet.

    Je cherchais un compromis entre mon 17-50 f 2.8 et le grand je crois que je l’ai trouvé grâce à vous.

    Ceci dit j’ai du mal a saisir ces histoire de focale fixe ?

    Continuez a faire des tests et à les rédiger avec autant de précision et d’humour c’était un plaisir

    12 juillet 2015
    • > « j’ai du mal a saisir ces histoire de focale fixe »

      « Focale fixe » fait allusion à tout objectif qui ne peut pas zoomer (ni dézoomer), avec lequel on ne peut donc pas changer de focale.

      Les focales fixes existaient avant les zooms. Ce sont les premiers objectifs photo. Depuis l’apparition des zooms, dont la fonction même est de permettre un ensemble de focales, et surtout depuis leur présence sur la quasi totalité des appareils compacts, on dirait que beaucoup -comme vous- ont « oublié » que ce n’est pas le seul type d’objectif qui existe… et qu’il existe des objectifs avec lesquels on ne peut pas zoomer: les focales fixes!

      12 juillet 2015
  • Bonjour Laurent,
    Cet objectif m’intéresse beaucoup et j’étais sur le point de l’acheter quand j’ai lu cet avis sur le site web de la fnac. Quel est votre opinion sur ce problème ?
    Merci

    « Très déçu,
    Tout d’abord un grand grand merci à la FNAC d’Aix-en-Provence qui m’a repris le matériel sans discuter. Concernant l’objectif :Soyons clair, optiquement il est parfait ! Peu de distorsion, pas d’aberration chromatique, et un piqué que j’atteints à peine avec mon 100 macro. Mais un autofocus déplorable et ce avec un 70D pourtant réputé pour sa mise au point (MaP). C’est bien beau de faire des objectifs qui ouvrent à 1.8 constant avec un piqué de folie si on arrive pas à faire la MaP autrement que manuellement. Beaucoup parle pour cet objectif de front ou de back focus, mais le vrai problème vient tout simplement du focus !Alors si on mets bout à bout :- Le manque de stabilisation- Le fait que l’objectif est inadaptable sur un capteur plein format (en cas d’évolution de son matériel)- Une ouverture 1.8 inutilisable car dès que la lumière baisse un peu l’autofocus devient fou. On met un gros bémol à tous les sites qui décrivent cet objectif comme révolutionnaire.Optiquement OUI, mais ça ne fait pas tout.Je vais pour ma part attendre les offres de fin d’année et me tourner vers un Canon 16-35 IS USM L 2.8 qui avec les réductions tombera aux environs de 1000 et qui lui pourra être utilisé partout. »

    13 août 2015
    • Oui mais mais mais avez-vous jamais utilisé un objectif très rapide (moins de 2.0) avec une focale courte, sur votre appareil?

      J’ai pu constater que la majorité des problèmes ne viennent absolument pas de l’objectif, mais des appareils! N’oubliez pas qu’ici, ce n’est PAS l’objectif qui pilote la mise au point… c’est le boîtier.

      Moi après avoir croisé des dizaines de rapports d »utilisateurs, je pense qu’une vaste majorité de boîtiers actuels sont tout simplement incapables de faire le point correctement avec des objectifs à focale courte et ouverture rapide, à cause de la méthode employée par défaut (phase). En « vieux » mode AF contraste, les choses vont beaucoup mieux.

      Exemple, avec mon Pentax K-5II, je dois impérativement passer en mode Live View (AF contraste), sinon j’ai aussi des sérieux problèmes de mise au point avec la méthode par défaut en viseur(AF phase), avec ce Sigma.

      Mon avis est que cet objectif dévoile cruellement les limitations de ce mode AF « phase » qu’on nous impose depuis quelques années, simplement parce qu’il est ultra-rapide et que l’utilisateur n’aime pas attendre… alors qu’il est techniquement inférieur à la bonne vieille méthode AF basée sur le contraste. Certaines études semblent appuyer ce point de vue.

      13 août 2015
      • Et que la majorité des objectifs existants ne font pas ressortir ce défaut des boîtiers parce que leur ouverture > f/2.0 facilite la mise au point par la méthode « phase »… et que ceux à ouverture < f/2.0 sont souvent des focales fixes de plus de 35mm, ce qui facilite aussi les choses.

        13 août 2015
        • @wizz

          Remarque pointue et interessante. Mais alors comment savoir avec quels reflex aps-c ce genre d’objectif fonctionnera vraiment bien ?

          13 août 2015
          • Je n’ai pas la réponse. 🙁

            Je dirais que… si on a un boîtier qu’on peut régler sur un AF-contraste, comme mon K-5II (malheureusement uniquement en mode Live View, c’est agaçant) on a plus de chances de pouvoir profiter de cet objectif aux grandes ouvertures (f/2 et f/1.8) que si on a un boîtier qui ne fait QUE de l’AF-phase. Rendez-vous avec les modes d’emploi.. (rires jaunes…)

            Je crois aussi que certains appareils ont des AF-phase plus réussis que d’autres, mais sur ce terrain je n’ai pas trop envie de m’avancer.

            13 août 2015
  • bonjour,

    l’autofocus ne fonctionne pas avec le 70D, en tout cas, pas avec le viseur car avec le LiveVieW ça fonctionne.
    J’avais lu sur des forums français et US que beaucoup avaient expérimenté ce problème. J’ai alors essayé cet objectif hier sur mon 70D et je confirme que l’AF ne fonctionne pas (back focus énorme).
    Ce problème doit être dénoncé car nombreux sont ceux qui se retrouvent avec un caillou inutilisable qu’ils n’arrivent pas à revendre.
    Cordialement
    jp

    27 octobre 2015
    • Vous avez vu mon (long) commentaire ci-dessus au sujet de l’AF-phase et de ses limitations?

      Essayez pour voir, de mettre au point avec le 70D + Sigma + viseur, à de plus petites ouvertures (diaphragme f/2.8 et plus).

      Si ça marche sans front/back focus à ces petites ouvertures, mais que le back/front focus revient aux grandes ouvertures (diaphragme f/2.2 et moins) c’est que ma théorie s’avère encore une fois confirmée: à savoir que le problème n’est pas l’objectif, mais bien les AF-phase de la majorité des appareils actuels, incapables de mettre au point aux très grandes ouvertures (<f/2.8).

      28 octobre 2015
      • Bonjour,

        Merci pour la réponse qui du coup m’amène à une autre question:
        Pourquoi l’AF ne fonctionne pas sur la grande ouverture du Sigma et fonctionne très bien sur un ef 50 1,8 ?

        30 octobre 2015
  • Merci de cette présentation. Bien d’accord avec toi: la qualité est super! Le plus gros reproche (qui ne lui est pas spécifique) c’est le manque de grand angle. A quand un 15-40 de cette qualité!?

    5 février 2016
  • pentax k3, 100 iso, f/7.1 1/30 obj sigma 18-35 1.8 l’image est surexposée, impossible à corriger même en DNG avec Dxo optic Pro
    décevant. ya d’autres méthodes de corrections mais plus complexes

    30 juillet 2016
  • Bonjour, j’hésite entre cet objectif et passer au plein format. En effet la qualité d’image ne serait pas mieux plutôt avec un canon full frame (6D par exemple) équipé d’un objectif du même prix: Tamron SP A007 Objectif à zoom – 24 mm – 70 mm – F/2.8 – ? si vous pensez que ce sera mieux avec le tamron, je fonce vers ce dernier ! car il a en plus la stabilisation optique et est bien plus polyvalent ! et à ce prix, je ne comprendrai pas l’intérêt d’une tel optique sur APSC !

    30 janvier 2017
  • bonsoir Laurent je suis un peu perdu car cet objectif correspond à un 27-52 ce qui n’est pas vraiment un grand angle en 24-36? merci pour votre réponse cordialement Yves

    10 juin 2017
  • Bonjour
    Je me posais la question si la différence est grande avec le

    Sigma 18-35 f1.8 Dc?

    29 août 2017
  • Question : Comment interpréter l’hyperfocale avec l’échelle des distances qui se trouve sur l’objectif ??? Sur mon sigma 18×35 en désactivant l’autofocus ( donc je suis en manuel ) j’ouvre mon diaphragme à 8 pour une MAP en hyperfocale, mais je n’arrive pas à comprendre la lecture de l’échelle des distances sur l’objectif !!! Autant les objectifs d’avant étaient faciles à lire parce qu’ils possédaient aussi une bague des diaphragmes, autant je ne comprends pas l’approche de l’échelle des distances de l’objectif SIGMA puisqu’il n’y a pas cette bague ( ouverture de 4 à 20 ) … Bien entendu ma photo est nette par la bague de MAP manuelle… Merci par avance pour toute réponse…

    27 septembre 2017
  • Bonjour, j’ai cet objectif depuis maintenant deux ans, il est devenu mon « bouchon de boitier »…. Je fais 90% de mes photos avec, nature, street shots, nu et portrait dans les endroits exigus… j’ai un 60mm micro nikkor qui me sert de petit télé…
    Gros avantage, petit fourre tout et économie de poids (trois focales fixes de 1.8 équivalentes 28,35 et 50mm, ça pèse beaucoup plus, et sur le budget aussi ^^).
    Je suis pourtant un acharné des focales fixes, ce zoom est le premier de ma vie de photographe.
    Je n’ai pas (encore) passé le cap du full frame (a vrai dire, la bagarre full frame vs apsc me semble stérile, le full frame ne se justifie que pour un pro et pour une utilisation bien précise selon les commandes clients), et vu ce que fait le nouveau D500, je crois bien que ce n’est pas pour demain…. (pour l’instant mon vieux 7100 me suffit) et l’apsc donne la possibilité d’avoir des objectifs qui n’existent pas (par exemple un 85mm f 1.4 devient un 130mm (122,5 en fait) et un 130mm f1.4….. ça n’existe pas en full frame ^^

    mon prochain achat? surement le 300mm f4 avec lentille de fresnel…. toujours ma recherche du poids minimum…

    18 novembre 2017