[Vidéo] La correction d’exposition

10 juillet 2016

La correction d’exposition est une fonction très utile de votre appareil photo, qui vous aidera à obtenir exactement l’exposition que vous souhaitez, et à éviter d’utiliser le mode Manuel tout en en ayant tous les avantages.


 
Vous avez aimé cette vidéo ?

Téléchargez-la pour la regarder chez vous :
Cliquez ici pour télécharger la vidéo
 
 

Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Hellooooowwww, ici Laurent Breillat du blog Apprendre la Photo ! Parfois, votre appareil photo fait n’importe quoi.

Dans ces cas-là, il faut reprendre la main, et pour ça il y a une fonction magique : la correction d’exposition. Elle va vous permettre de ne plus jamais avoir de souci de photo trop sombre ou trop claire, sans pour autant passer en mode Manuel. Prenez un thé et un carré de chocolat, et on va voir ça ensemble, et pas à pas !

Dans les vidéos précédentes, on a déjà vu dans quels cas utiliser les différents modes semi-automatiques de votre appareil que sont les modes Programme, Priorité à l’ouverture ou Priorité à la Vitesse. Mais je vous ai caché quelque chose : même si la plupart du temps, l’appareil va trouver la bonne exposition tout seul comme un grand, parfois il se trompe.

Et ça, c’est dû à la manière dont il mesure la lumière, et c’est donc la première chose que je vais vous expliquer. La seconde, c’est le concept d’indice de lumination. Pas de panique, en vrai, c’est très simple, pas besoin d’avoir fait maths sup !

1 – Comment l’appareil mesure la lumière

Pour déterminer automatiquement les bons paramètres de l’exposition afin que votre image ne soit ni trop claire, ni trop sombre, vous imaginez bien que votre appareil ne fait rien au pif. Il possède un dispositif qui lui permet de mesurer la lumière, et de déterminer quelle sera la meilleure exposition pour la scène qu’il a sous les yeux. Enfin, sous l’objectif.

Pour calculer ça, il se base sur une hypothèse : la moyenne des tons de la scène doit correspondre à ce qu’on appelle un « gris moyen », ou « gris 18 % » (c’est son petit nom). Ça marche dans beaucoup de situations, c’est pour ça qu’il fait cette hypothèse. Mais parfois, cette mesure se plante lamentablement. Imaginez par exemple : vous souhaitez photographier un paysage avec de la neige. Or, la neige, c’est blanc.

Mais l’appareil n’en sait rien, et il va vouloir en faire une scène d’un gris moyen.

Et donc, sur la photo, votre neige sera grise et toute triste.
La solution dans ce genre de cas, c’est d’utiliser la correction d’exposition. Mais juste avant de vous expliquer comment elle fonctionne, je suis obligé de faire des maths. Ça va durer 3 heures. Mais juste 30 secondes, promis 🙂

2 – Le concept d’indice de lumination

L’indice de lumination (abrégé IL), c’est juste une manière de mesurer la lumière. Il y a 2 choses importantes à retenir :
Premièrement, c’est une mesure relative. C’est-à-dire que « 1 IL », ça ne veut rien dire. On dit plutôt +1 IL ou -1 IL PAR RAPPORT à une exposition donnée. Donc par exemple, cette photo a une exposition de +1 IL par rapport à celle-ci.
Deuxièmement, une différence de 1 IL veut simplement dire 2 fois plus ou moins de lumière. Donc une photo dont l’exposition est de +1 IL par rapport à une autre, a reçu deux fois plus de lumière.

Rappelez-vous les vidéos sur l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO : je vous avais expliqué comment faire rentrer 2 fois plus ou moins de lumière dans l’appareil avec ces différents paramètres. Cliquez là pour les regarder. 🙂

Donc par exemple, si vous ne changez absolument rien à l’ouverture et à la vitesse, mais que vous passez de 100 ISO à 200 ISO, vous aurez 2 fois plus de lumière, et donc une différence d’exposition de +1 IL. Oui, tout simplement !

Petit détail : l’indice de lumination a plusieurs autres noms, notamment Exposure Value en anglais (abrégé EV), et aussi « diaph » pour diaphragme et « stop ».

Mais c’est EXACTEMENT la même chose.

« Mais pourquoi tu nous parles de ça alors ? »

Parce que c’est sur cette échelle que va se baser notre outil magique du jour : la correction d’exposition.

3 – La correction d’exposition

En effet, l’idée de cette fonction est simple : elle vous permet d’augmenter ou diminuer l’exposition de un ou plusieurs IL, PAR RAPPORT à l’exposition qu’aurait donné l’appareil en mode semi-automatique.

Ça fonctionne très simplement : le zéro correspond à l’exposition « normale » faite par votre appareil, tout seul comme un grand, en se basant sur ce fameux « gris moyen ». Si vous laissez le curseur sur le zéro, aucune différence avec d’habitude. Par contre, si vous souhaitez éclaircir ou assombrir une photo PAR RAPPORT à cette exposition « normale », vous allez sélectionner + quelque chose ou – quelque chose.

Dans notre paysage enneigé, eh bien, il nous faudra utiliser une correction d’exposition de +1 par exemple, pour dire à l’appareil « fais une photo plus claire ».

Pour être très clair, si vous êtes en priorité ouverture par exemple, en utilisant la correction d’exposition, l’appareil va éclaircir l’image en jouant soit sur la vitesse d’obturation, soit sur la sensibilité ISO.

Si vous ne l’utilisez pas et essayez d’éclaircir l’image en utilisant une ouverture plus importante, ça ne fonctionnera pas : l’appareil se basera toujours sur le gris moyen, et vous aurez EXACTEMENT la même exposition.

Si vous devez retenir une chose, c’est ça : il faut considérer la correction d’exposition comme une manière de parler à votre appareil, et de lui dire quand il a fait n’importe quoi, et qu’il doit faire une photo plus claire ou plus sombre.

Voilà, vous savez maintenant pourquoi et comment utiliser la correction d’exposition ! Par contre, il y a une chose que je ne vous ai pas dite, c’est comment savoir où s’arrêter sur la correction d’exposition. Heureusement, il y a l’histogramme. Mais bon, ce sera pour la prochaine vidéo !
Si vous avez aimé cette vidéo, cliquez sur le pouce bleu, et surtout partagez-la si vous pensez que ça pourrait aider d’autres photographes, c’est le meilleur moyen de le dire ! N’oubliez pas de télécharger mon guide offert « Faites-vous plaisir en photographiant ! » si vous souhaitez aller plus loin, en cliquant sur le visuel, le cadre, la fiche si vous êtes sur mobile, ou dans le lien de la description.

Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,50/5)

Loading...

Recherches utilisées :

bouton gh4 compensation dexposition video, correction exposition en video, corriger exposition video, • Utiliser la correction dexposition

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 commentaires

  • C’est bien expliqué 🙂
    Après si on met +1 IL par exemple, est-ce que çà veut dire que l’appareil augmente les iso de 100 ou bien qu’il enlève une vitesse ?

    20 juillet 2016
    • Ca dépend ! Si tu as fixé les ISO, il jouera sur la vitesse (en priorité ouverture bien sûr). Si tu mets les ISO en auto, il peut faire l’un, l’autre, ou les deux. Il essaiera de décider intelligemment (par exemple de ne pas descendre la vitesse si elle est déjà un peu lente, ou au contraire de ne pas augmenter les ISOs si on est laaaarge en termes de vitesse 😉 ).

      30 juillet 2016
  • Bonjour Laurent,

    Très bonne explication, très claire si j’ose dire !
    Tes vidéos sont toujours instructives et agréables à suivre.

    Sauf pour les kilos pris à manger du chocolat en les regardant 🙂

    Bonne continuation
    Amicalement
    Rudy

    21 octobre 2016