Le Fujifilm X-H2, sorti en septembre 2022, est le dernier hybride APS-C haut de gamme de la marque. Positionné aux côtés du Fujifilm X-H2s orienté vitesse, il mise sur la haute définition avec un nouveau capteur de 40 Mpx, tout en conservant de solides capacités vidéo dont la vidéo 8K 30p.

Avec son look anguleux et moderne et un boîtier robuste en magnésium, cet appareil semi-pro affiche clairement ses ambitions. Décliné en noir ou silver, il adopte une poignée généreuse et un confortable viseur EVF de 5,76 millions de points. Vendu 2149€ nu ou 2749€ avec le zoom XF 16-80mm f/4, le X-H2 vient concurrencer des hybrides plein format comme le Canon EOS R5 ou le Sony A7 IV, pour un prix et un encombrement plus contenus. Il est compatible avec les optiques en monture X de Fujifilm.

Le X-H2 cible les photographes exigeants recherchant un appareil polyvalent, alliant haute définition pour la photo et vidéo de qualité. Bénéficiant des dernières technologies de Fujifilm, il promet de pousser plus loin les limites des capteurs APS-C. C’est clairement ici un appareil APS-C haut de gamme que nous propose Fujifilm. Regardons à présent si ses performances sont à la hauteur !

Fujifilm X-H2 avec objectif

Caractéristiques techniques du Fujifilm X-H2

  • Nom : Fujifilm X-H2

  • Prix de lancement : 2149€ (boîtier nu)

  • Date de sortie : Septembre 2022

  • Taille de capteur : APS-C X-Trans (23,5 x 15,6 mm)

  • Définition du capteur : 40,2 millions de pixels

  • Processeur : X-Processor 5

  • Plage de sensibilité ISO native : 125 à 12800 ISO

  • Visée : Électronique, EVF OLED 5,76 Mpts, 0,8x, 120 fps

  • Écran : 3 pouces, 1,62 Mpts, tactile, articulé sur rotule

  • Monture d’objectif : Fujifilm X

  • Rafale : 15 i/s (mécanique), 20 i/s (électronique, 1,29x recadrage)

  • Stabilisation : Oui, 5 axes, jusqu’à 7 stops

  • Obturation : 1/8000 s (méca), 1/180000 s (électro)

  • Stockage : 2 slots (1 CFexpress Type B, 1 SD UHS-II)

  • Vidéo : 8K 30p, 6.2K 30p, 4K 60p, 4K 120p, F-Log2

  • Connectique : USB-C, HDMI, micro jack 3.5, prise casque

  • Dimensions : 136 x 93 x 85 mm

  • Poids : 660 g (avec batterie et carte)

  • Tropicalisation : Oui, joints d’étanchéité, alliage magnésium

  • Batterie : NP-W235 (la même que celle du X-T4)

  • Autonomie : 680 photos (norme CIPA)

Prise en main et ergonomie du boîtier Fujifilm X-H2

Le Fujifilm X-H2 reprend le design anguleux moderne du X-H2s. Le Fujifilm X-H2 est disponible en kit avec l’objectif XF 16-80mm f/4 R OIS WR, offrant une solution polyvalente et résistante aux intempéries. Avec son boîtier robuste en alliage de magnésium et ses joints d’étanchéité, il inspire confiance et semble prêt à affronter des conditions difficiles. Ses dimensions de 136 x 93 x 85 mm pour un poids de 660 g (avec batterie et carte) en font un appareil relativement compact mais qui reste quand même imposant pour un APS-C. Malgré cela, l’ensemble boîtier+objectif reste en général plus compact grâce aux objectifs APS-C, en général plus petits que leurs homologues en Full Frame (et moins chers 🙂 )

Capteur 40 Mpx du Fujifilm X-H2

La poignée généreuse offre une excellente préhension, même avec de gros objectifs comme le XF 16-55mm f/2.8. L’appareil est bien équilibré et tous les contrôles tombent bien sous les doigts. On retrouve l’ergonomie classique P-A-S-M, comme sur le X-H2s, ainsi que de nombreuses molettes et boutons personnalisables, dont une molette de sélection rapide sur l’épaule gauche. Les boutons ont une course agréable et sont bien fermes.

L’écran tactile de 3 pouces et 1,62 Mpts est monté sur rotule. Il pivote donc à 180°, et facilite les prises de vue en contre-plongée, au ras du sol ou en hauteur. Le viseur électronique OLED de 5,76 Mpts offre une belle définition et un grand confort visuel avec un grossissement de 0,8x. Il faut le voir pour le croire !

Côté connectique, on trouve des ports USB-C, HDMI pleine taille, une prise casque et une prise micro jack 3.5mm. Les doubles slots cartes (1 CFexpress type B + 1 SD UHS-II) sont bien pratiques.

Fujifilm X-H2 connectique

Bref, le X-H2 offre une construction et une ergonomie dignes d’un boîtier professionnel. Tout est là où il faut, la prise en main est immédiate. Le joystick, personnalisable, est précis. Seuls les menus un peu datés seraient à revoir. Sinon c’est du très haut niveau. Evidemment, cette ergonomie est plus classique, avec les modes P, A, S, M, comme on l’a dit, et pas dans le style tout en molettes des X-T4/X-T5. On sent ici que Fujifilm veut s’adresser à un public plus large, peu familier de cette ergonomie argentique 🙂

Réactivité de l’appareil

De manière générale, le Fujifilm X-H2 se montre véloce et réactif, profitant du nouveau processeur X-Processor 5. Le démarrage est rapide, autour d’une seconde. L’autofocus est vif, avec un léger avantage pour le X-H2s en basse lumière. Mais dans l’ensemble, on ne va pas râler, car le X-H2 fait partie des hybrides APS-C les plus rapides du marché.

Au niveau de la rafale, il atteint 15 i/s avec l’obturateur mécanique et 20 i/s en obturateur électronique (avec un recadrage de 1,29x). C’est un peu moins bien que les 40 i/s du X-H2s certes, mais cela reste très véloce et exploitable pour de l’action. Le buffer permet de shooter pendant environ 8 secondes en RAW non compressés avant de saturer, avec une carte CFexpress. C’est très correct pour ce niveau de définition, et merci à la carte CFexpress d’engloutir tout ce flux de données sans broncher !

L’autofocus à détection de sujet est efficace, même s’il accuse un très léger retard par rapport au X-H2s, encore une fois. Lors de la prise de vue, l’autofocus à détection de sujet assure une mise au point rapide et précise, même dans des conditions de faible luminosité. Il détecte et suit bien les visages, yeux, animaux, oiseaux, véhicules. Le suivi est plutôt fiable mais on note parfois quelques décrochages sur les sujets très rapides. Sans égaler les meilleurs AF du marché (Sony A1, Canon EOS R3), le X-H2 assure un bon taux de réussite. Bref, ça fonctionne très bien !

N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’avoir un X-H2s pour faire ce genre d’image, l’appareil photo ne fait pas le photographe, rappelons-le !

La stabilisation mécanique sur 5 axes est très efficace, jusqu’à 7 stops de gain. Elle autorise des vitesses lentes à main levée sans flou et stabilise bien la vidéo. Enfin, l’obturateur électronique ultra rapide (jusqu’à 1/180 000s) permet de figer n’importe quelle action.

Au final, même s’il n’égale pas tout à fait un X-H2s, le Fujifilm X-H2 fait preuve d’une réactivité de très haut niveau dans la plupart des situations. C’est l’un des APS-C les plus rapides et complets à ce jour.

Qualité d’image avec 40,2 millions de pixels

L’atout principal du Fujifilm X-H2 est son nouveau capteur X-Trans CMOS 5 HR de 40 Mpx. Il s’agit de la plus haute définition disponible sur un APS-C fin 2022. Malgré la taille réduite des photosites (3,05 µm), la montée en sensibilité est plutôt bien gérée. La plage ISO native va de 125 à 12800 ISO et peut être étendue de 64 à 51200 ISO.

Un léger lissage du bruit apparaît à partir de 1600 ISO, mais les images restent exploitables jusqu’à 6400 ISO voire 12800 ISO en poussant un peu les curseurs en post-traitement. Comparé au Canon EOS R5 (47 Mpx en plein format), le X-H2 fait jeu égal jusqu’à 1600 ISO, puis accuse un retard d’environ 1 IL à sensibilité égale. La faute à la taille du capteur. Cependant, pour un APS-C, les performances restent très bonnes compte tenu de la définition. De plus, n’oublions pas que désormais, vous avez les algorithmes de suppression du bruit dans Lightroom, qui grâce à l’IA viennent recréer des textures abîmées par le bruit. L’importance de la qualité d’image à haut ISO est donc à relativiser 😉

En matière de dynamique, là aussi le X-H2 s’en sort bien, avec environ 3,6 IL de dynamique exploitable sans dégradation, ce qui est dans la moyenne haute. Mais les pleins formats conservent un léger avantage (et au fond heureusement !)

Pour ceux qui ont besoin de plus que 40 Mpx, le mode Pixel Shift Multi-Shot permet de générer un fichier RAW DNG de 160 Mpx en combinant 20 images. Le gain en détails est bluffant, mais ce mode nécessite un traitement logiciel et un trépied, ce qui le limite aux sujets complètement statiques (et une forêt avec du vent n’en est pas un ^^). La fonction Shift Multi-Shot améliore également la qualité d’image en déplaçant précisément le capteur pour capturer plusieurs images, offrant ainsi des clichés en haute résolution.

Vous l’avez compris, le Fujifilm X-H2 établit une nouvelle référence en terme de qualité d’image pour le format APS-C grâce à son capteur haute définition. S’il n’égale pas encore les meilleurs pleins formats, il réduit fortement l’écart et produit des images riches en détails avec une colorimétrie agréable typique de Fujifilm.

Le X-H2 en vidéo

Le X-H2 se démarque par des capacités vidéo impressionnantes pour un boîtier à ce prix. Il ne fait pas que de la photo, et on peut avoir tendance à l’oublier ! Il peut filmer en 8K 30p en utilisant toute la largeur du capteur 40 Mpx, et cela en interne en ProRes 4:2:2 10 bits HQ. L’utilisation d’un objectif à focale fixe permet de profiter d’un zoom numérique 2x avec une perte de résolution faible, voire indétectable. Chaque minute en 8K pèse 25 Go (aïe aïe aïe). Il y a aussi un mode 6,2K 30p en Super 35 plus pratique et toujours oversamplé, ainsi que de la 4K 60p oversamplée depuis le 6,2K en 10 bits 4:2:2.

La qualité d’image est au rendez-vous en 8K et 6,2K, avec un piqué supérieur à la plupart des appareils 8K actuels, dont le Canon EOS R5 et le Sony A1, pourtant plus chers.

L’autofocus est également de la partie, avec un suivi des visages et des yeux très efficace, ainsi que la détection de sujet (humain, animal, oiseau, véhicules). Le X-H2 est clairement taillé pour la vidéo.

Côté connectique, on trouve un port HDMI pleine taille, une prise casque et un mini-jack micro. Il est possible de visionner et d’enregistrer en 8K sur un enregistreur externe type Atomos Ninja V+.

Pour conclure, le X-H2 se positionne comme l’une des meilleures solutions pour filmer en 8K sans se ruiner, à condition de faire attention au rolling shutter. Son mode vidéo est l’un des plus complets et qualitatifs du marché. Associé à l’excellent autofocus de Fujifilm, il comblera les vidéastes exigeants.

Points forts et points faibles du Fujifilm X-H2

Points forts :
  • Définition de 40 Mpx, record pour un capteur APS-C
  • Excellente qualité d’image jusqu’à 6400 ISO
  • Bon rendu des couleurs et grande latitude en post-traitement
  • Mode Pixel Shift de 160 Mpx pour les détails extrêmes
  • Vidéo 8K 30p et 6,2K 30p oversamplées de haute qualité
  • Autofocus réactif avec détection de sujet efficace
  • Rafale jusqu’à 15 i/s en mécanique (20 i/s en électronique)
  • Très bonne stabilisation sur 5 axes (7 stops)
  • Grand viseur EVF de 5,76 Mpx
  • Ecran tactile orientable polyvalent
  • Robuste et tropicalisé
  • Compatible avec les optiques compactes en monture X
Points faibles :
  • Rolling shutter marqué en 8K et 6,2K
  • Autofocus imparfait sur les sujets très rapides
  • Bruit un peu présent au-delà de 6400 ISO
  • Définition qui nécessite d’excellentes optiques
  • Vidéo 8K limitée à 30p
  • Pas de mode de suivi AF disponible en vidéo !
  • Menus pas toujours intuitifs
écran du Fujifilm X-H2

Comparaison avec les appareils concurrents

Comme on l’a dit, le Fujifilm X-H2 se démarque de la concurrence par sa définition de 40 Mpx, record sur le marché des APS-C fin 2022. Pour égaler sa définition, il faut se tourner vers les boîtiers 24×36 haut de gamme, et ce n’est pas le même coût.

Son principal concurrent sur le terrain des hybrides APS-C est l’autre boîtier 40 Mpx de Fujifilm, le récent X-T5. Plus compact, moins cher et dédié à la photo, il perd la vidéo 8K et l’écran sur rotule, mais conserve la même qualité d’image.

Fujifilm X-H2 et Fujifilm X-T5
Fujifilm X-H2 et Fujifilm X-T5 (©Camerasize)

Mentionnons aussi son “jumeau” le Fujifilm X-H2s. Si ce dernier privilégie la vitesse avec un capteur empilé de 26 Mpx capable de rafales à 40 i/s et une vidéo 4K 120p, le X-H2 mise sur la définition et une vidéo 8K 30p très détaillée. Le choix entre les deux dépendra des priorités de chacun.

Côté APS-C, le X-H2 surclasse le Canon EOS R7 et ses 32 Mpx, pourtant très polyvalent avec sa rafale à 30 i/s et son excellent autofocus. Mais ce dernier est plus abordable et bénéficie des optiques RF de Canon.

Fujifilm X-H2 et Canon EOS R7
Fujifilm X-H2 et Canon EOS R7 (©Camerasize)

Face aux récents hybrides 24×36, le X-H2 tient la dragée haute en termes de détails aux Sony A7 IV (33 Mpx) et Canon EOS R6 (24 Mpx) jusqu’à 3200 ISO, tout en restant plus compact et moins cher. Mais à haute sensibilité et pour une faible profondeur de champ, les capteurs plus gros gardent un avantage. Le Panasonic Lumix S5 offre aussi une belle polyvalence avec un capteur 24 Mpx et de la vidéo 4K 60p.

Le X-H2 se positionne aussi face aux hybrides haute définition comme le Sony A7R IV (61 Mpx) ou le Nikon Z7 II (45 Mpx). S’il ne les égale pas en définition pure, il propose un compromis intéressant en alliant 40 Mpx et vidéo 8K pour un prix inférieur.

Fujifilm X-H2, Sony A7R IV et Nikon Z7 II
Fujifilm X-H2, Sony A7R IV et Nikon Z7 II (©Camerasize)

Face à de vraies caméras vidéo comme le Panasonic S1H, le Sony FX3 ou les Blackmagic, le X-H2 fait figure d’outsider mais manque de détails comme le RAW interne, les LUTs ou les assistances vidéo poussées. Son atout principal reste sa définition 8K dans un gabarit compact et abordable.

Enfin, si l’on compare le X-H2 aux récentes générations d’hybrides experts comme le Sony A1 (50 Mpx), le Nikon Z9 (45 Mpx) ou le Canon EOS R3 (24 Mpx), il fait évidemment moins bien en termes de vitesse, d’autofocus, de vidéo ou de construction. Mais pour un prix 2 à 3 fois inférieur, il se pose en alternative APS-C audacieuse avec sa très haute définition et sa vidéo 8K.

Fujifilm X-H2, Sony A1, Nikon Z9 et Canon EOS R3
Fujifilm X-H2, Sony A1, Nikon Z9 et Canon EOS R3 (©Camerasize)
Appareils photos
  • Prix
  • Note
  • Date de sortie
  • Capteur
  • Sensibilité ISO
  • Visée
  • Ecran
  • Objectif
  • Vitesse de la rafale
  • Buffer en RAW
  • Stabilisation
  • Carte mémoire
  • Vidéo
  • Dimensions
  • Poids avec batterie
  • Tropicalisation
  • Voir l'offre
    • 2549 €
    • 2022
    • APS-C - 40 Mpx
    • 160 - 12800
    • électronique - 5,76 Mpx
    • 3'' - 1,62 Mpx sur rotule
    • -
    • 15 i/s
    • 127
    • oui
    • 1 SD + CFexpressB
    • 8K 30 i/s, 4K DCI 60 i/s4K DCI 60 i/s - 4K UHD 60 i/s - 1080p 120 i/s
    • 136 x 93 x 95 mm
    • 680 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 1869 €
    • 2022
    • APS-C - 40 Mpx
    • 125 - 12800
    • électronique - 3,69 Mpx
    • 3'' - 1,84 Mpx - tactile - inclinable
    • -
    • 15 i/s
    • 19
    • oui
    • 2 SD
    • 6,2K 30 i/s - 4K DCI 60 i/s - 4K UHD 60 i/s - 1080p 240 i/s
    • 130 x 91 x 64 mm
    • 557 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 1550 €
    • 2022
    • APS-C - 33 Mpx
    • 100 - 32000
    • électronique - 2,36 Mpx
    • 3'' - 1,62 Mpx sur rotule
    • -
    • 30 i/s
    • 42
    • oui
    • 2 SD
    • 4K UHD 60 i/s - 1080p 120 i/s
    • 132 x 90 x 92 mm
    • 612 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 2673 €
    • 2019
    • FF - 61 Mpx
    • 100 - 32000
    • électronique - 5,76 Mpx
    • 3'' - 1,44 Mpx - tactile - inclinable
    • -
    • 10 i/s
    • 68
    • oui
    • 2 SD
    • 4K UHD 30 i/s - 1080p 120 i/s
    • 129 x 96 x 78 mm
    • 665 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 3050 €
    • 2020
    • FF - 46 Mpx
    • 64 - 25600
    • électronique - 3,69 Mpx
    • 3,2'' - 2,1 Mpx - tactile - inclinable
    • -
    • 10 i/s
    • 77
    • oui
    • CFexpressB/XQD + 1 SD
    • 4K UHD 30 i/s - 1080p 120 i/s
    • 134 x 101 x 70 mm
    • 705 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 7300 €
    • 2021
    • FF - 50 Mpx
    • 100 - 32000
    • électronique - 9,44 Mpx
    • 3'' - 1,44 Mpx - tactile - inclinable
    • -
    • 20 i/s
    • 80
    • oui
    • 2 SD/CFexpressA
    • 8K 30 i/s - 4K DCI 120 i/s - 4K UHD 120 i/s
    • 129 x 97 x 81 mm
    • 737 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 5789 €
    • 2021
    • FF - 46 Mpx
    • 32 - 102400
    • électronique - 3,69 Mpx
    • 3,2'' - 2,1 Mpx - tactile - inclinable sur deux axes
    • -
    • 20 i/s
    • 999
    • oui
    • 2 CFexpressB/XQD
    • 8K UHD 30 i/s - 4K UHD 120 i/s - 1080p 120 i/s
    • 149 x 150 x 91 mm
    • 1340 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 5900 €
    • 2021
    • FF - 24 Mpx
    • 100 - 102400
    • électronique - 5,76 Mpx
    • 3,2'' - 4,12 Mpx - sur rotule
    • -
    • 30 i/s
    • 150
    • oui
    • 1 SD + CFexpressB
    • 4K DCI 120 i/s - 4K UHD 120 i/s - 1080p 120 i/s
    • 150 x 143 x 87 mm
    • 1015 g
    • oui
    • Voir le prix sur
    • 2550 €
    • 2022
    • APS-C - 26 Mpx
    • 160 - 12800
    • électronique - 5,76 Mpx
    • 3'' - 1,62 Mpx sur rotule
    • -
    • 40 i/s
    • 140
    • oui
    • 1 SD + CFexpressB
    • 4K DCI 60 i/s - 4K UHD 60 i/s
    • 136 x 93 x 95 mm
    • 660 g
    • oui
    • Voir le prix sur

En résumé, le Fujifilm X-H2 occupe une place assez unique parmi les hybrides APS-C par sa définition record de 40 Mpx et ses capacités 8K. Il rivalise avec les hybrides 24×36 de milieu de gamme sur la qualité d’image à sensibilité modérée, tout en restant plus abordable. C’est un outsider polyvalent qui conviendra aux photographes et vidéastes recherchant une définition maximale dans un boîtier compact et robuste. Ou si vous avez déjà un parc d’objectifs Fujifilm !

Est-ce l’appareil de vos rêves ?

Le Fujifilm X-H2 est un hybride APS-C haut de gamme qui repousse les limites en termes de définition et de polyvalence. Ses 40 Mpx et sa vidéo 8K oversamplée en font un appareil unique en son genre fin 2022. Doté d’une construction robuste et tropicalisée, d’un autofocus intelligent et d’une stabilisation efficace, il se montre à l’aise dans presque toutes les situations.

Sa très haute définition ravira les photographes de paysages, d’architecture et de studio qui recherchent un rendu des détails optimal, à condition d’utiliser les meilleures optiques en monture X. Le mode Pixel Shift ouvre même la porte à des tirages XXL, même si vous pouvez très bien imprimer en grand format une photo issue d’un appareil micro 4/3 🙂

A ce propos, si vous voulez apprendre à faire des tirages de vos photos pour ne pas les laisser s’entasser sur vos disques durs, nous avons une formation sur les tirages photo pour tout remettre à plat, avec pédagogie et humour (comme d’habitude ^^)

Les points faibles du X-H2 sont finalement peu nombreux : on aurait aimé une meilleure gestion du bruit au-delà de 6400 ISO, un autofocus encore plus affûté sur les sujets rapides et un mode de suivi AF disponible en vidéo.

Mais dans l’ensemble, le Fujifilm X-H2 s’impose comme l’hybride APS-C le plus avancé et polyvalent du marché. Son positionnement est unique et il constitue une alternative crédible (et plus abordable) aux hybrides 24×36 haute définition pour ceux qui n’ont pas forcément besoin d’un Full Frame.

Si vous possédez le Fujifilm X-H2, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires ! Dites-nous ce que vous aimez chez cet appareil et ce que vous aimez moins, cela aidera les autres photographes et vidéastes à y voir plus clair. Merci d’avance 🙂

Où trouver cet appareil ?

Questions fréquentes

Voici quelques questions fréquentes sur le Fujifilm X-H2 tirées des articles sources :

 

 

Clément Belleudy
Je connais Laurent depuis le tout début d’Apprendre.Photo. Depuis 2020, je lui prête main forte sur la création de contenu, et comme apprendre est plus efficace en s’amusant, j’ai à cœur de créer des contenus pédagogiques et plaisants à lire, sans jamais trop se prendre au sérieux !
Télécharger l'article en PDF
Vous avez aimé cet article ?

Votez pour cet article

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de note)
Loading...