[Vidéo] Comment choisir un objectif photo ?



Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Hellooooowwww, ici Laurent Breillat du blog Apprendre la Photo !

Si vous avez un appareil à objectifs interchangeables, vous allez inévitablement vous poser la question de quel objectif mettre dessus. Et pour cause, vous avez le choix entre des centaines d’objectifs différents. Difficile de s’y retrouver dans tout ce bord…

Comme la dernière fois, l’idée n’est évidemment pas de vous conseiller un objectif en particulier, mais de vous donner une méthode pour choisir comme des grands.

Allez, prenez donc un petit thé, quatorze carrés de chocolat, et on va voir ça ensemble, et pas à pas !

Tout d’abord, si vous voulez faire le bon choix et ne pas perdre votre argent, il va vous falloir comprendre quelques concepts pour ne pas faire n’importe quoi et vous laisser compter fleurette par le premier vendeur stagiaire venu.

« Oh beau damoiseau, vous devriez acheter ce 16-35mm pour faire de la macro, c’est vraiment le meilleur choix, chacune de vos photos remportera un Pullitzêêêêr ! »

Mais ça tombe bien, car je vous ai déjà expliqué tous ces concepts auparavant.

Donc je vous conseille vraiment d’avoir regardé les précédentes vidéos de la série, tout au moins celles sur l’ouverture, l’autofocus, la profondeur de champ, le chocolat noir, la longueur focale, et la taille du capteur. (C’est pour voir si vous suivez 😉 )

Je vais commencer par préciser une ou deux notions supplémentaires à connaître pour bien choisir, puis je vous donnerai la méthode, la réflexion à avoir pour bien choisir votre objectif, et enfin un petit exemple pour bien comprendre.

A. Un peu de jargon

D’abord, on va revenir rapidement sur 2 points supplémentaires à comprendre pour bien choisir.

1. Les zooms et focales fixes

Vous avez peut-être déjà entendu ces deux mots. Ce sont en fait deux types d’objectifs, dont la différence est très simple : sur un zoom, vous pouvez faire varier la longueur focale, c’est-à-dire… zoomer, et dézoomer.

Vous êtes peut-être habitués à ce confort, mais sachez qu’il existe aussi des focales fixes, dont la longueur focale… est fixe.

Alors, pourquoi s’embêter avec un objectif qui ne permet pas de zoomer ? Eh bien, simplement car les focales fixes ont en général une ouverture maximale plus grande que les zooms, un poids et un encombrement réduit, et une meilleure qualité optique à prix équivalent.

Ce qui ne veut pas dire que les zooms soient des culs de bouteille non plus, hein, la plupart sont très biens.

2. La stabilisation

Comme vous le savez si vous avez regardé l’épisode sur la vitesse d’obturation, à partir d’une certaine vitesse vous risquez le flou de bougé, et d’avoir des images toutes dégueulasses.

Pour faire simple, le principe de la stabilisation est de compenser les mouvements du photographe pour éviter ce flou de bougé. Ce dispositif est parfois présent dans l’appareil, parfois dans l’objectif, parfois les deux.

Évidemment, ça augmente le prix, mais ça vous facilite le boulot en basse lumière. Comme le flou de bougé arrive plus facilement sur les téléobjectifs (les longues focales quoi), la stabilisation est un peu plus critique sur ce type d’optique que sur un grand-angle.

B. La méthode pour choisir

Là où beaucoup se plantent dans la recherche d’un objectif, c’est dans la réflexion. En effet, il est tout aussi impossible de répondre à la question « quel est le meilleur objectif », qu’à « quelle est la meilleure voiture » ?

« La meilleure voiture ? Ah bah attendez, je vous cherche celle qui vous va comme un gant… ah voilà, je vous propose cette magnifique Ferrari ! Elle vous va très bien, monsieur, elle vous va très bien ! Honnêtement, honnêtement ? Je peux pas imaginer quelqu’un d’autre avec cette voiture ! » … « vos enfants ? Bah dans le coffre, hein. Con là ! »

Tout dépend donc de vos BESOINS, et c’est de là qu’il faut partir. Avant même de commencer à regarder des tests de matériel, il faut savoir pour quel usage vous avez besoin d’un nouvel objectif. Et si vous ne savez pas répondre à cette question, indice : vous avez peut-être juste envie d’un nouveau truc qui brille, et qui ne vous aidera sans doute pas à faire de meilleures images. 😉

En effet, vous n’allez pas du tout avoir besoin des mêmes caractéristiques si vous photographiez un concert dans l’obscurité ou des animaux dans la savane. Logique.

Si vous savez pour quel usage vous voulez un objectif, vous allez pouvoir répondre aux questions essentielles :
– Quelle longueur focale il vous faut ? C’est-à-dire est-ce que vous avez besoin d’une longue focale pour voir loin, ou au contraire d’un grand-angle pour avoir un large angle de vue ?
– Est-ce que vous allez avoir besoin de travailler en basse lumière ou de réaliser une faible profondeur de champ ? Dans ces deux cas, une grande ouverture maximale va être importante.
– Est-ce que le zoom est absolument indispensable, ou est-ce que vous êtes OK avec la focale fixe, voire vous la préférez ?
– Est-ce que la stabilisation vous semble nécessaire ?

Ensuite, une fois ces besoins en tête, vous allez pouvoir réfléchir une minute à vos contraintes, en particulier votre budget, et votre désir de légèreté.

Prenons deux exemples pour bien comprendre :

1. Je veux faire de la photo de concert dans de petites salles de ma ville

Je sais que je vais avoir besoin de focales qui vont du grand-angle au petit téléobjectif, pour pouvoir varier un peu les plans. Un équivalent 24×36 de 24-70mm sera parfait ! (ce qui fait 17-50 mm sur APS-C, ou 12-35 mm sur micro 4/3)

Je sais aussi que je ne vais pas trop pouvoir bouger dans la salle en raison du public, donc qu’un zoom sera plus polyvalent.

Je sais aussi qu’il fera très sombre, et donc qu’une ouverture maximale importante, d’au moins f/2.8 sera indispensable. Je vais sans doute utiliser des vitesses assez rapides pour figer le mouvement des artistes, et donc suffisantes pour éliminer le flou de bougé la plupart du temps. Donc la stabilisation ne sera pas fondamentale, même si toujours sécurisante.

Donc voilà, c’est assez simple : il me faut un équivalent 24-70 mm f/2.8, stabilisé si possible, sans non plus que ce soit absolument nécessaire.

Mais en regardant les modèles, je me rends compte que c’est cher, donc soit j’ai des sous et tant mieux, soit je fais un compromis en choisissant plutôt une focale fixe moyenne, genre 35 ou 50mm selon ma préférence. Avantage : je gagne en luminosité. Inconvénient : je ne peux plus zoomer, donc je suis moins polyvalent en termes de cadrage.

2. Je veux faire de la photo de paysage en voyant bien large
Je sais que mon zoom du kit n’est pas assez grand-angle, donc je vais rechercher un équivalent 16-35mm pour avoir un vrai grand-angle. [ Full Frame : 16-35 mm / APS-C : 10-20 mm / micro 4/3 : 9-18 mm]

Je sais aussi que je vais sans doute vouloir une grande profondeur de champ, et donc que l’ouverture maximale ne compte pas, puisque de toute façon, je ne vais jamais ouvrir à fond. En plus, à ces focales assez courtes, pas vraiment besoin de stabilisation, surtout que je serai sans doute sur trépied une bonne partie du temps.

Voilà : il me faut un équivalent 16-35mm, peu importe l’ouverture, avec le meilleur rapport qualité/prix possible pour mon budget.

C’est aussi simple que ça !

Quelques questions fréquemment posées pour finir :

• « Est-ce qu’un objectif plus cher est forcément mieux ? »
Oui et non. Évidemment, un ultra grand-angle à 1 000 € a en général une meilleure qualité optique qu’un ultra grand-angle à 200 €. Mais parfois, au sein d’une même tranche de tarifs, un objectif moins cher peut être meilleur : à vous de regarder les tests. Je vous conseille DxoMark pour comparer sur des points très techniques, et Focus Numérique pour quelque chose de plus simple d’accès.

• « Et si je veux juste remplacer mon objectif du kit ? »
Bah alors, on ne se souvient pas de ses cours d’optique, monsieur Chamoison ? Prenez un équivalent 24-70mm f/2.8. Vous me remercierez tellement ce truc est polyvalent. 😃

• « Et si une fois mes besoins déterminés, je ne sais pas choisir le meilleur objectif pour mon budget parce que c’est la jungle, con ? »
Je vous comprends ! C’est pour ça que j’ai écrit des bouquins sur le sujet, et non pas sur les Ferraris. Ils existent en papier pour Canon et Nikon (dispos dans toutes les bonnes librairies et sur Amazon), et en numérique sur objectifsphoto.fr (lien dans la description), pour toutes les marques de reflex. L’idée c’est de vous prendre par la main du début à la fin pour choisir votre objectif et ne pas perdre d’argent 🙂 Et si vous l’achetez, je vous offre les vitres électriques en option !

• « Les objectifs ont des noms compliqués de dieux nordiques, ça veut dire quoi ? »
En fait, les constructeurs mettent plein d’abréviations à la suite de la focale et de l’ouverture pour rajouter des informations. Problème… ils ont chacun inventé les leurs ! Ça tombe bien, j’ai écrit un article où j’explique les abréviations de toutes les marques, je mets le lien en haut à droite et dans la description !

Voilà, vous connaissez maintenant la méthode pour choisir un objectif qui corresponde vraiment à vos besoins ! Et si vous n’en avez pas besoin, achetez-vous un voyage, une formation, ou des bouquins. 😉

Si vous avez appris quelque chose aujourd’hui, mettez un pouce bleu, et puis partagez le bon plan à vos amis ! Si vous découvrez la chaîne avec cette vidéo, n’oubliez pas de télécharger mon guide offert ”Faites-vous plaisir en photographiant !” si vous souhaitez aller plus loin, en cliquant là, ou dans le lien de la description.

Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,00/5)

Loading...

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Un commentaire pour le moment