[Vidéo] Choisir un appareil photo

Le choix de l’appareil photo. LA grande question qu’on me pose tout le temps ! J’ai fait 10 minutes de vidéo pour vous donner un aperçu des choses qu’il faut savoir pour faire votre choix 🙂


Cliquez ici pour afficher/masquer la transcription complète

Hellooooowwww, ici Laurent Breillat du blog Apprendre la Photo !

Aujourd’hui, je vais aborder le sujet du choix de l’appareil photo, qui est sans doute celui sur lequel on me pose le plus de questions. Alors attention, le but n’est pas de vous donner un modèle en particulier, sinon cette vidéo serait périmée dans 5, 4, 3, 2, 1…

Plus sérieusement, il serait inutile d’essayer de vous guider vers un modèle précis. Ce que je veux faire, c’est vous aider à bien comprendre les tenants et les aboutissants pour que vous puissiez prendre une décision tous seuls, comme des grands. Parce que je ne vais pas décider à votre place. 😉

Allez, j’ai pas mal de trucs à vous dire, alors prenez un thé et un carré de chocolat, et on va voir ça ensemble, et pas à pas !

Même si je vous répète sans arrêt que le matériel n’est pas le plus important, il vous faut malgré tout un appareil pour photographier. Et choisir se révèle bien souvent un casse-tête. Il y a des tas d’appareils différents, des nouveaux modèles tout le temps, chaque marque regorge d’ingéniosité marketing pour essayer de vous vendre sa came, il y a plein de fonctions, est-ce que c’est vraiment utile pour vous ? Est-ce que tel modèle et mieux que tel autre ? Est-ce que l’hybride c’est vraiment bien ? Est-ce qu’il faut changer d’appareil ? Est-ce qu’il faut changer de marque ? Faut-il acheter neuf ou d’occasion ? Olympus ou Panasonic ? Canon ou Nikon ? Sony ou Fuji ?

Pas. De. Panique.
Je vais tout vous expliquer, mais avant soyez bien sûr d’avoir vu ma vidéo sur la taille du capteur, c’est quasi indispensable pour bien comprendre la vidéo d’aujourd’hui ! Cliquez là !

A. Les différents types d’appareils photo

1. Les compacts

Les compacts sont petits, et c’est leur principal avantage : on peut littéralement les glisser dans la poche.

Cette petite taille se fait au prix de deux compromis :
– un objectif qui n’est pas interchangeable, et
– un petit capteur, ce qui implique le plus souvent la difficulté à réaliser une faible profondeur de champ, à gérer les scènes très contrastées avec une forte dynamique, et un rendu médiocre en basse lumière

En plus de ça, à part les compacts très haut de gamme, il n’y a en général pas de viseur, et la réactivité n’est pas extraordinaire.

2. Les bridges

Les bridges sont bien plus volumineux que les compacts, principalement car ils ont le plus souvent une plage de zoom importante, allant parfois de 24 à 600 mm d’équivalence !

Cela dit, malgré leur gueule de petit reflex, ils sont à mon sens plus proches d’un compact dopé : le capteur reste assez petit, l’objectif n’est pas interchangeable, et ils perdent en compacité, en ayant la même taille qu’un hybride, voire qu’un petit reflex.

Bref, j’en suis pas très fan, et à part si vous avez absolument besoin d’un gros zoom et que vous pouvez vous passer des avantages d’un grand capteur, j’avoue que je n’en vois pas trop l’intérêt.

Je précise quand même au passage que même si je parle le plus souvent de reflex et d’hybride sur la chaîne, tous mes conseils sont valables sur compact et bridge hein, je ne suis pas sectaire.

3. Les reflex

Passons aux choses sérieuses ! Un reflex se compose d’un boîtier et d’un objectif. Les objectifs sont donc interchangeables, vous pouvez mettre ce que vous voulez dessus. Enfin, presque.

L’avantage de pouvoir changer d’objectif, c’est qu’ils seront plus adaptés aux différentes situations que des zooms « à tout faire » comme ceux de la plupart des compacts ou bridges, tout en gardant une bonne luminosité. On en reparlera plus en détail dans l’épisode suivant sur le choix d’un objectif. 😉
L’inconvénient est qu’il faut investir un peu, mais en même temps c’est quelque chose qui ne se périme pas, contrairement à un appareil photo, et à la mousse au chocolat.

Les reflex ont en général un capteur APS-C ou 24×36, donc un grand capteur, avec les avantages qu’on lui connaît.

Ils ont aussi une bonne réactivité, un viseur optique dans lequel vous voyez directement la scène comme si vous la regardiez avec vos deux yeux.

Par contre, tout ça se fait au prix d’un poids et d’un encombrement qui peut rapidement être assez important, surtout si vous partez avec plusieurs objectifs.

4. Les hybrides

On les appelle aussi « compacts à objectifs interchangeables », car ils sont assez compacts, sans être aussi compacts… qu’un compact. [vous me suivez ?] Par contre, ils ont des objectifs interchangeables, comme les reflex.

L’idée c’est de cumuler les avantages des reflex (grand capteur, bonne qualité d’image, objectifs interchangeables, réactivité) sans les inconvénients, donc en gros, en réduisant le poids et l’encombrement.

Dans la pratique, il faut un peu se méfier, car certains hybrides ont encore des petits capteurs, même si à mon avis ils vont disparaître. Il existe aussi quelques appareils qui ont un grand capteur et avec un objectif fixe, qui pour moi rentrent plutôt dans la catégorie des compacts pros.

5. Le jetable

Vous allez me dire « okay, ça me fait une belle jambe, mais concrètement comment je choisis mon appareil ? » J’y viens. 🙂

B/ Les critères indispensables à vérifier

Maintenant que vous avez les différents types de boîtiers en tête et qu’on parle le même langage, on va pouvoir passer au concret : les critères pratiques pour choisir un appareil.

1. La taille du capteur

Normalement vous avez vu l’épisode précédent, mais je tiens à insister là-dessus : pour moi, si vous vous dirigez vers un appareil à petit capteur, vous risquez rapidement d’être frustré. Donc la seule raison doit être un budget limité.

En effet, un grand capteur va beaucoup vous aider :

– La différence a tendance à s’amenuiser avec le temps, mais vous aurez toujours une meilleure qualité d’image en basse lumière avec un grand capteur. Et la basse lumière, ça arrive vite. Chez vous le soir, c’est déjà de la basse lumière, pas besoin d’être en photo de concert.

– Le grand capteur gérera mieux les scènes avec une grande dynamique, comme par exemple un paysage avec un ciel lumineux et un sol plus sombre. Pas de miracle hein, mais plus de facilité pour vous.

– Et surtout, vous aurez une plus grande possibilité créative : celle de jouer sur la profondeur de champ, ce qui est très difficile, voire impossible, avec les petits capteurs. En effet, si vous arrivez à obtenir un flou d’arrière-plan avec un compact ou un bridge, c’est souvent très léger, sauf à fond de zoom avec un bridge ou en macro. Et l’utilisation de la profondeur de champ en photo est vraiment très importante, et vous permet vraiment de vous exprimer davantage.

Ce que j’appelle un grand capteur, c’est Full Frame, APS-C, ou micro 4/3. En dessous, c’est vraiment trop petit je trouve.
Bref, je vous recommande vivement un hybride ou un reflex pour cette raison !

2. Les modes créatifs (et quelques réglages)

Pour avoir la main sur votre appareil, il faut que certains réglages existent. Le plus important, ce sont les modes PASM, dont j’ai déjà parlé dans cette vidéo. Ils vous permettront de contrôler les paramètres fondamentaux de l’exposition, le b.a.-ba. de la photo quoi !

À part ça, il vous faut pouvoir contrôler la sensibilité ISO, la correction d’exposition, et régler la mise au point. En général s’il y a les modes PASM c’est le cas, par contre il n’y a pas toujours de bouton dédié. Pour des raisons d’ergonomie, je préfère quand il y a une molette spéciale pour les modes, et des boutons pour les fonctions dont je viens de vous parler. Mais si c’est accessible uniquement par des menus, c’est OK aussi.

3. Le format RAW

Autre critère important pour moi : la capacité de shooter au format RAW. Ce format va vous permettre d’avoir bien plus de latitude dans le traitement de vos images, et franchement, ça change tout. Et si vous pensez que le traitement c’est de la triche, cliquez là, que je vous secoue les puces.

Aujourd’hui, même certains smartphones shootent en RAW, donc pour moi c’est un critère indispensable !

Donc maintenant, vous connaissez les différents types de boîtiers, et les critères indispensables à vérifier. Mais concrètement, quel boîtier prendre ?

C/ Comment choisir dans la pratique ?

1. Avoir des attentes réalistes selon votre budget

Si vous aviez un budget illimité, vous auriez sans doute acheté le stand de votre constructeur préféré au dernier Salon de la Photo. Mais a priori, ce n’est pas le cas. Voyons donc quel est le meilleur choix selon votre budget :

– Au-delà de 400-500 €, prenez un reflex ou un hybride, même entrée de gamme : vous vous ferez bien plaisir avec ça.

– En dessous, je vous conseille de vous tourner vers le marché de l’occasion. Vers les 300 € vous trouverez des reflex sortis en 2011-2012 et qui sont encore très bien. Vers 200 € vous trouverez des reflex plus anciens qui sont eux aussi suffisants, mais gardez à l’esprit qu’ils seront assez limités en basse lumière, les capteurs ayant fait beaucoup de progrès depuis. Si vous regardez cette vidéo dans le futur, vous pourrez sans doute trouver des appareils tout à fait corrects en basse lumière vers les 200 €.

– En ce qui concerne les hybrides, la plupart sont tout juste en train de rattraper les reflex sur le terrain de la sensibilité ISO, donc prenez des appareils sortis à partir de 2012-2013 environ.

– Si votre budget est de moins de 100-150 €, franchement, attendez et shootez avec votre smartphone. Dépenser de l’argent dans un compact entrée de gamme n’a plus vraiment de sens aujourd’hui.

2. Hybride ou reflex ?

Je suis toujours étonné quand je pose la question, mais la très grande majorité d’entre vous êtes équipés en reflex. Pourtant, aujourd’hui l’hybride est une alternative tout à fait crédible au reflex. À génération et gamme égale, il est impossible de distinguer la différence de qualité entre les deux.

De plus, il est impossible pour les reflex d’atteindre l’encombrement réduit des hybrides. Les seuls petits reflex qui y arrivent sont entrée de gamme, et sont aussi gros que des hybrides haut de gamme. Autrement dit : impossible d’avoir un appareil à la fois performant et léger en reflex.

Du coup, le choix entre les deux est plutôt subjectif : je vous conseille d’aller prendre en main en magasin pour voir si ça vous convient (je sais que certains préfèrent quand c’est plus gros pour une meilleure prise en main). Mais gardez en tête que plus gros n’est pas mieux dans l’absolu, et que vous pouvez tout à fait faire d’excellentes photos avec un appareil de petite taille, comme un hybride.
Le seul critère sur lequel les reflex ont encore un peu le dessus est sans doute la réactivité (notamment de l’autofocus), mais ça tend à se réduire, et les manques concernent surtout les hybrides entrée de gamme. Dans le haut du panier, aucun souci là-dessus.

3. Quelle marque et quel modèle choisir ?

Maintenant que vous avez toutes ces infos, ça doit être plus clair pour vous. Mais il reste la question de la marque et du modèle en eux-mêmes. En ce qui concerne les marques, il n’y en a pas de mauvaise. Elles font toutes de bons boîtiers (et de moins bons), donc comme je l’ai dit par le passé, il n’y a pas de préférence à avoir dans l’absolu.

Ce que je vois souvent chez les débutants qui choisissent un appareil, c’est que vous vous prenez trop la tête. Vous hésitez entre bonnet blanc et blanc bonnet. Si vous prenez dans la même gamme, donc à peu près au même prix, il n’y a pas de différence fondamentale entre un appareil de chez Canon et un autre de chez Nikon. Ils sont plus ou moins équivalents.

Donc réduisez votre sélection de boîtiers à deux ou trois modèles en lisant des tests sur des sites comme les Numériques (ou DxoMark pour les pointus de la technique), et ensuite allez en magasin, et choisissez celui avec la meilleure prise en main pour vous. Celui qui vous paraît le plus intuitif. Celui avec lequel vous vous SENTEZ bien. C’est un critère plus important pour vos photos futures que la différence entre 30 et 32 collimateurs autofocus.

C’est un peu comme un guitariste : à qualité égale, il faut prendre la plus belle, car on a plus envie d’en jouer !

Voilà, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir un appareil photo comme des adultes ! Gardez en tête qu’il vaut mieux investir sur vous que sur un appareil, c’est plus important pour la qualité de vos images. 😉

Si vous avez appris quelque chose aujourd’hui, mettez un pouce bleu, et puis partagez le bon plan à vos amis ! Si vous découvrez la chaîne avec cette vidéo, n’oubliez pas de télécharger mon guide offert ”Faites-vous plaisir en photographiant !” si vous souhaitez aller plus loin, en cliquant là, ou dans le lien de la description.

Je vous dis à plus dans la prochaine vidéo, et d’ici là à bientôt, et bonnes photos !

Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂


Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide "Faites-vous plaisir en photographiant", qui élimine les 5 problèmes les plus courants des débutants : Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Votez pour cet article :
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 3,25/5)

Loading...

Sur le même sujet

Prev
Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

6 commentaires

  • Je partage cette nouvelle vidéo !!

    Merci Laurent!

  • Salut,
    J’apprécie grandement tes vidéos et articles, ils m’aident énormément à progresser. Pour ma part je choisis d’abord un type de boîtier, puis une marque et ensuite je regarde ce que je peux avoir pour mon budget. Ensuite je regarde l’appareil qui correspond le plus à mes besoins, ai-je besoin du nouveau gadgets ou serais-je plus gagnant en économisant avec un appareil plus simple pour acheter un objectif ?
    Souvent je préfère économiser pour acheter un bon objectif avec l’appareil.

  • Merci pour cet article qui donne des détails importants sur l’achat d’un appareil photo.

  • Bonjour, connais tu un bon site de revente d appareil occasion ? Je compte lettre dans les 700 euros et pour l’instant je vise le Sony a6000 ou a6300. Je me dis que je pourrais me tourner vers le marcher occasion.

    29 mai 2017
  • Merci pour cet article et video laurent , t’ assures ….. un ancien de la formation a ces tout debut mais je te suis toujours et j’en apprends encore et toujours.
    amicalement
    pascal bouchat

    4 juin 2017
  • Merci pour cet article et cette vidéo. Je me demandais justement sur quels critères j’allais m’appuyer pour le choix de mon nouveau matériel photo. J’ai trouvé toutes les réponses que je souhaitais.